Traduction : SOTT


« Les rumeurs sur ma mort ont été grandement exagérées »
L'hypocrisie et les mensonges entourant la prétendue mort de Kadhafi sont allés trop loin, du moins pour moi. J'ai du mal à digérer les déclarations des leaders occidentaux sur les « crimes » de Kadhafi, tandis qu'ils jubilent à la vue du meurtre barbare d'un type en Libye.

Le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré :
J'estime qu'il faut avoir une pensée pour toutes les victimes de Colonel Kadhafi. Ceux qui sont morts dans le vol de la Pan-am au-dessus de Lockerbie, Yvonne Fletcher, assassinée sur London Street, et bien entendu toutes les victimes des attentats de l'IRA, qui utilisait de l'explosif SEMTEX venant de Libye. Nous devons aussi nous rappeler de tous les Libyens qui sont morts aux mains de ce dictateur brutal et de son régime.
Ils ont oublié de citer la fin de son commentaire :

« Et nous devons aussi nous rappeler que je suis un gros menteur. »

Évidemment, les tabloïds britanniques comme The Sun ne sont que trop heureux de répéter les âneries de Cameron, avec une pincée de chauvinisme typique :

Mais jetons rapidement un œil aux « crimes de Kadhafi » mentionnés par Cameron :

L'attentat du vol 103 de la Pan-am au-dessus de Lockerbie. Il s'agissait clairement d'une opération sous faux-drapeau destinée à diaboliser la Libye. Visitez le site Web du père d'une des victimes, Dr. Jim Swire, pour en avoir les preuves. La Libye n'a jamais reconnu sa responsabilité dans l'attentat du Vol 103, mais a toujours payé des dommages et intérêts aux familles afin « d'acheter la paix » - c'est-à-dire sa réintégration au sein de l'élite occidentale.

Le meurtre de l'officier de police Yvonne Fletcher au St. James's Square, à Londres, en avril 1984. La Libye a été accusée, mais un grand nombre de preuves indiquent que Fletcher a été tuée par un agent de la CIA/MI6, à nouveau dans une tentative de diaboliser la Libye. Un documentaire de Channel 4 nous le démontre de façon détaillée et scientifique, mais ça n'empêche pas Cameron de propager ce mensonge.

Les « victimes des attentats de l'IRA qui utilisait de l'explosif SEMTEX venant de Libye ». Il ne fait aucun doute que, à quelques occasions, les dirigeants de l'IRA ont bien acheté des armes libyennes. Mais il ne fait également aucun doute que tous les prétendus attentats majeurs de l'IRA ayant causé la mort de civils furent l'œuvre des services secrets britanniques. Considérez ce lien intéressant entre les prétendus attentats de l'IRA et l'attentat de Lockerbie :

Entre les années 1970 et le début des années 1980, le Dr Thomas Hayes a réussi à se hisser à la tête du British Royal Armaments Research Establishment [Établissement royal de recherche et développement en armements - NdT] (RARDE). Son témoignage fut central au verdict bidon du procès Lockerbie. Une enquête parlementaire sur le prétendu attentat de l'IRA en 1974 - les Sept Maguire - et sur son procès dévoila des preuves médico-légales majeures indiquant que les accusés étaient innocents. Ces preuves, qui étaient connues du Dr. Hayes et de deux de ses collègues du RARDE, ne furent pas présentées au procès des Sept Maguire. Les Sept furent libérés en appel après avoir passé quinze ans en prison.

Cela vous donne juste un petit aperçu des extrémités auxquelles les gouvernements et les agents des renseignements occidentaux sont allés (et son prêts à aller) pour « protéger leurs intérêts ». Avec des médias officiels vendus, la domination corporatiste et fasciste est une affaire conclue - à moins que nous ne nous éveillions tous à la réalité de la situation et commencions à appeler les choses par leur nom : ce sont des conneries, de bout en bout.

