Baby
© Denys Kurbatov-PE 12/Fotolia.com
Cette étude de la Northwestern University montre comment le langage, même encore incompris, permet au nourrisson de déchiffrer les intentions de ses parents et de son entourage ainsi que les comportements dignes d'être partagés et donc reproduits.

Cette expérience apporte un nouvel éclairage sur la puissance du langage, avant même son apprentissage, dans la transmission de sens des actions et des comportements sociaux.

Dans cette expérience, l'auteur a décidé d'adopter un comportement étrange -en utilisant son front pour allumer une lumière- pour voir comment des nourrissons âgés de seulement quatorze mois réagissaient à cette attitude inhabituelle.

Les auteurs se demandaient comment les bébés pouvaient interpréter ce comportement, comme un acte intentionnel, comme un acte fortuit ou comme un « coup de chance ». Pour mieux comprendre la réaction des enfants, les auteurs ont laissé les petits jouer eux-mêmes avec la lumière, dans 2 cas de figures :
  • lorsque les chercheurs associent un mot nouveau ou une expression à cette action, ces mots entraînent chez les nourrissons une propension à imiter ce comportement. Lorsque l'animateur prévient par un « je vais déclencher la lumière », alors les nourrissons l'imitent. Ce résultat suggère que les nourrissons reproduisent un comportement, aussi singulier soit-il, et le chargent ainsi de sens, s'il est « nommément nommé » ;
  • mais lorsque l'animateur ne nomme pas le geste qu'il va effectuer, les nourrissons ne l'imitent pas.
  • Le langage donne du sens avant même d'être compris : l'étude révèle ainsi que les nourrissons dès l'âge de quatorze mois sont capables de coordonner leur point de vue sur un comportement humain et leur intuition à partir du langage humain pour déterminer quels comportements sont dignes d'être reproduits ou partagés. Un travail qui suggère que même les enfants qui ont tout juste commencé à « cracker » le code de la langue, le langage indique les connaissances culturelles et les comportements à adopter ou à partager, explique l'auteur principal, Sandra R. Waxman, chercheur à l'Université Northwestern.

    Le langage vient, chez le nourrisson, renforcer ainsi son sens déjà aigu de l'observation et accroître son acuité à déchiffrer les intentions sous-jacentes de ses parents et de son entourage, comme ses frères et sœurs par exemple. Car sans le langage et sa puissance dans la transmission de sens des actions et des comportements, les nourrissons ne vont pas imiter des actions qui leur semblent étranges. Le langage humain fournit ainsi, de manière extrêmement précoce, une clé puissante aux nourrissons, en leur ouvrant le vaste monde des intentions sociales, conclut l'auteur.

    Source :
    Developmental Psychology « "Shall We Blick?": Novel Words Highlight Actors' Underlying Intentions for 14-Month-Old Infants »