NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Les Maîtres du Monde
Carte


Bomb

Ce que les médias ne vous diront pas au sujet du vol MH17 de la Malaysian Airlines.



MH17 crash
Quelques jours après l'accident tragique d'un vol de la Malaysian Airlines sur l'est de l'Ukraine, les politiciens et les médias occidentaux se sont réunis pour diffuser une propagande maximale autour de la catastrophe. Cela doit être la Russie; il doit s'agir de Poutine, ont-ils dit. Le président Obama a tenu une conférence de presse pour déclamer - avant même une enquête - que les rebelles pro-russes dans la région étaient les premiers responsables. Son ambassadeur à l'ONU, Samantha Power, a fait de même au Conseil de sécurité des Nations unies - juste un jour après l'accident !

Alors que les médias occidentaux se précipitent pour répéter la propagande du gouvernement états-unien sur l'événement, il y a quelques éléments d'informations qu'ils ne signaleront pas.

Ils ne vont pas rapporter que la crise en Ukraine a commencé à la fin de l'année dernière, lorsque des manifestants soutenus par l'UE et les États-Unis ont comploté pour renverser le président ukrainien élu, Viktor Ianoukovitch. Sans le soutien US au « changement de régime », il est peu probable que des centaines de personnes auraient été tués lors des troubles qui ont suivi. De même le crash de la Malaysian Airlines ne serait pas arrivé.
Snakes in Suits

Holocauste nucléaire planifié par Washington?

Traduction : Résistance 71

© Inconnu
Les gouvernements européens et les médias occidentaux ont placé le monde dans un grand risque en permettant la propagande de Washington et l'agression contre la Russie.

Washington a réussi à utiliser d'évidents mensonges pour diaboliser la Russie en tant que pays agressif et dangereux, mené par un nouvel Hitler ou Staline et ce de la même façon que Washington avait réussi à diaboliser Saddam Hussein en Irak, les Talibans en Afghanistan, Kadhafi en Libye, Al-Assad en Syrie et Chavez au Vénézuéla, sans parler bien sûr de l'Iran.

Les véritables démons par contre, les Clinton, Bush, Obama sont « les gens exceptionnels et indispensables » se situant bien au dessus de toute diabolisation. Leurs véritables crimes plus horribles les uns que les autres ne sont pas remarqués tandis que des crimes fictifs sont attribués aux gens et aux pays non-exceptionnels et non-indispensables.
Eye 1

« Moralité » psychopathique : la vérité derrière le kidnapping et le meurtre des trois ados israéliens.

fr israel défense

« Vous voyez ! On ne fait que se défendre »
Tandis que le public était largement distrait par les nouvelles des scores dans le match Allemagne-Brésil de la Coupe du Monde, un autre jeu à score élevé, reconnu moins important, se déroulait entre Israël et la Palestine. Tandis que le Brésil perdait 7 à 1 contre l'Allemagne, jusqu'ici, les pertes palestiniennes contre Israël avoisinaient les 100 à 0, sans fin en vue au carnage.

Il y a une semaine de cela, j'exprimais mes doutes concernant le timing du kidnapping et du meurtre des trois adolescents israéliens. Depuis lors, de plus amples détails ont été mis en lumière confirmant que le kidnapping était selon toute vraisemblance une campagne de propagande du gouvernement israélien orchestrée avec soin et destinée à détruire l'unité gouvernementale Fatah/Hamas, diaboliser les Palestiniens comme étant des « terroristes », et, comme toujours, donner aux psychopathes de Tel Aviv une autre opportunité de réduire en pièces les femmes et les enfants palestiniens.
Quenelle

Kokopelli, le tout petit semencier qui se bat contre les géants de l'agrolimentaire

© Pascal Guyot
Un employé transporte des semences dans les locaux de l'association Kokopelli, le 25 janvier 2007 à Alès
Depuis 15 ans, Kokopelli se bat contre les géants de l'agroalimentaire pour défendre les semences non homologuées. Et si l'association a perdu nombre de batailles judiciaires, elle a gagné en contrepartie une notoriété considérable qui a décuplé la popularité des variétés rares.
L'association, qui vient de quitter ses locaux historiques dans le Gard pour s'installer au Mas d'Azil, petite commune des Pyrénées ariégeoises, milite pour la conservation et la commercialisation de semences anciennes ou modernes mais libres de droits et reproductibles, face à une industrie qu'elle accuse de confisquer le patrimoine végétal au détriment de la biodiversité.

