Le télescope Kepler, que la NASA avait inauguré en 2009, révèle aujourd'hui que sur 100 milliards d'étoiles dans la voie lactée, 17 % d'entre elles possèdent une planète similaire à la Terre en orbite.

Espace étoiles
© DR
Les résultats ont été annoncés cette semaine au 221e congrès de la Société Astronomique Américaine
Le télescope Kepler, inauguré par la NASA en 2009, rapporte aujourd'hui des données qui suggèrent qu'il existe plus de 17 milliards de planètes similaires à la Terre dans la voie lactée. En effet, sur les 100 milliards d'étoiles présentes dans la voie lactée,
Schéma du télescope Kepler
© Nasa
Schéma du télescope Kepler
17 % d'entre elles posséderaient une planète similaire à la terre en orbite autour d'elle.

Les résultats ont été annoncés cette semaine au 221e congrès de la Société Astronomique Américaine par les équipes de Kepler. La technique utilisée par Kepler est plutôt simple. Le télescope observe attentivement une étoile. Si l'intensité de sa lumière baisse de manière régulière, c'est le signe qu'une planète tourne en orbite autour d'elle.

Christopher Burke, un scientifique à l'institut SETI dont les recherches se concentrent sur les traces de vie extre-terrestre,
A 45 millions d'années lumière de la Terre, la constellation de Fornax
© Nasa
A 45 millions d'années lumière de la Terre, la constellation de Fornax
a déclaré que 58 planètes trouvées jusque-là pourrait se situer dans la zone habitable de leur étoile hôte.

Cela revient à dire que l'eau sur ces planètes aurait une chance d'être sous la forme liquide. Les planètes orbitant proche de leur soleil sont évidement de vrais brasiers alors que celle orbitant plus loin sont faites de glaces.

Selon les scientifiques, plus l'on découvre de planètes avec des orbites similaires à la Terre dans leurs zones habitables, plus on aura de chance de découvrir un jour de la vie extra-terrestre.