Gear

Réflexions sur l'annonce officielle de la mort d'Oussama Ben Laden

L'annonce officielle de mort d'Oussama Ben Laden donne lieu à toutes sortes de polémiques. Elles focalisent l'attention sur des détails de la narration pour mieux masquer les décisions stratégiques de Washington. Pour Thierry Meyssan, cette annonce était devenue indispensable depuis que les hommes de Ben Laden ont été incorporés aux opérations de l'OTAN en Libye et à celles de la CIA en Syrie. Seule la disparition de leur ancien chef virtuel permet de leur restituer le label de « combattants de la liberté » dont ils jouissaient à l'époque soviétique

Pour annoncer la mort officielle d'Oussama Ben Laden, « Time Magazine » reprend le concept de sa couverture annonçant la mort d'Adolf Hitler : un visage barré de rouge (édition du 7 mai 1945). Le même concept avait été utilisé pour la mort de Saddam Hussein (édition du 21 avril 2003) et celle d'Abou Moussab al-Zakaoui (édition du 19 juin 2006).
.

Le président Barack Obama, a annoncé solennellement la mort d'Oussama Ben Laden, le 1er mai 2011.

Avant d'analyser la signification symbolique de cette annonce, il convient de revenir à la réalité.

Préambule

En 2001, Oussama Ben Laden était gravement malade des reins et placé sous dialyse. Il devait suivre des soins en milieu hospitalier au moins un jour sur deux. À l'été 2001, il a été accepté à l'hôpital américain de Dubaï (Émirats). Début septembre 2001, il a été transféré à l'hôpital militaire de Rawalpindi (Pakistan). Quelques jours après les attentats, il a accordé un entretien dans un lieu tenu secret à un journaliste d'Al-Jazeera. En décembre 2001, sa famille a annoncé son décès et ses amis ont assisté à ses funérailles.
Bad Guys

Pédopornographie: les réseaux se portent bien, merci

Mini avant-propos:

Pour une fois, je vais évoquer un problème qui retient toute mon attention depuis plusieurs années et qui peut valoir quelques nuits blanches aux plus aguerris. Il s'agit de ce qu'on appelle par un terme générique "réseaux pédophiles". Il faudra plusieurs parties pour aller -un peu- dans le détail, afin d'avoir une chance de bien comprendre comment les choses fonctionnent.

Quand on dit "réseaux pédophiles", surtout au pluriel, cela amène souvent des réflexions telles que "théorie du complot". Pourtant, ces réseaux existent et sont innombrables aujourd'hui notamment à cause d'Internet. On s'en rappelle: Dutroux ou Emile Louis étaient des prédateurs isolés, Dominique Baudis a été accusé à tort parce qu'il est un notable dans une affaire liée à l'affaire Allègre, l'affaire d'Outreau c'était bidon, bref: de réseau on n'entend jamais parler, sauf pour dire qu'il s'agit de "théorie du complot".

Sans aller jusqu'à parler de "complot", il faut dire les choses: il existe de nombreux réseaux pédophiles, et pas seulement sur Internet puisqu'il faut fournir la « matière première » : les enfants. Et ces réseaux collaborent entre eux. Dans certains de ces réseaux, on retrouve des personnages puissants en matière politique ou économique, et évidemment ces gens se protègent. Pas de complots, mais des réseaux, donc.

On va d'abord faire une sorte d'état des lieux dans la partie I, puis on va aborder l'affaire Dutroux et le réseau qui était derrière dans la partie II, qui sera assez longue. Ensuite, on verra l'affaire Allègre de plus près, celle des disparues de l'Yonne, et quelques autres moins connues.
Eye 2

Pathocratie mondiale : Désormais, vous êtes tous des suspects. Alors comment comptez-vous réagir ?

Traduit par VD pour LGS

Vous êtes tous des terroristes potentiels. Peu importe que vous soyez en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis ou au Moyen orient. La citoyenneté a été abolie. Allumez votre ordinateur et le Centre National des Opérations du département US de Homeland Security peut surveiller non seulement si vous êtes en train de taper « al-qaeda », mais aussi « exercice », « entraînement », « vague », « initiative » et « organisation » : autant de mots sous surveillance. L'annonce faite par le gouvernement britannique de son intention de surveiller tous les courriers électroniques et conversations téléphoniques n'est que du réchauffé. Le système de surveillance par satellite appelé Echelon le fait depuis des années. Ce qui est nouveau, c'est que l'état de guerre permanente vient d'être déclarée par les Etats-Unis et un état policier est en train de gangrener les démocraties occidentales.

Alors comment comptez-vous réagir ?

