Traduit de l'anglais par Didier Jamet pour Cidehom

© Sebastian Saarloos
C'est le clair de Lune qui illumine ce paysage enneigé immortalisé le 17 janvier 2013 depuis Lower Miller Creek, en Alaska. Surexposé au-dessus de l'horizon occidental barré de montagnes, le premier quartier de lune est cerné par un halo dû à de minces cristaux de glace hexagonaux et flanqué de deux parasélènes, encore appelés fausses lunes.

Parfaite transposition à la Lune de ce que sont pour le Soleil les parhélies et autres gardes du Soleil, les parasélènes sont dus à la réfraction du clair de lune au travers de cristaux de glace plats et hexagonaux formant des cirrus de haute altitude. Les parasélènes apparaissent à une distance angulaire minimale de 22° d'arc de la Lune, valeur déterminée par la géométrie des cristaux. Si on les compare au brillant disque lunaire, les parasélènes sont très peu lumineux et plus faciles à apercevoir lorsque la Lune est basse sur l'horizon.