On nous apprend très tôt à être poli : cela témoigne du respect aux autres. Des chercheurs pensent que la courtoisie a également un sens bien pratique, quoique inconscient. Il s'agit de réduire le « travail » pour ceux qui sont impliqués. Cette recherche originale a considéré deux éléments que l'on croit complètement dissociés : l'altruisme et le contrôle moteur. En plus de la courtoisie, une autre contribution à l'oeuvre serait la représentation mentale des efforts physiques des gens ! Les études semblent montrer que nous sommes doués pour estimer les efforts à réaliser, par soi ou par les autres.

L'étude a consisté à filmer le comportement des personnes qui tiennent la porte à d'autres et ces autres à qui l'on tenait la porte. On a mesuré la distance moyenne à partir de laquelle on réalisait ce geste : on a constaté que les personnes remerciaient du geste en se hâtant. On a aussi remarqué que la probabilité d'effectuer ce geste dépendait du nombre de personnes à qui on rendrait ce service en même temps. Ce comportement intrigue les sociologues car, la plupart du temps, il est complètement gratuit étant donné qu'on ne reverra jamais ces personnes. Ce geste réduit l'effort commun par contre.