Cell Phone

Un journal algérien sort les échanges entre Merah et son négociateur

Traduction effectuée par Salim Bouterfas et les arabophones du Clan des Vénitiens.

Transcription inédite des deux bandes fournies par l'avocate de Mohammed Merah.
Image
1° La première bande : entre Mohammed Merah et un certain "Jossier," (Jussayer ?) capitaine dans le Renseignement français....

La bande débute avec une image de l'intérieur de la maison de Merah, avec des échanges de tirs très fournis, qui ont duré environs quatre minutes. Il portait des vêtements maculés de sang, notamment sur son épaule gauche. Ensuite, Mohammed se filmait en disant : "Il n'y a de dieu hormis Allah et Mohammed est son Prophète". Il s'écroule ensuite en larmes.

L'appelant : Allô, Mohammed, sors et rends-toi, personne ne te fera de mal, tu me connais et tu connais ma parole...

Mohammed : Va au diable espèce de traitre, pourquoi vous voulez me tuer aujourd'hui qu'ai-je fais ? je n'ai rien fait, je n'ai tué personne. C'est toi qui m'a amené dans cette situation et je ne te le pardonnerai pas".

L'appelant : Ca ne te servira à rien de rester longtemps ici, si tu ne m'écoutes pas, je ne pourrais plus gérer la situation demain et je ne pourrais plus t'aider, Alexandra mon chef a ton dossier et il promet qu'il sera avec toi jusqu'à la fin !

Mohammed : Comment tu peux m'aider alors que c'est toi qui est responsable de cette situation, Monsieur le capitaine Jossier, je connais ton vrai nom et toi qui nous trompais avec le nom de "Zouhir" (ou Z'hir), espèce de traître à sa propre religion et ses frères de sang !".

Gear

L'OTAN prépare une vaste opération d'intoxication

Des États membres de l'OTAN et du CCG préparent un coup d'État et un génocide sectaire en Syrie. Si vous voulez vous opposer à ces crimes, agissez dès maintenant : faites circuler cet article sur le Net et alertez vos élus.

Image
Dans quelques jours, peut-être dès vendredi 15 juin à midi, les Syriens qui voudront regarder les chaînes nationales verront celles-ci remplacées sur leurs écrans par des télévisions créées par la CIA. Des images réalisées en studio montreront des massacres imputés au gouvernement, des manifestations populaires, des ministres et des généraux donnant leur démission, le président el-Assad prenant la fuite, les rebelles se rassemblant au cœur des grandes villes, et un nouveau gouvernement s'installant au palais présidentiel.

Cette opération, directement pilotée depuis Washington par Ben Rhodes, conseiller adjoint de sécurité nationale des États-Unis, vise à démoraliser les Syriens et à permettre un coup d'État. L'OTAN, qui se heurte au double veto de la Russie et de la Chine, parviendrait ainsi à conquérir la Syrie sans avoir à l'attaquer illégalement. Quel que soit le jugement que l'on porte sur les événements actuels en Syrie, un coup d'État mettrait fin à tout espoir de démocratisation.

Vader

Coups de semonce russes : le conflit syrien risque de dégénérer en guerre mondiale

Image

Lors de la célébration de la victoire contre le nazisme, le 9 juin dernier, le président Vladimir Poutine a insisté sur la nécessité pour la Russie de se tenir prête à un nouveau sacrifice.
La crise syrienne a changé de nature. Le processus de déstabilisation qui devait ouvrir la voie à une intervention militaire légale de l'Alliance atlantique a échoué. Ôtant leur masque, les États-Unis ont publiquement évoqué la possibilité d'attaquer la Syrie sans l'aval du Conseil de sécurité, comme ils le firent au Kosovo. C'était feindre d'ignorer que la Russie de Vladimir Poutine n'est pas celle de Boris Eltsine. Après s'être assuré du soutien chinois, Moscou a tiré deux coups de semonce en direction de Washington. La continuation des violations du droit international par l'OTAN et le CCG risque désormais d'ouvrir un conflit mondial.

Le président Vladimir Poutine a placé son troisième mandat sous le signe de l'affirmation de la souveraineté de son pays face aux menaces directement lancées contre la Fédération de Russie par les États-Unis et l'OTAN. Moscou a maintes fois dénoncé l'élargissement de l'OTAN, l'installation de bases militaires à ses frontières et le déploiement du bouclier antimissile, la destruction de la Libye et la déstabilisation de la Syrie.

UFO

John Keel - Ovnis : la non-preuve physique

Après l'extrait sur les farceurs cosmiques, un autre passage de l'ouvrage de John A. Keel, Operation Trojan Horse.

Traduction : Maat

Image
Le petit mystère amusant des ovnis évolue lentement en une série complexe de coïncidences et de paradoxes à mesure que l'on se plonge de plus en plus profondément dans les données, sans rien exclure et en les considérant toutes aussi objectivement que possible.

