Les Maîtres du Monde
Carte

Bad Guys

Le Traité Transatlantique ou le suicide-à-la-Kafka

Image
© Inconnu
Ci-dessous nous donnons une traduction adaptée d'un article paru le 20 avril 2015 dans EUObserver, sous les plumes de Paul De Clerck, de Friends of the Earth Europe, de Lora Verheecke, de Corporate Europe Observatory et de Max Bank, de LobbyControl. Il s'agit de l'examen et de l'interprétation d'une nouvelle proposition de la Commission Européenne, pour l'établissement d'un organisme commun USA-UE de "Coopération de Régulation", au sein du TTIP (le traité transatlantique de libre-échange) en cours de négociation. Ce texte nous a paru intéressant, non seulement parce qu'il confirme tout le mal, - en pire, en bien pire, - que l'on pouvait craindre du TTIP, mais aussi parce qu'il met en évidence combien les mesures envisagées conduiraient implicitement à pénaliser à peu près tous les acteurs, - sauf le corporate power en principe... Mais pourtant ! D'une manière telle que le corporate power lui-même pourrait être frappé, parce que lorsque l'on crée un tel imbroglio, un labyrinthe de cette sorte, en diluant tout autorité, en supprimant toute souveraineté, on évolue vers une sorte de "loi de la jungle" sans la moindre efficacité pour la jungle elle-même, vers une sorte de paralysie gargantuesque, titanesque, vers une paralysie du désordre lui-même que constituent le corporate power et son obsession paranoïaque de la dérégulation... Kafka et ses angoisses s'y seraient certes reconnus, mais comme des amateurs encore bien modestes !

Handcuffs

Monsanto poursuivi pour désinformation

Traduction : amis de la terre

Image
© Inconnu
Le 21 avril 2015, un recours collectif a été intenté contre l'entreprise Monsanto dans le comté de Los Angles. Dans la plainte, il est affirmé que Monsanto est coupable de publicité mensongère en prétendant que le glyphosate, l'agent actif du Roundup, cible un enzyme que l'on ne trouve que chez les plantes et pas chez les humains ni les animaux. Monsanto s'appuie sur cette affirmation pour prétendre que le glyphosate est sans danger pour les humains.

Dans la plainte, il est avancé que l'enzyme ciblé, l'EPSP synthétase, est présent dans le microbiote de nos intestins et donc que cet enzyme est présent aussi chez les humains et les animaux. De plus, il est affirmé dans la plainte que de nombreux problèmes de santé chez les humains et les animaux sont associés à des désordres de notre flore intestinale :
"C'est parce qu'il tue des bactéries de la flore intestinale que le lien est fait entre glyphosate et problèmes stomacaux ou intestinaux, indigestion, ulcères, colites, intolérance au gluten [1] , insomnie, léthargie, dépression, maladie de Crohn, maladies coelaiques [2], allergies, obésité, diabètes, infertilité, maladie du foie, problème rénaux, autisme, maladie d'Alzheimer, perturbation endocrinienne [3] et que l'Organisation mindiale de la Santé (OMS) a annoncé récemment que le glyphosate est 'probablement cancérigène' [4] »

Commentaire: Lire à propos de la politique de Monsanto :

- Monsanto : un service entier dédié au discrédit de toutes les personnes s'opposant à eux


Gear

11 Septembre, peurs, dissonance cognitive : impuissance acquise (partie 12)

Image
© Inconnu
Dans le présent chapitre, nous continuons l'analyse de Mme Shure avec la partie 14 : l'impuissance acquise (ou apprise), qui est une réponse conditionnée à un traumatisme ou à une épreuve qui implique une douleur continue aussi bien qu'une perte de contrôle, réelle ou perçue.

« Je vois bien que le 11 Septembre était une opération sous fausse bannière, mais ça ne change rien pour moi. » m'avait tranquillement avoué un ami.

Il n'est que l'un de mes amis qui, dans les années qui ont suivi le 11 Septembre 2001, ont fait des remarques semblables quand je leur ai demandé de me préciser leurs pensées concernant les preuves qui réfutent la version officielle du 9/11.

