« L'armée de l'air israélienne aurait abattu un avion italien avec à son bord 81 passagers parce qu'Israël soupçonnait qu'il transportait de l'l'uranium enrichi vers l'Irak » .

Cette éventualité est désormais défendue en Italie pour expliquer le crash d'un avion appartenant à la compagnie "Atafia", qui assurait le vol entre la Pologne à Palerme , quand dans une soirée d'été, il est tombé brusquement dans les eaux de la mer Tyrrhénienne, causant la mort de tous les passagers et des membres d'équipage.

Selon le quotidien israélien Haaretz l'enquête préliminaire a rejeté la possibilité que la cause de l'accident soit technique.

Aujourd'hui, 33 ans après le crash le 27 Juin 1980, la cause de l'accident est encore débattue avec véhémence en Italie.

Après plus de trois décennies d'enquête dirigées par des commissions spécialisées et des comités parlementaires sans compter d'innombrables rapports rédigés par des experts, ce dont on est sûr en Italie c'est que cette affaire représente l'enquête judiciaire la plus longue qu'est connue l'Italie et toujours non-élucidée.

En effet des dizaines de théories ont été avancées concernant un complot pour expliquer l'accident et le plus important parmi elles, restent celle d 'un missile lancé à partir d'un avion de combat qui aurait frappé l'avion, sauf que les autorités italiennes n'ont pas confirmé ce scénario.

Or, la semaine dernière, un changement a surgi : la Cour suprême italienne a rendu une décision obligatoire, exhortant les ministères de la Défense et des Transports d'indemniser les familles des victimes. Et donc, la Cour reconnaît ainsi implicitement qu'un missile a causé le crash de l'avion, toutefois elle n'a pas mentionné qui a tiré le missile.

Il est bon de rappeler que ces dernières années certains officiers de l'armée de l'air italienne ont été interrogés sur la disparition de certains enregistrements sur des vols douteux et sur des opérations de radar. Quatre généraux ont été soumis à la Cour pour des accusations de trahison et d'obstruction à l'enquête. Finalement, personne n'a été reconnue coupable.

Une autre théorie a éclaté en 2008, faisant valoir que c'est un avion français qui a tiré un missile. Une théorie reprise par le ministre italien de l'Intérieur de l'époque, Francesco Cossiga qui a déclaré dans une interview que l'avion a été abattu par un avion militaire français. Cossiga cependant, n'a évoqué aucun détail : il est mort en 2010.

Suite à sa mort naturelle, les médias italiens ont évoqué un "taux élevé de mortalité suspecte» parmi certains éléments de l'armée liés à l'affaire. La télévision a aussi parlé d'incidents étranges où des témoins ont été tués.

On a parlé aussi de rumeurs selon lesquelles le colonel Kadhafi était censé être dans cet avion et que les Français s'étaient empressés de tenter de l'assassiner en visant l'avion italien.

Enfin selon le journaliste italien Claudio Gatti , se basant sur sa propre enquête, l'Armée de l'Air Israélienne a par erreur tiré sur l'avion iatlien croyant qu'il transportait de l'uranium enrichi vers l'Irak.

Selon lui, c'est le scénario le plus plausible !