Les Maîtres du Monde
Carte

Dollars

Union Européenne et gaz de schiste : contre l'environnement, pour les multinationales

Image
© Inconnu
Le journal en ligne Bastamag révèle que la Commission Européenne fait pression pour lancer l'exploitation des gaz de schistes. Elle vient ainsi de créer un groupe de travail affin de collecter des informations en vue de l'exploitation.

Sans surprise la grande majorité des « experts » sont issus de l'industrie pétrolière et gazière et le groupe a pour but de "rendre l'attitude des citoyens plus pragmatique et favorable aux gaz de schiste" . C'est donc à cela que les fonds publics (plusieurs milliards versés par les travailleurs français) de l'UE servent : financer les campagnes de propagande des monopoles capitalistes.

Pourtant, les travailleurs des différents pays européens sont massivement opposés à la destruction de l'environnement pour installer des forages de fracturations hydrauliques destinés à remplir les poches des grands monopoles pétroliers privés (Total, Shell, Exon ....). Rappelons que l'UE a déjà exempté d'études d'impact environnementales spécifiques ces activités. les ONG dénoncent déjà la grande dépendance des experts du groupe de travail à ces multinationales de la classe capitaliste :

Cow Skull

TAFTA : qualité de la viande, conditions d'élevage

Image
© Inconnu
Nous savons aujourd'hui que le Traité de libre échange entre l'Union européenne et les États Unis (le désormais fameux TAFTA) va dérouler le tapis rouge aux entreprises multinationales des deux côtés de l'Atlantique, remettant en cause les droits sociaux et environnementaux de l'ensemble des citoyens européens et américains. Mais si un certain nombre d'aspects du Traité transatlantique ont été jusqu'à présent abordés grâce à la mobilisation de l'opinion publique, très peu de choses ont été dites sur l'impact que le TAFTA aura sur les animaux d'élevage. Or c'est une question écologique très importante pour notre santé, notre environnement et pour la condition animale.

Tout d'abord, le TAFTA, en cherchant à supprimer les barrières commerciales non-tarifaires entre l'Union européenne et les États-Unis, représente un risque de révision à la baisse des normes régulant les conditions d'élevage des animaux. La situation européenne en la matière, certes non idéale, est plus avancée que dans les autres pays. L'UE régule la protection des animaux « de la ferme à l'assiette », c'est à dire sur l'ensemble des étapes de la production (élevage, transport et abattage). Elle interdit les hormones de croissance et est nettement moins tolérante avec les aliments génétiquement modifiés et les antibiotiques que les États-Unis. De plus, depuis 2013, l'UE interdit l'expérimentation animale pour les produits cosmétiques, ainsi que l'importation de produits qui ont été testés sur les animaux.

Magnify

Kerry en Russie ! Une volte-face américaine ?

Traduction : jj, relu par Diane

Image
© Inconnu
Sauf si vous lisez le russe ou surveillez la blogosphère libre, vous pourriez ne pas avoir remarqué cela, mais quelque chose de grand vient de se passer en Russie : Kerry, Nuland et une importante délégation du Département d'État se sont déplacés jusqu'à Sotchi, en Russie, où ils ont rencontré le ministre des Affaires étrangères Lavrov et le président Poutine.

Ils ont passé plus de quatre heures avec ce dernier. Non seulement cela, mais Kerry a fait quelques remarques plutôt intéressantes, en disant que l'accord de Minsk-2 était la seule façon d'avancer et qu'il mettait fortement en garde Porochenko contre l'idée de renouveler les opérations militaires.

Dire que cette évolution est étonnante serait un euphémisme. Pour commencer, cela signifie que le soi-disant isolement de la Russie est maintenant officiellement terminé, même pour l'Empire indispensable. Ensuite, et pour autant que je sache, il s'agit de la première reconnaissance officielle des accords de Minsk par les États-Unis. Ceci est plutôt humiliant étant donné que l'accord a été négocié sans eux.

Cow Skull

Fusion Monsanto/Syngenta : la naissance d'un super-monstre pour bientôt ?

Image
© sakhorn/Shutterstock
Une fois associées, les deux entreprises constitueraient une multinationale de l'agrobusiness, unique et monstrueuse, un colosse qui contrôlerait un tiers du marché des pesticides qui s'élevait à 57 milliards l'an dernier ainsi que 45 % du marché mondial des semences !