Avec son 1,8 million d'euros de chiffres d'affaires, « Kokopelli c'est une minuscule goutte d'eau dans le marché des semences mais son travail a fait bouger les lignes », commente Blanche Magarinos-Rey, l'avocate de l'association qui doit son nom à un personnage de la mythologie amérindienne synonyme de fertilité. « Elle a inspiré tout un tas d'opérateurs qui surfent sur l'engouement pour les variétés anciennes et la redécouverte du patrimoine culinaire ».
Dollar

Fin de l'empire américain : la livre turque remporte le match contre le dollar

A l'issue d'une rencontre entre le ministre du Développement économique de Russie Alekseï Oulioukaev et son homologue turc Nihat Zeybekci en marge du G20 des entrepreneurs en Australie Ankara a proposé à Moscou de passer aux règlements en roubles et en livres turques.

Selon les experts, une des raisons de l'abandon du dollar est la position de l'administration américaine. Plus particulièrement ses décisions imprévisibles sur des sanctions unilatérales contre de tels ou tels participants au marché international.

Le professeur Oya Akgönenç Mugisuddin, chef de chaire des relations internationales de l'Université Ufuk d'Ankara et docteur ès sciences politiques, a confié à La Voix de la Russie son opinion sur l'impact de ces sanctions unilatérales sur la situation dans le monde.
Bomb

30 obus de mortier tombés en territoire russe

Une trentaine d'obus de mortier tirés par les forces régulières ukrainiennes sont tombés aujourd'hui en territoire russe sans faire ni dégâts, ni victimes, affirme un responsable du FSB (ex-KGB) cité par l'agence de presse russe Interax.

D'après Vassili Malaïev, représentant régional de la branche du FSB dédiée à la sécurité aux frontières, l'incident s'est produit dans un village de la province de Rostov, qui jouxte l'est de l'Ukraine.

Les autorités russes et ukrainiennes s'accusent mutuellement de tirs transfrontaliers; Kiev affirme que des missiles tirés depuis le territoire russe ont abattu mercredi deux chasseurs de l'armée de l'air engagés dans la lutte contre les séparatistes pro-russes.
Propaganda

Médias : Encore plus de censure sur les enfants bombardés par Tsahal

A propos des 4 gamins qui ont été bombardés par Tsahal alors qu'ils jouaient sur la plage, BFM-WC a trouvé le moyen de ne pas en dire un seul mot ! ! ! ! J'ai regardé exprès pendant 2 heures d'affilé. Dingue ! I-Tele en revanche en a parlé, mais très vite. Ben oui, quatre mômes qui explosent avec leur ballon en plein jour, c'est pas commun. Surtout que les gens de Tsahal sont équipés de jumelles.

Israeli targets children at the beach
© Reuters
Un homme sur la plage de Gaza porte un enfant à la suite du pilonnage d'Israël
Sur les télévisions américaines, une journaliste de CNN (qui a traité Tsahal d'ordures à propos du meurtre des 4 enfants sur Tweeter) a été censurée par sa rédaction, et un autre journaliste de NBC, qui a assisté en direct au meurtre des gamins, a été rappelé immédiatement. Aussitôt la chaîne NBC s'est retrouvée avec des milliers de mails hurlant à la censure. NBC, effrayée, l'a du coup renvoyé à Gaza. Ici leur mot d'excuse sur la page FB de Ayman Mohyeldin : " (...) his invaluable and well-documented contribution to the story on the deaths of the four Palestinian children on Wednesday. As with any news team in conflict zones, deployments are constantly reassessed. We've carefully considered our deployment decisions and we will be sending Ayman back to Gaza over the weekend"", lire ici le Business Insider, et encore ici où un photographe du NYT explique la situation.
Newspaper

L'armée US admet dépenser des millions dans l'étude de la manipulation des réseaux sociaux

Traduit par Dominique

C'est une partie d'un effort à long terme pour propager de la propagande sur Internet NDT : Ou comment Goebbels devient un amateur en comparaison de l'Oncle Sam ; comment utiliser la technologie pour transformer la propagande en une pseudo-science plus totalitaire que cognitive.


The Guardian a rapporté :

[(Les activités d'utilisateurs de Twitter et d'autres services de média sociaux furent enregistrés et analysés dans le cadre d'un projet majeur financé par l'armée US, dans un programme qui couvre des faits similaires à l'expérience controversée de Facebook afin de déterminer comment contrôler les émotions par la manipulation des fils de nouvelles.

