NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK


Health

Le Pays de Galles, leader grâce aux thérapies alternatives ?

© AFP
Alun-Wyn Jones et ses camarades : tout sauf congelés!
Leader du Tournoi à une journée de la fin en attendant le choc face à la France au Millenium, le XV du Poireau est la seule équipe en mesure de remporter le Grand Chelem. Un succès dû à une préparation spécifique ? L'ancien ailier Shane Williams évoquait durant la dernière Coupe du Monde avoir grandement bénéficié d'une forme de préparation expérimentale mais diablement efficace pour une équipe de Rugby: « L'été dernier, nous avons suivi deux stages de préparation de dix jours en Pologne dans un centre de Cryothérapie ». Comprenez concrètement : une série de tortures de trois minutes dans une salle à -110°.

Commentaire: Mais que fait la MIVILUDES ? Cette chère Inquisition des temps modernes censée garantir en ces temps troublés le doux confort d'une société de clones, la quiétude d'une vie préformatée, le calme d'une existence dénuée de tout choix, de toute différence et de toute individualité ?

En effet, au Pays de Galles et dans nombre d'autres nations, de dangereuses sectes sévissent en toute impunité. Il semblerait que la contagion soit mondiale et que des contrées aussi reculées que la Nouvelle-Zélande ou l'Australie soient touchées.

Selon des sources bien informées, les adeptes se rassemblent régulièrement dans des méga-temples entourant un pré rectangulaire où sont érigées des croix impies en forme de H. D'après Georges Fenecrofil, descendant direct de Saint Dominique et grand exègète de la pensée orthodoxe devant l'Éternel, ces deux "H" géants symboliseraient les cultes aveugles voués à Hadès, dieu des enfers, et à Hécate, la déesse grecque des morts.

Au sol, un réseau complexe de lignes blanches quadrille la pelouse. Représentations des lignes énergétiques couvrant notre planète ? Système de signalisation pour l'atterissage d'un vaisseau de reptiliens en provenance de Sirius ? Calendrier solaire permettant de connaître la date de l'Apocalypse ? Les théories divergent et laissent les experts divisés.

Au centre, 30 émissaires portant la même tenue, tel un aréopage de cardinaux, sont dirigés par l'homme en noir, sorte de Pape antéchristique. Ce dernier est assisté de deux assesseurs qui arpentent la nef en agitant régulièrement des drapeaux de couleur vive. Comme chacun le sait, à la manière d'un pendule, de tels mouvements rythmés déclenchent chez la victime un état de suggestibilité la rendant vulnérable à toute manipulation mentale.

Des dizaines de milliers de personnes, entonnant des chants païens et animés d'une hystérie rappelant les principaux symptômes de la sujétion mentale, assistent avec ferveur aux cérémonies, qui peuvent durer près de deux heures. Fascinés par la débauche sacrilège à laquelle elles assistent, elles répétent inlassablement des mantras hypnotiques et n'hésitent pas à emmener leurs propres enfants dans ces lieux de turpitude et de perdition.

On y voit les officiants, les corps recouverts de sueur et de boue, vêtus de shorts et de maillots moulants, se frotter frénétiquement les uns aux autres. Ils se mêlent à de véritables orgies collectives où 10, voire 20 d'entre eux, s'entassent au sol, se poussent, se tirent, s'haranguent, râlent et éructent comme des bêtes sauvages.

L'objet de ce culte déviant semble être une vessie de porc en forme d'ogive. Relique d'un Messie disparu ? Technologie secrète transmise par des extraterrestres bienveillants ? Symbole de l'Oeuf primordial, voire même de l'Oeuf cosmique ? Quelle qu'en soit la signification, les trente officiants y vouent une véritable adoration et sont prêts à tout pour en prendre possession.

