Les Maîtres du Monde
Carte


Cult

Minorité sexuelle à 13 ans, masturbation à 5 ans... la propagande pédo bat son plein

Une du magazine Lolita
© Inconnu

Les choses vont mal en Angleterre : le scandale du réseau pédophile autour de Jimmy Savile n'en finit plus (les enquêtes sont d'une incroyable lenteur), et on assiste à une offensive de propagande pédophile. Mais, si on y regarde de près, lesdits pédophiles se font aussi entendre à l'ONU, par exemple, et dans divers domaines.

On apprenait ainsi dans un article intitulé « Sex offenders including paedophiles should be allowed to adopt, Theresa May told » (les agresseurs sexuels, y compris les pédophiles, devraient être autorisés à adopter, a dit Theresa May), on a apprenait en 2010 que la ministre de l'Intérieur Theresa May, voulait assouplir les lois interdisant l'adoption aux criminels et délinquants sexuels. D'après Helen Reece, une prof de droit de la London School of Economics qui va dans le même sens, si la pédophilie est grave, « « le nombre de meurtres sexuels d'enfants est très bas »...

Elle estime qu'il « n'y a pas de raison » pour qu'un pédophile ne puisse pas adopter ou travailler avec des enfants une fois « qu'ils ont payé leur dette ». Et les empêcher de revenir vers leurs proies serait empiéter sur leurs droits...
USA

Politique de la peur et de l'intimidation aux États-Unis : l'État terroriste américain

Traduit par Olivier Parrot

Les conséquences de la dissonance cognitive qui règne dans la sous-élite américaine ? Encore plus de guerre, encore plus de mort pour tous les autres.


Parfois la partie émergée de l'iceberg apparaît telle qu'elle est, et les faits signalés corroborent l'expérience de la majorité. Le récent rapport publié par le Pew Research Center, qui circule désormais largement, montre que pas moins de 93% des ménages américains ont perdu du terrain lors de la fameuse reprise de 2009-2011. [ http://www.burlingtonfreepress.com/viewart/20130423/BUSINESS/304230011/Pew-93-households-lost-net-worth-2009-11 ]Ce rapport ne fait que valider ce que nous connaissons dans notre vie quotidienne, malgré l'écran de fumée des moyennes et les jeux de miroirs. Il n'y a pas de « reprise ». Les tranches faisant partie des 20% les plus favorisés parviennent tout juste à tenir bon.

C'est là la représentation la plus dure, la moins chargée de fioritures, que j'aie pu observer. Je répétais jusqu'à maintenant à ceux qui voulaient bien l'entendre que même s'il semblait y avoir une reprise pour ceux qui sont dans le créneau des 250.000 $ et plus, ce n'était clairement pas le cas pour les 80% restants [c'est-à-dire 100.000 $ de revenus combinés en 2010]. Pour la classe moyenne, le fait que la réalité soit si différente de ce qu'elle croit vivre (à savoir, qu'elle fait partie des 8-10% supérieurs) doit déjà constituer un choc à même de l'ébranler... Mais les données sont encore bien pires. Même les familles qui vont jusqu'à 500.000 $ (!) perdent du terrain.
Bomb

Turquie : sans surprise, le carnage d'hier est attribué (enfin) à Bachar al-Assad

Comme nous le disions hier, finie la torpeur des autorités turques et de la soi-disant opposition syrienne. La tuerie qui a eu lieu à Reyhanli, en Turquie, ne peut être que l'oeuvre de Bachar al-Assad, l'homme qui a le don d'ibiquité et qui se déplace comme un éclair. Les opposants à son Gouvernement et surtout à la Syrie libre l'affirment même, sans toutefois donner une seule indication crédible ou même une once de crédit à leurs accusations.

Mais, pour le président de la commission des affaires étrangères de la Douma (Parlement russe) Alexei Pushkov, les attentats de la ville turque de Reyhanli, visent à faire échouer la conférence internationale pour résoudre la crise en Syrie. Pushkov a déclaré:
« L'attaque terroriste en Turquie, ou ils accusent la Syrie de nouveau, comme ils l'ont toujours fait, c'est uniquement pour torpiller la conférence pour la paix qui remplace l'option de la force."
Bomb

Les attentats du Marathon de Boston : un tissu de mensonges

Comme ce fut le cas avec bien des événements liés au « terrorisme » depuis le 11-Septembre, la version officielle des attentats de Boston se révèle être un tissu de mensonge alors que des faits importants voient le jour. Il s'avère que le FBI a menti à propos de sa connaissance des deux suspects, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev, lesquels sont déjà présentés comme coupables, non seulement par les médias de masse, mais aussi par le président étasunien.

