Bienvenue à Sott.net
lun., 08 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Wolf

Al-Nosra menace la Russie pour Noël


Commentaire : Al-Nosra est le groupe affilié à Al-Qaïda pour lequel Laurent Fabius a déclaré qu'il faisait du "bon boulot".


Les Américains aident militairement les terroristes dits « modérés » : Ceux qui se battent avant tout contre Assad, et très accessoirement contre l'Etat Islamique. Ces terroristes « modérés » se réclament d'Al-Quaida, organisation ayant revendiqué les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis. Cherchez l'erreur...

La Russie dans son opération anti-terroriste en Syrie à la demande du Président Assad, frappe tous les terroristes, « modérés » y compris. C'est pourquoi Al Nosra, une partie de ces terroristes « modérés » et donc financés par les USA, vient d'appeler au jihad contre la Russie : « J'appelle les moudjahidines (combattants islamistes) du Caucase à soutenir autant qu'ils peuvent le peuple de Syrie. Si l'armée russe tue notre population, tuez sa population, si elle tue nos soldats, tuez les siens,il n'y aura pas de célébration, ni pour les adultes ni pour les enfants en Russie, la Russie regretta ce qu'il fait en Syrie,rend la vie infernale pour nos ennemis», déclare le chef du Front Al-Nosra Abou Mohammad al-Jolani.

Commentaire: Vous pouvez lire aussi :

Syrie : les pilotes américains et de l'Otan ont interdiction de bombarder les terroristes d'Al-Qaïda et d'Al-Nosra, financés et armés par l'Occident


Arrow Down

Bienvenue en idiocratie : Donald Trump utilise le vocabulaire d'un enfant de 10 ans

Donald Trump, en tête de la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de 2016, se démarque non seulement par ses propos outranciers mais aussi par un vocabulaire particulièrement pauvre, qu'un enfant de 10 ans pourrait comprendre.

Si l'on applique le test Flesch-Kincaid aux discours d'introduction et de conclusion tenus par les neuf candidats lors du débat républicain qui s'est déroulé mardi soir à Las Vegas (ouest), il en ressort que c'est Donald Trump qui a le langage le plus pauvre. Cette méthode développée pour la marine de guerre américaine permet de déterminer la complexité d'un texte écrit en anglais, en fonction de la longueur de ses phrases et du nombre de syllabes dans les mots utilisés.

Le magnat de l'immobilier a tenu un discours que des enfants de 9-10 ans auraient pu comprendre, selon les calculs de la méthode du linguiste Rudolf Flesch et du scientifique J. Peter Kincaid. En 1 minute 30 de discours d'introduction et de conclusion, le moment où les candidats doivent résumer le plus efficacement possible leur message, il n'a utilisé que 7% de mots de plus de trois syllabes. Le milliardaire a pour habitude d'user et d'abuser de mots courts et simples, comme "good", "bad" et "great" ("bons", "méchants", et "génial" en français), pour étayer ses arguments lors de ses discours.

Commentaire: Voir aussi :

30% des électeurs républicains sont en faveur du bombardement du royaume d'Aladdin


Whistle

Ils décident pour la Syrie : la paix mais sans Assad !

Réunies à New York, les grandes puissances de l'ONU se sont mises d'accord ce vendredi 18 décembre sur le texte d'un projet de résolution qui devrait entériner un plan de paix américano-russe en Syrie, ont indiqué des diplomates à l'AFP.


Commentaire : Il est de plus en plus évident que la coalition désire non seulement s'accaparer de la Syrie, mais aussi mettre à la porte son président, élu démocratiquement par le peuple syrien. Les dirigeants de l'ONU sont donc des dictateurs en puissance. Ils ont agi de la même façon en Libye en détruisant ce pays. L'ONU ne semblent manifestement pas vouloir paix et le bien-être de la population. Envahir un pays après l'avoir mis à feu et à sang pour ensuite lui voler ses richesses et ses matières premières, n'est-ce pas toujours ce qu'ils font ?


© Reuters
Les ministres des affaires étrangères, porte-paroles des grandes puissances de ce monde, réunis pour décider du sort de la Syrie... sans Assad.