Monsanto a été un des géants de la chimie, mais depuis quelques temps, la multinationale préférait se présenter comme une « entreprise de l'agriculture durable ». Finies les années 70 et leurs tragiques errements, comme le PCB et l'Agent orange. Si l'on en croit le site internet de la multinationale, le nouveau Monsanto « utilise la sélection végétale et les biotechnologies pour créer de nouvelles semences qui donnent des plantes plus fortes, plus robustes et qui nécessitent moins de ressources ».

Mais le discours pourrait bien changer si Monsanto réussit à acheter son rival suisse, le géant des pesticides Syngenta. Le vendredi 8 mai, la direction de Syngenta rejetait l'offre publique d'acquisition. Mais l'affaire n'est certainement pas close. Jeudi après-midi, le prix des actions de Syngenta se maintenait à un niveau supérieur de 20 % à celui qu'elles avaient avant l'offre de Monsanto, une indication claire que les investisseurs estiment un accord tout à fait possible. Comme Helen Thomas du Wall Street Journal le formule, le rejet initial par la direction de Syngenta, de l'offre de Monsanto peut n'être qu'une façon de dire « L'opération est judicieuse, mais Syngenta peut espérer en tirer un meilleur parti ».

Handcuffs

Le dénonciateur de la CIA Jeffrey Sterling condamné à 3,5 ans de prison

Image
L'ex-agent de la CIA Jeffrey Sterling, a été condamné lundi à 42 mois de prison en vertu de la loi sur l'Espionnage. Il a été reconnu coupable de neuf chefs d'accusation dont la divulgation à la presse d'informations sensibles de sécurité nationale.

Sterling écope également deux ans de surveillance supplémentaire après sa future sortie de prison. D'après le journaliste du New York Times Matt Apuzzo, le procureur demandait pour Sterling une peine de prison de plus de 20 ans avant que le juge lui explique qu'une telle peine serait trop sévère.

L'ancien agent, qui a été renvoyé de l'agence au début des années 2000, a été condamné en vertu de la loi sur l'Espionnage pour avoir divulgué au journaliste du New York Times James Risen des informations classifiées concernant une opération de la CIA visant à ralentir le programme nucléaire de l'Iran. La mission est désignée comme l'«opération Merlin» dans l'ouvrage State of War («Etat de guerre») signé par le journaliste en 2006.

USA

Échec du coup d'État US en Macédoine

La Macédoine vient de placer hors d'état de nuire un groupe armé dont elle surveillait les commanditaires depuis au moins huit mois. Elle a prévenu ainsi une nouvelle tentative de coup d'État, planifiée par Washington pour le 17 mai. Il s'agissait d'élargir à la Macédoine le chaos déjà installé en Ukraine de manière à prévenir le passage d'un gazoduc russe vers l'Union européenne.

L'affaire de Kumanavo

La police macédonienne a lancé, le 9 mai 2015, à l'aube, une opération pour arrêter un groupe armé qui s'était infiltré dans le pays et qu'elle soupçonnait de préparer divers attentats.


La police avait évacué la population civile avant de donner l'assaut.


Les suspects ayant ouvert le feu, il s'ensuivit une dure bataille qui fit 14 morts du côté des terroristes et 8 du côté des forces de l'ordre. 30 personnes ont été faites prisonnières. On dénombre quantité de blessés.

Snakes in Suits

La finance : une route vers notre ruine

Traduction : Wayan, relu par jj

Image
© Inconnu
S'excuser et continuer, telle est la ruse utilisée par les sociétés trichant sur leurs impôts. Les banques ne font pas exception. Le scandale HSBC de 2007 où 106 000 clients de plus de 200 pays ont planqué des centaines de millions d'impôts n'a entraîné la condamnation que d'une seule personne. Quand si peu est fait, est ce que cela vient d'une faiblesse des autorités face à des lois financières inextricables ou bien nous cache-t-on quelque chose ?

Le lanceur d'alerte Hervé Falciani a redéfini la compréhension britannique des forces en jeu. Qu'une banque puisse aider un client à frauder en lui proposant un compte secret en Suisse était, à l'époque, inconcevable. Mais cela allait plus loin. Falciani a aussi révélé que beaucoup d'autres banques proposaient les mêmes techniques de fraude.

