Einstein

Chris Hedges : Comment Penser

© Associated Press/Michael Probst
Traduction SOTT

Les cultures qui durent ménagent un espace protégé à ceux qui remettent en question et contestent les mythes nationaux. Les artistes, les écrivains, les poètes, les activistes, les journalistes, les philosophes, les danseurs, les musiciens, les acteurs, les réalisateurs et les renégats doivent être tolérés si une culture souhaite éviter le désastre. Les membres de cette classe intellectuelle et artistique, qui ne sont généralement pas les bienvenus dans les halls académiques abrutissants où triomphe la médiocrité, servent de prophètes. Ils sont méprisés ou qualifiés de subversifs par les élites au pouvoir car ils n'adhèrent pas à l'auto-vénération collective. Ils nous forcent à confronter les postulats non avérés, de ceux qui, s'ils ne sont pas remis en cause, mènent à la destruction. Ils exposent l'insincérité et la corruption des élites dirigeantes. Ils expriment clairement l'absurdité d'un système fondé sur l'idéologie d'une croissance infinie, d'une exploitation continuelle et d'une expansion constante. Ils nous avertissent du poison du carriérisme et de la futilité de la quête du bonheur par l'accumulation de richesses. Ils nous confrontent à nous-mêmes, depuis l'amère réalité de l'esclavage et des lois Jim Crow jusqu'au massacre génocidaire des Indiens d'Amérique, en passant par la répression des mouvements ouvriers, les atrocités perpétrées lors des guerres impériales, les atteintes à l'écosystème. Ils nous font douter de notre vertu. Ils contestent les clichés faciles que nous utilisons pour décrire la nation - le pays de la liberté, le meilleur pays sur Terre, le flambeau de la liberté - pour exposer nos ténèbres, nos crimes et notre ignorance. Ils offrent la possibilité d'une vie pleine de sens et la capacité de se transformer.

Les sociétés humaines voient ce qu'elles veulent voir. Elles créent des mythes identitaires nationaux à partir d'un mélange d'événements historiques et de fantasmes. Elles ignorent les faits déplaisants qui égratignent l'auto-glorification. Elles croient naïvement à la notion de progrès linéaire et à la suprématie nationale assurée. C'est ça le nationalisme - des mensonges. Et si une culture perd sa capacité de penser et d'expression, si elle réduit effectivement au silence les voix dissidentes, si elle se retranche dans ce que Sigmund Freud appelait les « souvenirs-écrans », ces mélanges rassurants de faits et de fiction, elle meurt. Elle abandonne son mécanisme interne qui percerait son aveuglement. Elle fait la guerre à la beauté et à la vérité. Elle abolit le sacré. Elle transforme l'éducation en formation professionnelle. Elle nous laisse aveugles. Nous sommes perdus en mer en pleine tempête. Nous ne savons pas où nous sommes. Nous ne savons pas où nous allons. Et nous ne savons pas ce qu'il va nous arriver.

Eye 1

L'État n'a rien à faire dans nos assiettes : un bloggeur prônant le régime paléo inquiété par la justice

Traduction : Lancelot pour Contrepoints

Non seulement l'État n'a aucune décision à prendre concernant ce que nous mettons dans nos assiettes, mais il a largement prouvé qu'il est un abominable conseiller en la matière qui ne peut prendre que de mauvaises décisions. Les individus et leur famille sont bien mieux qualifiés que lui pour choisir ce qu'ils mangent.

Par Baylen J. Linnekin, depuis les États-Unis.


Image
En mai, l'Institut pour la Justice a poursuivi la Caroline du Nord au nom du bloggeur Steve Cooksey. Cet État aurait violé la liberté d'expression de Cooksey en lui annonçant que son blog anti-diabète allait à l'encontre d'une loi locale interdisant de prodiguer des conseils diététiques aux personnes ne possédant pas le bon diplôme.

