L'énorme « rocher » censé frôler la Terre en 2029 et en 2036 passera mercredi à 14,4 millions de kilomètres de notre planète.

© Les Films du Losange
La fin du monde vue par Lars von Trier dans le film "Melancholia" (2011).
L'astéroïde Apophis, qui doit frôler la Terre en 2029 et pourrait éventuellement la frapper en 2036, s'approchera de la planète bleue mercredi à une distance de 14,4 millions de kilomètres, ont indiqué mardi des astronomes. Des scientifiques avaient dans un premier temps évalué à 1 sur 45, ou 2,7 %, les chances d'une collision catastrophique en 2029 entre la Terre et cet objet céleste découvert en 2004, qui fait 270 mètres de diamètre et la taille de trois terrains de football. Mais de nouveaux calculs effectués en 2009 par la Nasa à la suite d'un survol rapproché d'Apophis - baptisé du nom d'un démon dans la mythologie égyptienne - avaient écarté ce risque, prévoyant désormais un passage le 13 avril 2029 à 22 208 kilomètres de la Terre. Il s'agira tout de même de la distance la plus faible jamais observée dans les temps modernes.

La probabilité qu'il entre en collision avec la Terre en 2036 est de 1 sur 250 000, selon les nouveaux calculs de Steve Chesley et Paul Chodas, du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena (Californie) fondés sur de nouvelles techniques et données. Une précédente estimation évoquait 1 chance sur 45 000. La plus grande partie des nouvelles données ayant permis de recalculer l'orbite d'Apophis provient d'observations effectuées par l'astronome Dave Tholen et son équipe de l'Institut d'astronomie de l'université de Hawaii.

Il sera possible d'observer Apophis en temps réel sur le site Slooh.com vers 1 heure, dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des commentaires et des réponses aux questions du public par le président de Slooh, Patrick Paolucci. Slooh a des télescopes dans les îles Canaries pour ces observations.