NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Science et Technologie
Carte


Laptop

ICANN : les USA renoncent au contrôle du DNS racine

Les États-Unis ont annoncé vendredi qu'ils allaient renoncer au contrôle de leur administration sur le DNS racine dont ils délèguent la gestion à l'ICANN. Le système qui est au coeur d'Internet sera confié à une organisation internationale en 2015.

La pression internationale était sans doute devenue trop forte. Alors que l'Union Européenne et de nombreux pays d'Asie et d'Amérique du Sud ont allié leurs voix pour protester contre la main-mise des Etats-Unis sur l'ICANN, les USA ont annoncé par surprise qu'ils renonçaient à gouverner le serveur racine du DNS, le système de nommage qui permet de gérer la correspondance entre les noms de domaine et les adresses IP des serveurs qui hébergent les sites internet.

La NTIA (National Telecommunications & Information Administration) a annoncé vendredi que les Etats-Unis abandonneront le contrôle de l'ICANN en 2015, et que l'organisme actuellement rattaché au Département du Commerce de l'administration américaine sera alors placé entre les mains d'une organisation internationale dont les formes juridiques restent à déterminer.
Chalkboard

14 faits qui prouvent que les abeilles sont des supers-héros

bee
© inconnu
Les abeilles sont de merveilleuses pollinisatrices et productrices de miel qui ravivent nos papilles. Mais imaginez-vous seulement toutes les incroyables choses qu'elles sont capables d'accomplir ? DGS vous fait découvrir 14 raisons qui démontrent que nos abeilles sont de super-héroïnes !

1. Elles peuvent détecter les champs magnétiques des fleurs.

© incoonu
L'électro-réception aide les abeilles à détecter quelles fleurs ont déjà été perquisitionnées pour leur nectar.

2. Elles résistent 30 fois à la pression qu'exerce la gravité sur elles lorsqu'elles secouent les fleurs pour en faire jaillir le pollen.
Nebula

De nouvelles informations sur Mercure appuient davantage la théorie de l'Univers électrique

Traduction copyleft de Pétrus Lombard


Nouvelle photo de Mercure utilisant trois filtres d'image : 996 nanomètres (rouge), 748 nanomètres (vert) et 433 nanomètres (bleu).
Crédit : NASA/Laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins/Institution Carnegie de Washington.
La mission MErcury Surface Space ENvironment GEochemistry and Ranging (MESSENGER) est en cours depuis août 2004. En orbite autour de Mercure, ce satellite observe les terres de la planète torride. Dernièrement, une mosaïque de couleur a révélé que certaines régions de Mercure sont bien plus chaudes que d'autres. Dans la photo du haut de la page, 996 nanomètres correspondent à une température d'environ 226 degrés Celsius, la température à l'intérieur d'un four brûlant.


L'une des découvertes les plus fascinantes est la queue de sodium de Mercure, qui s'étire loin de la planète. Dans un univers électrique, les queues se forment lorsque la gaine de plasma d'un astre accumule un potentiel électrique suffisant pour qu'il se décharge en rayonnant. Indépendamment de leur composition individuelle, les « queues cométaires » obéissent au comportement fondamental des objets chargés dans une enveloppe de plasma.

Étant un monde stérile, sans atmosphère et avec un champ magnétique négligeable, Mercure subit la pleine force du rayonnement solaire, comme la Lune de la Terre, mais avec beaucoup plus d'intensité. Comme en parlait un article précédant de notre série Picture of the Day, les phénomènes lunaires sont explicables par l'activité électrique, de sorte que Mercure pourrait avoir connu des effets électriques similaires. La lune de Jupiter Io pourrait également être un modèle utile.

Io est en orbite si proche autour de Jupiter, qu'elle est bombardée par un rayonnement électromagnétique qui « pulvérise » environ une tonne [de matière ionisée] par seconde depuis sa surface. Cet électromagnétisme transforme Io en générateur, car son déplacement dans les champs de force de Jupiter engendre un flux de charge électrique de plus de trois millions d'ampères entre les deux astres.
Fireball 5

Un astéroïde à la trajectoire indéterminée près de la Terre mardi

Après le passage de deux objets de l'espace au plus près de la Terre mercredi et jeudi derniers, un autre astéroïde devrait frôler notre planète mardi. Seul problème, sa trajectoire est encore indéterminée...

L'astéroïde 2014 CU13 a été découvert le 11 février dernier et voyage à une vitesse de 19,31 km/s. Les scientifiques pensent actuellement qu'il s'approchera au plus près de la Terre mardi, à 3 millions de kilomètres, soit 8 fois la distance Terre-Lune. Qualifié de « Potentially Hazardous », les scientifiques ne sont pas sûrs de la trajectoire qu'il est en train de prendre et font appel aux astronomes amateurs disposant de télescopes pour tenter d'en savoir plus sur son orbite.

L'astéroïde CU13 a-t-il été « perdu » par les scientifiques ? « Non, il n'est pas perdu. Son passage au plus près de la Terre est toujours prévu pour mardi 11 mars à 9 h 04 TU, soit 10 h 04 heure de Paris » précise le spécialiste de l'astronomie Guillaume Cannat. L'objet, dont la dimension est estimée à 148 mètres, « est classé parmi les astéroïdes potentiellement dangereux car pouvant croiser l'orbite de la Terre, mais les prévisions actuelles n'indiquent aucune chance de collision pour les années à venir. D'ici mardi, l'imprécision aura sans doute complètement disparue au fur et à mesure des observations et de l'amélioration de la détermination de sa position réelle dans l'espace » explique le spécialiste.
Yoda

Les scientifiques percent le mystère de la décorporation !

