War Whore

Perversion de la finance et de la politique - Matteo Renzi, le cheval de Troie de JP Morgan

Traduit de l'italien pour Il Fatto Quotidiano

Matteo Renzi
© Inconnu
Matteo Renzi
Un diner pour décider, un autre pour confirmer les décisions. Premier juin 2012. Premier avril 2014. Les deux mêmes protagonistes : le président du conseil italien, Matteo Renzi, et l'ex-premier ministre britannique Tony Blair. Un troisième (venu avec ses représentants) : l'organisateur et véritable bénéficiaire de ces réunions, la banque d'affaires JP Morgan. Le quotidien britannique
Daily Mirror écrit :
« Renzi est le Blair italien, pas seulement dans les intentions politiques, mais aussi par ses alliances économiques. Un exemple ? La banque JP Morgan. »
Réforme des provinces, du Sénat, du travail, de l'administration publique, de la Justice, du Conseil des ministres, ou encore, réforme électorale. La Constitution italienne, celle votée après la victoire sur le fascisme et la fin de la Seconde Guerre mondiale, celle inventée pour interdire tout revirement autoritaire dans le pays, est sur le point d'être bouleversée. Ainsi en a décidé le nouveau Président du Conseil, Matteo Renzi. C'est ce qu'a suggéré la banque JP Morgan.
Tony Blair et Matteo Renzi, à l'ambassade d'Italie à Londres, le 1er avril 2014
© Inconnu
Tony Blair et Matteo Renzi, à l'ambassade d'Italie à Londres, le 1er avril 2014
Voyons les faits. Le 1er juin 2012, la banque d'affaires américaine organise un diner au Palais Corsini à Florence. Le maitre de maison, Jamie Dimon (administrateur délégué de JP Morgan) invite le maire de la ville à l'époque, Matteo Renzi, et l'ex-premier ministre, depuis quatre ans consultant spécial de la banque, Tony Blair. Le 1er avril 2014, le diner se déplace outre-Manche. Cette fois les honneurs de la maison sont faits par l'ambassadeur italien à Londres, Pasquale Terracciano. Durant le repas à base de poisson, Tony Blair et Renzi parlent en privé.
USA

Impérialisme - 2014 s'annonce comme une année de vérité pour les États-Unis

Traduit de l'anglais par Avic pour Réseau International

dollar, cours de l'or
© Inconnu
Deux pressions sont en train de se mettre en place sur le dollar américain. L'une vient de la baisse de la capacité de la Réserve fédérale à truquer le prix de l'or, parce que les approvisionnements en or occidentaux se ratatinent et que les marchés connaissent de plus en plus ces manipulations illégales des prix par la Fed. La preuve de la sous-évaluation des énormes quantités de transactions à découvert sur le marché à terme de l'or papier, à certains moments de la journée où la négociation est mince, est sans équivoque. Il est devenu évident que le prix de l'or est truqué sur le marché des contrats à terme afin de protéger la valeur du dollar contre le QE (NDT : Quantitative easing - l'assouplissement quantitatif, ou la planche à billets).

L'autre pression résulte des menaces insensées de sanctions du régime Obama contre la Russie. D'autres pays ne sont plus disposés à tolérer les abus de Washington de l'étalon mondial du dollar. Washington utilise le système de paiement international basé sur le dollar pour infliger des dégâts aux économies des pays qui résistent à son hégémonie politique.

La Russie et la Chine en ont assez. Comme je l'ai signalé et comme le rapporte Peter Koenig ici http://www.informationclearinghouse.info/article38165.htm, la Russie et la Chine sont en train de déconnecter leur commerce international du dollar. Désormais, la Russie va effectuer ses échanges, y compris la vente de pétrole et de gaz naturel vers l'Europe, en roubles et dans les monnaies de ses partenaires du BRICS.
Book 2

Quand le corps dit non - Le stress qui démolit : le Dr Gabor Maté démythifie la médecine avec érudition et compassion

Quand le corps dit non - Le stress qui démolit - Dr Gabor Maté, Les Éditions de l'Homme, 2003
R.Olbinski, peinture
© R.Olbinski
Synopsis

Le stress et les émotions peuvent-ils contribuer à l'apparition de diverses maladies ? La médecine occidentale obtient des résultats spectaculaires lorsqu'elle traite des problèmes comme des fractures ou des infections. Elle est cependant moins efficace lorsqu'il s'agit de troubles qui ne répondent pas à des interventions rapides comme la chirurgie ou l'administration d'un médicament. Gabor Maté soutient une thèse voulant que la maladie est souvent le moyen dont l'organisme dispose pour se rebeller contre ce que l'esprit ne reconnaît pas. Il résume donc ici les dernières découvertes scientifiques sur les rôles que jouent le stress et l'état émotionnel d'un individu dans l'apparition du cancer ou de maladies chroniques. Selon lui, la connaissance du mécanisme de cette relation causale est essentielle à la guérison. Gabor Maté démythifie la médecine avec érudition et compassion et nous invite tous à défendre notre propre santé.