Commentaire: Lire aussi:


Vader

La barbarie néo-nazie gagne du terrain des deux côtés de l'Atlantique

Traduction : Dominique Muselet

En Octobre de 1930, Thomas Mann a lancé un « Appel à la raison » dans le Berliner Taggeblatt :
Cet état d'esprit fantastique, d'une humanité qui n'a plus d'idées, est compensé par une mise en scène politique grotesque, qui utilise les techniques de l'Armée du Salut : alléluias, tintements de cloche et la répétition de slogans monotones à la manière des derviches, jusqu'à ce que tout le monde ait l'écume à la bouche. Le fanatisme se transforme en une source de salut, l'enthousiasme en extase épileptique . . . et le visage de la raison disparait sous un voile.
L'appel a échoué. Hitler est devenu chancelier en 1933, et peu de temps après l'incendie du Reichstag, il a fait passer un « Décret d'habilitation » qui suspendait les libertés individuelles, la liberté d'opinion, y compris la liberté de la presse, la liberté d'organiser des rassemblements et de se rassembler, la confidentialité des communications postales, télégraphiques et téléphoniques. Bien que soumis à des perquisitions, des restrictions sur la propriété et des confiscations, les Allemands se sentaient libres tant qu'ils se comportaient comme de « bons Allemands » et obéissaient à la loi.

On dirait qu'en Europe, on est revenu aux années 1930, bien que les « idéologies » soient censées avoir disparu avec la chute de l'Union soviétique. Heureusement, le parti de droite radicale de Marine Le Pen, le Front National, vient de perdre les élections régionales en France, mais on n'a pas coupé à la « crise d'épilepsie » des médias sur son éventuelle victoire. Et la France est toujours maintenue dans « l'état d'urgence » instauré par le gouvernement socialiste après les attaques sur Paris.

Dollar

Propagande et business climatique : taxes ou impôt dissimulé, tout est bon pour prendre du pognon


Commentaire : T'es pas d'accord avec la théorie du réchauffement climatique ? Tu as un cerveau et une capacité de réflexion qui te permettent de te poser des questions et d'en poser aux autres concernant les approximations scientifiques de la-dite théorie ? Tu as ouvert ton dictionnaire pour vérifier la signification du mot « taxe » et découvrir que c'est « la contrepartie monétaire d'un service rendu par une personne publique » ? Tu te poses donc des questions légitimes concernant le bien-fondé de ces ponctions pécuniaires qui te seront imposées et que tu n'a pas trop envie de payer en te demandant quelle est donc la personne publique qui te rend un service mystérieux que tu n'a pas demandé ? Tu serres les dents en réalisant enfin que tu n'auras pas le choix ?

Qu'à cela ne tienne, nous avons tout prévu pour toi : les interdictions de manifester, le mensonge scientifique, la culpabilisation, la coercition et l'intimidation organisées par l'État, la stigmatisation, la délation et la propagande pour les plus récalcitrants et les plus opiniâtres. C'est aussi ça la vie, au pays de la liberté d'expression et des droits de l'homme.



Panneaux solaires -
« Ce n'est pas bon, tu ne peux pas les manger »
« Attends, laisse moi essayer avec un peu de confiture de mangue »
Les informations commencent remonter à la surface après le grand raout du Bourget qui vient de se terminer par un demi fiasco. D'ailleurs on peut parler de fiasco tout court pour deux raisons : d'abord rien ne sera contraignant avant 2020 pour laisser aux nations riches le temps d'organiser la grosse arnaque générale alors que paraît-il il y avait urgence ... L'urgence du réchauffement global - il ne fallait pas bousculer les dogmes en pleine grand-messe - s'est réduite à 1,5 degré et pas plus !

Sur le plan financier l'estimation la plus couramment retrouvée dans des médias bien informés, ne parlons pas de la presse main-stream qui a pour mission de dissimuler ce que le public ne veut pas lire ni entendre, émane d'instituts comme par exemple Taylor & Francis situé en Grande-Bretagne. Tous les Européens et la plupart des habitants des autres pays de l'OCDE, quel que soit leur âge, devront contribuer chaque année jusqu'à au moins 2020 pour le « sauvetage du climat » à hauteur de 120 livres sterling (170 euros). Prenons un couple avec deux enfants, cette contribution sera donc de 480 euros par an pour le foyer fiscal. Naturellement, il ne s'agira pas d'un nouvel impôt ex abrupto mais d'un aménagement des diverses taxes existant déjà sur les carburants, sur les kilowatts, sur le gaz naturel et le fuel domestique, sur les péages d'autoroutes, sur les voitures polluantes, sur les billets d'avion, etc ... Il reste 5 ans pour faire avaler cette pilule amère à chacun en augmentant progressivement toutes ces taxes et si ça ne suffit pas, alors il y aura un « impôt climat » comme en d'autres temps il y eut un « impôt sécheresse ».