Nos cieux ont été remplis de « Chevaux de Troie » au cours de l'histoire, et comme le Cheval de Troie originel, ils semblent dissimuler une intention hostile. Plusieurs faits solides sont maintenant apparents : les objets ont toujours choisi d'opérer d'une manière clandestine, choisissant pour leurs activités énigmatiques les heures obscures au-dessus de régions peu peuplées où la possibilité d'être repérés est faible. Peut-être choisissent-ils de rester à l'écart ou peut-être sont-ils impliqués dans les préparatifs à long-terme d'une prise de pouvoir manifeste de notre planète à un certain moment dans l'avenir. Cette théorie de l'hostilité est de plus soutenue par le fait que les objets choisissent le plus souvent d'apparaître sous des formes que nous pouvons volontiers accepter et expliquer à notre propre satisfaction, allant des dirigeables aux météores en passant par des avions d'apparence conventionnelle. Nous (les ufologues) n'avons vraiment fait attention qu'aux excentriques : les objets à configuration inhabituelle. Ils constituent indubitablement une minorité, et probablement une minorité trompeuse, de tous les objets paraphysiques qui vont et viennent dans notre atmosphère. En d'autres termes, les soucoupes volantes ne sont pas du tout ce que nous avons espéré qu'elles étaient. Elles font partie de quelque chose d'autre.

J'appelle ce quelque chose d'autre : Opération Cheval de Troie.

Arrow Down

La pire erreur de l'histoire de l'humanité : l'agriculture

Image
Et si la pire erreur de l'humanité était d'avoir choisi l'agriculture, il y a environ 13 000 ans ?

Chiche, répond le très respecté Jared Diamond.

Auteur de l'ouvrage multi récompensé Guns, Germs And Steel (traduit en français de manière assez bof De l'inégalité parmi les sociétés) dans lequel il explique comment certaines sociétés, notamment eurasiennes se sont imposées au détriment des autres. Assez passionné par la transition paléolithique/néolithique, il se fend d'un article paru dans le magazine Discover, qui en 1987 fit l'effet d'une bombe. En 2011, son point de vue, bien que davantage partagé, reste sujet à controverses, voire raillé, que cela soit les implications en matière de nutrition, sociales ou de modes de vie.

J'ai donc traduit cet article, à ma façon, c'est à dire en amateur, sur un coin de table, comme à mon habitude.

L'article est également disponible au format pdf pour ceux qui aiment lire sur les tablettes ou les e-readers :

http://clairetlipide.files.wordpress.com/2011/09/la-pire-erreur-de-lhistoire-de-humanite-par-jared-diamond.pdf

Star of David

Sionazisme : Israël malade de son racialisme

Image
Israël est en train de connaître un emballement racialiste sans précédent.

Mercredi 23 mai, des immigrés ont été attaqués à Tel-Aviv. Répondant aux appels de responsables du Likoud, des centaines de manifestants se sont livrés à des violences contre des demandeurs d'asiles africains. Une douzaine de migrants ont été blessés alors qu'ils passaient dans la rue. Des maisons ont été saccagées et des boutiques pillées. [1]

Ce lundi 4 juin, un appartement habité par dix travailleurs africains a été incendié, blessant quatre personnes. Sur les murs, on pouvait lire en hébreu : « quittez les environs ».

Les violences se concentrent autour de la communauté noire. D'après les chiffres officiels, ils seraient 60 000 demandeurs d'asile sur le territoire.

Commentaire: Comme les États-Unis, cette bande de nazis, cette secte composée de racistes et de fous sanguinaires au service d'un Dieu psychopathique, vient nous faire la morale en se présentant comme la « plus grande démocratie » au monde.


Gear

Massacre de Mazraat : un air de déjà vu et de déjà entendu

Image

L'annonce de ce nouveau massacre - par l'OSDH - survient alors que Russie et Chine viennent de réaffirmer leur ligne sur la Syrie...
Image

... qu'à Istambul les soi disant Amis de la Syrie - Clinton, Fabius, Erdogan, CNS - cherchent un nouveau souffle...
Image

... et qu'à New York Kofi Annan doit plancher sur la Syrie devant le Conseil de sécurité...
L'OSDH et le CNS ont donc annoncé un nouveau massacre d'une centaine de personnes dans la région de Hama, massacre qu'ils ont « tout naturellement » attribué au pouvoir, à ses soldats ou ses miliciens. Ce matin, la presse parle d'un bilan d' »au moins » 78 personnes tuées, dont une quarantaine de femmes et d'enfants, habitants du village de Mazraat al Kabir, à une vingtaine de kilomètres de Hama. Un grand nombre d'entre eux auraient été tués à l'arme blanche. L'OSDH affirme que le village avait été préalablement bombardé, avant que les chabihas bacharistes n'y entrent pour massacrer les habitants qu'ils y ont trouvés. Naturellement l'OSDH réclame à grands cris une enquête internationale sur ce nouveau crime contre l'humanité. Et naturellement les médias français reprennent sans réserves les affirmations de l'OSDH, quitte à préciser que cette accusation émane de l'opposition et que le gouvernement syrien dément toute responsabilité, rejetant celle-ci sur les terroristes. Une vidéo diffusée ce matin, notamment par I-Télé, nous montre des maisons dévastées et incendiées, mais pas de corps.