Commentaire

Subir à répétition les remarques désagréables d'un supérieur ou prendre constamment sur soi pour préserver l'harmonie à la maison, voilà des situations où l'on ravale son impatience ou sa colère. À la longue, ça use par en dedans. On dit même couramment que ça rend malade... Mais est-ce vrai au point d'induire la colite ulcéreuse, le cancer ou même la maladie d'Alzheimer ? Autrement dit, est-ce que le corps irait jusqu'à ce point pour signaler qu'il ne tolère plus qu'on se pile dessus soi-même ?
MIB

Réseaux pédophiles - Affaire Alègre/Baudis - Témoignage : les enfants du juge Roche

Politique de Vie a réalisé courant octobre 2005 l'interview vidéo de Charles et Diane Roche, enfants du magistrat Pierre Roche, décédé en février 2003 peu de temps avant la médiatisation de l'affaire Alègre.

Cette vidéo de 50 minutes permet de mieux comprendre les textes que nous avons déjà publiés sur cette affaire (voir ci-dessous) et de vérifier la crédibilité des témoins.

L'interview des enfants Roche est complété par un entretien avec Christian Cotten, qui travaille avec les enfants Roche depuis mars 2004. Il est intéressant de savoir que toutes ces informations ont été communiquées à toues les parlementaires français. Certains ont agi en conséquence. Merci à eux. Dès publication de cette vidéo, Smaïn Bedrouni a reçu immédiatement sur sa boite e-mail des menaces de mort explicites.
Compass

Kazimierz Dabrowski - La théorie de la désintégration positive

Les données issues de cet article sont toutes tirées de l'ouvrage collectif : Sal Mendaglio (ed.). - Dabrowski's Theory of Positive Disintegration. Great Potential Press, Scottsdale, 2008.

Kazimierz Dąbrowski
© Inconnu
Kazimierz Dąbrowski
Kazimierz (1902-1980) - L'homme

On ne saurait évoquer la théorie de la désintégration positive sans évoquer préalablement l'homme que fut Dabrowski. Car si son parcours de vie fut à l'origine de sa théorie, c'est sa façon de vivre, en adéquation totale avec sa théorie, qui lui a insufflé sa force.

Kazimierz Dabrowski est né le 1er septembre 1902 en Pologne, deuxième enfant d'une fratrie de 4. Sa petite sœur meurt d'une méningite alors qu'il n'a que 6 ans - expérience qui influencera sa vision de la mort. Il ne perçoit pas cette dernière comme étant seulement quelque chose de menaçant et incompréhensible, mais comme étant une des plus fortes expériences émotionnelles et cognitives[1]. La première guerre mondiale, qui le touche directement dans ses jeunes années, renforcera cette conscience de la mort : une bataille a lieu près de chez lui. Alors qu'il défile au milieu des cadavres, il essaie de trouver un sens à la guerre et aux brutalités qui en découlent.

Issu d'une famille aisée, il étudie à Lublin dans des instituts catholiques et se retrouve très jeune exposé aux livres et à la musique. A l'université de Lublin, il étudie la psychologie, la philosophie et la littérature, avant de poursuivre son cursus à Varsovie et Poznan. Au cours de ses études, son meilleur ami se suicide. Dabrowski qui souhaitait devenir professeur de musique entre alors en médecine et étudie le comportement humain. Il part étudier à Genève auprès du neurologue et psychologue pour enfants Edouard Claparède et du philosophe et psychologue Jean Piaget. En 1929, il présente sa thèse de médecine : « Les conditions psychologiques du suicide ». Il poursuit ses études à Vienne, en psychanalyse, avec Wilhelm Stekel, puis à Paris, en pédopsychiatrie avec George Heuyer, et en neurologie/psychologie avec Pierre Janet. En 1931, il soutient à Poznan un doctorat de psychologie sur l'automutilation. En 1935, il retourne en Pologne où il met en place l'Institut de santé mentale et d'hygiène qu'il dirigera jusqu'en 1948. En parallèle, il continue d'étudier et se penche sur le cas du polymathe Rudolf Steiner et de l'anthroposophie. La parapsychologie a toujours intéressé Dabrowski. Il pratiquera quotidiennement la méditation tout au long de sa vie.

