Les Maîtres du Monde
Carte


Bomb

L'Europe c'est la guerre ! Les waffen SS du Maïdan en Ukraine vont se déployer dans Slaviansk

Le bataillon de réserve de la Garde nationale de l'Ukraine, va être envoyé le mardi 15 avril pour des missions de combat dans le district de Slaviansk, de la région de Donetsk. C'est ce qu'a déclaré déclaré le vice-ministre de l'intérieur de ukrainien Mykola Velitchkovitch, comme en rend compte le département des relations publiques du ministère de l'intérieur de l'Ukraine.
waffen SS du maïdan
© Inconnu
Dans le bataillon, on compte 350 militaires de réserve et membres de la milice « autodéfense de Maïdan » ayant subi une instruction militaire au centre de formation de Novye Petrivtsi .

« Aujourd'hui, à 09h00 la mobilisation du bataillon a été déclarée, maintenant combattants arrivent aux points de rassemblement chargés de leur délivrer des uniformes et des armes », a dit Velitchkovitch.

« La tâche principale du bataillon sera de réprimer les actes terroristes, de réduire les poches localisées de séparatisme et de contrôler la situation dans la région », a déclaré le vice-ministre.
Chalkboard

Technocratie - Les Français ne le savent peut-être pas encore : la Cour de Justice européenne reconnaît implicitement l'abrogation du monopole de la sécurité sociale

Quand la sécu fait boum, illustration

Le 3 octobre 2013, le coup de grâce a été porté par la Cour de Justice européenne qui reconnaît implicitement l'abrogation du monopole de la Sécurité sociale.


Les Français ne le savent pas encore mais leur modèle soviétique a vécu. Hormis une poignée de militants du mouvement de libération de la protection sociale (MLPS), lancée par le docteur Claude Reichman, l'immense majorité des Français espèrent que leur chère sécurité sociale tant endettée survivra quelques temps encore. Les représentants de la nation s'apprêtent à voter des hausses considérables d'impôts sur l'épargne des ménages pour maintenir artificiellement en vie la momie que le monde entier nous envie. Les nostalgiques en Russie ont la leur bien réelle sur la place rouge de Moscou, les Français la leur dans leur cœur avec les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 concoctées par Pierre Laroque (1907-1997) qu'ils auraient dû momifier et exposer sur la place de la Concorde tant est considérable l'influence de ce technocrate sur notre nation.

Les connaisseurs savent que notre régime collectiviste ne peut perdurer pour une raison fort simple. Il est impossible de conserver un modèle fort généreux avec l'argent des riches dans un monde bâti sur la concurrence. Pour perpétuer ce régime que le monde entier nous envie, il aurait fallu fermer les frontières comme à Cuba, Berlin ou Pyongyang. Pour une raison qui nous échappe à nous libéraux de la première heure, la France a ratifié deux traités européens : l'Acte Unique parachevant le marché intérieur en 1986, et le traité de Maastricht en 1992. Elle s'est tiré ainsi une balle dans chaque pied. Pourtant, les politiciens de toute tendance politique confondue auront menti jusqu'au bout aux Français en leur promettant que leur chère sécurité sociale ne serait jamais remise en cause. L'État a résisté à tous les coups de boutoir de gens déterminés à faire appliquer les directives européennes dans notre pays.
Bomb

Risque de guerre civile en Ukraine - Le régime pro-étasunien menace de réprimer dans le sang les manifestants de l'est du pays


Néo Nazis ukrainiens
L'Ukraine est au bord de la guerre civile, le régime pro-occidental non élu qui a pris le pouvoir ce février à Kiev menace de lancer une répression sanglante contre les manifestants qui occupent les bureaux de l'exécutif local dans des villes des parties traditionnellement pro-russes de l'Ukraine orientale.

Les manifestants demandent un référendum pour faire de l'Ukraine une fédération et limiter l'autorité du nouveau régime d'extrême droite à Kiev. Certains manifestants ont également appelé leur région à voter pour une annexion à la Russie, comme l'a fait l'ex-région ukrainienne de Crimée le mois dernier ou l'ont déclaré des «républiques populaires» indépendantes à Donetsk et Kharkiv.

