Les Maîtres du Monde
Carte


Take 2

Zero Dark Thirty : Oscar de l'islamophobie radicale 2/3 - Un masque de beauté sur les horreurs de la CIA

Zero Dark Thirty raconte la traque supposée d'Oussama Ben Laden par une cellule spéciale de la CIA. Rappelons que ce film est construit sur un scénario imaginaire à partir d'informations extraites d'un récit officiel subjectif et partisan, d'allégations sans preuves et de témoignages invérifiables. Et pourtant les médias célèbrent une œuvre particulièrement documentée... Les critiques de cinéma seraient-ils en passe, au sein des rédactions, de prendre la place abandonnée par les journalistes d'investigation pour nous éclairer sur les zones d'ombre des événements contemporains ? Par ailleurs, cette production nous fait visiter la CIA en compagnie d'une toute jeune fille, l'agent Maya, dont la beauté et la pâleur fantomatique apposent un masque bien trompeur sur la somme terrifiante des crimes que cette agence aura pu commettre hors du territoire américain en moins de 66 ans d'existence, et ce pour soutenir avant tout les intérêts de sociétés privées ou pour assouvir les pulsions impérialistes de l'oligarchie dirigeant les États-Unis.

Jessica Chastain reçoit le Golden Globe Award pour son interprétation dans Zero Dark Thirty
© Inconnu
Jessica Chastain reçoit le Golden Globe Award
pour son interprétation dans Zero Dark Thirty
Article précédent : Zero Dark Thirty : Oscar de l'islamophobie radicale 1/3 - La preuve par la fiction
Nuke

Nucléaire : un physicien italien fou

Le physicien italien Antonino Zichichi : « La technologie nucléaire est la technologie la plus sûre qui existe, le mouvement anti-nucléaire est dénué de sens ».

Et l'accident de Fukushima est arrivé en raison d'erreurs humaines. (Heu...un séisme de magnitude 9 et un tsunami de plus de 9 mètres frappant la centrale nucléaire, n'ont-ils pas quelque chose à voir avec l'accident ?). Le physicien italien Antonino Zichichi a été interviewé en février par le Jiji Tsushin au CERN à Genève, Suisse.
Deux ans depuis la catastrophe : un physicien italien dit que le mouvement anti-nucléaire est « dénué de sens », il faut se concentrer sur les mesures de sécurité et éliminer les erreurs humaines.

Antonino Zichichi
© Inconnu
Antonino Zichichi
Le Dr Antonino Zichichi (83 ans), l'un des plus éminents physiciens en particules et nucléaire d'Italie et professeur émérite à l'université de Bologne, a parlé avec le Jiji Tsushin. Le Dr Zichichi a dit que la technologie nucléaire était « l'invention humaine la plus sûre », et déclaré que le mouvement anti-nucléaire était « totalement dénué de sens ». Selon sa version, l'accident de la centrale de Fukushima a été causé par des erreurs humaines et que des mesures de sécurité développées par des experts très qualifiés seraient indispensables.

Concernant l'énergie nucléaire, le Dr Zichichi a dit, « Supposons que nous puissions acheter un sandwich avec un euro avec la technologie conventionnelle. (Avec l'énergie nucléaire), nous pourrions acheter un million de sandwichs [avec toujours un euro] », soulignant la valeur d'utilisation de l'énergie nucléaire comme source efficace d'énergie alors que les énergies renouvelables n'ont pas été déclarées comme supérieures.

Il a affirmé que « c'est grâce à la contribution de l'énergie nucléaire que la population mondiale avec 7 milliards d'habitants peut vivre comme ils le font aujourd'hui ». Il a dit qu'il serait « impossible » de maintenir le style de vie actuel sans compter sur l'énergie nucléaire, et qu'il critiquait le mouvement vers l'arrêt du nucléaire de l'Allemagne et de la Suisse et d'autres parties de l'Europe après l'accident de Fukushima.

Quant aux mesures de sécurité pour les centrales nucléaires, des accidents comme celui de Three Mile Island ont été causés par les erreurs d'ouvriers qui ne possédaient pas la connaissance, a-t-il dit. Il a dit qu'il serait possible de renforcer indéfiniment la sécurité mais que nous devrions reconnaître où l'erreur humaine peut survenir. La technologie nucléaire « a besoin d'être gérée par des scientifiques avec de hauts niveaux de connaissances spécialisées ».
Cult

L'État contre les médecines douces : une perte de chance pour les malades

Les dessous de la politique antisecte française - Conférence
© Inconnu

S'il est nécessaire de réguler le secteur informel des médecines douces, cela ne doit pas se faire à la mitraillette. La politique agressive de l'État, qui amalgame voies complémentaires et charlatanisme, est une « perte de chance » tant pour les malades que pour le budget de la sécurité sociale.