Selon la mère des suspects, le FBI les surveillait depuis des années :
Le FBI a d'abord prétendu ignorer l'identité des deux suspects des attentats de Boston, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev, faisant appel à un public involontaire pour l'aider à « identifier » et « trouver » les suspects [...]
Dans un l'article « Ils ont été piégés, le FBI les a suivis durant des années » - La mère des Tsarnaev, Russia Today dit de la mère des suspects :
Mais son plus gros soupçon entourant l'affaire était la surveillance constante du FBI dont sa famille a fait l'objet au fil des ans. Elle est surprise qu'après avoir été si rigoureux avec toute sa famille, le FBI n'avait aucune idée que ses fils planifiaient prétendument une attaque terroriste.
À propos du FBI elle a déclaré à Russia Today :
Ils venaient à la maison, ils venaient me parler [...] ils me disaient qu'il [le plus âgé, Tamerlan, 26 ans] était vraiment un leader extrémiste et qu'ils en avaient peur. Ils m'ont dit que l'information qu'il obtenait provenait de ces site extrémistes [...] ils le supervisaient, ils vérifiaient chacun de ses gestes [...] et maintenant ils disent qu'il s'agit d'un acte terroriste! Ce n'est pas vrai du tout, mes fils sont innocents.
[...] Le FBI serait ensuite contraint d'admettre qu'en effet, il avait interrogé les suspects en 2011, 2 ans avant les attentats de Boston. (Tony Cartalucci Boston Bombing Suspect Tamerlan Tsarnaev Reported Killed, Was Alive When Detained: Tamerlan's Aunt, Global Research, 22 avril 2013.)
Dollar

100 des plus riches personnes du Royaume-Uni cachent des milliards dans les paradis fiscaux

Le fisc britannique commence à travailler sur les fuites qui ont révélé que des contribuables aisés cachaient des milliards de livres sur des comptes secrets détenus dans des paradis fiscaux.

Le ministre des Finances George Osborne a envoyé un message direct à ces évadés fiscaux et aux quelque 200 experts comptables et conseillers qui travaillent pour eux. "Le message est simple : si vous pratiquez l'évasion fiscale, vous serez poursuivis". L'administration fiscale a précisé que "des poursuites pénales et des sanctions significatives" s'abattront sur ceux qui n'ont pas volontairement divulgué leurs irrégularités fiscales.

Le quotidien explique que les informations évoquées dans ces nouvelles mesures sont les mêmes que celles publiées en mars dernier, dans les documents baptisés Offshore Leaks.

Commentaire: 100 seulement ? Vraiment ? De plus, la City à elle seule est un paradis fiscal avec ses propres lois.

Dollars

JPMorgan poursuivie pour escroquerie à la carte de crédit


JPMorgan est impliqué dans un nouveau scandale concernant des cartes de crédit. (c) Reuters
La banque est accusée par l'Etat de Californie d'avoir déposé des plaintes abusives contre ses clients emprunteurs détenteurs de cartes de crédit.

L'Etat américain de Californie a déposé une plainte jeudi contre la banque JPMorgan Chase, qu'il accuse d'avoir escroqué des dizaines de milliers de détenteurs de cartes de crédit.

La procureure générale de Californie Kamala Harris a déposé devant une cour de Los Angeles cette plainte qui affirme que JPMorgan "a commis des abus lors de la récupération de dettes envers des dizaines de milliers de consommateurs de Californie".

"Les accusés ont inondé les tribunaux de Californie avec des plaintes contre des emprunteurs n'ayant pas payé leurs factures de cartes de crédit, basées sur des preuves clairement insuffisantes -- en pariant sur le fait que les emprunteurs n'auraient pas les ressources ou la culture juridique nécessaire pour dévoiler le bluff", ajoute la plainte.
Snakes in Suits

Comment Barack Obama est-il devenu l'homme de Monsanto à Washington ?

Traduit par Résistance 71

Quand les groupes activistes anti-OGM vont-ils arrêter d'être "choqués et déçus" par le président ?


Choqués et déçus sont trop polis et c'est une réaction de politiquement correct. Foutaise !

N'avez-vous pas encore compris ? Obama n'a jamais été de votre côté, jamais. Il n'a jamais mérité votre confiance.

Être déçu implique qu'il ait été votre pote et qu'il ait changé de camp.

L'homme est un politicien, donc un menteur professionnel. Les politiciens ont des façons différentes de mentir. Certains prétendent qu'ils sont vos amis avant de vous baiser et vous laisser dans la poussière.

