Les Maîtres du Monde
Carte


Airplane

Ukraine : la Russie démonte les « images satellites bidons » des États-Unis

mh17 image bidon

À gauche, une image satellite montrant des unités militaires ukrainiennes déployées le 20 juillet 2014. À droite, ces mêmes unités bombardées, sur une image datant du 23 juillet
Le ministère russe de la Défense a déclaré que les images satellites montrant soi-disant le bombardement d'une zone ukrainienne depuis le territoire russe ont été créées par des conseillers américains « en étroite collaboration avec le Conseil de sécurité de l'Ukraine. »

L'authenticité de ces images est impossible à prouver, ajoute le ministère.

Le ministère de la Défense a déclaré que les images publiées par l'ambassadeur américain Geoffrey Pyatt sur son compte Twitter, prouvant soit-disant le bombardement de l'Ukraine depuis la Russie, sont « bidons », rapporte le journal ITAR-TASS.

« Ces documents ont été publiées sur Twitter, et ce n'est pas un hasard, étant donné que leur authenticité est impossible à prouver, du fait de l'absence de précision sur la zone exacte, et de la résolution extrêmement basse. Il n'y a qu'eux pour appeler ça des "preuves photographiques" », a déclaré Igor Konashenkov, représentant officiel du ministère.
Cell Phone

L'industrie de la Shoah expliquée par Norman Finkelstein

Star of David

Le Times refuse de publier le réquisitoire d'Elie Wiesel accusant le Hamas de sacrifier les enfants palestiniens

elie wiesel
Prix Nobel de la paix, Elie Wiesel, le philosophe américain rescapé du nazisme, fait figure de vénérable sage dans le monde entier, lu par des millions de lecteurs, décoré des plus hautes distinctions et écouté presque religieusement, autant de marques de reconnaissance qui lui confèrent une immense influence sur les esprits. Aussi, quand ce docteur honoris causa de plus d'une centaine d'universités dans le monde va dans le sens du vent, en se faisant l'ardent défenseur d'Israël et le plus intraitable des censeurs contre le Hamas, on a toutes les raisons de craindre que sa voix très partisane ne l'emporte sur la clameur de protestation dénonçant, dans toutes les langues, les atrocités commises par l'ultra-sionisme vengeur.

Commentaire: Et tout ce « beau » discours vient d'un « Prix Nobel de la Paix » !!!

Smiley

LA BLAGUE DU JOUR. Arrogance occidentale : la riposte russe qui passe mal est justifiée

fr poutine

Vladimir Poutine
La Russie a annoncé jeudi une « interdiction totale » de la plupart des produits alimentaires en provenance notamment des pays d'Europe et des États-Unis. Qui peut oser critiquer la Russie ? Encore ces Occidentaux qui se croient tout permis. Ils sanctionnent, menacent, condamnent mais, refusent la réciprocité. Au nom de quelle supériorité ?

Ils sont allés détruire l'Ukraine. Face à leur propre échec, ils passent leur temps à accuser la Russie. Le plus cocasse c'est ce cri d'orfraie venu de l'UE. L'organisation envisage de saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de l'embargo agroalimentaire russe.
Chess

Poutine, en fin stratège géopolitique

Traduction : Résistance 71

© Inconnu
Nous espérons que la question du titre de Roberts est purement rhétorique car il est évident que depuis le tout début de la crise syrienne en Mars 2011 jusqu'à aujourd'hui, dans un contexte géopolitique étatique et colonialiste imposé par l'occident, Poutine s'est affirmé comme LE grand stratège/diplomate de ce début de XXIème siècle. Le seul dirigeant politique que l'on puisse respecter dans un contexte étatique s'entend.

Nous avions dit au moment de la crise fabriquée par l'occident de l'emploi d'armes chimiques en Syrie que Poutine était le GARANT de la paix mondiale, cette position n'a fait que s'affirmer depuis... pour atteindre son paroxysme aujourd'hui. a question demeure: l'oligarchie financière mondiale a t'elle décidée de la guerre (historiquement, toute guerre d'importance depuis le début du XIXème siècle a été décidée par une seule famille: les Rothschild) ou le risque thermonucléaire étant trop grand, d'une nouvelle guerre froide, de la scission d monde en deux blocs, l'URSS d7avant étant remplacée par un consortium BRICS + Organisation de Shanghaï ? La guerre froide est très profitable aux oligarques, même si une guerre mondiale fait gagner plus de fric, plus vite et remet les compteurs des dettes à zéro sans autre dommage aux oligarques... Quoi qu'il en soit, les dindons de la farce seront toujours nous, les peuples, c'est pourquoi la fenêtre d'opportunité s'ouvre pour que les peuples disent ASSEZ ! et se débarrasse du système étatico-capitaliste totalement obsolète...