Andrei Senchenko, le directeur adjoint de l'administration présidentielle à Kiev, a déclaré que les forces de sécurité de son régime pourraient « tirer pour tuer » si les manifestants n'abandonnaient pas les bâtiments à Donetsk, Luhansk et Kharkiv avant le 11 avril.

Les menaces de Senchenko font écho à celles d'Irina Farion, une députée du parti la Patrie du premier ministre Arseniy Yatsenyuk soutenu par les États-Unis. Elle a exigé la mort des manifestants en disant: «La réaction d'aujourd'hui est inacceptable. Les mesures devraient être bien plus fortes. Nos gens ont payé de leur vie. C'est pourquoi ces créatures qui arrivent ici ne méritent que la mort.»
Eiffel Tower

François Hollande se révèle


D’anciens ministres de Jean-Marc Ayrault forment le nouveau gouvernement de Manuel Valls. Seuls deux sont remplacés.
L'opinion publique française a accueilli avec scepticisme la nomination d'un nouveau gouvernement après la défaite électorale des socialistes aux élections municipales. Elle accepte avec résignation les réformes annoncées dans l'intérêt économique général. En réalité, observe Thierry Meyssan, le changement de gouvernement n'a rien à voir ni avec l'échec économique, ni avec l'occasion présentée par cette défaite électorale, mais reproduit un exemple historique permettant au président Hollande de révéler progressivement ses choix politiques personnels. De même la réforme territoriale, telle qu'envisagée, n'a rien à voir avec des économies budgétaires, mais avec le projet de liquidation de la République française.

Présenté comme une réponse à la défaite socialiste aux élections municipales des 23 et 30 mars 2014, le nouveau gouvernement de Manuel Valls acte en réalité le virage opéré par François Hollande lors de sa conférence de presse du 14 janvier. Le président, élu comme ancien Premier secrétaire du Parti socialiste, ne réfute pas le modèle du colonisateur Jules Ferry dont il s'est inspiré jusqu'ici, mais veut en plus y ajouter le modèle des relations avec les grandes entreprises du chancelier allemand Gerhard Schröder.

Lors de son intronisation, le président Hollande plaça son quinquennat sous les auspices de Jules Ferry (1832-1893) qui défendit les intérêts du grand capital français en développant le colonialisme [1]. L'auguste socialiste rendit aussi l'école laïque gratuite et obligatoire pour que les « hussards noirs » (c'est-à-dire les instituteurs et non pas les sergents recruteurs) y forment les jeunes Français afin qu'ils deviennent les soldats de l'expansion coloniale et de la Première Guerre mondiale. Simultanément, Jules Ferry enclencha une lutte contre l'Église catholique, détournant ainsi la colère des classes opprimées de la haute bourgeoisie vers le clergé.

La première partie du mandat de François Hollande fut donc marquée par la relance de la guerre en Syrie - dont Nicolas Sarkozy s'était retiré après la chute de l'Émirat islamique de Baba Amr - [2], l'intervention au Mali à la demande du président mis en place par la France [3], puis l'intervention en République centrafricaine [4]. Toutes ces aventures furent coordonnées depuis l'Élysée, souvent contre l'avis de l'état-major interarmes et du ministre de la Défense, par le chef de cabinet militaire, le général traditionaliste Benoît Puga [5].
Pistol

Choix politique fondamental - Le réarmement militaire massif en Allemagne

© Inconnu
Le gouvernement allemand utilise l'escalade du conflit entre l'OTAN et la Russie pour opérer un réarmement militaire massif. C'est ce que souligne un article paru dans la dernière édition de l'hebdomadaire Der Spiegel. La photo de couverture de l'article résume la situation. La ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, tout sourire devant un char, est entourée de soldats de l'armée allemande armés jusqu'aux dents. C'est l'horrible sourire du militarisme allemand qui tente de revenir sur la scène mondiale après avoir mené deux guerres mondiales et commis des crimes épouvantables.