Une amie fit une autre déclaration similaire, déclarant avec force : « Si cela est vrai à propos du 9/11, alors nous sommes dans une situation bien pire que n'importe lequel d'entre nous ne l'a imaginé. C'est beaucoup, beaucoup trop énorme pour moi. Dans ce cas, peut-être que le mal a juste besoin de suivre son cours. Il n'y a rien que je puisse faire. »

Et puis, il y avait l'homme que j'ai rencontré à la Foire populaire de Denver, qui s'éloignait de moi pour éviter de poursuivre la conversation, expliquant en même temps, à mon grand étonnement : « Je suis d'accord avec vous que le 9/11 était une opération sous faux pavillon. Mais c'est ce que les gens au pouvoir ont fait au reste d'entre nous depuis des siècles. Cela continuera dans l'avenir, et il n'y a rien que nous puissions jamais faire pour arrêter ça. »

Commentaire: Une exemple d'impuissance acquise en vidéo :

- Petite démonstration d'impuissance acquise


Family

Les ultras-riches, en France

Image
© Inconnu
On compare souvent la fortune des plus riches avec les « déshérités » des pays du sud et si cela nous choque sur le moment de savoir que les 80 personnes les plus riches du monde détiennent autant de patrimoine que les 3,5 milliards personnes les plus pauvres, cela nous laissent tout de même un peu indifférent. Certes, nous ne faisons pas partis des 80 personnes les plus riches, mais nous ne faisons pas non plus partie des 3,5 milliards les plus pauvres, les uns et les autres sont loin de nous. Alors nous allons faire une petite comparaison Franco-Française, ce sera peut-être un peu plus parlant ...

Allons-y :

- 83 départements sont moins riche que la famille Mulliez (Auchan), premiere fortune de France

- 73 départements sont moins riches que Liliane Bettancourt (L'Oréal), deuxième fortune de France

- 71 départements sont moins riche que Bernard Arnault ( LVMH, Moet Hennessy, Louis Vuitton), troisième fortune de France

- 65 départements sont moins riche qu'Alex Dumas ( Hermés Paris), quatrième fortune de France

- ... et la dix-neuvième fortune de France Ginette Moulin (Galerie Lafayette) est encore plus riche que deux départements français !

Dollar

Traité Transatlantique : les lobbies, au cœur des négociations commerciales

Image
© Inconnu
Dans son discours de départ de l'OMC, son directeur général, le « socialiste » Pascal Lamy, regrettait ouvertement le temps « où les négociations commerciales pouvaient être menées et les accords pouvaient être conclus et même appliqués en grande partie à l'abri des regards du public [1] ». Il est vrai que négociations commerciales et démocratie font rarement bon ménage.

Les quatre cents accords bilatéraux de libre-échange et les trois mille traités d'investissement actuellement en vigueur affectent des aspects essentiels du fonctionnement de nos sociétés. Pourtant, quoi qu'en dise Pascal Lamy, ils résultent toujours largement de tractations opaques menées à l'abri du regard du public.

« Aller vite n'est pas un problème, c'est une solution », expliquait François Hollande à propos de la négociation du traité transatlantique. « Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu'il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations [2]. » Dans sa foire aux questions visant à rassurer les citoyens européens, la Commission européenne est explicite : « Pour réussir des négociations commerciales, il faut respecter un certain degré de confidentialité - autrement, cela reviendrait à montrer son jeu à son adversaire durant une partie de cartes. [3] »

Commentaire: Un petit rappel de ce qu'est le Traité :

- Traité transatlantique : aujourd'hui, un résumé magistral et une description sans fards de ce monstre économique à l'affût


Vader

Eurodéputé polonais : « les snipers du Maïdan, c'est notre opération »

Image
La vérité sur les snipers qui ont tiré sur la place Maïdan à Kiev en février 2014 éclate au grand jour grâce aux révélations d'un eurodéputé.

Le député au Parlement européen et candidat à l'élection présidentielle polonaise du 11 mai prochain Janusz Korwin-Mikke a déclaré que les snipers qui ont tiré sur la place Maïdan à Kiev en février 2014 avaient été entraînés en Pologne, rapporte Wiadomosci.

