Bienvenue à Sott.net
mer., 10 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Bizarro Earth

Septembre 2012 : Des changements terrestres majeurs sont en cours

Note : Cette vidéo n'implique pas que le monde se terminera en décembre 2012.

Dolines, séismes, éruptions volcaniques, inondations, émeutes, météores, boules de feu, attentats, révoltes populaires, ovnis .... les changements terrestres reflètent les bouleversements sociaux.


Bizarro Earth

Monologues à l'ONU

Image
Chaque année, durant une semaine, les chefs d'État et de gouvernement se retrouvent à New York pour participer à l'ouverture de l'Assemblée générale de l'ONU. Cependant cette rencontre a progressivement perdu son aspect constructif pour se transformer en un spectacle télévisuel dont les moments forts ne sont surpassés en audience que par les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football.

Le discours le plus attendu était celui du président des États-Unis, invité à s'exprimer après que la présidente brésilienne ait chauffé la salle. Toujours cordial, « Barack » a fait son entrée en scène en tendant le bras au secrétaire général Ban Ki-moon, assis à la tribune supérieure, lequel s'est levé et courbé en deux pour lui serrer la main. Il est le seul chef d'État à s'être permis ce geste. Son discours, écris comme un scénario hollywoodien, a retracé la vie de l'ambassadeur Chris Stevens, tué deux semaines plus tôt à Benghazi. Il a raconté que l'Amérique n'est pas un Empire, mais un ensemble d'hommes et de femmes libres qui travaillent et se battent pour que le reste de l'humanité puisse jouir de la même liberté. Cette « séquence émotion » s'est conclue par une « happy end » : « L'Histoire est de notre côté et une vague montante de liberté ne fera jamais marche arrière ». Ce slogan publicitaire voulait être une réponse suffisante à un article du ministre russe Sergey Lavrov qui ne voit pas l'Histoire et la liberté du côté de ceux qui ont détruit la Libye et attaquent la Syrie [1].

Gear

Provocations, Propagande et Manipulations de l'information Guerre médiatique : vers WW3

Image

Al Djazaira a été conçu à l'origine par les frères David et Jean Frydman, des franco-israéliens. Jean Frydman, fut l'un des co-fondateurs et l'un des premiers dirigeants d'Europe 1, avant de passer à Télé Monte-Carlo et de diriger Régie N°1. On disait de lui qu'il était "le jardinier secret du paysage audiovisuel français". La carrière d'Anne Sinclair lui doit beaucoup, puisqu'il était l'ami intime de son grand-père, Paul Rosenberg. Jean Friedman sera le conseil d'Itzhak Rabin, de Ehoud Barak puis de Shimon Peres.

Après l'assassinat de Yizhak Rabin, les deux frères montent une chaine de télévision qui a pour but, d'après David, de rapprocher israéliens et arabes. Sur cette chaine, tout pourra être dit. L'Emir du Qatar accorde un prêt, que les frères Frydman doivent rembourser sur 5 ans, grâce à la publicité. Mais à force de taper sur tout le monde, les journalistes réussissent à générer un boycott de tous les annonceurs arabes. Au bout de 5 ans, faute de remboursement du prêt initial, l'Emir se retrouve propriétaire de la chaine. Or cet émir du Qatar avait été mis sur le trône par Londres et Washington, qui venaient de renverser son père, trop proche de l'Iran. La liberté d'expression de la chaine va en faire le média de référence du Moyen Orient, d'autant plus crédible qu'elle avait attaqué Bush, et perdu 3 journalistes vedettes de ce fait. Après la mort de David Frydman, l'émir réorganise la chaine en 2005, en confiant le réaménagement à un homme de communication, proche de Washington et d'Israël, Mahmoud Jibril. Celui-ci va placer un de ses hommes, Wadah Khanfar, journaliste de "Voice of America" aux commandes de la chaîne.

Evil Rays

Comment arrêter l'onde de choc ?

Traduction en images de ce que les commissaires technocratiques de Bruxelles ont réussi : transformer le berceau de la démocratie en quelque chose d'innommable...

Cliquer : La Grèce vs La dictature !

La Grèce est devenue plus que le laboratoire de l'Europe. Première victime de la politique européenne où la Troïka teste ses « remèdes » (mesures d'austérité) à 11 millions d'habitants.

D'autres pays d'Europe suivent... comme l'Espagne.


De la Grèce à l'Espagne...

