NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Les Maîtres du Monde
Carte


Blackbox

Que cache la communication de la BCE sur l'arrivée de nouveaux billets « plus sécurisés » ?

© inconnu
La présidence de la BCE vient d'innover dans sa communication. Plus question de politique monétaire, mais l'annonce d'un changement de billets d'euros destinés à remplacer nos euros actuels. Bien sûr, cette opération va être réalisée au motif que les nouveaux billets signés Mario Draghi seront plus SECURISES.

La communication des banquiers centraux européens revient à la sémantique de la période de l'effondrement des tours jumelles de New York. Que ne doit-on pas justifier au nom de la SECURITE ? Et Mario Draghi peut-être heureux. Tel un gamin, il va voir sa signature sur les nouveaux billets !
Star of David

Israël agresse (encore) la Syrie et menace...


Ehud Barak
...D'aller plus loin alors que le tout c'est en territoire syrien que ça se passe. On cherche la logique sans la trouver. Un enfumage abscons qui risque plutôt d'être préjudiciable à Israël.

Ce lundi matin, un obus syrien s'est à nouveau abattu près d'une « position israélienne » sur le plateau du Golan. Que fait Israël sur le plateau du Golan ? Or, cet obus, peu importe qui l'a tiré mais ce sont sans aucun doute les renégats comme ils le font depuis sur la frontière syro-turque, n'a pas fait de dégâts ou de victime. En représailles l'armée israélienne a détruit dit-elle, la source du tir, qui serait une pièce d'artillerie mobile.

Dimanche, l'armée israélienne avait déjà procédé à des agressions qu'elle nomma coups de sémonce après la chute d'un premier obus syrien dans le secteur du plateau de Golan, en Syrie donc, près de la localité d'Alonei Habasham. Ceux qui acceptent et couvrent cette impunité dont bénéficie Israël sont aussi les mêmes qui font des guerres sous de faux prétextes aux faibles. Les mêmes prétextes qu'use, abuse et utilise Israël dans ce cas d'espèce...
Cult

Scandale pédophile à la BBC : deux nouvelles démissions

Deux jours après la démission du directeur général de la British Broadcasting Corporation (BBC), la directrice de l'information Helen Boaden et son adjoint Steve Mitchell quittent leur poste, ont rapporté lundi les chaînes de télévision BBC et Sky News.

Cette annonce survient alors que le groupe, qui fait partie des institutions du Royaume-Uni, vit une crise pour sa gestion éditoriale de récents scandales entourant son ancien animateur-vedette Jimmy Savile ainsi qu'un ex-haut responsable conservateur.

Mme Boaden et M. Mitchell quittent leurs fonctions en attendant les conclusions d'une enquête sur les raisons qui ont conduit la BBC à déprogrammer à la fin 2011 un reportage de l'émission Newsnight, qui donnait la parole à des victimes de Jimmy Savile, accusé d'agressions sexuelles.

« Helen Boaden a décidé qu'elle n'était pas en mesure d'assumer ses responsabilités tant que l'enquête Pollard n'est pas achevée », a indiqué la BBC par voie de communiqué. Elle sera remplacée par Fran Unsworth, alors que le vice-directeur de l'Information, Stephen Mitchell, le sera par Ceri Thomas.
Eye 1

Pays du goulag levant : camps d'internement FEMA... pour les réfugiés de Sandy !

Un autre superbe exemple de dysfonctionnement complet de l'État au détriment de citoyens dans la détresse. Honteux mais si prévisible. C'est l'avenir que nous réserve l'oligarchie, ploutocratie de l'UE et ses commissaires politiques en charge à Bruxelles.

Le modèle est établi...

Sandy-Refugees-Complain-of-Prison-like-Conditions-at-FEMA-Tent-Camp
© Inconnu
Les réfugiés de Sandy se plaignent des conditions d'emprisonnement du camp de la FEMA

Traduit de l'anglais par Resistance71

Voici une histoire que les médias de l'establishment ignore dans les grandes largeurs: une ville de tentes établie par la FEMA (Federal Emergency Management Administration) dans le parc Monmouth à Oceanport dans l'état du New Jersey, pour les victimes de l'ouragan Sandy ; ce camp vu de près, ressemble plus à un camp de concentration militaire qu'à quelque chose fourni par un gouvernement humanitaire et attentionné vis à vis de sa population.
Dollar Gold

« Le capitalisme entre dans sa phase sénile »

Interview réalisée par Ruben Ramboer

Samir Amin
© Skill Lab
« La pensée économique néoclassique est une malédiction pour le monde actuel. »