"Maïdan, c'est notre opération. Je siégeais au Parlement européen à côté du ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet. Dans un entretien avec la chef de la diplomatie européenne de l'époque Catherine Ashton, ce dernier a reconnu que c'étaient nos hommes qui en réalité ont tiré sur la place Maïdan, et non ceux du président russe Vladimir Poutine ou de l'ancien chef de l'Etat ukrainien Viktor Ianoukovitch", a raconté l'eurodéputé.

Better Earth

Poutine réfute en 15 points les accusations de l'Occident et met en lumière l'aspect psychopathique des dirigeants étasuniens

© Reuters
Le président russe Vladimir Poutine a répondu en direct à a télévision aux questions de ses concitoyens, ce jeudi 16 avril 2015.

Commentaire : Nous avons publié hier un article à propos de George Friedman (fondateur de Stratfor, think-tank proche de la CIA) qui assure, en 13 points, que la politique stratégique étasunienne « ...c'est cynique, amoral, mais ça marche », lors de son discours devant le Chicago Council, le 4 février 2015.

L'implacable et sombre logique psychopathique étasunienne est particulièrement mise en lumière par les paroles de Vladimir Poutine lors du dernier grand rendez-vous télévisé annuel en Russie, « Ligne directe », à Moscou le 16 avril 2015. Pendant plus de 4 heures, les Russes posent des questions en direct au chef de l'État. De ce rendez-vous, ont été extraits 15 points détaillés ci-dessous. Dès lors, établir un comparatif entre les deux discours devient tentant et... révélateur. Que chacun se fasse sa propre opinion.
Extrait du discours de Georges Friedman pour Stratfor devant le Chicago Council, le 4 février 2015 :

1 - L'Europe n'existe pas, La France ou la Roumanie, oui, mais l'Europe, non.

2 - Seule une union Allemagne-Russie pourrait nous [les Américains] menacer, ça n'arrivera jamais, nous faisons ce qu'il faut pour cela.

3 - L'armée ukrainienne est une armée US, la preuve : nous donnons nos médailles à leurs soldats méritants, alors que les décorations sont réservées aux citoyens US.

4 - Nous livrons des armes dans tous les pays de l'est européen, même en Ukraine où nous entraînons les troupes.

5 - Notre but est d'installer un cordon sanitaire autour de la Russie, afin qu'elle ne soit jamais stabilisée et pour en chasser toute velléité d'alliance européenne.

6 - Nous intervenons militairement dans le monde entier, nous dominons les océans et toute la terre.

7 - Nous faisons se battre nos ennemis entre eux, « c'est cynique mais ça marche ».

8 - Les attaques préventives déstabilisent les ennemis, nous faisons ça dans toutes les guerres.

9 - Nous installons des régimes favorables à nos intérêts.

10 - Nous sommes un empire, nous ne pouvons pas nous relâcher.

11 - L'Otan doit occuper tout l'espace terrestre entre la mer Baltique et la mer Noire.

12 - Nous ne savons pas ce que va faire l'Allemagne, elle est dans une situation très difficile.

13 - Une coopération entre le capital allemand et les matières premières russes serait désastreuse pour les États-Unis. Les USA l'empêchent depuis un siècle et continueront. Le destin de l'Europe dépendra de la décision des Allemands. Ils ont besoin des Russes, mais ils sont menottés par les USA.

Voici les réponses extraites de la conférence de Vladimir Poutine :

1 - La Russie n'attaque pas l'Occident, elle n'agresse personne, elle défend ses intérêts.

2 - En 1990, la Russie a arrêté les vols de ses bombardiers stratégiques, mais les avions US continuaient à voler avec des armes nucléaires à bord. Pourquoi ? Contre qui ? Nous avons recommencé depuis trois ans, alors qui provoque ?

3 - Nous avons deux base militaires hors de Russie, à la frontière afghane, c'est même l'intérêt des USA. Eux ont plus de mille bases partout dans le monde, et nous sommes des agresseurs ? Où est le bon sens ? Que font les armes nucléaires américaines en Europe ?

4 - Le budget militaire du Pentagone est dix fois plus élevé que le nôtre et nous menons une politique agressive ? Il faut garder son bon sens. Avons-nous des bases aux frontières des USA ?

5 - Pourquoi veut-on nous interdire de nous défendre ? Qui a résilié le traité sur les missiles ? Qui installe ses missiles aux frontières de l'autre ? Et nous sommes agressifs ?

