Les Maîtres du Monde
Carte


Arrow Down

Rapport du Sénat sur la torture : 1400 dollars par jour de prime à la noyade

Parmi de nombreuses atrocités, le rapport sur la Torture rendu public par le Sénat US révèle que les motivations de certains agents de la CIA zélés étaient surtout financières...

Le rapport du Sénat Américain sur l'usage de la torture par la CIA à la suite des attentats du 11 Septembre ne cesse de fournir de nouveaux détails sordides. Paru le 9 Décembre dernier, ledit rapport mentionne -entre autres- des prisonniers forcés de rester debout pendant des heures malgré des membres cassés, retenus dans le noir complet, privés de sommeil jusqu'à 180 heures d'affilée, parfois les bras liés au-dessus de la tête. Certains d'entre eux ont également été soumis à une « réhydratation rectale » (soit disant réservée aux prisonniers faisant des grèves de la faim), et les examens du rectum ont été conduits avec « une force excessive », causant notamment des fissures annales et des hémorroïdes chroniques chez un ancien détenu. Le rapport mentionne également des simulacres d'exécution, et des jeux de roulette Russe.

Au delà du sadisme, l'appât du gain

Mais on y découvre également que certains agents de la CIA n'ont peut être pas agi par pur sadisme, mais par pur et simple appât du gain : en effet, comme l'a révélé cette semaine The Daily Dot, les membres de la CIA chargés de conduire les interrogatoires et d'utiliser le « waterboarding » (torture par l'eau simulant une noyade) se voyaient offrir une prime quotidienne exceptionnelle de 1400 dollars (l'équivalent de 1122,47 euros) net d'impôts, soit quatre fois le montant accordé aux agents n'ayant pas recours à cette pratique.
Snakes in Suits

Union Européenne : les fausses conquêtes démocratiques et sociales

© CC - Titom
Les grands médias évoquent régulièrement les dangers d'un possible éclatement de la zone euro, de l'échec des politiques d'austérité en matière de relance économique, des tensions entre Berlin et Paris ou Rome, ou entre Londres et les membres de la zone euro, des contradictions au sein du conseil de la BCE, des énormes difficultés pour trouver un accord sur le budget de l'UE, des crispations de certains gouvernements européens à l'égard du FMI à propos du dosage de l'austérité. Ces tensions sont bien réelles, mais elles ne doivent pas cacher l'essentiel.

Les dirigeants européens des pays les plus forts et les patrons des grandes entreprises se félicitent de l'existence d'une zone économique, commerciale et politique commune où les transnationales européennes et les économies du Centre de la zone euro tirent profit de la débâcle de la Périphérie pour renforcer la profitabilité des entreprises et marquer des points en termes de compétitivité par rapport à leurs concurrents nord-américains et chinois. Leur objectif, au stade actuel de la crise, n'est pas de relancer la croissance et de réduire les asymétries entre les économies fortes et les faibles de l'UE.
Bad Guys

2014 : l'Empire a refusé de mourir dans son lit

© Inconnu
On espérait un peu naïvement que l'Empire US mourrait dans son lit (1). Il n'en est rien. Gangrené par sa faillite financière, morale et sociale, il décline bien sûr comme prévu et le Système atlantiste avec lui. Sauf que tout se passe beaucoup plus vite qu'attendu. Saisi de panique, l'Empire a donc mis à profit l'année 2014 pour semer partout le chaos pour tenter de conjurer son déclin, allant jusqu'à construire toutes les conditions d'une Troisième guerre mondiale. Il aura évidemment pris soin de fixer l'épicentre de la chose loin de son sanctuaire (2), avec l'assentiment d'une élite européenne de groupies-technocrates, et autres idiots utiles, encadrés par un proconsul allemand rétabli dans sa grandeur (3). 2014 aura donc été l'année d'un emballement stupéfiant et d'une montée aux extrêmes terrifiante, l'année où l'Empire aura refusé de mourir dans son lit, ouvrant une nouvelle séquence historique plus folle que jamais.