En bref, on a Cameron qui jubile et qui balance des mensonges devant les caméras ; on a Hilary Clinton qui se trouvait justement en Libye il y a quelques jours et qui a exigé Kadhafi « mort ou vif » la veille même du jour où un type qui lui ressemble un peu s'est fait sortir d'un « trou à rat » pour être ensuite exécuté et (bientôt) enterré dans un « lieu secret », loin des regards indiscrets ; on a les récits délibérément contradictoires sur la façon dont ce type a été tué, et qui sont répandus dans tous les médias officiels ; on a Kadhafi qui, il y a encore deux ans, était accueilli à bras ouverts (et armé) par les Premiers ministres et présidents britannique, français, américain, italien, et qui est soudainement diabolisé comme un « dictateur brutal », et son pays et ses citoyens, bombardés au point d'en revenir à l'âge de pierre ; tout ça me fait chier. Mais bon, ce qui m'inquiète vraiment ici, ce n'est pas la montée de ma pression artérielle, mais l'avenir de la Libye. Déjà, les vautours se rassemblent, convoitant leur prix : les ressources naturelles de la Libye. Le ministre de la Défense Gérard Longuet s'est exprimé en ces termes :
Les nouveaux dirigeants libyens « nous doivent beaucoup »

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a déclaré vendredi dans un entretien au Monde que la France entendait jouer un rôle de "partenaire principal" auprès la Libye, dont les nouveaux dirigeants "savent qu'ils nous doivent beaucoup".
Paris "va s'efforcer de jouer le rôle d'un partenaire principal, dans un pays dont les dirigeants savent qu'ils nous doivent beaucoup", dit-il.
"Les pays de la coalition vont probablement adopter des positions plus bilatérales dans leur relation avec la Libye. Chacun cherchera à tirer son épingle du jeu", poursuit Gérard Longuet.
"Nous ne serons ni les derniers ni les plus vulgaires. Nous n'avons pas eu d'engagement tardif, médiocre, incertain. Et nous n'avons rien à nous faire pardonner", dit-il encore.
La Libye produisait 1,6 million de [barils de] pétrole par jour avant le soulèvement, un marché qui suscite la convoitise de nombreux pays. Elle a également d'énormes besoins pour reconstruire ses infrastructures.
Ah oui, la « reconstruction » ; les Libyens peuvent dire bye-bye aux conditions de vie relativement décentes dont ils jouissaient du temps de Kadhafi. Vous n'avez qu'à regarder la « reconstruction » de l'Iraq après son invasion : un pays appauvri et en ruines, pillé par les va-t-en-guerre.

Mais pour en venir au point principal, les grands médias officiels ont beau nous le marteler à longueur de temps, à mon avis, ce type mort qu'on nous montre n'est pas Kadhafi.

Le visage du vrai Mouammar Kadhafi possède des traits plutôt distinctifs.


Remarquez les paupières tombantes et les rides sous les yeux
Un de ces traits distinctifs est la ptôse, ou « paupières tombantes ». Elle peut être causée par un relâchement des muscles permettant de soulever les paupières, par des lésions des nerfs qui contrôlent ces muscles, ou par un relâchement de la peau des paupières supérieures. Qu'il s'agisse d'un trait génétique, de la conséquence du vieillissement, ou de chirurgie plastique, Kadhafi possédait cette caractéristique.

Autre trait distinctif : des « rides » marquées qui descendent en diagonale, du coin des yeux jusque vers les pommettes. Vérifiez sur n'importe quelle photo récente du « dictateur brutal », et vous verrez ces rides bien visibles sur chaque photo.

Maintenant, regardez cette photo de « Kadhafi mort » :


Qu'est-il arrivé aux « paupières tombantes » et aux rides sous les yeux ?
S'agit-il du même homme ? À vous de juger, mais personnellement, j'en sais trop sur le Modus Operandi des « agences de renseignements » et des gouvernements occidentaux pour accorder un quelconque crédit à leurs « comptes-rendus officiels » des événements mondiaux majeurs, surtout dès lors qu'ils impliquent l'expropriation des ressources naturelles d'une autre nation. Au fait, selon le Washington Post qui cite les « dirigeants libyens », le gars qu'il font passer pour Kadhafi portait une perruque ; c'est-à-dire que, selon eux, les cheveux sur la tête de l'homme en photo ci-dessus ne sont pas ceux du vrai Kadhafi.

Avant que j'oublie, j'aimerais mentionner que j'attends toujours avec impatience les scènes de liesse populaire en Libye suite à l'annonce de la chute du « dictateur brutal ». J'imagine que ça va prendre un peu de temps de convaincre les 90% de la population libyenne qui soutiennent Kadhafi qu'un gouvernement fantoche occidental et une occupation économique du pays par des multinationales occidentales est en fait une bonne chose.