Cliquer : Violence en Espagne : Un policier frappé

Quand les majorités politiques ont perdu le pouvoir. Même ceux qui perçoivent un "problème" sont finalement prisonniers de partis politiques qui sont eux-mêmes grassement financés par les... banques d'affaires.


Cult

Les réseaux pédocriminels avant l'heure : l'Hôpital Général, l'affaire Damiens et l'affaire des poisons

Image
Faisons un peu d'histoire, pour une fois. Revenons au XVIII e siècle, et un peu avant aussi, à la Cour de Louis XIV et Louis XV. Et on va parler de ces histoires de meses noires, de réseaux pédocriminels et satanistes qui à l'époque ont bien existé. Une historienne, Marion Sigaut, a ressorti des archives enterrées parce qu'elles abordent LE tabou de nos sociétés: l'exploitation sexuelle des enfants dans les hautes sphères.

Plongeons donc dans cet Ancien Régime où la bourgeoisie prenait déjà le pas, via la magistrature et les banques notamment, sur l'absolutisme.

Dans une conférence publiée par un site avec lequel je ne suis pas en phase, dirons-nous, mais qui a le mérite d'aborder la question de la pédocriminalité en se limitant aux concessions légales de notre pays 'de la liberté d'expression', Marion Sigaut plante le décor en abordant l'affaire Damiens. Les historiens et ceux qui ont pu bénéficier d'une éducation décente (je pense aux plus de 30 ans) savent que l'affaire Damiens, c'est surtout le supplice de Damiens: un type torturé et écartelé pendant des heures, un fou disait-on. Enfin, surtout Voltaire, le Maître de la pensée unique et de la propagande de l'époque dite des "Lumières".

D'ailleurs, si on va sur la bible de la propagande, à savoir Wikipedia, on nous explique encore que Robert François Damiens était un fou (un "déséquilibré", disait-on), qui a tenté d'assassiner Louis XV en raison de sa folie. De lui, on sait surtout qu'il a été le dernier écartelé de France, en 1757.

Syringe

Intouchables vaccins : le coup de gueule légitime d'un médecin

Image
Nous sommes fiers de pouvoir reproduire ici, avec l'aimable permission de l'auteur, un texte d'une grande importance et d'une grande cohérence, persuadés que beaucoup de confrères pensent tout bas ce que le Dr Didier Tarte ose ici dire tout haut. Enfin une bouffée d'oxygène et de bon sens, cela fait réellement du bien!

Intouchables, inquestionnables... et puis quoi encore ?!

Voici un article « Eviter la casse avec les médicaments » très bien fait et très pertinent pour lequel on doit remercier la revue de l'Union française des Consommateurs Que Choisir de présenter ainsi son numéro spécial sur la santé d'Octobre 2012.

Une démonstration rigoureuse et fine où nous trouvons ces réflexions :
« Les médicaments sont censés nous soigner. Pourtant ils peuvent nous rendre plus malades, voire nous tuer, car tous sans exception, induisent des effets indésirables. Parfois mal connus, souvent mal compris par les patients et mal pris en compte par les médecins, ils sont d'une manière générale sous estimés. Tous les médicaments sont dangereux, en théorie comme en pratique. En théorie, parce que ces substances actives provoquent de multiples effets dans notre corps, désirables ou non. »
Voilà des observations très intéressantes dont on se demande pourquoi un genre de médicaments très particulier se trouve toujours exclu de ces constatations. Alors que plus encore que les médicaments, ces substances actives provoquent de multiples effets dans notre corps, désirables ou non.

Allons ! Qui pourra trouver ce genre de médicament si particulier, jamais suspecté de tels effets ? Fin du suspense ?

Star of David

Endoctrinement des enfants israéliens : « Combien d'Arabes aimerais-tu tuer quand tu seras grand ? »


"Un samedi au musée", tel est le titre de cette vidéo dont le ton et la musique laisse paraître un samedi ordinaire. Durant ce samedi, jour de Chabbat pour la communauté juive, certains Israéliens ont pu visiter une exposition publique de l'arsenal de l'armée Israélienne sous forme de "musée de l'Appartheid". Les armes, les tanks ont pu être montrés aux visiteurs dont les plus jeunes ont eu l'occasion d'y être initié.

Sur cette vidéo, on y voit un journaliste interroger des enfants sur la fréquence de leurs visites, sur le maniement des armes, le nombre de morts d'arabes qu'ils comptent faire, leur futur lieu d'occupation...tout ça sur un ton festif, convivial et loin d'être "Mossad" (ndrl: maussade).