Cette semaine, Forbes rapporte qu'à l'origine de l'attaque juridique contre Cooksey se trouve l'Académie nationale de Nutrition et de Diététique (anciennement Association Américaine de Diététique). Le magazine dit s'appuyer sur des documents internes et indique que cette organisation pousse les États à mettre en place de puissantes commissions pour la diététique et la nutrition (comme celle qui a pris Cooksey pour cible en Caroline du Nord) « dans l'unique but de limiter la concurrence pour les diététiciens qui en sont membres ».

Si c'est la vérité, voilà qui est à la fois illégal et préoccupant. Mais pas vraiment surprenant.

Commentaire: Lire la synthèse de SOTT sur le régime paléo : Lien


USA

Les États-Unis et leurs compagnons d'armes, Al-Qaeda, et autres contes sur un Empire devenu fou

Traduction : VD pour le Grand Soir

Image
Afghanistan dans les années 80 et 90... Bosnie et Kosovo dans les années 90... Libye en 2011... Syrie en 2012... Lors de conflits armés dans chacun de ces pays, les Etats-Unis et Al-Qaeda (ou une de ses filiales) se sont retrouvés dans le même camp. (1)

Que faut-il donc penser de la « guerre contre le terrorisme » des Etats-Unis ?

Dans chaque cas, l'objectif des Etats-Unis était un changement de régime : renverser des communistes (ou des « communistes »), des Serbes, Slobodan Milosevic, Moammar Khadafi, Bashar al-Assad... tous des hérétiques ou des infidèles, tous des incroyants de l'empire, tous un gêne pour l'empire.

Si l'ennemi est le terrorisme islamiste, pourquoi les Etats-Unis ont-ils investi autant de sang et d'argent contre l'OLP, l'Irak, la Libye et maintenant la Syrie, tous des pouvoirs laïques du Moyen-Orient ?

Pourquoi les alliés arabes les plus proches de Washington au Moyen-Orient sont-ils les gouvernements islamiques de l'Arabie-Saoudite, Qatar, Koweit, Jordanie et Bahreïn ? Bahreïn où se trouve une base navale US ; l'Arabie Saoudite et le Qatar qui fournissent des armes aux rebelles syriens.

Si la démocratie a la moindre signification pour les Etats-Unis, pourquoi ces mêmes proches alliés du Moyen-Orient sont-ils des monarchies ?

USA

Obama tient absolument à son pouvoir de détention indéfinie de citoyens américains

Malgré les nombreuses voix citoyennes qui se sont élevées contre le projet de loi de "détention indéfinie" inclus dans le National Defense Authorization Act signé en catimini par Obama le 31 décembre dernier au soir et confirmé par le Congrès, la Maison Blanche a décidé de faire appel de la courageuse décision de la juge Forrest qui avait invalidé cette disposition en mai dernier pour les citoyens américains. Plus que jamais le Président semble tenir à ses prérogatives de pouvoir jeter en prison toute personne simplement suspectée d'activité liée au terrorisme sans avoir recours à la justice américaine. Yes He Can !
Image
Obama se bat contre l'interdiction de la détention indéfinie d'Américains

paru sur Russia Today, le 7 août 2012

Traduit de l'anglais par GV pour ReOpenNews

La Maison Blanche a interjeté appel dans l'espoir d'inverser la décision de la juge fédérale qui avait refusé la détention militaire indéfinie pour les Américains, les avocats du président expliquant qu'ils sont autorisés à emprisonner des personnes suspectées de terrorisme sans qu'il n'y ait d'acte d'accusation.

La juge de la Cour fédérale de Manhattan, Katherine Forrest, avait statué en mai dernier que la loi sur la détention indéfinie signée en toute fin d'année dernière par le président Obama ne répondait pas aux « critères constitutionnels », et elle avait lancé une injonction temporaire aux militaires leur interdisant d'emprisonner quiconque, américain ou non, sur les seules bases de soupçons de liens avec le terrorisme. Lundi dernier pourtant, les procureurs fédéraux représentant le président Obama et le secrétaire à la Défense Leon Panetta ont déposé un recours devant la 2e chambre d'appel dans le but de faire annuler cette décision.