L'hérésie ne s'arrête pas là. Un gourou, hypocritement et sournoisement dénommé « entraîneur », sévit dans chaque église où les paroissiens se regroupent quotidiennment pour écouter les paroles de l'élu et appliquer ses recommendations. Tous les jours, les mêmes rituels, faits de promiscuité, de luxure, d'idolâtrie et de blasphème se répétent inlassablement.

Afin de se communiquer leur projets occultes à l'abri des oreilles indiscrètes, les diaboliques sectateurs ont même développé un vocabulaire spécifique que seuls les initiés comprennent. On y retrouve des termes comme "transformation" (accession à un état supérieur de conscience ?), "pénalité" (damnation des non-croyants le jour du jugement dernier ?), "renvoi aux 22" (allusion à l'incarcération d'un co-disciple ?) ou "chandelle" (référence à un suicide collectif par immolation ?)

Le mal est global, mais certaines régions sont plus touchées que d'autres. Le Sud-Ouest de la France en particulier voue un culte effréné à ces viles pratiques. Il n'aura échappé à personne qu'au XIIe siècle déjà, le Languedoc était le nid d'hérétiques catharisants qui avaient osé défier l'autorité absolue de l'Église catholique. Après un bon siècle de génocide ponctué de croisades, de tortures et de bûchers, le mal semblait avoir disparu. Pourtant, sept siècles plus tard, la tête de l'Hydre réapparaît sous une forme encore plus répugnante.

On ne peut passer sous silence la complicité coupable des médias, qui retransmettent à grand renfort de promotion la plupart de ces cérémonies apostatiques qui, provocation délibérée à l'égard des grandes religions du Livre, sont organisées soit le samedi, jour du Sabbat, soit le dimanche, jour du Seigneur.

Et comme si cette litanie de péchés et de déviances ne suffisait pas, les adeptes de cette étrange secte ignorent les édits des grands laboratoires pharmaceutiques qui oeuvrent généreusement à notre santé, et s'adonnent à une pratique démoniaque : la cryothérapie. Il semblerait même que certains aient participé à des séances de massages, de sophrologie, voire de sauna. Une minorité serait même allée jusqu'à consommer des aliments bio. Plutôt que de faire confiance à des molécules thérapeutiques qui ont fait leur preuve comme le Médiator ou l'Isoméride, ils mettent leur vie en danger sur les conseils de charlatans aux intentions peu recommendables.

Le tableau ne serait pas complet sans le point d'orgue de ces rencontres impies, où les participants se retrouvent dans un local exigu et surchauffé, se déshabillent intégralement, exhibent leurs corps meurtris par des heures de joutes charnelles et participent finalement à une grande douche collective. Toujours selon le docteur Fenecrofil, auteur de Barbecue party à Albi, il s'agit probablement d'une adaptation dévoyée du baptême donné par Saint Jean Baptiste au Christ dans les eaux du Jourdain.

Finalement sonne l'heure des séparations, chacun quitte discrétement les lieux du crime et revient à une vie en apparence normale. Combien sont-ils ? Qui sont-ils ? Vous en côtoyez peut-être sans le savoir ? Personne n'est à l'abri de cet endoctrinement pernicieux. Votre conjoint, votre voisin, votre collègue de travail, voire même vos enfants ? Si vous avez le moindre doute - un short souillé, des chaussures à crampons, une banderole, une photo d'équipe - contactez immédiatement la MIVILUDES, dénoncez vos proches pour les protéger d'eux-mêmes et de la spirale infernale qui les guette sans qu'ils en aient même conscience.

Souvenez-vous, sous Pétain, la délation a permis d'éviter de nombreux drames. L'heure est donc venue de révéler cette secte mortifère au grand jour. Afin de brouiller les pistes, les différentes congrégations cumulent les dénominations anodines ou obscures : jeu à XV, Ovalie, association sportive... mais ne vous y trompez pas, ce sont les ramifications d'une seule et même organisation satanique. L'humanité fait aujourd'hui face à sa plus grande menace : le Rassemblement Universel de la Grande Béatitude Yogique plus, connu sous son funeste acronyme : RUGBY.