Cult

Karl Rove, scénariste au service de la politique

Commentaire :
Créer sa propre réalité est une des caractéristiques des psychopathes. Alors évidemment, quand ceux--ci ont le pouvoir et l'argent vous pouvez imaginer ce que cela donne.

© Fox News
Qu'on se le dise : "Sarah Palin est réelle." C'est ce qu'a affirmé le président du Parti républicain du New Hampshire. Oui, elle appartient au monde réel. Elle fait des expériences réelles comme tout un chacun. "On essaie de nous persuader qu'elle est hypocrite, a dit James Dobson, évangéliste et fondateur de Focus on the Family, un organisme voué à la défense de la vie familiale traditionnelle. Mais toute cette histoire ne signifie qu'une chose : elle et sa famille sont humains." "Elle est réelle et elle est d'ici, a déclaré Rachel Paulding, une de ses concitoyennes d'Alaska, l'Etat dont elle est, depuis deux ans, la gouverneure. Elle a eu cinq enfants et certains d'entre eux ont eu des problèmes. C'est juste la vie normale." Voilà le nouveau mantra républicain, ironise Maureen Dowd dans le New York Time, "Life happens" ("La vie arrive"). Mais pourquoi en douter ?

Selon Ira Chernus, professeur de l'université du Colorado, Karl Rove, conseiller politique de George W. Bush, a, pendant les deux mandats de celui-ci, appliqué une stratégie qu'il qualifie de "stratégie de Shéhérazade" : "Quand la politique vous condamne à mort, commencez à raconter des histoires - des histoires si fabuleuses, si captivantes, si envoûtantes que le roi (ou, dans ce cas, les citoyens américains, qui, en théorie, gouvernent notre pays) oubliera sa condamnation capitale."

Crusader

Marc Trévidic : « Nous luttons contre le nazisme tout en invitant Hitler à notre table. »

Marc Trevidic, vice-président du TGI de Lille, ex-juge d'instruction au pôle antiterroriste de Paris, donne son analyse sur les attentats qui ont fait 129 morts vendredi à Paris.

© AFP/Martin
«  Beaucoup d’efforts ont été entrepris depuis ces deux dernières années avec, notamment, le vote de la loi sur le renseignement. Malheureusement, nous n’avons pas voulu mettre le renseignement au service du judiciaire  », estime ol'ex-juge d’instruction au pôle antiterroriste de Paris Marc Trévidic
Les Français doivent-ils s'attendre à d'autres attentats de même type que ceux de vendredi soir ?

De même mode opératoire ou pas, d'autres attentats sont à prévoir. Nous sommes entrés dans une logique d'affrontement avec l'Organisation Etat islamique (OEI) qui ne s'attend pas à la fin des bombardements. La France va les frapper plus durement et l'OEI réagira encore plus fort par des frappes sur notre territoire. Nous sommes dans cette logique désormais.

Quelles sont les mesures que doit prendre le gouvernement dans les prochaines heures ?

Le gouvernement a déjà décrété l'état d'urgence. C'est une réponse forte qui permet, par exemple, d'effectuer des perquisitions 24 heures sur 24 sans mandat judiciaire. En allant au-delà, en construisant des centres de rétention à l'instar de ce qu'ont fait les Etats-Unis avec Guantanamo, le gouvernement risque de sortir des principes républicains. Ce serait contraire à la Constitution française et à la Convention européenne des droits de l'homme. Il est impossible, en France, de s'engager sur cette voie.

Jet1

La coalition antiterroriste de l'Arabie Saoudite a pour but de priver Moscou de l'avantage politique

© Faisal Al Nasser / Reuters
L'Arabie saoudite vient de créér une coalition militaire de 34 pays qu'elle qualifie de «musulmane» et d'«anti-terroriste». Mais aucune de ces dénominations n'est tout à fait correcte, estime l'analyste britannique John Laughland.