Magnify

Webster Tarpley analyse la tentative de déstabilisation de la Syrie

Tarpley analyse le parfait concours de circonstances qui visait à renverser le régime syrien et l'attentat représailles contre les services saoudiens. Analyse rapide de la fusillade de Denver.


Blackbox

Tuerie d'Aurora : le père du « Joker » devait témoigner sur le scandale du LIBOR

Corrections : SOTT

Image
Y aurait-il un lien entre Holmes père et James Holmes, celui qui se serait prit pour le « Joker » de Batman et aurait tué à l'aide d'un fusil d'assaut, 12 personnes et fait une soixantaine de blessés, dans un cinéma de la banlieue de Denver ??

On est en effet en droit de se poser la question...

Robert Holmes, était un analyste senior principal de FICO, et il devait témoigner en tant que dénonciateur dans les semaines à venir, concernant le scandale du LIBOR.

Il aurait été prêt à citer des GRANDS NOMS impliqués dans la fraude massive mondiale, ainsi que de fournir des preuves à la Commission bancaire du Sénat, reliant des cadres de haut niveau à leurs crimes !

MIB

John Keel - Les farceurs cosmiques, 2e partie

Dans cet extrait d'Operation Trojan Horse, John Keel aborde le spiritisme et les phénomènes médiumniques et expose les parallèles qui existent entre ceux-ci, la question du contact extraterrestre et les phénomènes ufologiques en général... Lire la 1e partie ici.

Traduction : Maat

Image
La Naissance du Spiritisme

En 1823, le jeune Joseph Smith se réveilla dans la ferme près de Palmyra, dans l'état de New York, pour trouver un « messager » anonyme debout à côté de son lit. Quelques années plus tard, « Jack-Talons-à-Ressorts » bondissait dans la campagne britannique, sa cape flottant dans l'air calme de la nuit. En 1846, les cieux débordaient d'étranges lumières et de phénomènes météorologiques curieux. En 1847, la maison occupée par la famille de Mitchell Weekman dans le petit hameau d'Hydesville, état de New York, seulement à quelques kilomètres de l'ancienne maison de Joseph Smith dans le comté de Wayne, développa un fantôme. Quelqu'un persistait à frapper à la porte, mais il n'y avait jamais personne. Une fillette de huit ans de la famille cria qu'une main froide et invisible la touchait et caressait son corps. La famille Weekman emballa ses affaires et déménagea - et une famille du nom de Fox emménagea.

En mars 1848, les deux enfants Fox, Kate, 12 ans, et Margaret, 15 ans, non seulement entendaient les mystérieux coups et cliquetis du fantôme mais elles communiquaient avec lui*. Elles développèrent un code simple pour oui et pour non et pour toutes les lettres de l'alphabet et entretenaient des conversations avec l'entité invisible. L'histoire filtra lentement et les sœurs Fox devinrent célèbres. De plus, le fantôme, apparemment, les suivait et elles purent tenir des séances dans d'autres villes avec l'entité qui communiquait avec elles en frappant sur les murs ou les tables.

Cette seule séquence (ou était-ce une percée des communications ?) marqua le début du spiritisme moderne. Voici une autre coïncidence insolite à considérer : à la fois le mormonisme et le spiritisme sont nés dans la même région à des endroits distants de seulement quelques kilomètres l'un de l'autre !
Le spiritisme fit fureur dans les années 1850 et 1860. Les médiums fleurirent partout dans le monde. Nombre d'entre eux s'avérèrent être frauduleux et profitaient simplement de la lubie. Mais d'autres - de nombreux autres - accomplirent d'inexplicables exploits. Parce que les fantômes et les manifestations spirituelles semblaient offrir une preuve aux croyances religieuses, de nombreux hommes instruits s'intéressèrent activement à investiguer de tels phénomènes. De grands ecclésiastiques, éducateurs et scientifiques se mirent à enquêter sur ces affaires pendant leur temps libre. Des journaux scientifiques de recherche psychique furent fondés et publièrent les rapports complets de ces « chasseurs de fantômes » au-dessus de la moyenne. Nous disposons ainsi d'une mine d'histoires de cas abondamment documentées qui couvrent la plupart du 19ème siècle.

