Babylonian temple discovered in Irak
© Inconnu

Un groupe d'archéologues irakiens a récemment mis au jour des artéfacts et une structure de temple Babylonien datant de la période médio-Babylonienne (entre 1532 avant JC à 1000 avant JC) sur un site archéologique dans la province de Nassiriya.

Le site, de 500 mètres carrés, se trouve sur le plateau d'Abou Rabab à 150 km à l'est de la ville de Nassiriya.

Il fait partie du projet « Jardins d'Eden » du gouvernement irakien afin de promouvoir le tourisme dans la province ces prochaines années.

« Il y a beaucoup de sites archéologiques dans cette région, y compris d'anciens plateaux archéologiques qui ont été fouillés dans le cadre du "projet marais": le site archéologique d'Abou Rabab, Abu al-Dhahb, Abu Massaed, et d'autres plateaux archéologique. Actuellement, nous travaillons sur quatre plateaux archéologiques qui se trouvent près de la province et à proximité des marais. Le travail est fait dans cette zone car [...] l'eau ne coule pas sur les hauts plateaux archéologiques », a déclaré Lyad Mahmoud, archéologue et directeur de l'équipe archéologique.

Certains objets et reliques de valeurs ont été découverts au cours des fouilles du site.

« Nous avons mis au jour deux bâtiments, les éléments de construction pourraient être ceux d'un temple babylonien. Des pots, des tablettes d'argile, des cachets plats et cylindriques ont également été découverts à proximité du site », a ajouté Mahmoud.

Mahmoud a souligné que le soutien financier était le principal obstacle entravant les fouilles de Nassiriya : « le principal problème que nous avons sont les allocations financières du ministère des Finances et du ministère de la planification. La deuxième raison est que le gouvernement ne donne pas assez d'attention aux reliques. Or le site demande un énorme investissement financier ».

Ces dernières années, le gouvernement irakien a lentement rassemblé les parties perdues de l'histoire de l'Irak.

Des milliers de reliques inestimables ont été volées dans les musées irakiens et les sites archéologiques dans le chaos qui a suivi l'invasion américaine. Quelque 15 000 objets auraient été pillés au Musée national irakien et des milliers d'autres sur des sites archéologiques depuis le début de la guerre de 2003.

En septembre 2011, les fonctionnaires ont annoncé la reprise de la statue sans tête d'un roi sumérien et de plus de 500 autres pièces.

Deux semaines plus tard, le Musée National retrouvait 600 articles manquants cachés dans un magasin du bureau du Premier ministre.

En décembre 2008, les autorités irakiennes ont saisi 228 artéfacts que les contrebandiers prévoyaient de faire sortir du pays.

Source:
Al Arabiya News : Archaeologists unearth temple structure and valuable artifacts in Southern Iraq