Les Maîtres du Monde
Carte

Document

Les USA orchestrent la politique de Kiev: la preuve dans le texte

Image
L'ancien ministre ukrainien des Affaires étrangères Leonid Kozhara a publié le 3 juillet sur sa page Facebook un extrait de la lettre du sénateur américain Dick Durbin au premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, dans laquelle il donne des conseils sur la gestion des ressources humaines au sein du groupe dirigeant en Ukraine.
"Cher Monsieur le Premier Ministre Iatseniouk,

Je vous écris afin de vous assurer que le Sénat continue d'avoir confiance en vous et partage vos préoccupations concernant le licenciement imminent du président Piotr Porochenko, l'une des figures clés du gouvernement ukrainien, entièrement dévoué à la promotion de la démocratie dans votre pays. Je suis d'accord qu'il est nécessaire de faire tous les efforts pour garder Alexeï Pavlenko à son poste de ministre de la politique agraire de l'Ukraine. Son licenciement créerait des obstacles supplémentaires à l'expansion de la coopération entre les entreprises agricoles des Etats-Unis et l'Ukraine. Je crois aussi qu'il est crucial de s'assurer que Yuri Nedashkovsky restera président de la société Energoatom (Compagnie nationale de production d'énergie nucléaire d'Ukraine, ndlr)".

Dollars

Londres, première ville au monde pour le commerce de la drogue et le blanchiment d'argent sale

Image
La City est devenue la plaque tournante principale du trafic de drogue. Cette London connection est dénoncée par Roberto Saviano, journaliste et auteur d'une enquête remarquée sur la criminalité organisée napolitaine.

Roberto Saviano souligne ainsi que les banques britanniques et les services financiers ignorent délibérément la règle implicite qui prévaut dans la finance: «Connais tes clients». Cette régle a été précisément conçue pour empêcher les criminels de blanchir les profits de leurs activités illégales.

Ce journaliste sait de quoi il parle puisqu'il vit caché depuis la publication, il y a dix ans, de son livre Gomorra. Ce livre au retentissement international, offrait une plongée dans les activités de la Camorra, le syndicat du crime qui sévit à Naples.

Snakes in Suits

Pathologie en action : Hillary Clinton, « si je suis élue Présidente, nous attaquerons l'Iran »

Traduction : Résistance 71

Image
© Inconnu
Vendredi, l'aspirante présidente des États-Unis Hillary Clinton s'est adressée à une audience triée sur le volet au Dartmouth College au cours d'un évènement programmé de sa campagne électorale. Elle a menti en appelant l'Iran "une menace à l'existence d'Israël... J'espère que nous serons capables de sceller un accord la semaine prochaine et de mettre un couvercle sur son programme nucléaire."
"Même si un tel accord se produit, nous aurons toujours des problèmes majeurs avec l'Iran. Ils sont les sponsors en chef du terrorisme mondial. Ils utilisent des proxy comme le Hezbollah pour semer la discorde et créer des insurrections qui déstabilisent les gouvernements. Ils prennent aussi de plus en plus le contrôle d'un nombre de nations dans la région et ils posent une menace existentielle pour Israël. Nous... avons tourné notre attention vers le travail avec nos partenaires pour essayer d'endiguer et de prévenir l'agressivité continuelle de l'Iran."

Commentaire: Note de Résistance 71 :

Dans un an, l'empire fera choisir à ses « citoyens » larbins leur nouveau garde-chiourme en chef : la clique de votards indécrottables devra choisir entre la peste Hillary Clinton, de la plus pure tradition hégémonique va t'en guerre yankee et le choléra « jeb » Bush, l'agent de la CIA supervisant le blanchiment de la drogue colombienne au Vénézuéla pour le financement des Contras nicaraguéens et affilée à la mafia terroriste cubaine et vénézuélienne exilée en Floride...


Bad Guys

De prochaines bases américaines en Tunisie ?

Image
© Inconnu
Pour calmer les islamistes qui ne cessent de tuer du touriste en Tunisie, les Américains ne trouvent rien de mieux que d'y proposer l'ouverture d'une base. Voilà où nous mène la diplomatie Sarkozy-Juppé-BHL. Nous avons détruit la Libye, abattu la Tunisie, secoué le nord de l'Afrique, précipité une vague migratoire dont Juppé nous affirme sans rire qu'il ne peut en sortir que du bien !