Sous le titre cynique « Les léopards vivent plus longtemps, » allusion aux chars de combat allemands portant ce nom, l'article donne un aperçu sur les projets militaires de l'occident. L'OTAN va être transformée en une alliance antirusse et étendre considérablement sa sphère d'influence en Europe de l'Est. C'est en cela, que l'Allemagne joue un rôle crucial. Les politiciens et stratèges militaires allemands en vue réclament un massif programme de réarmement de l'armée. Selon le Spiegel, « On ne peut arrêter le débat, et l'industrie de l'armement sent là une bonne occasion de faire des affaires. »

L'article examine tout d'abord les choix politiques fondamentaux des puissances impérialistes qui, une fois de plus, empruntent la voie de la confrontation ouverte avec la Russie. Il décrit ensuite les conséquences qui en résulteront pour l'Allemagne.
Headphones

Interview - Dr Colin Ross : Mind-Control, Greenbaum, Paperclip, MK-Ultra, Psychotronique...

Dans son livre The CIA Doctors, le Dr Ross apporte la preuve, sur la base de 15 000 pages de documents obtenues de la CIA grâce à la Loi sur la Liberté de l'Information, que des psychiatres américains ont procédé à des violations généralisées, systématiques, des Droits de l'Homme ces 65 dernières années. Il prouve également que le « super espion » du Candidat Mandchou est un fait, pas de la fiction. Il décrit les expériences réalisées par des psychiatres pour créer de l'amnésie, de nouvelles identités, des codes d'accès hypnotiques et de nouveaux souvenirs dans les esprits des sujets d'expérimentation.

dr Colin Ross - Interview Sott
© sott.net
Dans The Great Psychiatry Scam, le Dr Ross apporte des preuves que la psychiatrie moderne est en réalité une pseudo-science dont nombre des principales thèses acceptées sur les causes des maladies mentales humaines sont en fait réfutées par les expériences et les recherches en psychiatrie.

Commentaire: Voir aussi pour la retranscription complète la Radio Interactive SOTT - Interview du Dr Colin Ross : les médecins de la CIA et l'escroquerie de la psychiatrie et Colin Ross sur les personnalités multiples des stars

Star of David

Scandales - Le monstre de la colline

© Flash90/File
Sheldon Adelson
Il n'y a rien de mieux qu'un scandale chaque semaine. Un scandale un peu épicé pas­sionne les gens, mobilise les médias, dis­trait nos esprits de ques­tions comme la guerre et la paix, l'occupation et l'apartheid. C'est comme "panem et cir­censes" (du pain et des jeux) dans la Rome antique.

Cette semaine plu­sieurs scan­dales nous ont occupés. Ehoud Olmert, ancien Premier ministre, a été reconnu cou­pable d'avoir reçu d'énormes pots-​​de-​​vin lorsqu'il était maire de Jéru­salem. Il a été payé pour donner son accord à un mons­trueux com­plexe immo­bilier sur la plus haute colline de Jérusalem-​​ouest, visible de très loin.

Comme si cela ne suf­fisait pas, Sylvan Shalom, ministre du gou­ver­nement cou­vrant une demi-​​douzaine de fonc­tions, fut sus­pecté d'agressions sexuelles. Une ancienne secré­taire s'est rappelé qu'il y a quinze ans il l'avait agressée dans sa chambre d'hôtel.
USA

Impérialisme - 2014 s'annonce comme une année de vérité pour les États-Unis

Traduit de l'anglais par Avic pour Réseau International

dollar, cours de l'or
© Inconnu
Deux pressions sont en train de se mettre en place sur le dollar américain. L'une vient de la baisse de la capacité de la Réserve fédérale à truquer le prix de l'or, parce que les approvisionnements en or occidentaux se ratatinent et que les marchés connaissent de plus en plus ces manipulations illégales des prix par la Fed. La preuve de la sous-évaluation des énormes quantités de transactions à découvert sur le marché à terme de l'or papier, à certains moments de la journée où la négociation est mince, est sans équivoque. Il est devenu évident que le prix de l'or est truqué sur le marché des contrats à terme afin de protéger la valeur du dollar contre le QE (NDT : Quantitative easing - l'assouplissement quantitatif, ou la planche à billets).