Résistance 71

Commentaire: La grossièreté des manœuvres de la stratégie américaine est à l'image de leur délabrement moral et psychologique. Même chose pour les suiveurs européens.
Poutine aura t'il la force de soutenir les assauts répétés des psychopathes se tenant en face de lui?
Par essence, le psychopathe ne « se raisonne pas », et préfèrera le mensonge qui entraine la destruction à la vérité qui propose les remises en question.
Bien difficile alors de composer avec des adversaires de la sorte, pour le plus grand malheur des innocents.

Bad Guys

Le chef de la Croix-Rouge perturbé par l'ampleur de la dévastation dans la bande de Gaza

Au terme d'une visite de trois jours en Israël et dans la bande de Gaza, enclave palestinienne théâtre d'une opération israélienne contre les islamistes du Hamas, Peter Maurer s'est dit "profondément bouleversé et choqué par l'impact des violences sur la population civile" lors d'une conférence de presse à Jérusalem.
Selon des responsables locaux, 1.886 Palestiniens ont été tués, incluant plus de 1.300 civils d'après l'ONU. De son côté, Israël a perdu 64 soldats et trois civils.

"Les Conventions de Genève ont été conçues pour protéger et aider les personnes et je ne peux pas être satisfait (...) quand nous observons une telle destruction et autant de victimes", a déclaré M. Maurer.
"La loi n'a pas été mise en oeuvre avec précision et de manière ambitieuse dans ce conflit armé", a-t-il ajouté sans toutefois blâmer le Hamas ou les forces israéliennes.

Selon les Conventions de Genève, lors d'un conflit armé, toute attaque dirigée contre des civils ou des biens civils est interdite et toute attaque contre des objectifs militaires est interdite si elle est de nature à infliger des pertes excessives à la population civile ou des dommages disproportionnés à des équipements civils ou à l'environnement.

Le droit international humanitaire stipule également que la population civile et ceux qui ne prennent pas ou plus part aux hostilités doivent être respectés et protégés, tels les malades, les blessés et les personnes détenues, et doivent être traités en toutes circonstances avec dignité.

M. Maurer s'est aussi dit jeudi "modérément optimiste" quant à la bonne volonté des belligérants pour que l'aide parvienne aux populations touchées par les violences de façon à combler le "fossé énorme" qui sépare actuellement les besoins de la population (eau, électricité, etc...) des capacités des organisations humanitaires sur le terrain.

Les Gazaouis profitaient jeudi du dernier de trois jours d'une cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, alors que d'intenses discussions avaient lieu en Egypte pour prolonger cette trêve.
Snakes in Suits

Traité transatlantique : aujourd'hui, le documentaire « Bienvenue au paradis »


En 2015, l'Union Européenne prévoit de conclure avec les États-Unis un accord multilatéral nommé le TAFTA. Ce traité s'avère très dangereux pour les citoyens de tous les pays européens comme pour les américains. Après une rétrospective historique du capitalisme européen, ce documentaire décrit les tenants et aboutissants de ce grand marché transatlantique.

Nous remercions Paul De Bary pour la réalisation de ce documentaire sur le TAFTA. Après un an de travail ce documentaire propose une accumulation de données et d'informations d'une importance capital afin de se faire un avis un peu plus clair sur les composantes de ce traité.

Commentaire: Les guerres du moment se jouent à tous les niveaux, voyez par vous-mêmes :

- Traité transatlantique : aujourd'hui, l'Occident contre le reste du monde, vue d'ensemble en image
- Traité transatlantique : aujourd'hui, sécurité sanitaire et environnementale
- Traité transatlantique : aujourd'hui, les sables bitumineux
- Le Traité Transatlantique : aujourd'hui, les pesticides
- Traité transatlantique : aujourd'hui, retour sur les enjeux gigantesques du TAFTA

Bomb

Guerre asymétrique : Le crash du vol MH17 - une opération sous fausse bannière - et l'Agression contre Gaza

plane

Par la tromperie, la guerre tu mèneras.
Lorsque le MH370 de Malaysia Airlines s'est volatilisé dans les airs le 8 mars dernier, une mission internationale de secours a passé au peigne fin deux océans, a examiné de près les images satellites et les images radars, et a consulté les relais de transmission automatiques entre les différentes parties de l'avion et leurs fabricants, qui surveillent le fonctionnement du système aérien en temps réel. Malgré ces multiples couches de systèmes de surveillance haute technologie, on n'a toujours retrouvé aucune trace du Boeing 777-200ER porté disparu. Du moins, c'est ce qu'on nous dit. La totalité des 239 passagers et de l'équipage sont officiellement portés disparus et présumés morts. Des avions ont déjà littéralement disparu dans le passé, mais jamais avec autant de passagers à bord.