Gear

Derrière les millions de clics de la vidéo « Kony 2012 »

Plus de soixante millions. En moins de trois jours, c'est le nombre de personnes qui ont vu « Kony 2012 », la vidéo de l'ONG américaine Invisible Children.

Qu'est-ce qui se cache derrière cette vidéo qui a réussi à captiver plusieurs dizaines de millions de personnes à propos de Joseph Kony, un chef de guerre ougandais quasiment inconnu du grand public ?

USA

La criminalisation de la protestation : Dites adieu à la liberté d'expression aux Etats-Unis

Traduit de l'anglais par Résistance 71

Une nouvelle loi, HR 347, loi sur Federal Restricted Building and Grounds Improvement Act de 2011, connue également sous le nom de "loi sur l'empiètement", doit bientôt être signée par le président Obama. Cette loi va effectivement criminaliser la protestation et va toucher très durement les groupes et les mouvements de protestation tel le mouvement d'occupation de Wall Street.

La loi stipule que "quiconque entre ou demeure volontairement dans un bâtiment ou une zone sans autorisation légale avec pour intention de déranger la marche normale des activités du gouvernement ou des fonctions officielles, s'engage dans un type de conduite altérant l'ordre public dans ou à proximité de tels bâtiments ou zones restreintes" ou "empêche et dérange la conduite des affaires gouvernementales et des fonctions officielles" sera puni d'une amende ou "d'un emprisonnement de moins de 10 ans, ou des deux".

Il y a déjà pas mal de problèmes impliquant cette loi, car elle ne fait aucune provision de ce que serait un "empêchement" ou un "dérangement de la conduite des affaires du gouvernement ou des fonctions officielles", elle ne définit pas non plus ce que sont "les affaires du gouvernement", ni les "fonctions officielles". Cette vague description va permettre au gouvernement américain de museler effectivement les manifestations et la liberté de parole, et pouvoir criminaliser des actions comme les manifestations à venir anti-OTAN et G8 à Chicago. De plus, une telle loi rendra impossible pour les citoyens Américains d'exercer leurs droits stipulés dans le 1er amendement de la constitution (droit de parole et liberté d'expression), quand des "affaires gouvernementales" ou des "fonctions officielles" seront en cours.
Eye 2

INDECT le méga cyber espion européen pire qu'ACTA


Pire qu' ACTA, PIPA et SOPA réunis, il y a INDECT, le grand oublié des pétitions qui tournent en ce moment. Lancé en silence le 1er janvier 2009, le programme européen de recherche INDECT est étalé sur 5 ans. C'est le temps nécessaire pour mettre en place ce méga cyber espion. Officiellement, la Commission Européenne a chargé le consortium INDECT de mettre en place "un système intelligent d'information permettant l'observation, la recherche et la détection en vue d'assurer la sécurité des citoyens dans un environnement urbain" et dont le but est en fait "la détection automatique des menaces, des comportements anormaux ou de violence.". Voilà qui a le mérite d'être explicite ...

Au nom de notre "sacro-sainte" sécurité, il se construit un monde où notre liberté semble fondre comme neige au soleil. Le consortium INDECT est en train de plancher très discrètement sur une sorte de méga robot qui épluchera minutieusement et automatiquement tous les sites internet, les forums de discussion, les FTP, les P2P et même nos ordinateurs personnels ... Une sorte de clone du projet ECHELON des Etats-Unis.

Les informations collectées seront traitées par des programmes qui seront en mesure de comprendre et d'enregistrer les relations entre les individus ainsi que les diverses organisations aux quelles ils appartiennent. Avec en prime, la création automatique de dossiers sur les individus et les différentes organisations. Autant dire que notre vie privée ne l'est plus du tout. Il en ressortira une méga base de données extrêmement détaillée et pointue de chacun d'entre nous. Il y est même question d'inclure le fichier ADN des Européen ainsi que leurs goûts et préférences !!!
USA

Des tribunaux militaires et des assassinats

Le procureur général américain, Eric Holder, a, dans un discours prononcé lundi à l'université Northwestern de Chicago spécialisée en droit, dépeint une image effroyable de l'avenir des Etats-Unis tel que le gouvernement Obama l'envisage où les tribunaux militaires et les assassinats extrajudiciaires sont des éléments permanents codifiés du paysage judiciaire américain.