(Compte rendu de mon intervention du 18 février 2013 à Paris intitulée : « Les dessous de la politique antisecte française »)

En ce moment, dans le quasi-silence des « grands » médias, une commission d'enquête parlementaire auditionne des acteurs concernés par le thème « dérives sectaires et santé ». Quatrième enquête touchant la question « sectaire » (aucun autre sujet de société n'a autant mobilisé les parlementaires !) la démarche entretient la psychose répandue par la Miviludes et les associations antisectes. Avec, puisqu'on aborde le secteur de la santé, l'appui du ministère éponyme et du Conseil de l'ordre des médecins. La commission est d'ailleurs composée de nombreux médecins.
Take 2

Zero Dark Thirty : Oscar de l'islamophobie radicale 1/3 - La preuve par la fiction

Le film Zero Dark Thirty, produit par Sony, avait reçu 5 nominations dans la course aux Oscars à laquelle se sont livrés les studios hollywoodiens, mais l'industrie cinématographique a choisi de sponsoriser cette année le film de Ben Affleck, Argo. Le long métrage de Kathryn Bigelow a souffert d'une polémique plus forte que celle probablement voulue par ses producteurs, au sujet des séquences de torture qui ouvrent le film. Mais ce n'est pas là le seul aspect contestable de Zero Dark Thirty.

A l'instar de Démineurs, le précédent film de la réalisatrice (déjà écrit par son compagnon Mark Boal et pour lequel Kathryn Bigelow avait récolté 6 Oscars en 2010), cette production sensée raconter la traque de Ben Laden valide l'essentiel du récit officiel des autorités américaines, justifiant leurs guerres d'agression entreprises à la suite du 11 Septembre. Hollywood nous vendait le péril arabe avec Démineurs. Voici maintenant le péril musulman avec Zero Dark Thirty.

La réalisatrice de Zero Dark Thirty, Kathryn Bigelow avec son scénariste, producteur et compagnon, Mark Boal.
© Inconnu
La réalisatrice de Zero Dark Thirty, Kathryn Bigelow
avec son scénariste, producteur et compagnon, Mark Boal.
Bien que largement accueillis par la presse occidentale comme des œuvres artistiques brillantes et respectueuses de la réalité historique, ces deux films sont avant tout des produits culturels, destinés à une consommation internationale de masse, qui véhiculent la propagande de guerre des États-Unis. Mais le plus frappant dans le dernier film de Kathryn Bigelow est assurément sa propension à « légitimer l'usage, à une échelle globale, par les Occidentaux, de la violence la plus extrême contre des populations musulmanes qui sont présentées comme coupables des crimes qu'elles subissent. Torturer un Musulman est considéré comme un acte de recherche de la vérité et non pas comme un acte barbare, cruel et inhumain. » Ainsi Guillaume de Rouville a-t-il caractérisé l'esprit du temps dans son article définissant l'islamophobie radicale.
Che Guevara

Hugo Chavez, défenseur des « valeurs révolutionnaires » (Ahmadinejad)

© AFP/ Atta KENARE
Le défunt président vénézuélien Hugo Chavez, décédé le 6 mars des suites d'un cancer, restera le symbole de tous les révolutionnaires de l'histoire, estime le dirigeant iranien Mahmoud Ahmadinejad.

"Le Venezuela a perdu un guide courageux, sage et révolutionnaire (...). Hugo Chavez est le symbole et l'héritier de tous les combattants révolutionnaires, incarnation de l'esprit de la liberté des peuples opprimés, étendard de la lutte anticolonialiste, de la justice et de l'amitié entre les nations", a déclaré M.Ahmadinejad dans un message de condoléances envoyé au vice-président vénézuélien Nicolas Maduro.

Selon le président iranien, Hugo Chavez "restera le pilier mental et le soutien de tous les révolutionnaires et défenseurs de la liberté dans la région et dans le monde".

"Il s'est sacrifié pour servir le peuple du Venezuela et préserver les valeurs humaines et révolutionnaires", a conclu M.Ahmadinejad.

Après 14 années de pouvoir, le président Hugo Chavez est mort mardi à Caracas à l'âge de 58 ans.
Bullseye

1975 : un pistolet de la CIA qui provoque une crise cardiaque

Traduction : bobGratton pour Propagandes.info

Une arme secrète de la CIA utilisée pour l'assassinat tire un minuscule dard empoisonné qui provoque une crise cardiaque, comme expliqué par le témoignage devant le Congrès de la courte vidéo ci-dessous.

En nous éduquant nous-mêmes ainsi que les autres sur ce genre de sujets d'une importance vitale, nous pouvons bâtir un avenir meilleur pour tous.

Le dard de cette arme secrète de la CIA peut traverser les vêtements et ne laisse aucune trace si ce n'est un petit point rouge sur la peau.

Lors de la pénétration du dard mortel, l'individu cible de l'assassinat peut ressentir comme une piqure de moustique, ou ne rien sentir du tout.

Le dard venimeux se désintègre complètement en pénétrant dans sa cible.

Le poison mortel pénètre ensuite rapidement dans la circulation sanguine et provoque une crise cardiaque. Une fois que le mal est fait, le poison se dissout rapidement, de sorte que l'autopsie a très peu de chances de révéler que la crise cardiaque ne provient pas d'une cause naturelle.

Cette histoire a l'air tout droit sortie d'un film de James Bond, n'est-ce pas ?