J'ai publié précédemment l'historique d'Obama comme étant le soutien politique #1 de Monsanto en Amérique.
USA

Obama va soutenir un programme d'écoute de l'internet

Traduit par Résistance 71 ~

Le président des Etats-Unis Barack Obama va très certainement endorser un projet du FBI qui s'assurerait que les entreprises internet aux Etats-Unis fourniraient un moyen au gouvernement de pratiquer une surveilance furtive et indétectable des usagers.

Le FBI a envisagé des solutions à son soi-disant problème de "Going Dark" alors que des méthodes sophistiquées de cryptage et de technologie avancée ont rendu de plus en plus difficile au gouvernement l'accès aux communications en ligne faites dans l'ombre de la toile. Si les derniers efforts du FBI sont remplie de succès, toutes les entreprises internet impliquées dans la correspondance de toute sorte seraient lourdement mises à l'amende si elles n'incluaient pas dans leur infrastructure un moyen pour le gouvernement d'écouter et d'espionner tout dialogue en temps réel.

Dans une conférence de presse à Washington D.C en Mars, le conseiller juridique général du FBI Andrew Weissman a dit que le ministère de la justice était déterminé à obtenir les moyens de pouvoir enregistrer les communications en ligne dès 2014 et a appelé ceci "une énorme priorité pour le FBI". Plus d'information le mois dernier ont révélé que le FBI considérait un modèle finement pensé sous lequel les compagnies internet seraient forcées d'obéir ou prendre le risque de se voir pénaliser financièrement au delà de toute rentabilité.
Pistol

L'art de la guerre : Les mains invisibles du pouvoir

Les « mystères de la République » qu'Andreotti a emporté dans la tombe ne sont pas aussi mystérieux. Il suffit de lire le livre « La repubblica delle stragi impunite » (La république ses massacres impunis) du magistrat Ferdinando Imposimato, aujourd'hui président de la Cour Suprême de Cassation. Reste à voir si la page des « mystères » est un page désormais tournée dans l'histoire italienne. Imposimato, sur la base de documents, met sur le banc des accusés le groupe Bilderberg. Né en 1954 par une initiative d' « éminents citoyens » étasuniens et européens, ce groupe a joué un rôle fondamental dans les opérations secrètes en Europe pendant et après la guerre froide. « Le groupe Bilderberg - conclut le magistrat- est un des responsables de la stratégie de la tension et donc aussi des massacres » à commencer par celui de Piazza Fontana en 1969. De concert avec la Cia et les services secrets italiens, avec Gladio et Stay Behind, avec la loge P2 et les loges maçonniques étasuniennes dans les bases Otan, avec les groupes néofascistes et les hiérarchies vaticanes.

C'est dans ce club prestigieux qu'a été admis Mario Monti qui, cinq mois après avoir participé à la réunion Bilderberg de juin 2011, a été nommé sénateur à vie par le président de la république et chargé de former le gouvernement. Dans le même club exclusif, où le silence est la règle (les actes des rencontres restent secrets), a été admis Enrico Letta. En juin 2012, après avoir participé à la réunion Bilderberg, il a confirmé que « la discussion était à huis clos » (au mépris de la « transparence » proclamée) et qu'il y avait à cette rencontre « des représentants de l'opposition syrienne et russe ».
Bomb

BNPas de panique, on n'a pas coulé 2010 !

Quand on analyse les comptes d'une banque, une règle d'or s'impose : il ne faut jamais faire confiance aux déclarations des dirigeants et toujours vérifier soigneusement les chiffres critiques...

BNP vient de publier ses comptes de 2010 : la situation s'améliore avec un endettement µ qui diminue un peu (avec les chiffres officiels !) par rapport aux années précédentes

Tableau 1



BNP 2008 2009 S2 2010
Total dettes 2 022,3 1 988,2 1 923,5
Capitaux propres 53,2 69,5 74,6
µ publié 38,0 28,6 25,8
Tier d'origine 2,6 3,5 3,9


Ce tableau 1 se lit de la façon suivante : fin 2010, le total des dettes se montait à 1 923,5 milliards d'euros, soit 25,8 fois le montant des capitaux propres qui s'élevaient à 74,6 milliards d'euros et qui représentaient 3,9 % du total des dettes.

Les ratios de BNP étaient donc totalement hors normes car µ doit être inférieur à 10 ou autre formulation : le ratio Tier doit être supérieur à 10 % selon Bâle III.

Oui, mais la réalité est pire encore, car, comme je l'ai écrit dans des articles antérieurs, BNP comptabilise les actions de préférence et les titres super subordonnés dans les capitaux propres alors que ce sont en réalité des dettes,

Commentaire: Gos doit se référer à Global Outsourcing Service (service d'externalisation des opérations)

Top