6 - Nous voulons des relations d'égalité avec l'Occident, en accord avec nos intérêts nationaux.

7 - Nous avons attendu 20 ans avant d'être acceptés à l'OMC, avec beaucoup de concessions, les règles solides sont violées, celles de l'OMC, de l'ONU, du droit international avec les sanctions contre nous.

8 - Nous voulons collaborer sur les problèmes de l'humanité, sécurité, désarmement, terrorisme, santé, drogue, crime organisé.

Commentaire: Vladimir Poutine a également nié que la Russie ait envie de rétablir un empire, et a même reconnu qu'imposer le modèle soviétique en Europe après 1945 n'était pas « une bonne chose ». « Après la deuxième guerre mondiale l'URSS a voulu imposer son modèle dans les pays est-européens, et cela s'est retournée contre nous » et, a-t-il lancé à l'attention de Washington, « si les Américains se comportent de la même façon, eux aussi vont échouer ».

À la rencontre de Vladimir Poutine, selon Radio Courtoisie :



Voir aussi : Selon les services de renseignement français, la Russie n'a jamais eu l'intention d'envahir l'Ukraine


Flashlight

Selon les services de renseignement français, la Russie n'a jamais eu l'intention d'envahir l'Ukraine

La Russie et l'Occident sont actuellement confrontés au pire gel des relations depuis la chute de l'Union soviétique. Les États-Unis et l'Union européenne accusent Moscou d'"annexer" la Crimée, attisant le «séparatisme» en Ukraine orientale et la planification de nouvelles incursions dans les territoires de ses voisins immédiats. Mais tout le monde n'adhère pas à cette version des faits.

Le général Christophe Gomart, chef du renseignement militaire en France, a récemment déclaré lors d'une audition parlementaire que les commandants de l'OTAN devraient écouter davantage les rapports du renseignement français et un peu moins les renseignements diffusés par les Etatsuniens.

Bomb

Yemen : l'Arabie Saoudite utilise des gaz toxiques tuant des dizaines d'enfants

Traduit par SLT

Image
"Nous allons publier une vidéo sur la mort de dizaines d'enfants qui sont décédés après avoir inhalé des gaz toxiques," a déclaré, dimanche, Ali Abdullah Maboud-Chokr, un fonctionnaire de la Société du Croissant-Rouge du Yémen, à Fars News Agency (FNA).

Il a noté que les explosions de bombes dans les frappes aériennes saoudiennes ne détruisent pas seulement un grand nombre de maisons, mais créent aussi un épais nuage de gaz toxiques mortels.

Des responsables yéménites avaient déjà averti que les bombes que le régime saoudien avait utilisées à Sanaa étaient différentes de celles utilisées dans d'autres régions du Yémen.

Ils ont déclaré que les bombes étaient d'un type très rare et dangereuses et aboutissaient à l'étouffement des résidents dans les régions bombardées.

Commentaire: Contrairement aux fausses accusations d'utilisation d'armes chimiques par l'Irak et la Syrie, où sont les cris d'orfraie de l'Occident pour l'Arabie Saoudite ?


Snakes in Suits

G. Friedman qui sait de quoi il parle, assure que la politique stratégique étasunienne « ...c'est cynique, amoral, mais ça marche »

George Friedman(*), le fondateur de Stratfor (*), se situe du point-de-vue des intérêts étasuniens, avec un cynisme glacial. Voici son intervention résumée en 13 points.
© Inconnu
George Friedman
1 - L'Europe n'existe pas, La France ou la Roumanie, oui, mais l'Europe, non.

2 - Seule une union Allemagne-Russie pourrait nous [les Américains] menacer, ça n'arrivera jamais, nous faisons ce qu'il faut pour cela.

3 - L'armée ukrainienne est une armée US, la preuve : nous donnons nos médailles à leurs soldats méritants, alors que les décorations sont réservées aux citoyens US.

4 - Nous livrons des armes dans tous les pays de l'est européen, même en Ukraine où nous entraînons les troupes.

5 - Notre but est d'installer un cordon sanitaire autour de la Russie, afin qu'elle ne soit jamais stabilisée et pour en chasser toute velléité d'alliance européenne.