Pourtant, tout ceci est vérifiable avec le témoignage du Congrès de cette vidéo.

Commentaire: Hugo Chavez a-t-il reçu un petit coup de pouce de la CIA et de ses armes secrètes ? : Assassinations by induced heart attack and cancer

USA

Washington intensifie l'intervention en Afrique

Selon un rapport publié lundi 4 mars dans le Wall Street Journal, le gouvernement Obama est en train de « considérablement accroître son rôle » dans l'escalade de la guerre néocoloniale menée par la France au Mali.

Selon des responsables français anonymes cités dans le rapport, des drones américains Reaper ont été utilisés pour dépister des présumés combattants islamistes dans le massif montagneux des Ifoghas au Nord Mali et fournir des informations permettant des actions ciblées pour une soixantaine de frappes aériennes françaises rien que la semaine dernière.

Une force de 1.200 soldats français, aux côtés de 800 soldats d'élite tchadiens spécialement entraînés par les forces américaines et des unités de la propre armée malienne, sont engagés dans de violents affrontements avec les insurgés qui opèrent dans la région depuis de nombreuses années et qui connaissent parfaitement bien le terrain.
Che Guevara

Coup d'État contre Chavez en 2002 - La révolution ne sera pas télévisée

Voilà 10 ans qu'a eu lieu, et qu'a échoué, le coup d'Etat orchestré contre Hugo Chávez, le Président de la République Bolivarienne du Venezuela. C'est l'occasion de partager le documentaire réalisé par Kim Bartley et Donnacha O'Briain, intitulé « Chavez : Inside the Coup » à l'origine, plus connu sous le titre« The revolution will not be televised » :

Il a été tourné alors que les deux réalisatrices, venues d'Irlande, préparaient un reportage sur Chávez. Avec les accréditations nécessaires, elles suivaient depuis plusieurs semaines le président vénézuélien afin de dresser un portrait de ce leader charismatique. L'équipe de tournage se trouvait à l'intérieur du Palais Présidentiel de Miraflores, le 11 avril 2002, quand fut déclenché le coup d'Etat conduit par les propriétaires des médias, les cadres de la compagnie pétrolière, ainsi qu'une poignée de dirigeants militaires. Une chance inespérée (mais non sans risques) pour filmer les évènements de l'intérieur.

Sorti en 2003, ce documentaire présente la chronologie des faits et l'importante mobilisation populaire, renforcée par la Garde Présidentielle, qui aura permis la libération de Chávez et son retour au pouvoir, à peine 48 heures après le putsch. Le film a obtenu plusieurs récompenses, notamment aux Grierson Documentary Awards en 2003. Il a été diffusé sur quelques (rares) chaines de télévision, comme la BBC, ou sur Arte en 2004 :

Che Guevara

Hugo Chavez - Un homme « hors du commun et fort qui regardait vers l'avenir » (Poutine)

(Belga) Le président russe Vladimir Poutine a qualifié mercredi le président vénézuélien Hugo Chavez, mort des suites d'un cancer, d'"homme hors du commun et fort qui regardait vers l'avenir".

"C'était un homme hors du commun et fort, qui regardait vers l'avenir et qui était toujours extrêmement exigeant envers lui-même", a déclaré M. Poutine dans un télégramme de condoléances, cité dans un communiqué du Kremlin. Selon ce communiqué, il a souligné que le leader bolivarien avait été un "ami proche de la Russie", qui avait permis de poser "des bases solides pour un partenariat russo-vénézuélien, d'établir des contacts politiques actifs et de lancer de vastes projets humanitaires et économiques" entre les deux pays. Chavez, grand contempteur des Etats-Unis, s'était ces dernières années rapproché de Moscou. Les deux pays avaient notamment signé plusieurs contrats énergétiques et d'armement depuis 2005. M. Poutine a appelé à poursuivre dans cette voie, en "renforçant et développant les relations entre la Russie et le Venezuela". (DDM)
Heart - Black

Hugo Chavez est décédé

Le Président du Venezuela est décédé d'un cancer après quatorze années à la tête du pays. Le gouvernement a déployé l'armée « pour garantir la paix ».

Le vice-président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé mardi le décès d'Hugo Chavez après s'être battu deux ans contre un cancer de la région pelvienne.

« Nous avons reçu l'information la plus dure et la plus tragique que nous pouvions annoncer à notre peuple. A 16H25 (20H55 GMT), aujourd'hui 5 mars, est mort notre commandant président Hugo Chavez Frias », a déclaré M. Maduro à la télévision.

Depuis la veille, l'incertitude planait sur le sort du président, hospitalisé dans un établissement militaire de la capitale. Il luttait depuis juin 2011 contre un cancer dans la zone pelvienne et son état de santé s'était aggravé ces dernières heures, selon le gouvernement. Au pouvoir depuis 1999, Hugo Chavez avait été réélu pour un nouveau mandat de six ans en octobre, avant d'être à nouveau opéré le 11 décembre à Cuba, pour la quatrième fois. Il n'était plus jamais apparu en public depuis.
Top