C'est une règle de la politique internationale qui équivaut à la troisième loi de Newton en physique. Toute intervention étrangère dans un conflit entraîne une intervention égale mais opposée de la part d'une autre puissance étrangère.

Ainsi, quand en novembre 1936, le gouvernement du Front populaire en France, sous la présidence de Léon Blum, a volé au secours du Frente popular en Espagne, ceci a immédiatement déclenché les contre-interventions italienne et allemande en soutien des forces nationalistes. Comme le dit lapidairement le grand historien de la guerre civile espagnole, Georges-Roux, «C'est Blum qui a sauvé Franco».

De même, en Syrie, l'intervention par interposition de la Turquie, de l'Arabie saoudite et du Qatar - des pays qui arment les différentes composantes de l'opposition syrienne, les groupes paramilitaires rebelles en Syrie se dénombrant actuellement à 1 300 - a provoqué la contre-intervention in extremis de la Russie à la fin du mois de septembre.

USA

Les sites de Daech épargnés par les frappes US pour des raisons « humanitaires »

Les services de renseignement américains ont dressé la carte des installations médias qui diffusent la propagande terroriste de Daesh sur Internet. Mais aucune d'entre elles n'a été bombardée jusqu'à présent par crainte des dommages collatéraux.

Les centres médias terroristes qui montent et compilent des vidéos, éditent des documents écrits pour la propagande sur Internet sont situés dans des quartiers résidentiels en Irak, en Libye et en Syrie. Les coordonnées de ces installations sont bien connues et localisées d'après un programme de renseignement clandestin, rapporte le Washington Times qui cite des sources anonymes.

«Evidemment, si nous savons où ils produisent la propagande, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour détruire leurs installations», a confié au Washington Times William McCant, ancien conseiller principal du département d'Etat américain pour la lutte contre l'extrémisme violent.

Control Panel

Le juge antiterroriste Trévidic, un homme trop performant ?

Rétrospectivement, si l'on regarde ce qui s'est passé autour du juge antiterroriste Marc Trévidic, il y a de quoi être frappé. Voici un magistrat qui est réputé avoir pris à cœur les dossiers dont il était en charge depuis l'an 2000, avoir fait aboutir des affaires et connaître particulièrement bien le milieu du terrorisme.
© DR
Bien sûr [j'ai lu] le Coran, cela n'a rien d'extraordinaire, j'ai aussi lu la Bible ! Mais je me suis surtout lancé dans toute la littérature radicale pour savoir ce que les gens qu'on avait en face de nous lisaient. Et c'est très riche d'enseignements. Ça permet de voir les méthodes de recrutement, les profils psychologiques, les arguments avancés par ceux qui prônent le djihad international et dans lesquels, d'ailleurs, il y a du vrai. Car il ne faut pas penser que l'Occident est tout blanc et qu'on n'a pas une part de responsabilité dans ce qui s'est passé en Afghanistan, en Bosnie ou en Irak. Cela m'a donc permis aussi de prendre de la hauteur sur le sujet. (Le Monde)
Pour preuve, il déclarait le 30 septembre dans Paris Match, soit un mois et demi avant les attentats de novembre 2015 à Paris que les terroristes essayaient de faire un « 11 septembre à la française », que la France était « l'ennemie n°1 de l'État Islamique ». Le problème est que ce juge... avait été démis de ses fonctions. En effet, une loi datant de 1998 votée sous la présidence Guigou, limite à dix ans la possibilité pour un magistrat spécialisé de rester à la même fonction. Marc Trévidic avait été nommé en mai 2006 juge d'instruction au pôle antiterroriste au tribunal de grande instance de Paris, en remplacement de Jean-François Ricard.

Et pourtant il y a des exceptions :
De fait, la règle concerne tous les magistrats, mis à part quelques exceptions notables. Laurence Le Vert a été nommée juge anti-terroriste en 1986, donc avant l'instauration de cette règle. Renaud Van Ruymbeke est juge d'instruction au pôle financier depuis 2000 mais a été nommé en 2013 premier vice-président et a pu demeurer chargé de l'instruction. (L'OBS)

Commentaire: Le juge Trévidic est connue pour avoir instruit ces dossiers : En 2012, le magazine Marianne publiait déjà un article dénonçant les pressions dont le juge était l'objet.