L'astéroïde 2005 YU55 traverse le système Terre-Lune les 8 et 9 novembre 2011 (vue d'artiste). Crédit : P. Carril/C&E Photos
Dans la nuit du 8 au 9 novembre, l'astéroïde 2005 YU55 s'approchera à 324000 km de la Terre, soit seulement 85% de la distance à laquelle se trouve la Lune.

Ce corps céleste de 400 m de diamètre, découvert en 2005 par un télescope automatique ne présente heureusement aucun risque de collision avec notre planète. Ni même avec la Lune qu'il survolera à 210000 km seulement. Son orbite est en effet connue avec précision, ce qui ne laisse aucune incertitude sur sa position réelle.

8300 astéroïdes voisins de la Terre

2005 YU55 n'est que l'un des 8300 astéroïdes dont les orbites approchent régulièrement celle de la Terre qui ont été découverts depuis 1995. Environ 800 ont un diamètre de l'ordre de 1 km. Les autres sont nettement plus petits.

Ils ont été découverts grâce au programme Near Earth Objects, qui utilise 8 télescopes automatiques pour rechercher les objets potentiellement dangereux pour la planète.

Environ 90% des astéroïdes estimés ont été découverts grâce à ces télescopes. Et depuis deux ans, quasiment plus aucun gros astéroïde (de 1 km ou plus) n'a été détecté.

Des risques d'impact limités

2005 YU55 ne risque pas de percuter la Terre cette fois. Et il ne le fera pas dans les milliers d'années qui suivent.

D'autres astéroïdes coupent la trajectoire de la Terre. Mais on estime qu'une rencontre avec un corps du gabarit de 2005 YU55 ne survient en moyenne qu'une fois tous les 100000 ans.

Dans l'éventualité d'une telle collision, les conséquences seraient régionales. Par exemple, si 2005 YU55 touchait le sol à 17 km/s (sa vitesse lors de ce survol), il créerait un séisme de magnitude 7 et creuserait un cratère de 6,5 km de diamètre. L'énergie libérée, de l'ordre de 4000 mégatonnes, détruirait instantanément tout dans un rayon de 100 km et les retombées dévasteraient les régions proches situées au-delà.

De petits impacts fréquents

Chaque année, des astéroïdes nettement plus petits que 2005 YU55 frôlent la Terre. Certains, comme 2008 TC3, en octobre 2008, la percutent. Mais ils ne présentent pas de danger car du fait de leur petite taille ils se désintègrent dans l'atmosphère. Seuls quelques petits fragments parviennent au sol.

2005 YU55 épié par radar

En 2010, 2005 YU55 est passé à 2 millions de km de la Terre. A cette occasion, les astronomes l'avaient cartographié en radar grâce au radiotélescope de 70 m de Goldstone (Californie). Cette fois, toujours avec le même instrument, ils espèrent déceler à sa surface des détails de 4 m.

2005 YU55 est de type carboné, comme Mathilde, qui avait été croisé par la sonde NEAR, en route vers Eros, un astéroïde silicaté. Cela signifie qu'il s'agit d'un corps assez ancien qui présente un intérêt scientifique. Il pourrait, à terme, être la cible d'une mission habitée de la Nasa avec le nouveau lanceur SLS que l'agence américaine compte mettre en chantier.

Observez 2005 YU55

L'astéroïde 2005 YU55 ne brillera que d'une faible magnitude 11 au moment de son approche maximale. Cela signifie qu'il sera invisible à l'œil nu. En revanche, il peut être vu confortablement dans un télescope de 200 mm (malgré la clarté de la Lune, gênante) et photographié.

La carte ci-dessous permet de le localiser.

La carte ci-dessus montre les positions de 2005 YU55 au moment où il est le plus proche de la Terre.