Comme si cela n'était pas assez extraordinaire en soi, 4 mois plus tard, voilà qu'un deuxième Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines est « mis hors jeu », avec ses passagers et son équipage - certes, de façon plus facilement discernable cette fois-ci. Pour l'instant, aucun lien direct n'a été établi entre les deux événements, même si seul le plus ardent des matérialistes scientifiques pourrait faire montre d'une totale indifférence face au fait qu'il s'agit du même modèle d'avion issu de la même compagnie aérienne, sans parler de la synchronicité numérique : un Boeing-777, vol MH17, qui s'écrase le 17/07/2014, dix-sept ans jour pour jour après son baptême de l'air le 17/07/1997.

Le premier événement, en apparence aléatoire, a pris les médias de la planète par surprise. Par contre, le second s'est produit à l'épicentre de la« nouvelle guerre froide » qui fait actuellement rage. Comme d'habitude, celui qu'on entend le plus au sujet du crash du vol MH17 est le gouvernement américain, qui a tout de suite « su » exactement ce qui s'était passé, et « qui » avait causé la mort de 298 personnes innocentes : les « terroristes soutenus par la Russie » dans l'est de l'Ukraine ont « abattu le vol MH17 avec un missile sol-air tiré depuis un lance-missile BUK à proximité du lieu du crash, zone contrôlée par les terroristes. » Les « éléments de preuves » venant étayer les allégations du gouvernement américain sont toutefois inexistants, à moins de considérer les « médias sociaux » et le « sens commun » à la sauce américaine comme des preuves.
Bad Guys

Crimes contre l'humanité : L'ultime retour des barbares

« Eh bien, oui, proclame Hitler, nous sommes des barbares et nous voulons être des barbares. C'est un titre d'honneur. Nous sommes ceux qui rajeuniront le monde. Le monde actuel est près de sa fin. Notre tâche est de le saccager... »

cité par Jean-Claude Guillebaud, La Refondation du monde, 1999, Seuil

« Invasions barbares » est une expression rejetée depuis quelque temps par les historiens allemands et germanophones. Ces derniers lui préfèrent le terme, moins péjoratif, de Völkerwanderung, qui veut dire « marche des peuples » ou « migration des peuples ». La plupart des historiens anglo-saxons parlent aujourd'hui de « Migration Period » pour évoquer cette longue et douloureuse agonie de l'empire romain. Mais tout est affaire de point de vue me diriez-vous.
Star of David

Israël tue même les prématurés

prematuré gaza
Un missile de la plus lâche des armées du monde, celle qui attaque les civils car elle ne risque rien, vu l'absence de défense anti-aérienne, a visé et détruit la maison de Shaïma al-Cheikh Qanane, à Deir al-Balah, dans le centre du territoire de Gaza, ce vendredi 25 juillet 2014, à 3 heures du matin. Pourquoi ? Comme ça, car il y a trop de Palestiniens, alors il faut en tuer de temps en temps. Une grande victoire militaire, qui honore Israël, la seule démocratie de la région.

Le médecin de l'hôpital de ce camp de réfugiés explique : « Son corps a été amené après un bombardement à 3 heures du matin vendredi. Nous avons essayé de la réanimer, mais elle était morte sur le trajet de l'hôpital. Nous avons ensuite remarqué un mouvement au niveau de son estomac et nous avons constaté qu'elle était enceinte. Elle l'était de 36 semaines ». Ils ont alors pratiqué une césarienne, et est née une fille, à laquelle a été donné le prénom de Shaïma, comme sa mère. Sa grand-mère, Mirfat Qanana, déchirée par la violence sioniste, a été admirable : « Dieu l'a protégée. Ma fille est morte, mais j'ai une nouvelle fille. Elle m'appellera maman, comme le faisait sa mère ».

Shaïma, elle a été transférée à l'hôpital de Khan Younès, sous assistance respiratoire. Hier, après six jours, Shaïma est morte.

Nous, nous n'avons pas droit à la vengeance, et pour ce soir, il ne nous reste qu'à pleurer avec Mirfat Qanana.

Mais nous savons, nous, où se trouve la civilisation.
Top