L'autre pression résulte des menaces insensées de sanctions du régime Obama contre la Russie. D'autres pays ne sont plus disposés à tolérer les abus de Washington de l'étalon mondial du dollar. Washington utilise le système de paiement international basé sur le dollar pour infliger des dégâts aux économies des pays qui résistent à son hégémonie politique.

La Russie et la Chine en ont assez. Comme je l'ai signalé et comme le rapporte Peter Koenig ici http://www.informationclearinghouse.info/article38165.htm, la Russie et la Chine sont en train de déconnecter leur commerce international du dollar. Désormais, la Russie va effectuer ses échanges, y compris la vente de pétrole et de gaz naturel vers l'Europe, en roubles et dans les monnaies de ses partenaires du BRICS.
Stop

Le Conseil de l'Europe barre la volonté de la France d'exporter son modèle « antisecte »

Le rapport controversé du député français Rudy Salles sur "la Protection des mineurs contre les excès de sectes" a été rejeté le 10 avril 2014 par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

> Texte de la résolution adoptée.

> Le rapport repoussé de Rudy Salles.

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a profondément modifié la résolution attachée au projet de rapport de Rudy Salles et a rejeté son projet de recommandation. Ainsi, le projet français de créer un « Observatoire européen sur les sectes » et de forger un «consensus européen» sur la question a échoué.
Snakes in Suits

Hausse de la délinquance, baisse des libertés... le vrai bilan de Manuel Valls

Aucun ministre de l'Intérieur, en seulement deux ans d'exercice, n'aura contribué à faire reculer à ce point la démocratie et les libertés publiques dans notre pays. Il est vrai que l'autoritarisme étatique est une tendance lourde des politiques occidentales depuis les attentats du 11 septembre mais Manuel Valls a déployé un zèle particulier dans ce domaine, au détriment de la vraie protection des citoyens qui était pourtant sa mission première. Dissolution de groupes contestataires, censure de twitter, atteintes à la liberté d'expression publique, répressions musclées des manifestants, surveillance du Net, multiplication des radars routiers,... ses exploits en matière de contrôle des citoyens contrastent singulièrement avec les résultats médiocres de son bilan de sécurité publique. De là à penser que sa vraie priorité n'est pas la lutte contre la délinquance mais la répression des oppositions à la politique menée par le gouvernement, il n'y a qu'un pas... que l'on peut aisément franchir.

Hausse des vols et des agressions contre les personnes

Les dernières statistiques de délinquance montrent une hausse des agressions constatées par la police et la gendarmerie contres les personnes et les biens : violences sexuelles : + 10,5 % entre 2012 et 2013, atteintes à l'intégrité physique : + 2,9 %, grande criminalité : + 5,2 %, vols à main armée contre des commerces : + 8,4 %, règlements de compte : + 10 %, cambriolages : + 9,3 %. Toutes les familles d'infraction évoluent dans le rouge... à l'exception notable des entrées et séjours illégaux constatés sur le territoire français qui voient leur nombre divisé par deux au cours de la période. Il est vrai que des changements administratifs peuvent expliquer une partie de la baisse observée : la décision de la cour de cassation de juillet 2012 qui réduit fortement l'usage de la garde à vue en cas de séjour irrégulier a pour effet de dépénaliser un certain nombre de procédures d'éloignement. Elle a évidemment un impact très lourd sur la statistique des délits du droit au séjour comme le souligne le communiqué du Ministère. Pour ce qui est de l'ensemble des crimes et délits, l'Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) invoque la mise en place d'un nouvel outil pour recueillir les faits constatés qui fausse les dernières statistiques (en ouvrant des champs d'enregistrement supplémentaires) et qui empêche toute comparaison fiable avec les chiffres antérieurs. Là encore on peut penser que la modernisation des logiciels de saisie explique une partie de la hausse constatée, peu vraisemblablement la totalité.
Top