En Grande-Bretagne, sur instructions de la CIA, des tribunaux secrets se chargeront des « terroristes présumés ». Le Habeas Corpus se meurt. La Cour Européenne des Droits de l'Homme a jugé que cinq hommes, dont trois citoyens britanniques, pouvaient être extradés vers les Etats-Unis bien qu'aucun d'entre eux, sauf un, n'ait été accusé d'un crime. Tous ont été emprisonnés pendant des années en vertu du Traité d'Extradition de 2003 entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis qui a été signé un mois après l'invasion criminelle de l'Irak. La Cour Européenne avait condamné le traité parce que ce dernier pouvait entraîner une « punition cruelle et inhabituelle ». Un des hommes, Babar Ahmad, a reçu une indemnisation de £63.000 pour 73 blessures constatées lors de sa détention par la Police Métropolitaine. L'abus sexuel, une signature du fascisme, n'était pas le moindre des maux subis. Un autre homme est un schizophrène qui a subi un effondrement psychologique total et se trouve dans l'hôpital prison de Broadmore ; un autre souffre de tendances suicidaires. Tous seront extradés vers le Pays de la Liberté - en compagnie du jeune Richard O'Dwyer qui risque 10 ans de prison, fers aux pieds et dans une tenue orange, sous l'accusation d'avoir violé les droits d'auteur US sur Internet.
Vader

EuroGendFor : l'armée privée de l'UE, prête au départ pour la Grèce

Traduction : Comité Valmy

Il y a des articles après lecture desquels le lecteur se dit : « Ce n'est pas possible, je m'informe régulièrement et je pense être au courant des actualités la plupart du temps, pourquoi je ne sais rien de cela ? »

Le présent article est un tel article. Ceux qui pensent qu'il s'agit dans le contexte d'Euro-Gend-For d'un terme lié à la notion anglaise « gender » ­ - définition artificielle et très à la mode du « genre », du « sexe social » - se trompent.

Le nom est un morceau de magnificence issu du pouvoir d'innovation intellectuelle des Français : au lieu d'une troupe de l'UE de malfrats violents à la Rambo, ou des Bodyguards à la paie de Goldman-Sachs selon le modèle Blackwater, est née une armée privée dénommée « Force de gendarmerie européenne » (FGE).
Propaganda

Financement de la campagne de Sarkozy et complaisance des médias

A part quelques brèves, parfois des articles un peu plus longs, comme à l'habitude cette information intéresse aussi peu les journalistes que les électeurs, les Français. Au vu des résultats du premier tour on ne peut qu'être estomaqué. La France est un pays de fous que l'on aurait envie de fuir. Les échecs sociaux, économiques, politiques, sécuritaires, diplomatiques, la destruction de la solidarité, le tombereau d'affaires de Sarkozy n'ont eu qu'une très très faible influence sur le vote. Joly qui fut quasi la seule à s'attaquer à ces affaires s'est fait exploser, Bayrou, le seul à vouloir moraliser la vie politique s'est ramassé une gamelle. On croirait qu'échouer et être entouré d'affaires seraient comme des trophées. Dans un monde sain, avec des électeurs sains Sarkozy devrait friser les 5 % d'irréductibles, de crapules finies, d'égoïstes patentés, de dominateurs perpétuels. Ce premier tour est à désespérer de l'humanité des Français. La presse qui parle de Sarkozy comme si de rien n'était est d'un culpabilité sans nom. Cette affaire de la Libye est évidemment d'une grande gravité. Cette preuve de Médiapart, si elle est authentique et confirmée, est une affaire d'état comme il y en a peu, une affaire d'état qui s'ajoute aux autres affaires d'état que sont Karachi, Bettencourt, Sawari II, Miksa. Un jour les historiens diront que de toutes les Républiques celle de Sarkozy fut la plus affairiste, la plus immorale et la plus amorale, la plus corrompue de toutes.

Mediapart avait déjà une source précise sur le possible financement de Sarkozy par Kadhafi, ce que le fils-même du tyran avait déjà évoqué. Il s'agissait en fait d'un document d'un certain Brisard qui avait noté les confidences du chirurgien Didier Grosskopf qui avait opéré Takieddine après un accident (tentative de meurtre dans les îles Moustiques ?) et l'avait ensuite suivi notamment en Libye. Dans ces notes il apparaissait qu'il était prévu un versement de 50 millions d'euros pour la campagne de Sarkozy. Il était aussi question que l'opération avait été bouclée, donc que les fonds avaient été versés. Hortefeux aurait été impliqué. Les circuits financiers auraient été dévoilés. Il faut noter qu'Hortefeux n'auraient toujours pas porté plainte en diffamation contre ces graves accusations aux conséquences judiciaires très lourdes.
Sheeple

6 mai 2012 : une simple histoire de vaseline

Les deux ténors de la continuité dans la crise et du changement dans les avantages sociaux sont devant. Et pas « juste un peu », à eux deux ils totalisent 55% des voix sur 80% d'électeurs qui ont voté.