On nous referait le coup de Houla...

De son côté, le gouvernement syrien a accusé les insurgés d'avoir, à Mazraat, d'avoir massacré une famille entière, forte de neuf membres. Il précise que ce massacre a été perpétré dans la ferme d'al-Quber. Que les militaires, alertés par des voisins, sont arrivés sur les lieux, après le massacre donc, pour s'accrocher avec le gang responsable : un terroriste a été tué, ainsi qu'un membre des forces de l'ordre, dont quatre autres membres ont été blessés. S'appuyant sur le rapport d'un médecin légiste, les autorités indiquent que le massacre a eu lieu à 10 heures du matin mercredi.

Wall Street

« La Grèce était un paradis, ils en ont fait un enfer »

Finalement au bout de quelques jours après mon retour de Grèce je me risque à écrire ces quelques lignes car je ne peux garder le silence. Je n'ai pas l'intention de faire un article de presse, j'en suis d'ailleurs incapable. En plus je n'ai pas le cœur à l'écriture mais plutôt l'envie de crier ma colère. Je suis comme beaucoup de Grecs au sang chaud, beaucoup plus à l'aise dans l'expression orale qu'à l'écriture.
Image
Ce que j'ai vu en Grèce pendant ces quelques jours me révolte. Certes la Grèce est restée un beau pays mais comme me l'ont dit beaucoup de Grecs rencontrés là-bas « La Grèce était un paradis, ils en ont fait un enfer ! ». Déjà qui se cache derrière ce « ils » ? Tout d'abord le pouvoir politique local. Ces hommes politiques corrompus « les vouleftes » c'est-à-dire les membres du parlement et du gouvernement de coalition qui adoptent jours après jours toutes ces mesures qui étouffent l'économie et qui saigne le peuple. Ces hommes politiques aujourd'hui détestés par tous les Grecs n'osent même plus sortir dans la rue, se mettre en terrasse prendre un café ou aller dans une taverne. Pendant des décennies ces derniers ont bénéficié des largesses de nombreuses multinationales françaises, américaines, anglaises et allemandes trempant dans d'innombrables scandales comme celui du contrat de sous-marins à plusieurs milliards d'euros de la firme allemande Siemens. De même, des entreprises comme Carrefour, British Petroleum, Shell, Unilever, Coca Cola, Nestlé et bien d'autres ont été impliqué dans des affaires scandaleuses parfois condamnées par la justice pour ententes illicites, pratiques illégales, positions dominantes voire même corruption. Enfin les institutions internationales (Union Européenne, Banque Centrale Européenne et Fond Monétaire International) qui se regroupent derrière le mot de Troika ne sont en fait que le bras armé du capitalisme financier qui détient le vrai pouvoir en Grèce tout comme dans le reste de l'Europe. Et ne nous trompons pas car aucune de ces institutions malgré leurs milliards d'euros versés n'ont aidé véritablement la Grèce. Pas un seul euro n'est arrivé dans la poche des Grecs. Il s'agit en réalité d'un immense marché de dupes car les euros versés sont retournés directement dans la poche des créanciers dont les banques. Ce système est une machine à appauvrir les peuples aux services de la puissance de l'argent.

Attention

75% des médecins refusent la chimiothérapie pour eux-mêmes

Un grand manque de confiance est aussi évident parmi les médecins. Les enquêtes et les questionnaires montrent que trois docteurs sur quatre (75 pour cent) refusent toute chimiothérapie sur eux-mêmes en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l'organisme humain.

Voici ce que de nombreux docteurs et scientifiques ont à dire à propos de la chimiothérapie :

"La majorité des patients atteints de cancer dans ce pays meurent à cause de la chimiothérapie, qui ne soigne ni les cancers du sein, ni ceux du côlon ou des poumons. Cela été consigné depuis plus de dix ans. Néanmoins les docteurs continuent à utiliser la chimiothérapie pour combattre ces tumeurs."
(Allen Lewin, MD, UCSF, "The Healing of Cancer", Marcus Books, 1990)

Commentaire: Tiens donc, 75% des médecins refuseraient la chimiothérapie (=75% des médecins SAVENT que la chimiothérapie et la plupart des traitement allopathiques hyper-agressifs contre le cancer et promus par Big Pharma TUENT plus qu'ils ne guérissent - le but étant bien sûr d'enchichir les labos). Nul doute que la MIVILUDES et autres organisations « antisecte » ne manqueront pas de les dénoncer pour dérive sectaire ! On en rit encore.


USA

Le FBI crée de faux complots terroristes pour discréditer le mouvement Occupy

Après le terrorisme bidon de musulmans pour faire croire à la réalité de la guerre contre la terreur, le FBI fabrique de nouveaux terroristes, cette fois blancs, pour faire taire le mouvement Occupy.