La diplomatie Sarkozy-Juppé, fidèlement suivie par le bellicisme du cacochyme gouvernement socialiste, a réussi à faire de la Tunisie, pays où je suis né, un cauchemar géographique. C'était un pays sans islamistes, sans terroristes, sans peur, qui avait réussi un assez bon passage à la modernité avec un régime autoritaire et laïc.

Les islamistes ne sont pas là par hasard ; ils polluent l'islam comme les fascistes polluèrent le nationalisme. On sait que ces islamistes ont été amenés, financés et instruits par les régimes saoudiens et qataris auxquels nos guignols post-républicains ne cessent de rendre de trop appuyés hommages. En bons édiles des Bilderberg, nos hommes politiques aussi auront dû s'entendre dire qu'il était temps que la France s'en allât de Tunisie et qu'elle laissât le Pentagone remplacer ici comme ailleurs notre pauvre Hexagone.

Propaganda

Menteurs, menteurs : petits exemples de propagande des médias dominants

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

Image
© Inconnu
Vous savez où est la source qui arrose
De retour à la maison, les gens me demandent : « Pourquoi êtes-vous du côté de Poutine? » Eh bien, une simple fonction du navigateur, appelée une capture d'écran, en dit long à ce propos. Je n'aime pas les mensonges, et en particulier ceux qui ont pour conséquence que des gens sont tués. En plus, je hais les sports pourris et la conduite automobile antisportive. Poutine, c'est le meilleur sportif parmi nos dirigeants mondiaux, à mon avis, mais la plupart des gens le savent déjà.

Concernant l'information là où vous vivez, il y a cette capture d'écran dont j'ai parlé. Vous noterez que Google News présente à ses centaines de millions d'utilisateurs quotidiens seulement ce que le Département d'État a ordonné, et pas beaucoup plus. N'est-ce pas intéressant de voir comment Military Times s'affiche gentiment à la première place sur mon navigateur ? [Simplement à la requête du mot Putin, sur plus de 12 millions de réponses trouvées par Google, NdT.]

Bomb

État Islamique : créé à Langley par la CIA, soutenu par Tel Aviv et Riyad

Traduit par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

Image
Il devient de plus en plus apparent que État islamique pour l'Irak et le Levant (ISIL, en français EI), ou Daesh, comme il est nommé en arabe, ou ISIS - État islamique d'Irak et du Levant - , que les partisans d'Israël préfèrent à cause de la similitude peu rassurante entre Israël et ISIL, fait partie d'une nouvelle opération de la Central Intelligence Agency dans le but de créer artificiellement une stratégie de la tension pour les masses eurasiennes et africaines.

Un autre exemple de la nature non islamique d'EI en témoigne dans l'ancienne ville syrienne de Palmyre : l'explosion de la tombe de Mohammad Bin Ali, un descendant du cousin du Prophète Mohammed, l'imam Ali, par les brigands et les mercenaires d'EI. Le véritable but d'EI est d'éradiquer l'histoire arabe et pré-arabe du Moyen-Orient, avec une exception de taille. Il n'y a eu pratiquement aucun rapport concernant la destruction d'importantes antiquités sacrées pour les sionistes, ni en Syrie ni en Irak. Les cibles principales pour les équipes de démolition d'EI étaient sumériennes, acadiennes, babyloniennes, romaines, assyriennes, perses, alaouites, druzes, turkmènes, yazidis, parthes, chrétiennes, chiites et soufis (l'autre tombe importante détruite à Palmyre était celle de Nizar Abu Bahaa Eddine, un savant soufi qui vivait il y a 500 ans). EI a détruit le tombeau de Yunus (Jonas) dans la mosquée qui porte son nom en Irak, non parce qu'elle rendait hommage au patriarche juif Jonas, mais parce que c'était une mosquée.

Le tombeau présumé du prophète juif Daniel détruit par EI à Mossoul est l'un des six tombeaux de Daniel situés en Irak, en Iran et en Ouzbékistan. Le Talmud, le livre juif d'où les sionistes ont tiré la plus grande partie de leur inspiration géopolitique, interdit strictement toutes les représentations des visages, mais autorise la possession d'images de visages créées par des non-juifs. Bien qu'EI et les talmudistes soient sur la même longueur d'onde pour détruire des sculptures, des céramiques et des peintures représentant des personnes, l'exception du Talmud qui permet aux juifs de posséder des images créées par des non-juifs a donné lieu à un lucratif marché noir d'antiquités volées par EI et vendues par des courtiers à Tel Aviv, Amsterdam et Genève.

