Cendres après l'éruption volcanique du volcan Tavurvur, Rabaul, Papouasie Nouvelle Guinée
© Eric Lafforgue
Cendres après l'éruption volcanique du volcan Tavurvur, Rabaul, Papouasie Nouvelle Guinée

Après le réveil récent du volcan du Mont Manam, dans la province papoue de Madang, c'est le Tavurvur, l'un des deux cônes qui encadrent a ville de Rabaul, qui est lui aussi entré dans une phase d'activité accrue ces derniers jours.

Ce volcan, situé dans la province insulaire de Nouvelle-Bretagne de l'Est, s'est réveillé dans la soirée, projetant dans l'atmosphère un important panache de cendres. Ces projections ont été accompagnées d'un important grondement, au cours des quinze minutes qui ont suivi. Le volcanologue a aussi noté que quelques jours avant cette éruption du Tavurvur, la végétation alentours avait commencé à « virer au marron » et qu'une forte odeur de soufre avait été constatée par les riverains.

L'activité du volcan fait depuis l'objet d'une surveillance accrue, sans pour autant être jusqu'ici considérée comme menaçante. Les volcanologues considèrent que ce bref réveil ne devrait pas se prolonger. Le chef-lieu de la Nouvelle-Bretagne, la ville de Rabaul, est notoirement flanqué de deux volcans en activité épisodique, le Vulcain et le Tavurvur. Le plus important réveil de ces deux cônes, en 1994, avait quasi-totalement enseveli la ville sous une épaisse couche de cendres et de pluies acides.

D'autres regains d'activité avaient eu lieu plus récemment, en mars 2008, en septembre 2008, puis en janvier 2009, avec là aussi à la clé une épaisse couche de cendres volcaniques sur la ville et de forte perturbations au trafic aérien de toute la zone ainsi que des complications respiratoires pour les personnes prédisposées.