Traduction : SOTT


À partir du moment où il est apparu que Ryan Lanza était en vie et qu'il avait été placé en détention à Hoboken, New Jersey, la plupart, voire toutes les informations révélées à la presse par les « représentants des forces de l'ordre » concernant Ryan Lanza ne pouvaient plus être connues d'avance.
Dans cet extrait tiré de mon article précédent sur le massacre de Sandy Hook, je mentionnais le fait que Ryan Lanza avait été désigné comme le second suspect, à savoir l'homme appréhendé arme à la main dans un bois jouxtant l'école :
Élément des plus surprenants, le nom de ce suspect arrêté dans les bois a été révélé dans une dépêche de l'Associated Press : Ryan Lanza, 24 ans. La dépêche originelle a depuis longtemps disparu, bien évidemment, mais vous la verrez mentionnée ici. Cela, en dépit du fait que Ryan avait déjà été présenté comme le suspect décédé à l'intérieur de l'école et étendu à côté de deux armes de poing.
Depuis, j'ai retrouvé le communiqué originel d'Associated Press, qui affirme en fait que c'est le « frère cadet de Ryan », Adam Lanza, qui a été arrêté dans les bois. Examinons donc de plus près ce communiqué révélateur.

2:25 p.m. CST -- Un communiqué de FoxNews report déclare :
des témoins ont affirmé qu'un homme menotté, en tenue de camouflage, avait été appréhendé dans les bois environnants par les officiers qui sont intervenus après la fusillade. L'individu est le frère cadet de Lanza, selon Associated Press.
Depuis, ce communiqué de Fox News a subi une petite « mise-à-jour », mais voilà le texte originel du communiqué d'Associated Press, qui mentionne la présence des deux frères sur les lieux - l'un est censé être mort (Ryan), et l'autre est censé avoir été arrêté (Adam) :
source AP : Le suspect est âgé de 24 ans ; le plus jeune frère a été placé en détention

Pete Yost, Associated Press
Vendredi 14 décembre 2012

© SOTT.net
Washington (AP) - Un représentant des forces de l'ordre a déclaré que le suspect de la fusillade de l'école du Connecticut était Ryan Lanza, 24 ans, et que son frère cadet avait été placé en détention, en tant que deuxième tireur potentiel, pour subir un interrogatoire. Le représentant des forces de l'ordre a déclaré que la mère des deux jeunes hommes, Nancy Lanza, travaillait à l'école comme institutrice.

Le représentant a également déclaré que la petite amie de Ryan Lanza et un autre ami de ce dernier étaient portés disparus dans le New Jersey.

Parlant sous couvert d'anonymat, le représentant a déclaré que le suspect était mort après s'être tiré une balle.

Le représentant a parlé sous couvert d'anonymat, parce que la source n'était pas autorisée à parler officiellement de l'enquête criminelle en cours.
Qui au juste est ce « représentant des forces de l'ordre » qui a accès à la première agence de presse du pays, et au nom de quelle agence d'État s'exprime-t-il ?

Comment pouvaient-ils savoir à ce stade que Ryan avait un frère cadet âgé de 20 ans, alors qu'il n'y a aucune trace publique d'Adam Lanza depuis 2009 et que les deux frères ne s'étaient pas vus depuis 2010, comme le prétend Ryan ? Comment auraient-ils pu savoir, ce vendredi matin, que Ryan avait une petite amie, et que celle-ci, ainsi qu'un autre ami de Ryan, avaient disparu dans le New Jersey ? Comment pouvaient-ils savoir que Ryan avait le moindre lien avec le New Jersey ? La mère de Lanza était déjà morte, et leur père n'a été mis au courant que plus tard, lorsqu'un reporter l'a questionné sur Adam, qui était entretemps devenu le « tireur solitaire » de la version officielle.

Il est clair que dans le timing des événement, le seul moment où quiconque aurait pu commencer à découvrir ces informations sur Ryan est lorsqu'il s'est pointé sur Facebook pour dire : « Salut, je suis en vie, je n'ai rien fait, et je vis et travaille ici, dans le New Jersey ! ». Comment les « représentants des forces de l'ordre » ont-elles pu réunir ces détails sur sa vie, mais dans le même temps ignorer qu'il était en vie et se trouvait dans la région même où sa petite amie était censée avoir disparu ?

Le seul moyen pour eux de savoir toutes ces choses sur Ryan Lanza aurait été de l'identifier à 100% comme le « tireur mort dans l'enceinte du bâtiment », puis de remonter le fil, en commençant par enquêter sur ses proches, en interrogeant les membres de sa famille, et en finissant par découvrir où il vivait et travaillait, qu'il avait une petite amie et que celle-ci, ainsi qu'un ami de Ryan, avaient disparu, etc.

Ce genre de choses prennent du temps à investiguer, en particulier parce qu'il est nécessaire de recouper les informations auprès de la police et des autres autorités du New Jersey. Et même avant ces recoupements, il aurait fallu au préalable qu'une autorité du New Jersey reçoive un signalement local concernant la disparition de deux personnes, avant de pouvoir faire le moindre lien avec la fusillade du Connecticut.

Même si on admettait que ces « représentants des forces de l'ordre » possèdent des qualités d'enquêteurs hors-pair, dont celle d'être hyper-rapides, ils n'auraient pas été capables de remonter le temps pour réécrire le script concernant la façon dont ils ont obtenu tous ces détails sur les frères Lanza, en particulier sur Ryan. Parce qu'à partir du moment où il a fallu « réorienter » la ligne officielle et annoncer que Ryan Lanza n'était plus « le tireur mort dans l'enceinte du bâtiment », il est devenu impossible à ces « représentants des forces de l'ordre » qui « n'étaient pas autorisés à parler » (mais qui en racontaient quand-même un max à un max de monde ce matin-là, et qui, grâce à leur statut, ont pu s'exprimer via l'Associated Press et d'autres organes de presse) de découvrir rétrospectivement tous ces liens sur Ryan.

La seule conclusion logique que je puisse tirer à ce stade est que quelqu'un - ou un groupe - possédant un accès privilégié aux médias était au courant À L'AVANCE du crime, ce qui est révélé par le fait que ce quelqu'un (ou ce groupe) a fuité « anonymement » des informations à la presse, des informations qu'il n'aurait pu connaître autrement. Cette prescience dévoile l'implication de ce quelqu'un (ou de ce groupe) dans le plan originel, qui consistait à utiliser les deux frères Lanza comme boucs émissaires.