Gear

Révolutions de couleur et manipulation : analyse des mécanismes

Traduction : jj, relu par Dianiel

Image
© Inconnu
Manifestation à Erevan. Juin 2015
La protestation Erevan électrique nous fournit une excellente occasion de revoir certains des mécanismes de base sous-jacents et la psychologie de la tactique des Révolutions de couleur. Il est important de les partager publiquement, car il est en effet probable que cette tactique sera de plus en plus employée dans le monde comme un hybride de soft/hard power.

Un principe moral soutenu par Gene Sharp, l'un des principaux développeurs de la tactique, était que la violence n'est pas nécessaire pour la révolution. Ce qui est étrange, contradictoire, et même malhonnête ici, c'est que, avec ce principe, la violence est réduite à la seule violence physique des forces de sécurité de l'État contre les civils. Mais nous savons que la violence prend de nombreuses formes.

Nous vivons dans une époque de grande violence ; psychologique, juridique, physique, spirituelle, économique. Non seulement la tactique des Révolutions de couleur a généré les violence précitées, mais sa mutation dans la tactique des Printemps arabes fleuris recourt aussi à une violence physique odieuse. Nous pouvons voir aujourd'hui des dizaines de milliers de morts en Libye, des centaines de milliers en Syrie, et des chiffres en Ukraine qui menacent de dépasser les précédents.

Stock Up

Que signifie l'étonnante cote de popularité de Poutine ?

Image
© Inconnu
Le Washington Post semble être complètement abasourdi par les derniers sondages sur l'approbation de la politique de Poutine.

Voyez plutôt :

Vous pensez que les Russes sont fatigués du conflit avec l'Occident? Non, selon le taux d'approbation du président Vladimir Poutine, qui a atteint mercredi le niveau le plus élevé de tous les temps 89% (...) Les cotes de Poutine ont bondi de 65% en janvier 2014 à 80% deux mois plus tard, et ils ont séjourné depuis dans les 80% , selon les mesures du Centre Levada, basé à Moscou, la seule organisation de sondages indépendante en Russie. Ils ont continué à monter : en quinze ans de Poutine au pouvoir, ils ne sont jamais allés plus haut que les 89% du mois de juin (...) Le taux d'approbation de 89% est aussi un témoignage de la quasi-unanimité de vues quant à l'orientation actuelle de la Russie.

Eye 1

Suppression de l'argent liquide : une étape vers l'économie totalitaire

Image
© licence creative commons
À l'heure où les Grecs se ruent vers les banques, quelques rappels utiles.

Comme à l'habitude, la décision de fermer les banques en Grèce a été prise durant le week-end.

Au début de 2013, les dépôts dans les banques grecques atteignaient 220 milliards d'euros. A la fin avril 2015, ils n'étaient plus que de 175 milliards. Pendant ce temps, le cash gonflait les matelas pour atteindre 46 milliards, comme à la glorieuse époque de 2012.

Qu'on fait les Grecs les plus endormis, ceux qui avaient oublié de retirer leur argent durant les laborieux pourparlers ? Ils ont fait la queue devant les distributeurs automatiques dès le samedi matin, tout au moins les Grecs qui possèdent une carte de retrait. Le 27 juin, la plupart des distributeurs étaient vides et le dimanche 28 juin, le cash devenait inaccessible si l'on en croit les nombreux messages avec photos postées sur Twitter.

Eye 1

Big Brother : en Angleterre, toutes les communications privées bientôt bannies ?

Image
© Inconnu
Le premier ministre britannique David Cameron reste droit dans ses bottes. Devant les députés, il juge que les autorités doivent pouvoir accéder à toutes les communications afin de combattre le terrorisme. Il confirme ainsi la position qu'il tenait en début d'année, lorsqu'il appelait à bannir toute communication vraiment privée.

David Cameron reste inflexible. Le premier ministre britannique est bien décidé à combattre le chiffrement des communications au nom de la lutte contre le terrorisme. Devant les députés de la chambre des communes, le chef du gouvernement a réitéré les mêmes propos que ceux qu'il a tenus en début d'année peu de temps après les attentats survenus en France.

Pour le chef du gouvernement britannique, il est hors de question qu'un seul moyen de communication puisse échapper à la vigilance des services de renseignement.
"Nous devons examiner tous les nouveaux médias qui sont produits et nous assurer que, dans chaque cas, nous sommes capables, en dernier recours et avec l'appui d'un mandat, d'aller au fond des choses pour voir ce qui s'y passe".