Du grand frère protecteur au tortionnaire

Lorsque des clowns formatés dans des écoles de com' prétendent lui commander, l'Histoire peut se montrer d'une cruauté infinie. Ainsi en va-t-il du dernier POTUS, Barack Hussein Obama, à la fois Prix Nobel de la Paix, geôlier en chef du camp de torture de Guantanamo et artisan d'une nouvelle guerre froide à l'issue potentiellement apocalyptique.
Snakes in Suits

L'union Européenne, cauchemar des citoyens

© Inconnu
Comment en est-on arrivé à la situation de désamour de plus en plus évident entre l'UE et ses citoyens ?

Face à l'ampleur croissante du rejet, n'importe quel responsable avisé de quelque entreprise que ce soit se poserait la question. Mais, les fonctionnaires autistes et surpayés de cette incompréhensible et ennuyeuse machine qu'est devenue l'UE, vivent dans leur bulle, sans même voir que celle-ci menace de plus en plus de leur éclater au visage et d'y entraîner les peuples qu'ils prétendent mener.

La faute à qui ? Certainement pas aux populations qui ont « subi » cette Europe mise en place par une pléthore de technocrates plus soucieux de leurs prérogatives et de leurs privilèges que d'accomplir ce qui était l'objectif initial d'un rapprochement des nations et des peuples européens entre eux. Salaires injustifiés, impôts minimes ou inexistants, avantages multiples, les fonctionnaires européens n'ont eu de cesse de s'octroyer quantité d'avantages incompréhensibles et infondés pour la plupart des habitants de l'Union.
USA

Le rapport du Congrès sur la torture confirme qu'al-Qaïda n'est pas impliqué dans les attentats du 11-Septembre

Les extraits rendus publics du rapport de la Commission sénatoriale sur le programme secret de torture de la CIA font apparaître une vaste organisation criminelle. Thierry Meyssan a lu pour vous les 525 pages de ce document. Il y a trouvé la preuve de ce qu'il avance depuis des années.

Dianne Feinstein, présidente de la Commission sénatoriale du Renseignement, a rendu public, le 9 décembre 2014, un extrait de son rapport classifié sur le programme secret de torture par la CIA [1].
Bomb

Au bord de la guerre et de l'effondrement économique à cause d'une poignée de psychopathes

Traduction : Rochelle Cohen, agence info-libre

Au cas où un de mes lecteurs me demanderais si je peux leur donner quelques bonnes nouvelles. La réponse est: pas si je dois vous mentir comme le font «votre» gouvernement et les médias traditionnels. Si vous voulez de fausses « bonnes nouvelles » vous avez besoin de retourner dans la matrice. En échange de moins de stress et d'inquiétude, vous serez conduits inconsciemment vers la ruine financière et l'Armageddon nucléaire.

Si vous souhaitez être prévenus, et peut-être préparés à ce que «votre» gouvernement vous apporte, et avoir une quelconque petite chance de réorienter le cours des événements, lisez et soutenez ce site. C'est votre site. Je connais déjà ces choses. J'écris pour vous.

Les néoconservateurs, un petit groupe de fauteurs de guerre fortement alliés avec le complexe militaro-industriel et Israël, nous a donné l'invasion de la Grenade (1) et les Contras dans l'affaire du Nicaragua (2). Le Président Reagan les a congédiés, et ils ont été poursuivis mais par la suite graciés par le successeur de Reagan, George Bush.

Installés dans les think-tanks et protégés par l'argent israélien et le complexe militaire/sécurité, les néoconservateurs ont resurgi sous l'administration Clinton et ont conçu l'éclatement de la Yougoslavie, la guerre contre la Serbie et l'expansion de l'OTAN aux frontières de la Russie.
Propaganda

L'officine de propagande de l'OTAN : l'Atlantic Council

© Inconnu
« Idées, Influence, Impact. » Thinktank ou machine de guerre?
Fondé en 1961, l'Atlantic Council (Conseil de l'Atlantique) se proclame « cercle de réflexion atlantiste influent auprès de l'OTAN » . L'Atlantic Council publie des documents favorables à la coopération transatlantique et internationale. Il déclare encourager ainsi le libre-échange entre les deux continents et, dans une moindre mesure, avec le reste du monde.

