© USGS

Une secousse tellurique suspectée être une explosion s'est produite mardi matin en Corée du Nord, a annoncé le Centre de sismologie de la Chine.

La magnitude du tremblement de terre a été mesurée à 4,9, a ajouté cet institut dans un message envoyé sur son compte de microblog officiel, qui confirme le séisme artificiel également détecté par la Corée du Sud. La Chine, principal allié de la Corée du Nord, avait ces dernières semaines mis en garde son imprévisible voisin contre le fait de procéder à un nouvel essai nucléaire.

Ces avertissements avaient notamment pris la forme de commentaires d'une virulence inédite dans la presse officielle chinoise, allant jusqu'à évoquer une possible rupture des relations entre Pékin et Pyongyang.

A également été brandie côté chinois la menace d'une réduction de l'aide chinoise à la Corée du Nord, pays exsangue vivant sous perfusion économique et humanitaire. En privé, cette mise en garde avait été jugée historique par des diplomates américains impliqués dans le dossier nord-coréen.

La Corée du Nord confirme un 3e essai nucléaire

La Corée du Nord a confirmé avoir procédé mardi à un troisième essai nucléaire, avec succès, une confirmation également apportée par le ministère de la Défense de son voisin et ennemi, la Corée du Sud. Un troisième essai nucléaire a été mené avec succès, a annoncé l'agence officielle KCNA, précisant que cette opération avait pour but de protéger la sécurité nationale et (la) souveraineté du pays contre l'hostilité continue des Etats-Unis.

Le renseignement américain dit évaluer l'événement sismique

Le bureau du directeur du renseignement national américain, qui chapeaute les 16 agences de renseignement du pays, a dit qu'il évaluait l'événement sismique en Corée du Nord, dans une première réaction à l'essai nucléaire conduit par Pyongyang. La communauté du renseignement est au courant d'un événement sismique avec des caractéristiques explosives en Corée du Nord et nous évaluons les informations pertinentes, affirme l'ODNI dans un communiqué.

La Corée du Sud convoque une réunion d'urgence du Conseil de sécurité

La Corée du Sud convoque d'urgence une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU au sujet de l'essai nucléaire présumé en RDPC. La réunion doit avoir lieu à 14 H 00 GMT (15 H 00 heure française).