Les techniques de méditation de pleine conscience, selon cette étude réalisée par des neuroscientifiques de l'Université du Wisconsin-Madison pourrait venir aussi en aide aux personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques, pour lesquelles le stress psychologique joue un rôle majeur, telles que la polyarthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l'intestin et l'asthme. Une recherche publiée dans la revue Brain, Behavior and Immunity.

La méditation dite « en pleine conscience » est basée sur la concentration sur la respiration, les sensations corporelles et le mental. Elle peut se pratiquer assis, en marchant ou en pratiquant le yoga. Cette forme de méditation a déjà montré ses bénéfices pour la maîtrise des émotions, pour lutter contre le stress, la solitude et même les maladies cardiovasculaires, avec des effets durables dans le cerveau.
La réduction du stress peut être bénéfique dans de nombreux domaines, souligne, avec son étude, Melissa Rosenkranz, assistant scientifique et auteur principal de l'article. Tout comme apprendre à gérer le stress en pratiquant une activité physique régulière peut avoir un effet thérapeutique.

Son étude a comparé 2 méthodes de réduction du stress, une approche basée sur la méditation en pleine conscience et un programme visant à améliorer la santé se composant d'éducation nutritionnelle, activité physique, renforcement équilibre, agilité et musicothérapie. Les deux groupes ont bénéficié de la même quantité de formation, d'instructeurs de même niveau d'expertise et de la quantité de pratique à domicile après la formation. Les auteurs ont utilisé un outil, le « Trier Social Stress Test » pour provoquer un stress psychologique, et une crème à la capsaïcine pour produire l'inflammation de la peau, puis ont relevé des mesures de la réponse immunitaire et endocrinienne avant et après la formation aux 2 méthodes.

La méditation plus efficace contre le stress induit par l'inflammation

Si les 2 techniques se révèlent efficaces pour réduire le stress, l'approche basée sur la méditation s'avère plus efficace pour réduire le stress induit par l'inflammation. Les résultats montrent que les interventions comportementales visant à réduire la réactivité émotionnelle sont bénéfiques pour les personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques. L'étude suggère également que les techniques de pleine conscience peuvent être plus efficaces pour soulager les symptômes inflammatoires que d'autres activités qui favorisent le bien-être.

Ce n'est pas une panacée, précise l'auteur, mais l'étude montre que l' « attention » apportée par cette forme de méditation peut être bénéfique et en particulier chez certains patients et...plutôt que d'avoir systématiquement recours à des traitements pharmacologiques. C'est donc définitivement une alternative à moindre coût ou un complément à un traitement standard et qui, de plus, peut ensuite être pratiqué facilement par les patients à leur domicile, ou au bureau, par les patients.

Source: Brain, Behavior, and Immunity January 2013 A comparison of mindfulness-based stress reduction and an active control in modulation of neurogenic inflammation