Mineurs Afrique du Sud
© Inconnu

En Afrique du sud, à 100 kms au nord de Johannesburg, des centaines de mineurs travaillant pour les mines de platine du groupe Anglo American étaient rassemblés mercredi matin devant un des puîts d'exploitation menacé de fermeture pour décider de l'action à mener après l'annonce de 14 000 licenciements par leur employeur.

« Il y a une crise importante qui dure dans l'industrie minière en Afrique du sud », affirme Loane Sharp, analyste basé à Johannesburg, « et ce qui me stupéfie c'est que le gouvernement reste complètement inactif. En 1994, les mines sud-africaines employaient 1 million 400 000 personnes aujourd'hui ce chiffre est tombé à 523 000. »

Les mineurs dont certains ont refusé de descendre dans les puîts mercredi, attendent le résultat des discussions entre les représentants des mineurs et la direction.

Anglo American Platinum, N°1 mondial du platine, incrimine la baisse des cours du platine pour justifier les 14 000 licenciements décidés. Le gouvernement sud-africain menace de réexaminer les licences d'exploitation du groupe.