Le discours de Holder contenait l'affirmation radicale de pouvoirs présidentiels quasi dictatoriaux, y compris le pouvoir du président de signer secrètement des condamnations à mort à l'encontre de quiconque, y compris de citoyens américains, sans autre forme de contrôle judiciaire. Holder a aussi défendu le pouvoir du président d'ordonner l'enlèvement et l'emprisonnement de quiconque, partout dans le monde, et de juger cette personne devant un tribunal militaire.

Ce discours était une réaction visant à pousser le gouvernement à fournir une motivation juridique aux meurtres de l'automne dernier de trois citoyens américains tués par les frappes de missiles émanant d'un drone américain au Yémen. Le 30 septembre dernier, le gouvernement Obama avait assassiné un citoyen américain, dirigeant présumé d'al Qaïda, Anwar al-Awlali, au Yémen après l'avoir inscrit sur une « liste secrète de personnes à assassiner ». (Voir : « The legal implications of the al-Awlaki assassination. ») Parmi d'autres citoyens américains tués par des frappes de missiles figurent Samir Kahn et Abdulrahman al-Awlakim, le fils d'Anwar al-Awlaki âgé de 16 ans.
Wolf

L'archétype de la putain « toute puissante », destructeur de la féminité

Traduction : SOTT


Les femmes – qu'est-ce qui s'est passé, bordel ?
Les médias de masse, tout puissants et invasifs, sont responsables de la destruction de l'aspect féminin dans la culture occidentale - aspect qui, autrefois, représentait la sagesse et la générosité. Ils l'ont remplacé par les archétypes de la putain/pouffe « toute puissante », incarnés par les déchets nymphomanes peinturlurés qu'on peut voir dans des séries comme Sex and the City. En conséquence, la société occidentale a perdu ses notions sur la sagesse féminine et a dévié vers une culture bling-bling superficielle et narcissique packagée dans des emballages lourdingues Max Factor. Parce que c'est comme ça que la culture officielle psychopathique d'aujourd'hui voit les femmes.
USA

Ce dont personne ne parle : les horreurs qu'entrainerait une frappe sur l'Iran

Traduit par Emcee

Une blague à l'humour grinçant circulait fin 2002, début 2003, dans la période qui a précédé l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis. La version dont je me souviens donnait à peu près ça:
Le président George W. Bush et le vice-président Dick Cheney entrent dans un bar au Texas. Autour de quelques bières, ils projettent l'invasion de l'Iraq, le renversement de Saddam Hussein et la mainmise sur les immenses réserves pétrolières irakiennes. La grande question qui se pose, toutefois, c'est quelle serait la réaction des Américains s'ils déclenchaient une nouvelle guerre alors qu'on ne savait pas du tout comment allait tourner celle qui avait lieu en Afghanistan.
Ils décident donc de réaliser un sondage d'opinion impromptu et font venir à leur table un gars typiquement américain.
Que penseriez-vous de nous si nous envahissions l'Irak pour nous emparer de leurs champs de pétrole, sachant que 30000 Irakiens et un réparateur de vélos américain seraient tués dans l'action?", demande Bush. Le type fronce des sourcils, réfléchit un bon moment, l'air perplexe. Et finalement, il répond : "pourquoi un réparateur de vélos américain doit-il mourir?".
Cheney tape sur la table et sourit à Bush, d'un air triomphal. "Je te l'avais bien dit que tout le monde s'en tamponnerait des 30000 Irakiens!"
Dix ans plus tard, tout le monde, semble-t-il, s'en tamponne aussi des pertes en vies humaines en Iran.
USA