Selon sa charte, l'Atlantic Council est, depuis sa création, une institution non partisane, avec des membres modérés des deux tendances « gauche et droite ». En dépit de ses connexions, le Conseil se dit indépendant du gouvernement des États-Unis et de l'OTAN.

Qui sont ses intervenants ?

Très présent sur ce forum, Zbigniew Brzezinski est le géostratège qui a conseillé les présidents Jimmy Carter, George W. Bush et Barack Obama. L'Atlantic Council offre à Zbigniew Brzezinski une tribune permanente, lui permettant par exemple de rabâcher sans relâche son couplet favori du moment : « il est dans l'intérêt des américains que l'occident arme l'Ukraine » .
Gold Coins

Passerelles entre politique et haute finance : quelques exemples

© Inconnu
Le lien étroit entre les gouvernants et le grand Capital n'est plus dissimulé. À la tête de plusieurs gouvernements, placés à des postes ministériels importants ou à la présidence de la BCE, se trouvent des hommes directement issus du monde de la haute finance, à commencer par la banque d'affaires Goldman Sachs. Certains hommes politiques de premier plan sont récompensés par un poste dans le secteur privé une fois qu'ils ont accompli leurs bons offices pour le grand Capital. Ce n'est pas nouveau, mais le phénomène devient plus visible et s'amplifie rapidement. On peut parler de véritables vases communicants et transparents.

DSK

Le socialiste français Dominique Strauss-Kahn (DSK), ministre de l'Économie et des Finances à la fin des années 1990, puis directeur général du FMI (2007-2011), est devenu en 2013 président du conseil d'administration du Groupe Anatevka, rebaptisé « Leyne, Strauss-Kahn and Partners, Compagnie Financière » (LSK), pour y développer une activité de banque d'affaires internationale. Depuis qu'il a dû démissionner de la direction du FMI en 2011 en raison d'accusations d'agression sexuelle, DSK conseille différents gouvernements étrangers, notamment la Serbie et le Soudan du Sud, et plusieurs entreprises, telles que la Banque russe de développement des régions, le Russian Direct Investment Fund, la National Credit Bank et un consortium de banques marocaines. LSK, anciennement Anatevka Compagnie Financière, compte une centaine d'employés répartis dans six pays (Luxembourg, Belgique, Monaco, Israël, Suisse, Roumanie) dont plusieurs sont des paradis fiscaux notoires.
Propaganda

Climat : les marchands d'apocalypse toujours aussi hystériques

© Inconnu
Cette fois, c'est parti. Le rouleau compresseur de la désinformation climatique s'est mis en branle et, dans les jours, les semaines et les mois qui vont suivre, va nous laminer sous le poids de ses annonces climato-cataclysmiques. Un vrai festival de terreur-fiction surréaliste nous attend.

Et pourtant, la période estivale avait été paisible : pas un zélote du brûlot mondial à l'horizon. Il faut dire que le temps, assez peu avenant, n'était guère propice aux élucubrations sur un hypothétique réchauffement climatique. Hélas, comme les hirondelles sont annonciatrices du printemps, la fin de l'été nous a apporté le retour des prédicateurs de l'apocalypse climatique.

Le coup de semonce a été donné fin août à Montréal. Initié par l'Organisation météorologique mondiale qui, contrairement à son nom, n'est pas une organisation scientifique mais bien une branche politique de l'ONU impliquée notamment dans la création du GIEC, s'est tenu un congrès dont les conclusions sont tout simplement cataclysmiques.
Cult

L'avocat de Dieudonné, François Danglehant, interpellé, détenu et interdit d'exercer

Dieudonné, Danglehant

François Danglehant et Dieudonné
Les forces de l'ordre sont venues interpeller François Danglehant, l'avocat de Dieudonné, à 6h du matin sur les ordres de deux juges d'instruction. François Danglehant explique dans une vidéo, ce qu'il en est.

Plus d'information : François Danglehant Avocat
Top