La 2e guerre mondiale fut difficile pour Dabrowski : il perd son jeune frère et sa mère est déportée. Son institut est fermé et il en ouvre secrètement un autre dans les forêts de Zagorze dans lequel il accueille des orphelins, des prêtres, des soldats polonais, des membres de la résistance et des enfants juifs. En 1942, il est emprisonné par les Nazis, accusé de complicité avec la résistance polonaise. Sa femme négocie sa libération et Dabrowski récupère son poste à l'Institut de Varsovie. Il témoigne qu'au cours de cette guerre, il a été confronté aux pires bassesses dont l'homme est capable, aussi bien qu'aux actes les plus élevés. En 1948, il obtient une spécialité en psychiatrie et part étudier aux Etats-Unis la santé mentale, la neuropsychiatrie et la pédopsychiatrie. En 1949, sous Staline, le gouvernement polonais ferme l'Institut et déclare Dabrowski persona non grata. Il fuit avec sa femme avant d'être emprisonné en 1950 pour 18 mois. Il est ensuite autorisé à reprendre ses activités mais sous surveillance du régime. Autorisé à voyager, il participe quand même à plusieurs congrès internationaux de psychiatrie.
Bizarro Earth

Mars et avril 2014 : toujours sous le signe de la météo extrême

Tempêtes hivernales à n'en plus finir (réchauffement oblige), inondations incessantes, séismes à répétition... Bienvenue dans ce quatrième mois de 2014.

Eiffel Tower

Ce n'est pas un changement de gouvernement, c'est un jeu de chaise musicale


A l'issue des résultats des élections municipales, qui se sont avérées être une cuisante défaite pour la majorité présidentielle, les Français qui ont complètement désavoués la politique menée depuis deux ans par l'équipe de François Hollande, n'ont toujours pas été entendus. Pouvait-il en être autrement ? Prévoyant les résultats, en raison de l'impopularité historique du président français et de son équipe gouvernementale, la rumeur d'un possible remaniement, planait dans l'air de la Hollandie depuis plusieurs semaines.

Ultime avatar d'une communication présidentielle dont les Français se moquent comme de leur première chemise. Dans une période relativement courte, en moins de deux ans, l'administration socialiste a réussi l'exploit de détruire tout espoir, même parmi ses propres partisans. Nombre d'entre eux espéraient que M. Bricolage et ses collègues ne mèneraient pas de politiques anti-sociales pire qu'un gouvernement de droite. Eh bien ils ont eu tort. Le gouvernement socialiste était bien pire que le précédent, pour ce qui fut de mettre en place des mesures d'inspiration néo-libérale, directement imposées par Bruxelles.

Les pseudo-forces de progrès n'ont fait que servir à leur tour de chambre d'enregistrement mais avec plus de zèle encore que n'en témoigna le gouvernement précédent.
Bacon

Idée reçue - Les acides gras saturés ne sont pas mauvais pour la santé

Les acides gras saturés sont-ils vraiment nocifs pour la santé ? Non, selon Philippe Legrand, biochimiste et nutritionniste. Le professeur plaide même pour la réintroduction de ces matières grasses dans les laits infantiles !
Bébé
© FotoRita [Allstar maniac], Flickr, cc by nc nd 2.0
Selon Philippe Legrand, les acides gras saturés ont été jugés trop hâtivement et devraient faire partie de la composition des laits infantiles.
Accusés de tous les maux dans les années 1960, les acides gras saturés sont essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. « Les acides gras saturés ne peuvent plus être considérés comme une entité unique », assure Philippe Legrand, biochimiste et nutritionniste. « Nous devons aujourd'hui les penser comme une ensemble de sous-groupes. Ils sont présents dans les produits laitiers, les viandes mais également dans les graisses végétales. Tous les mammifères en fabriquent, notamment à partir du sucre et des amidons. »

Dans les années 1960, les acides gras pris dans leur ensemble ont été accusés de favoriser les maladies cardiovasculaires. « Cette vision a été exagérée, reprend le médecin. En 2010 et 2013, des méta-analyses ont démontré qu'il n'y avait pas de preuves que les acides gras augmentaient le risque de ces affections. » En revanche, comme c'est bien souvent le cas en matière de nutrition, l'excès de certains acides gras saturés, l'acide myristique (C14) et l'acide palmitique (C16) par exemple, est néfaste. « Mais à doses raisonnables, ils participent à des fonctions essentielles, comme l'acétylation des protéines, ce qui leur permet d'être actives dans la cellule. » D'autres acides gras saturés, comme les C6, C8 et C10 qui sont présents dans le lait caprin, ont un rôle antiviral et même un effet hypocholestérolémiant. « Tous les acides gras saturés ont des fonctions spécifiques très importantes dans la cellule. »

Commentaire:

Articles de fond pour aller plus loin :

Gary Taubes : les recommandations nutritionnelles rendent les gens malades
Le régime paléolithique revisité
Leo Galland : The Fat Resistance Diet
Extrait de « FAT - Pourquoi on grossit », de Gary Taubes
La cétose et les cétones : comment une alimentation riche en graisse améliore le fonctionnement du cerveau
Une présentation du régime cétogène

Bizarro Earth

Super-volcan de Yellowstone : que se passe-t-il ?