Le calcul est simple, cela fait plus de 19.000.000 de français qui ont choisi, volontairement, de continuer a ses serrer la ceinture et a se faire enfler par les banques.

19 millions de personnes qui acceptent que la banque centrale prête aux banques privées à 1% et que ces banques privées nous prêtent à 4%, voire 6% (avec une exception, l'Allemagne emprunte à 1,5%, comme par hasard).

19 millions de personnes qui soutiennent notre politique étrangère néocoloniale, notre inféodation militaire totale aux USA et à l'Angleterre, via l'OTAN. Qui après avoir laissé massacrer des milliers de libyens vont laisser cette même OTAN tuer autant voire plus de syriens, mais ne disent rien à l'Arabie Saoudite quand elle envahit le Bahrein ou quand le Nord Soudan attaque le Sud.

19 millions de personnes qui acceptent que leurs retraites soient de plus en plus privatisées et laissées entre les mains de banques et sociétés d'assurance qui jouent avec sur les places boursières et les placent (pour leur propre intérêt) dans les paradis fiscaux.
Dollar

Mediapart crucifie Sarkozy et apporte la preuve du financement de sa campagne de 2007

Le journal en ligne Mediapart vient encore de s'illustrer dans le créneau du journalisme d'investigation qui lui sied à merveille. En effet, ce samedi 28 avril, ce journal dirigé par Edwy Plenel, a présenté un document qui prouverait que le colonel Kadhafi aurait donné son "accord de principe" pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Dans ce document, une note issue des services secrets libyens signée par son chef de l'époque, Moussa Koussa, et traduite de l'arabe par Mediapart, on peut lire que, dès 2006, le gouvernement libyen aurait décidé "d'appuyer la campagne électorale" de Nicolas Sarkozy pour un "montant de 50 millions d'euros". La note ne précise pas si un tel financement a effectivement eu lieu.
Document

« Nous n'oublierons pas ! » : lettre ouverte au Président Sarkozy

Cette lettre ouverte au Président Sarkozy est le texte support d'une chaîne citoyenne pour la démocratie et contre l'oubli. Chacun est invité à la diffuser à tous ses contacts par courrier électronique et sur les réseaux sociaux.

Monsieur le Président,

Les citoyens français vous ont élu sur la foi et la sincérité d'un programme politique dont vous n'avez pas respecté les engagements et auquel vous avez maintes fois tourné le dos depuis votre élection, le 6 mai 2007.

Aujourd'hui vous vous présentez une nouvelle fois au suffrage du peuple français et vous menez une campagne reposant sur une double imposture : la promesse d'une nouvelle rupture et l'oubli de votre bilan. Bien plus, vous utilisez les services de l'État au bénéfice de votre campagne et vous n'hésitez pas à exploiter les événements politiques, économiques et sociaux à des fins électoralistes et avec le soutien de nombreux médias qui propagent une insidieuse politique de la peur sur laquelle vous espérer bâtir une popularité.

Cette lettre citoyenne entend simplement vous rappeler les trop nombreux engagements que vous n'avez pas tenus.
Bomb

Manipulations, Réseaux pédophiles et Services-secrets

Le journaliste Alain Gossens est décédé en juillet dernier, dans des circonstances pour le moins troublantes*. Depuis 1989, il s'était spécialisé dans l'actualité judiciaire, principalement sur les affaires de réseaux pédophiles qui ont secoué la Belgique. Le texte que nous plaçons aujourd'hui, en guise d'hommage, est le premier d'une série que nous allons consacrer au sujet.

* Mecanopolis s'est procuré plusieurs procès-verbaux de la police belge qui éclairent sous un jour pour le moins particulier les circonstances du « suicide » d'Alain Gossens. Notre équipe rédactionnelle est actuellement mobilisée, de sorte à confondre les différents protagonistes proches du dossier et faire toute la lumière sur cette affaire. Nous publierons très prochainement, en collaboration avec deux magazines français, le résultat de nos investigations.
No Entry

Présidentielle : près de 30% des Français ne s'expriment pas

Résultats du premier tour de l'élection présidentielle : tous comptes faits, une minorité va encore imposer ses choix à une majorité.

Comme à chaque élection sur les dernières décennies, un calcul simple aura été soigneusement évité par les médias et par la classe politicienne actuelle : celle du nombre total de personnes qui ne croient en aucun des candidats présentés.

Ce calcul est intéressant à plusieurs titres puisqu'il permet d'évaluer la proportion des citoyens qui ne rentrent pas dans le jeu démocratique et refusent, d'une façon ou d'une autre, de choisir dans la brochette de politiciens qui leur sont offerts. Dans cette catégorie, on retrouve les expressions suivantes de mécontentement :
- les votes nuls, qui montrent une volonté claire de refuser les candidats proposés,
- les votes blancs, qui illustrent l'absence de choix,
- les abstentions, qui expriment, au moins en partie, le refus du système même du vote.
Top