Samir Amin, 81 ans, n'est pas tendre pour plusieurs de ses collègues économistes. Et encore moins pour la politique des gouvernements. « Economiser pour réduire la dette ? Des mensonges délibérés » ; « Régulation du secteur financier ? Des phrases creuses. » Il nous livre son analyse au scalpel de la crise économique. (revue Solidaire)

Oubliez Nouriel Roubini, alias Dr Doom, l'économiste américain devenu célèbre pour avoir prédit en 2005 le tsunami du système financier. Voici Samir Amin, qui avait déjà annoncé la crise au début des années 1970. « A l'époque, des économistes comme Frank, Arrighi, Wallerstein, Magdoff, Sweezy et moi-même avions dit que la nouvelle grande crise avait commencé. La grande. Pas une petite avec des oscillations comme il y en avait eu des masses auparavant, rappelle Samir Amin, professeur honoraire, directeur du Forum du Tiers Monde à Dakar et auteur de très nombreux livres traduits dans le monde entier. On nous a pris pour des fous. Ou pour des communistes qui prenaient leur désir pour des réalités. Tout allait bien, madame la marquise... Mais la grande crise a bien commencé à cette époque, et sa première phase a duré de 1972-73 à 1980. »
Map

Syrie : conflit américano-russe et hécatombe d'officiers du renseignement

Traduit de l'arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisations.ca

Poutine  Obama
© Inconu
Depuis le début du dit « printemps arabe », nombre d'officiers du renseignement de la région ont été écartés ou assassinés.

D'où une question lancinante : coup du destin et pure coïncidence, ou bien signes d'une lutte secrète préparant l'élaboration des nouvelles lignes de la politique internationale au Moyen-Orient ?

Hier, en Arabie saoudite, le prince Mohammed ben Nayef a été nommé ministre de l'Intérieur suite à d'importantes mutations au sein des services du renseignement saoudiens dirigés par le prince Bandar ben Sultan. Ceci, dans le contexte d'une suite d'attentats survenus dans le royaume et dont certains sont restés secrets ou gardés sous le boisseau pour détourner les soupçons. Les tendances du prince Mohammed ben Nayef en matière de sécurité sont notoirement connues. Il a été lui-même la cible à abattre par des extrémistes islamistes. Mais on ne sait pas grand chose de ce qui se prépare pour la prochaine étape, sinon qu'il existe une précipitation vigoureuse à dominer les vents du changement qui soufflent sur le royaume tout en en essayant de calmer les esprits, car le ressentiment ne se limite pas à la région Est du pays. D'autant plus, que la mauvaise santé du roi Abdallah et l'absence de deux princes influents, Sultan et Nayef, exacerbent une situation des plus tendues.
War Whore

L'hypocrisie du « deux poids deux mesures »

Traduit de l'anglais par Dominique Arias pour Investig'Action

bombing democracy drawing
© Inconnu
Les doubles standards* ne datent pas d'hier, mais je me demande si, à l'instar de l'hypocrisie ambiante, ils n'ont pas atteint de nouveaux sommets en ces temps de « guerre contre le terrorisme », « d'interventions humanitaires » et de prétendue « responsabilité de protéger » (R2P), apanage absolu des interventionnistes planétaires - ceux-là mêmes qui ont fini par institutionnaliser la torture (érigée de facto en option politique légitime), les « extraordinary renditions » (arrestations et déportations arbitraires vers des régimes tortionnaires), le recours intensif au bombardement par drone (« double tap » inclus), et qui ont décrété que la planète entière était une « free fire zone » (zone de feu à volonté).

* Double standard : norme duplice ou discriminatoire, autrement dit « deux poids, deux mesures ».

Ces mêmes planificateurs de frappes, qui ne jurent plus que par leurs drones, nous rebattent constamment les oreilles avec « nos valeurs », tandis qu'ils massacrent et terrorisent à merci, et se posent en défenseurs des droits de l'Homme et de la démocratie agissant en état de « légitime défense ». George W. Bush n'avait prétendument agressé l'Irak que par peur des armes de destruction massive de Saddam Hussein - une prétendue menace, montée de toutes pièces. Mais sitôt qu'il ne fut plus possible de cacher qu'il s'agissait d'une fraude et que déjà des centaines de milliers de personnes avaient été tuées à cause de ce mensonge, on lui reconnut le mérite d'imposer par les armes la liberté et la démocratie en Irak - sans se demander pourquoi il n'allait pas les imposer aussi en Arabie Saoudite ou au Bahreïn, ou pourquoi il les réduisait au contraire dans son propre pays !