Newspaper

Le traitement médiatique de la guerre en Syrie

Image
Il suffit aujourd'hui simplement de s'interroger sur un sujet ou les médias -dans leur majorité- ont un parti pris pour tomber dans le viseur des cerveaux bien-pensants. Le cas de la guerre actuelle en Syrie en est un exemple parmi tant d'autres.

Toute personne, journaliste, écrivain, homme/femme politique, ou simple citoyen qui ose s'interroger sur le bien-fondé de ladite rébellion syrienne ne peut être qu'un complotiste nourri aux sites antisémites et aux thèses nauséabondes.

"Comment pouvez-vous soutenir le tyran Bachar Al-Assad ?! Vous savez ce qu'il se passe là-bas ?!

Vous n'y êtes pas allé ! Vous avez vu les images ?! C'est un bain de sang ! Ils ont bien raison de se révolter !!

Le sujet est souvent pris sous l'angle émotionnel, sur le Net et en particulier les réseaux sociaux, on diffuse en masse des photos de cadavres, de personnes mutilées, d'enfants carbonisés.

On le sait bien, cette méthode dispense souvent d'avoir à expliquer les évènements en profondeur et dans leur complexité.

Che Guevara

Kokopelli - Les Pétitions : les psychopathes prédateurs s'en torchent le cul

Image
Ante-scriptum : je profite de cette mise au point pour affirmer, avec force, que l'Association Kokopelli ne cautionne strictement pas la page "Kokopelli" sur Facebook. Facebook, et autres "réseaux sociaux" virtuels, constituent des instruments privilégiés pour la CIA et autres agences de surveillance globalistes: les citoyens se livrent aux psychopathes en toute complaisance, de fausses révolutions sont impulsées sous contrôle occidental, des centaines de millions d'êtres humains passent une partie de leur vie à non-communiquer plutôt que de se connecter aux forces vives de la Terre-Mère... Et nous ne cautionnons pas plus la page Wikipedia sur Kokopelli: un chef d'oeuvre de désinformation, de mensonges, de références à de pseudo-journalistes au service de la mafia de l'agro-chimie... et de fautes d'orthographe.

Suite au jugement scandaleux de la Cour Européenne de Justice - qui prouve une fois de plus que ces institutions Européennes sont complètement corrompues et à la botte des banskters, du Cartel de la Chimie, des multinationales biocidaires et autres marionnettes politiques - certains amis de Kokopelli ont pensé qu'il était adéquat de relancer des énièmes pétitions pour la défense des semences libres.


Commentaire : La cour européenne interdit aux cultivateurs et commerçants de vendre et cultiver les fruits et légumes non enregistrés aux catalogues.

Les lobbys agro-industriels tentent d'imposer leur monopole en imposant une standardisation aberrante des plantes.


Qu'il soit, donc, bien clair que l'Association Kokopelli ne cautionne, en aucune manière, la pétition lancée par Cyberacteurs et, cent mille fois moins, celle lancée par Avaaz. J'ai déjà exprimé - dans l'un de mes articles sur l'arnaque du réchauffement climatique anthropique - ce que je pensais de cette organisation bien ancrée dans la mouvance de l'opposition contrôlée et créée par Ricken Patel qui fut consultant pour l'ONU, la Fondation Rockefeller, la Fondation Bill Gates...

N'est-il pas évident, après tant d'années de lutte, que les pétitions, les psychopathes prédateurs s'en torchent leur barbecul sur leurs pelouses transgéniques ?

Bizarro Earth

Quelque chose de malsain arrive

Cette vidéo est une collection des événements étranges qui se produisent tout autour du globe ... juste pour les trois premiers de 2012.