Point d'accès de toute notre vie sur le Web, les navigateurs n'ont de cesse d'intégrer toujours davantage de fonctionnalités. Les fameuses extensions permettent de faire à peu près tout et n'importe quoi sans avoir à quitter son logiciel favori. Une initiative européenne pourrait bien « imposer » un jour une option « Marquer ce contenu comme terrorisme » dans nos navigateurs.

Le Projet Clean IT, subventionné par la Commission Européenne, utilise ses 400 000 € de budget et ses deux années de service pour réfléchir aux différents moyens de supprimer le terrorisme sur Internet. Au terme d'une semaine de conférences publiques, son rapport final de 30 pages propose différentes pistes de réflexion, dont un « mécanisme de rapport intégré au navigateur ».

Au-delà de la volonté de nettoyer Internet se pose un véritable souci de respect des libertés d'expression et de la vie privée. Les critiques pleuvent déjà, tant par des indépendants que par des groupes privés, comme l' »European Digital Rights » qui s'insurge contre son coût faramineux, son manque de buts précis, la limite de la légalité et les menaces à la liberté d'expression subséquentes.

Même si l'on ne peut que douter très fortement que de telles recommandations soient un jour mises en œuvre, elles ne font que rallonger la déjà trop longue liste de ce genre d'initiatives...

[theverge]