Des chercheurs financés directement ou indirectement par le département de la recherche militaire de Département US de la Défense Militaire, connu comme Darpa, ont impliqués des utilisateurs des plus grands sites internet comme Facebook, Twitter, Pinterest et Kickstarter, dans des études des connections sociales et de la façon dont les messages se diffusent.

***

Plusieurs des études financées par le Département ont été plus loin que le simple monitoring de ce que les utilisateurs communiquent d'eux-mêmes, et elles ont compris l'envoi de messages à des participant inconscients du fait qu'ils étaient étudiés afin de pister et d'étudier comment ils répondaient.
Snakes in Suits

Quand les victimes civiles redeviennet le véritable objectif des guerres

© Eros Sana/Collectif OEIL juillet 2014
Qalandia est le check point qui permet le passage de Ramallah à Jérusalem. Un grand nombre d’habitants de la principale ville palestinienne y passe pour aller travailler ou chercher un emploi, retrouver des proches ou, simplement, aller prier à la mosquée al-Aqsa.
Les bombes pleuvent sur Gaza, tuant en grande majorité des civils. Les Nations Unies viennent de condamner les violations des droits de l'Homme par l'armée israélienne, dont les tactiques militaires vont à l'encontre du droit international. Celle-ci argue de sa « retenue » ou de sa « moralité ». Mais coups de téléphone d'avertissement et tirs de « missiles préventifs » ne suffisent pas à dédouaner des morts causés par ces frappes. « Aujourd'hui près de 80% de toutes les victimes de guerre sont des civils », explique la chercheuse britannique Mary Kaldor. « Les effets collatéraux indésirables et illégitimes des anciennes guerres sont devenus le principal mode de combat des nouvelles guerres ». Frapper les civils redevient un objectif stratégique pour affaiblir l'adversaire, plus qu'un « dommage collatéral ». Reportage.

« Les forces de défense israéliennes devraient avoir le prix Nobel de la paix », affirme le 22 juillet l'ambassadeur d'Israël aux États-Unis. Tsahal, « l'armée de défense d'Israël », se bat, selon lui, « avec une retenue inimaginable » dans la bande de Gaza. Le 20 juillet, Avigdor Liberman, ministre des Affaires Étrangères du gouvernement Netanyahou et leader d'extrême-droite, déclare que l'armée israélienne est « l'armée la plus morale et la plus courageuse au monde ».
Chess

Poutine exprime sa vision sur la stratégie des Etats-Unis et sur l'Ukraine

Vladimir Poutine répond à des questions de journalistes russes après ses visites à Cuba, au Nicaragua, en Argentine et au Brésil - Brasilia, 17 juillet 2014

Traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

Interview complète : http://eng.news.kremlin.ru/transcripts/22683

Poutine
VLADIMIR POUTINE : Bonjour, ou bonsoir. Quel fuseau horaire suivons-nous ?

JOURNALISTES : Bonsoir !

QUESTION : La première question concerne des nouvelles récentes. Les Etats-Unis ont imposé de nouvelles sanctions à la Russie...

VLADIMIR POUTINE : Vraiment ?

QUESTION : Vous avez déjà déclaré plus tôt que la Russie mettrait peut-être en place des mesures de rétorsion. Quelle sera la réponse cette fois ?

VLADIMIR POUTINE: Nous devons d'abord voir ce que ces sanctions entraînent; nous devrons examiner cela calmement, sans agitation. En général, je tiens à dire que malheureusement, ceux qui planifient les actions de politique étrangère des États-Unis - ce n'est pas une observation récente mais concernant les 10-15 dernières années - mènent une politique étrangère agressive et, à mon avis, qui manque de professionnalisme, parce que quoi qu'ils fassent, il y a des problèmes partout.

Il suffit de regarder: il y a des problèmes en Afghanistan; l'Irak est en train de s'effondrer; la Libye est en train de s'effondrer. Si le général el-Sisi n'avait pas pris le contrôle de l'Egypte, l'Egypte serait probablement elle aussi dans la tourmente à présent. En Afrique, il y a des problèmes dans de nombreux pays. Ils se sont impliqués en Ukraine, et il y a des problèmes là-bas aussi.

Il serait bon que tout le monde comprenne que nous devons nous appuyer sur les principes fondamentaux du droit international et du droit local, et traiter les Etats et la constitutionnalité avec beaucoup de soin, en particulier dans les pays qui viennent tout juste de se redresser, où le système politique est encore assez jeune et immature, et où l'économie est encore en voie de développement.

[...]
Top