Une vidéo qui laissera de marbre tout défenseur des droits palestiniens, tout anti-colonialiste, jusqu'à même indigner tout père ainsi que toute mère de famille. Cependant l'indignation de cette vidéo, de cette éducation, restera selective car "deux poids, deux mesures" oblige. Le Hamas est attaqué a la moindre incitation a la haine envers Israël, nous attendons la réaction du CRIF, et des autres maffias sionistes face a cette éducation pro-colonisatrice et anti-arabes, contraire au GRAND projet de "paix" d'Israël, dont certaines cherchent a dissimuler hypocritement.

V

Jeux d'influence derrière « L'Innocence des musulmans »

Le grand jeu israélien se poursuit derrière les manifestations et réactions au film « L'Innocence des musulmans ». Cependant l'entrée en scène du Hezbollah renverse la donne et pourrait conduire Tel-Aviv à interrompre cette opération.

Image

Le 17 septembre 2012, Sayyed Hassan Nasrallah met en garde les États-Unis contre la continuation de la diffusion d’un film insultant l’islam.

Les réactions internationales au film de « Sam Bacile » sont de plus en plus incompréhensibles si on les prend au premier degré, en ignorant qui sont les commanditaires et quels sont leurs objectifs.

Cette provocation au choc des civilisations est très différente des précédentes. Il ne s'agit pas ici de stigmatiser l'islam auprès des populations occidentales pour susciter une haine à l'encontre des musulmans, mais de s'adresser aux musulmans pour les injurier et susciter chez eux une haine des occidentaux. Ce n'est pas de l'« islamophobie », mais de l'« islam bashing ». L'objectif est de provoquer la colère des musulmans et de l'orienter vers des cibles précises : ceux qui aux USA ou parmi leurs alliés veulent interrompre le cycle de guerres débuté le 11 septembre 2001.

On ignore toujours si L'Innocence des musulmans existe en entier. Pour le moment, on ne connaît que 13 minutes de ce film qui sont devenues injurieuses à l'encontre de l'islam après que l'on en ait modifié la bande sonore. D'abord placée sur YouTube, cette bande vidéo n'a eu l'impact attendu que lorsqu'elle a été diffusée en arabe par la télévision salafiste Al-Nas. Des groupes salafistes ont alors réagi avec violence, mais au lieu d'attaquer leur télévision ou ses financiers saoudiens... ils s'en sont pris aux représentations diplomatiques états-uniennes.

Bomb

Syrie : Les signes avant-coureurs de la faillite de l'Occident !?

Traduit de l'arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca

Image

Les masques sont tombés... mais l'Occident n'est toujours pas décidé à renoncer à sa « Théorie du chaos constructif » née dans les cerveaux de « néoconservateurs » malades d'arrogance et de l'illusion qu'elle pourrait pérenniser sa suprématie et résoudre ses problèmes non seulement d'ordre matériel [énergétique et financier], mais aussi d'ordre politique, moral et spirituel. Et pourtant, cette fameuse théorie se heurte à une autre théorie, celle inéluctable du « retour de manivelle », comme nous sommes malheureusement bien obligés de le constater partout où l'Occident a semé ce chaos soi-disant salvateur : Libye, Tunisie, Égypte... Drapés de leur souci prétendument humaniste et humanitaire nos dirigeants incapables d'inverser le cours des événements s'acharnent à nous démontrer le contraire. Le déni de la réalité est désormais l'idée maîtresse pour nous endormir. L'association à des malfaiteurs, en l'occurrence les « terroristes takfiristes », est l'arme fatale censée faire le sale boulot pour ménager nos consciences et nos finances. Exactement comme cela se passe pour la Syrie... Mais, gardons espoir, car « la fin de l'espoir est le commencement de la mort » comme a dit un certain Général ! [NdT].

Lorsque l'Occident s'est lancé dans son agression contre la Syrie, il ne s'attendait pas à se retrouver dans une impasse plus dangereuse que toutes celles dans lesquelles il a dû s'engager depuis que le monde est devenu unipolaire et que les USA ont décidé de le dominer. Ayant choisi la Syrie pour mener une guerre qui le sauverait et le vengerait d'un « Axe de la Résistance » [Iran, Irak, Syrie, Liban, Palestine] qui a été le seul à lui tenir tête depuis la fin de la guerre froide et à refuser de se plier au diktat US, il ne s'attendait pas à ce que la résistance se poursuive et surtout pas à ce que la Syrie puisse en sortir victorieuse et annoncer un nouvel équilibre du monde.

Attention

Webster Tarpley sur l'affaire Sam Bacile


Sous titré français