Trace dans le ciel de l'explosion météorite Russie
© Oleg Kargopolov/74.ru/AFP
Tchelyabinsk (Russie), vendredi matin. La trace d'une des météorites est restée visible dans le ciel après qu'elle se soit écrasée, semant la panique et causant de gros dégâts.

Mise à jour

Une pluie de météorites accompagnée d'éclairs incandescents s'est produite vendredi au-dessus de l'Oural et a fait près de 1 000 blessés, dont plusieurs grièvement, selon le dernier bilan officiel. « Le nombre de blessés est d'environ 950 », a déclaré le gouverneur de la région de Tcheliabinsk, Mikhaïl Iourevitch, cité par l'agence publique Ria Novosti.

Le bilan précédent faisait état de plus de 500 blessés dans la région. Les victimes ont pour la plupart été touchées par des éclats de verre, mais certains souffrent de traumatismes crâniens.

Cet événement exceptionnel, causé par la destruction d'un gros météorite et accompagné de violentes explosions, a soufflé les fenêtres dans plusieurs localités et semé la panique, selon des témoins cité par les autorités et les agences locales. Les écoles ont été fermées dans toute la région.

********

Une pluie de météorites accompagnée d'éclairs incandescents s'est produite vendredi au-dessus de l'Oural et a fait quelques cinq cent dix sept blessés, dont trois gravement, selon l'administration de la région de Tcheliabinsk citée par l'agence Interfax. Cet événement exceptionnel, causé par la destruction d'un gros météorite et accompagné de violentes explosions, a soufflé les fenêtres dans plusieurs localités et semé la panique, selon des témoins cité par les autorités et les agences locales. Les écoles ont été fermées dans toute la région.

Une boule incandescente accompagnée d'une très vive lumière blanche, se déplaçant à très grande vitesse, est apparue dans le ciel de Tcheliabinsk, une ville de plus d'un million d'habitants, à 9h20 locales, (soit 4h20, heure de paris). « Une météorite s'est désintégré au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk », a précisé l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué.

La météorite, qui se serait désintégrée à 5 000 mètres au-dessus de l'Oural, pesait « des dizaines de tonnes », selon le spécialiste russe Sergueï Smirnov, cité sur la chaîne Rossia 24. Ce « bolide » se déplaçait du nord-est vers le sud-ouest, selon la télévision publique.

Vidéo : des détonations et des traînées blanches dans le ciel

L'événement a été filmé et posté sur internet par les témoins

« A 11 heures locales (6 heures, heure de Paris, ndlr), nous avons de nombreux appels pour des traumatismes, des coupures et des contusions », a indiqué le gouvernement local cité par Interfax. Les autorités locales avaient précédemment fait état de quatre personnes blessées à Tcheliabinsk par des éclats de verre, l'onde de choc ayant soufflé les fenêtres de nombreux bâtiments. « Le nombre de victimes augmente au fur et à mesure », a indiqué l'antenne locale du ministère de l'Intérieur, cité par Interfax.

Des vidéos placées par des habitants sur internet ont montré des météorites incandescentes traversant le ciel à basse altitude, leur trajectoire semblant indiquer une collision proche avec le sol. Sur une autre vidéo, des habitants dont certains sont sortis de chez eux torse nu, observent le même phénomène au-dessus de leur immeuble, alors que des explosions se font entendre.. Un groupe a été créé sur le réseau social Vkontakte, l'équivalent russe de Facebook, où des témoins partageaient liens, vidéos et sensations.

Vidéo : une météorite dans le ciel


Vidéo : pluie de météorites au-dessus de l'Oural


Vidéo : il filme une météorite depuis sa voiture


Les habitants ont cru à la fin du monde...

Paniqués et choqués, les habitants de la région de l'Oural ont tout imaginé, du crash aérien à la fin du monde, lorsqu'une lumière blanche a soudainement tout illuminé autour d'eux, suivie de violentes explosions qui ont soufflé les vitres de leur immeuble. « J'étais à la maison. Il y a eu un flash de lumière. J'ai couru sur le balcon et il y avait une trace, comme celle d'un avion, mais bien plus grand. Ma première impression a été qu'un avion s'était écrasé », a déclaré Dmitri Tourkine, correspondant de la chaîne Vesti, basé à Tcheliabinsk.

« Tout d'abord, il y a eu une lumière, irréelle, qui a illuminé toutes les classes du côté droit de l'école. Ce genre de lumière n'existe pas dans la vie, seulement lorsque c'est la fin du monde, puis il y a eu une traînée de fumée comme avec un avion, mais dix fois plus grand », a confié une enseignante de Tcheliabinsk, Valentina Nikolaïeva, au site s'information Lifenews. Une vidéo montre des enfants paniqués et hurlant après que les puissantes explosions ont soufflé les vitres de leur école.

« Alors que je m'habillais, il y a eu une lumière très brillante, je n'ai pas compris, j'ai pensé qu'il s'agissait de feux d'artifice. Ensuite, de fortes explosions ont soufflé les fenêtres », a confié un autre habitant de Tcheliabinsk, Evgueni Gorochko, au quotidien Kommersant, ajoutant que les communications téléphoniques étaient quasiment bloquées dans la ville. « Différentes sortes de matière grise tombaient du ciel. C'est très effrayant quand ta maison se met à secouer, et que tu ne peux rien faire! Un cas de force majeure dont personne n'est responsable. L'horreur... », a raconté un autre habitant, Iouri Panov.

Vidéo : paniqués, des habitants sortent nus pour filmer


Des appels à ne pas céder à la panique

« Il n'y a pas d'évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique », a indiqué l'antenne locale du ministère des Situations d'urgence sur son site. Un représentant de Rosatom, l'Agence russe de l'énergie atomique, a souligné que les installations nucléaires de la région n'avaient pas été touchées.

Le ministère russe de la Défense a indiqué que les installations militaires n'avaient pas souffert, et a envoyé des groupes de reconnaissance sur le lieu présumé de chute des fragments. Le phénomène a également été observé dans plusieurs régions voisines et au Kazakhstan.

Vidéo : les météorites ont fait de gros dégâts