Yellowstone National Park
© UPI Photo/A.J. Sisco
Le parc national de Yellowstone
La BBC s'était promise de sortir une super-émission sur les problèmes que semble poser la caldeira de Yellowtsone. C'était programmé pour la fin 2004. Mais la catastrophe d'Indonésie entraîna la déprogrammation de l'émission. Tout cela pour dire qu'on a pas été chercher ces problèmes "parce que le catastrophisme devenait à la mode". Il s'agit d'un problème sérieux.

Voyons les faits.

Un volcan est un endroit du globe qui est le siège de phénomènes catastrophiques plus ou moins fréquents. L'écoulement de la lave se réfère à l'aspect local. Bien sûr, cela tue des gens, cela détruit des villages, des récoltes mais la dangerosité d'un volcan se chiffre par le volume de ses rejets, en particulier des cendres émises. La vulcanologie a fait pas mal de progrès depuis des décennies. Disons qu'on s'est soudain intéressés à ce qu'on a appelé des "super-volcans", des formations dont les manifestations sont susceptibles de changer jusqu'au visage même de la planète. Le site où s'est produite il y a 75.000 ans la dernière éruption du méga volcan Toba, dans l'île de Sumatra est actuellement occupé par un lac.

Toba, Sumatra

Localisation de la caldeira du volcan Toba, à Sumatra

Commentaire: Voir aussi : Séisme de magnitude 5.0 au Park Yellowstone

Sur un autre sujet, Jean-Pierre Petit propose sur son site Le livre de la Jungle Sous-Marine.

Smoking

Dr William T. Whitby : vive le Tabac, où l'on découvre que l'usage du tabac n'est pas mauvais pour notre santé

(Source : Extrait du livre du Dr. Whitby, Vive le Tabac, 1983 - nous soulignons)


Voir sur amazon, en occasion.
Les non-fumeurs : de nouveaux croisés

Il existe une nouvelle religion : la religion anti-tabac. Une nouvelle Eglise avec sa hiérarchie puritaine, son puissant bureau de « propagation de la foi » soutenu par les Etats, ses missionnaires passionnés qui parcourent le monde, ses disciples bernés mais inconditionnels, pauvres individus qui ont trouvé un exutoire à la morosité de leur vie quotidienne et qui déploient un zèle et une intolérance rares. Une religion fondée sur un dogme erroné. En vérité, c'est une religion inventée par nos gouvernements dans un but précis : rejeter la responsabilité de la radioactivité sur le tabac.

Avec le déclin des religions traditionnelles, de nombreuses âmes égarées rejoignent des cultes aussi divers que Hare Krishna, Moon, Les Enfants de Dieu et maintenant, la nouvelle religion anti-tabac. Elle ressemble à bien d'autres par son côté bigot, fanatique et sa censure. Elle est devenue aussi puissante que celle de Pierre et Paul. Et, comme les autres, elle ne donne pas de preuves; il faut « avoir la foi ». Affublée d'atours pseudo-scientifiques, elle rivalise avec les mouvements les plus sectaires de l'histoire et, pour arriver à ses fins, ignore la vérité. La crainte est la clé, mais, au lieu du purgatoire et de l'enfer, il s'agit de la phobie de la fumée et du cancer.

Les hommes fument depuis la nuit des temps, sans danger apparent. Mais, voilà que, brusquement, une idée nouvelle surgit. Soutenus par les gouvernements et financés à coup de millions de dollars, certains affirment tout à coup que fumer est la cause certaine du cancer du poumon, sans pour autant donner d'arguments convaincants.

Quand j'ai entendu parler pour la première fois de cette théorie, j'ai failli y souscrire puisque elle était soutenue par l'élite du corps médical. Je restai, quand même, sceptique : comment cette coutume vieille comme le monde et apparemment inoffensive pouvait-elle brusquement devenir dangereuse ?

La première chose qui me troubla fut que, parmi mes proches ou patients atteints du cancer du poumon, aucun n'était fumeur. D'autres médecins m'ont confirmé, d'ailleurs, avoir fait la même constatation parmi leurs malades.

Je fus également frappé par le fait que le cancer du poumon n'avait jamais été aussi répandu que depuis l'invention de la bombe automatique et la prolifération de produits industriels cancérigènes.
Top