Election de Poutine, mauvaise nouvelle pour Washington

Cult

Documentaire essentiel du CICNS - La France antisectes : état des lieux

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les « sectes » sans jamais oser le demander

Si vous ne comprenez pas la "lutte contre les sectes", si vous ne trouvez pas toujours les mots pour répondre à ceux qui vous accusent de faire partie d'une secte, ce film vous donnera des arguments de poids. Montrez-le à vos proches, vos amis, vos collègues de travail, organisez des présentations publiques afin de faire connaître une réalité dérangeante mais dont un peuple démocratique ne peut se dispenser.
En France, il doit être possible de vivre ensemble dans le respect des choix de chacun

Un film documentaire qui invite chacun à "sortir de son film"

C'est avant tout par l'image, par le son, par le petit écran, que la psychose "antisectes" s'est développée : Guyana, OTS, Waco, soirées "débat" ou documentaire, traitement (de choc) unilatéral de la question...

Il y a là une marque profonde, une surimpression qui forme aujourd'hui un barrage à l'échange avec l'autre, à l'approche objective du phénomène des nouvelles spiritualités. C'est donc logiquement que nous avons choisi le film pour aller estomper des images criardes et mensongères dans l'inconscient collectif, et pour y poser les bases d'un nouveau dialogue.

Commentaire: Visionner les parties 2 et 3 : lien
Soutenir le CICNS en commandant le DVD « La France antisectes : état des lieux » : lien

Gear

Les journalistes-combattants de Baba Amr

La répression de Baba Amr est-elle la plus grande fiction politique depuis le 11-Septembre ? C'est ce qu'entend démontrer Thierry Meyssan dans un récit exclusif que le Réseau Voltaire publie en épisodes. Dans ce premier volet, il revient sur la prétendue évasion des journalistes occidentaux et montre que certains d'entre eux faisaient partie de l'Armée « syrienne » libre.

Photo satellite de l’Émirat islamique indépendant de Baba Amr. La presse atlantiste interprète la fumée qui s’élève au-dessus du quartier comme la preuve de bombardements.
Les États membres de l'OTAN et du CCG ne sont pas parvenus à lancer une attaque conventionnelle contre la Syrie. Cependant ils l'ont préparée, dix mois durant, en conduisant une guerre de basse intensité doublée d'une guerre économique et médiatique. La ville de Homs est devenue le symbole de cet affrontement. L'armée « syrienne » libre a investi les quartiers de Baba Amr et d'Inchaat et y a proclamé un Émirat islamique qui donne un aperçu de son projet politique.

Avec le soutien de la Russie - toujours traumatisée par l'expérience de l'Émirat islamique d'Itchkérie - et de la Chine, soucieuses de voir le gouvernement de Damas protéger ses citoyens, l'Armée nationale syrienne a donné l'assaut le 9 février après épuisement de toutes les tentatives de médiation. L'Armée « syrienne » libre, défaite, se retranchait bientôt dans une zone d'environ 40 hectares, qui était immédiatement bouclée par les Forces loyalistes, qui ne cessa de rétrécir et finit par tomber le 1er mars. Pour se venger, les derniers éléments armés de l'Émirat massacrèrent les chrétiens de deux villages qu'ils traversèrent avant de trouver refuge au Liban.

Durant toute cette période, de grands médias ont été utilisés pour masquer la réalité sordide et cruelle de cet Émirat et pour lui substituer une fiction de révolution et de répression. Un soin particulier a été apporté pour faire accroire que des milliers de civils étaient pilonnés par l'artillerie, voire l'aviation, syrienne. Au cœur de ce système de propagande, un Centre de presse utilisé par les chaînes satellitaires de la Coalition : Al-Jazeera (Qatar), Al-Arabiya (Arabie saoudite), France24 (France), BBC (Royaume-Uni) et CNN (États-Unis) et coordonné par des journalistes israéliens.
Top