Commentaire: A propos du MEK, voir l'article de Niall Bradley : Cibler l'Iran : l'Amérique et Israël prêts à laisser officiellement le champ libre au MEK, une secte terroriste

A propos du Traité de Non-Prolifération (TNP) non signé par Israël, voir l'article de Joe Quinn : Netanyahou à l'ONU, ou les foutaises monumentales d'un fauteur de guerre

Crusader

La France soutient la « coalition nationale » syrienne

French Foreign Affairs Minister Laurent Fabius
© Bertrand Langlois/AFP
Après les Etats-Unis, la France a apporté son soutien à la coalition nationale des forces de l'opposition syrienne qui a été créée dimanche, a déclaré le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

La France a apporté son « plein soutien » à la « coalition nationale » des forces de l'opposition syrienne qui a été créée dimanche à Doha, a déclaré lundi 12 novembre le chef de la diplomatie française Laurent Fabius qui a qualifié l'accord conclu entre les différentes composantes d'« étape majeure dans le processus indispensable d'unification de l'opposition syrienne ». « La France lui apporte son plein soutien, afin que cette coalition puisse constituer une alternative crédible au régime de Bachar al-Assad », a affirmé M. Fabius dans sa déclaration.

« La France qui reconnaît le droit pour le peuple syrien à se défendre contre les agressions du régime criminel de Damas, forme le voeu que cette coalition puisse être rapidement confortée en bénéficiant de l'appui le plus large possible des Syriens comme de la communauté internationale », a poursuivi Laurent Fabius. Le ministre a assuré que la France oeuvrerait en faveur de la reconnaissance internationale de cette nouvelle entité « comme représentant les aspirations du peuple syrien », conformément à l'engagement pris par le président français François Hollande en août.
Target

Marie-France Garaud accuse Sarkozy et Fillon de « forfaiture »

Je vous parlais de haute trahison... Marie-France Garaud, conseillère de Georges Pompidou puis de Jacques Chirac, a été bien plus dure et a accusé Nicolas Sarkozy et François Fillon de forfaiture, rien que ça ! Via le Petit Robert: "Crime dont un fonctionnaire public se rend coupable en commettant certaines graves infractions aux devoirs de sa charge. Cas de forfaiture. Par ses malversations, ses prévarications, il s'est rendu coupable de forfaiture. Félonie. Trahison". Ne ratez pas cette vidéo de FR3. Je vous livre quelque une de ses phrases clés : "La France n'est plus un Etat ... nous n'avons plus aucun pouvoir" ... "La Prusse était un grand Etat avant, maintenant c'est juste une province allemande" ... "Autrefois, on aurait dit forfaiture" (à propos du traité de Lisbonne passé par Sarkozy et Fillon -à 7 minutes) " ce mot a été remplacé par "manquement aux obligations""...
Star of David

Israël est « prêt à l'escalade »

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a averti dimanche que l'Etat hébreu était «prêt à l'escalade» en réponse à la nouvelle flambée de violences le long de sa frontière avec la bande de Gaza.

« Le monde doit comprendre qu'Israël ne restera pas sans rien faire face aux tentatives de nous attaquer. Nous sommes prêts à l'escalade (en intensifiant nos actions) », a déclaré M. Netanyahu lors de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres.

Selon l'armée et la police israéliennes, près de 60 roquettes ont été tirées depuis samedi de Gaza contre Israël --dont 25 depuis minuit-- par des combattants palestiniens, faisant quatre blessés légers dans le secteur de la ville de Sdérot (sud).

Cette confrontation, qui a éclaté samedi après un tir de missile antichar contre une jeep de l'armée à la frontière entre Gaza et Israël, est l'une des plus sérieuses depuis l'offensive militaire israélienne contre le territoire palestinien en décembre 2008-janvier 2009.

« Si cela continue, nous envisagerons des représailles beaucoup plus fortes et massives afin de protéger nos citoyens », a renchéri le ministre des Finances Youval Steinitz, un proche du Premier ministre.

« La situation à Gaza devient insupportable. On ne peut pas tenir plus d'un million de personnes (dans le sud d'Israël) sous un barrage constant de mortiers et de missiles », a estimé son collègue Uzi Landau, ministre des Infrastructures.

« J'imagine qu'Israël devra se préparer à une opération, qu'il y ait des élections ou non », a-t-il ajouté.
Top