Certaines personnes prétendent avoir vécu des expériences dites de décorporation, sorte de voyage astral en dehors du corps et donnant l'impression de flotter et de le regarder de haut. Une équipe de scientifiques a déniché une patiente apte à le faire à volonté et lui a fait passer des scanners. Ce qu'ils ont découvert est étonnamment étrange.

Les chercheurs savent que les expériences de décorporation peuvent être induites »par des traumatismes du cerveau, la privation sensorielle, les expériences de mort imminente, les médicaments dissociatifs et psychédéliques, la déshydratation, le sommeil, et la stimulation électrique du cerveau », entre autres. Elle peut également être délibérément induite par certains !
Meteor

La mystérieuse désintégration d'un astéroïde immortalisée par Hubble

Désintégration asteroide
© NASA, ESA, D. Jewitt/UCLA

Entre octobre 2013 et janvier 2014, l'astéroïde P/2013 R3 s'est séparé en plusieurs morceaux devant les objectifs du télescope HubbleLe télescope spatial Hubble a immortalisé pour la première fois la désintégration d'un astéroïde. L'objet s'est brisé en pas moins de 10 morceaux.


C'est un évènement unique que vient de dévoiler le télescope spatial Hubble. Pour la première fois, ses objectifs ont assisté à la mort d'un astéroïde qui s'est désintégré en l'espace de quelques mois en plusieurs morceaux. « C'est une roche et la voir se briser sous nos yeux est assez fantastique », a commenté David Jewitt de l'Université de Californie qui a dirigé les travaux. Formées de glace et de poussière, des comètes relativement fragiles avaient déjà été observées se désintégrant mais jamais encore les astronomes n'avaient assisté à la désintégration d'un tel objet dans la ceinture d'astéroïdes. Les observations ont débuté en septembre 2013 après que des télescopes du Pan STARRS et du Catalina Sky survey ont repéré l'astéroïde nommé P/2013 R3. Il était alors apparu inhabituel avec un aspect assez flou.
Snowflake Cold

Pas de réchauffement global depuis 17 ans et 6 mois

Traduit par Résistance 71

Dix-sept ans et six mois. Pas de trace de réchauffement climatique global. Les mesures satellite RSS, la première des cinq sets de données de la température globale qui donne son rapport pour les valeurs de février, montre aucune variation pour une impressionnante période de 210 mois.


Le graphique ci-dessous , montre qu'il n'y a eu aucun réchauffement global pendant 17 ans et 6 mois:
Analyse de Monctkon:

1: Ce graphique est très pointu. Il est on ne peut plus à jour. Remote Sensing Systems, Inc. (RSS) est un des deux collecteurs de données officiels par satellite (l'autre étant l'Université d'Alabama à Huntsville ou UAH). RSS est un des cinq collecteur de données standards de températures, qui incluent les deux collecteurs satellites et les trois collecteurs terrestres: le Goddard Institute for Space Studies (GISS), le Hadley Centre/CRU collecteur de données, version 4 (HadCRUT4) et le National Climatic Data Center (NCDC). Jusqu'ici, RSS rapporte en premier lieu et ses valeurs chiffrées mensuelles pour février 2014 sont disponibles depuis quelques heures.
Meteor

Un astéroïde va passer entre la Terre et la Lune

© EPA
L'astéroïde 2014 DX110, découvert vendredi dernier, va frôler la Terre à près de 15,1 km/s.

À 22 h, ce corps dont le diamètre est estimé à quelque 25 mètres sera à 345 000 kilomètres seulement de la Terre, soit plus près que la Lune.

Le vol de l'astéroïde pourrait être observé avec un télescope semi-professionnel ou en direct sur Internet.
Magnify

Découverte d'un virus géant de 30 000 ans en Sibérie

Un nouveau type de virus géant, baptisé "Pithovirus", a survécu plus de 30'000 ans à la congélation dans une couche de permafrost contemporaine de l'extinction de l'homme de Neandertal, selon une étude publiée lundi. Le virus a été découvert dans le sol gelé de l'extrême nord-est sibérien, dans la région autonome de Chukotka.

Ce virus très ancien, capable d'infecter des amibes mais inoffensif pour humains et animaux, porte à trois le nombre de familles des virus géants connues, notent les auteurs dans les comptes rendus de l'académie des sciences américaines (PNAS). Les virus géants, d'un diamètre supérieur à 0,5 millionième de mètre, sont contrairement aux autres aisément visibles avec un simple microscope optique.
Gingerbread

Redécouverte d'un ligament du genou oublié depuis 134 ans

© inconnu
Deux chirurgiens orthopédiques viennent de redécouvrir un ligament du genou, appelé « ligament antéro-latéral » (LAL) qui avait déjà été évoqué une seule fois, en 1879, par un médecin français, Paul Segond, rapporte Sciences et Avenir.

Au 19e siècle déjà, Paul Segond faisait l'hypothèse de l'existence d'un ligament supplémentaire dans le genou correspondant à l'arrachement d'un fragment osseux au niveau de l'extrémité supérieure et latérale du tibia. Elle est généralement secondaire à un traumatisme indirect du genou et témoigne quasi-systématiquement d'une autre lésion : la rupture du ligament croisé antérieur (LCA). Dans un article, le médecin décrivait alors sa découverte comme « une bande fibreuse, nacrée et résistante ».

Un ligament intimement lié aux ligaments croisés antérieurs

134 ans plus tard, c'est précisément ce LAL qu'ont pu trouver les deux chirurgiens orthopédiques du CHU de Leuven (Belgique), dans presque tous les cas (97%) des 40 genoux de cadavres humains qu'ils ont disséqués, rapporte leur étude publiée dans le Journal of Anatomy.
Top