C'est quelque chose de familier aux États-Unis. En 2012, la Bank Of America s'assurait que ses clients échappent aux taxes sur les profits boursiers tirés des fonds spéculatifs en utilisant une filiale de la banque en Europe, tout cela avec le soutien gouvernemental.

Snakes in Suits

Les Etats-Unis ont besoin de psychiatres

Traduction : Fausto Giudice

Image
© Inconnu
Selon une étude menée il y a quelques années par la Conférence de la Maison Blanche sur la santé mentale un habitant sur cinq des USA souffre de troubles mentaux et les maladies mentales étaient la deuxième cause de décès aux USA.

L'étude ne précisait pas le taux de mortalité provoqué par ces troubles mentaux en dehors des USA, bien que la « folie » US, je pense, ne devrait pas être la seconde, mais la première cause de mort, directement ou indirectement, en Amérique latine, en Asie et en Afrique.

Il s'agit de maladies mentales qui ont presque toujours leur origine dans le portefeuille et qui expliquent aussi pourquoi tant d'enfants pistoleros mitraillent dans les écoles leurs enseignants et camarades, ou les troubles obsessionnels-compulsifs qui maintiennent le blocus de Cuba, ou encore les erreurs et dommages collatéraux provoqués constamment par la schizophrénie militaire US et l'ambition démentielle de leurs gouvernements. Et rien ne laisse présager que les choses se soient améliorées, il y a plutôt de bonnes raisons de penser le contraire.

Le narcissisme US s'exprime de la manière la plus remarquable par l'ignorance, une de ses retombées pour la société et le monde.

Commentaire: Pas de quoi pavoiser évidemment : de nombreuses variantes du même mal existent, partout dans le monde, et personne n'est épargné. La question étant de savoir, à ce stade de folie généralisée, qui sont les moins fous.


Snakes in Suits

France : Hollande en visite chez les terroristes

Image
© Inconnu
François Hollande a donc fait une petite visite en Arabie Saoudite et au Qatar. Il aurait même été autorisé à prendre la parole devant l'assemblée des pays du Golfe. Mais ce même François Hollande a refusé sa présence à la commémoration à Moscou de la victoire contre le nazisme, au motif d'une soi-disant agression de la Russie en Ukraine. C'est donc qu'il choisit ses destinations avec soin en mettant en avant des motivations politiques, voire idéologiques !

Il faut donc bien chercher les motivations intimes qui président à ce voyage. On dit que ce sont les affaires, la vente des fameux Rafale, la perspective de contrats de centrales nucléaires et d'autres choses encore. Bref, il serait motivé par « l'emploi en France ». Balivernes ! Le même « homme d'affaires » refuse la livraison de bateaux commandés et payés par la Russie pour des motifs fumeux et applique des « sanctions » qui mettent en difficulté ce même emploi en France ! Là encore, il y a un choix politique !

Bomb

Révolution colorée en Macédoine: un moyen de saper le Turkish Stream?

Image
Selon un expert serbe, l'attaque terroriste contre la Macédoine ferait partie de la politique américaine appelée à exercer des pressions sur l'Europe.

L'escalade de la violence en Macédoine serait un moyen américain de saper la réalisation du projet de gazoduc Turkish Stream destiné à transporter du gaz russe en Turquie et en Europe, a déclaré mardi à Sputnik l'analyste politique serbe Dusan Prorokovic.
Les événements de Kumanovo "sont plutôt liés au gazoduc Turkish Stream et à la défaite des Etats-Unis en Ukraine qu'aux missions régionales albanaises. On instrumentalise les Albanais pour entraver la construction du Turkish Stream et exercer des pressions américaines sur l'Europe en provoquant un nouveau conflit dans les Balkans. L'idée d'une Grande Albanie redevient populaire, mais elle restera "lettre morte" sans le soutien de l'Otan", a noté M.Prorokovic.
Les combats dans la ville macédonienne de Kumanovo, à la frontière avec le Kosovo, ont fait neuf morts dont un civil et huit policiers, et plus de 40 blessés dont 37 policiers les 9 et 10 mai derniers. Les autorités macédoniennes ont déclaré que le groupe armé qui a attaqué Kumanovo avait été dirigé par cinq Kosovars et que les terroristes préparaient une série d'attaques contre des édifices publics, des usines et des civils. Selon la police macédonienne, les assaillants de Kumanovo étaient des anciens membres de l'Armée de libération du Kosovo (UCK).