NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Les Maîtres du Monde
Carte


Star of David

Agression contre Gaza : comment Israël brise toute resistance politique en France

© Inconnu
C'est désormais officiel, la France est devenue un vassal d'Israël. Les multiples prises de position de François Hollande et de son gouvernement, notamment sur les dossiers syrien, iranien et ukrainien, avaient déjà montré les liens fusionnels, quasi-organiques, qui l'unissaient à l'État hébreu. On se souvient aussi de la véritable déclaration d'amour à Israël faite par celui qui est aujourd'hui premier Ministre. Mais à propos de l'agression israélienne contre Gaza, la veulerie politique a atteint des sommets jusque-là inexplorés quand l'Élysée s'est totalement aligné sur Tel-Aviv en déclarant qu'il appartenait « au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population ». On le saura peu après, déclaration pratiquement dictée par la maison-mère... Ce virage diplomatique qui achève la rupture d'avec la période où la France menait une politique plus équilibrée, est en partie le résultat d'un travail de lobbying agressif mené par les organisations sionistes en France : principalement le CRIF et ses deux bras armé, le Betar et la Ligue de Défense Juive...
Star of David

Israël un « État voyou et criminel »


Plusieurs universitaires et personnalités de par le monde, notamment sur des journaux électroniques, ne cessent de traiter Israël d' « État voyou et criminel ». Pas seulement à cause du nettoyage ethnique qu'il mène à Gaza, mais également au non respect par cet État apartheid des résolutions de l'ONU et ce, au mépris du droit international. « Maudit sois-tu, État d'Israël ! », disait feu Hugo Chavez.

Voici les résolutions que l'Etat d'Israël a bafoué sans impunité depuis 1947 sous le silence complice de la communauté internationale, notamment des pays arabes et musulmans.
Smiley

Gaza : un grand humoriste américain se moque d'Israël en direct

Ce n'est pas le moment d'en rire. Mais fort instructif. Aux Etats-Unis un humoriste vedette qui se moque d'Israël dans un sketch n'est pas - comme ce fut le cas pour l'humoriste Dieudonné en France en décembre 2013 - sanctionné !

Jon Stewart, célébrissime présentateur du Daily Show, émission satirique américaine diffusée sur le réseau Comedy Central depuis 18 ans, s'est fendu d'un sketch moquant le prétendu « humanisme » de l'armée israélienne.

Star of David

Israël : Netanyahu achète des tweets publicitaires contre le Hamas

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a payé Twitter pour qu'un message contre le Hamas et en faveur de la riposte israélienne soit diffusé au plus grand nombre.

Avec déjà 220 civils morts du côté palestinien et un seul du côté israélien, Israël est sans aucun doute en train de gagner la bataille sur le plan militaire dans la bande de Gaza. Mais il la perd sur le plan médiatique, l'état hébreu ayant bien du mal à justifier le bilan humain de sa riposte aux tirs de roquettes, et à faire oublier les raisons historiques du conflit qui, sans justifier les actions du Hamas, permettent d'en comprendre l'origine.

Mercredi, alors qu'Israël l'avait accepté, le Hamas a rejeté la proposition de cessez-le-feu avancée par l'Egypte, en expliquant que ce serait accepter un statu-quo dans la bande de Gaza, et donc qu'il s'agirait d'une forme de reddition. Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont même prévenu qu'elles intensifieraient le feu contre Israël.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a donc eu beau jeu de tenter de renverser l'opinion publique en dénonçant le jusqu'au-boutisme du Hamas, et en mettant en avant le cessez-le-feu qu'avait accepté Israël. Jusque là, il ne s'agit que d'une communication classique en diplomatie.

Mais le spécialiste des relations internationales Hayes Brown a remarqué sur Twitter que le premier ministre israélien ne s'était pas contenté de publier un message dans ce sens sur le réseau social. Il a payé Twitter pour en faire un "tweet sponsorisé", et lui assurer un maximum de visibilité.
Star of David

Gaza, le gaz dans le viseur

Pour comprendre quelle est une des raisons de l'attaque israélienne contre Gaza il faut aller en profondeur, exactement à 600 mètres sous le niveau de la mer, à 30 Km au large de ses côtes. Là, dans les eaux territoriales palestiniennes, se trouve un gros gisement de gaz naturel, Gaza Marine, estimé à 30 milliards de mètres cubes d'une valeur de milliards de dollars. D'autres gisements de gaz et pétrole, selon une carte établie par la U.S. Geological Survey (agence gouvernementale étasunienne), se trouvent en terre ferme à Gaza et en Cisjordanie.

En 1999, avec un accord signé par Yasser Arafat, l'Autorité Palestinienne confie l'exploitation de Gaza Marine à un consortium formé de British Group et Consolidated Contractors (compagnie privée palestinienne), avec respectivement 60% et 30% des actions, dans lequel le Fonds d'investissement de l'Autorité Palestinienne a un pourcentage de 10%. Deux puits sont creusés, Gaza Marine-1 et Gaza Marine-2. Mais ils n'entrent jamais en fonction, car bloqués par Israël , qui veut tout le gaz à des prix cassés. Par l'intermédiaire de l'ex Premier ministre Tony Blair, envoyé du « Quartet pour le Moyen Orient », est préparé un accord avec Israël qui enlève aux Palestiniens les trois quarts des futurs revenus du gaz, en versant la part qui leur revient sur un compte international contrôlé par Washington et Londres. Mais, immédiatement après avoir gagné les élections de 2006, le Hamas refuse l'accord, en le qualifiant de vol, et demande sa renégociation. En 2007, l'actuel ministre israélien de la Défense, Moshe Ya'alon indique que «le gaz ne peut pas être extrait sans une opération militaire qui éradique le contrôle du Hamas à Gaza ».
Megaphone

Gilad Atzmon : « Israël n'a pas gagné une seule bataille depuis 1973 »

Gilad Atzmon est un musicien de jazz de renom né en Israël. Il a également écrit un livre, Quel juif errant ?, qui est le fruit d'un travail de dix ans et qui explique les raisons de sa rupture avec l'idéologie du « peuple élu ». Il nous livre ici quelques réflexions sur l'actualité ainsi que sur l'identité juive, et exprime son aversion pour le politiquement correct.

Alimuddin Usmani - Après « Plomb durci » en 2009 et « Pilier de défense » en 2012, l'armée israélienne s'est lancée en juillet 2014 dans l'opération « Bordure protectrice ». Quel est le but de ces opérations militaires de grande envergure ?

Gilad Atzmon - Pour commencer, vous devez respecter le fait que les juifs aient attendu deux mille ans pour punir les goyim [non-juifs, ndlr] de façon collective.

Plus sérieusement, il est important de noter qu'Israël n'a pas gagné une seule bataille depuis 1973. C'est vrai qu'il a tué beaucoup d'Arabes, mais il n'est parvenu à atteindre aucun de ses objectifs militaires.

La domination militaire d'Israël a été maintenue par le pouvoir de dissuasion. La stratégie était de forcer les Arabes à éviter le conflit en leur faisant comprendre qu'ils auraient tout à y perdre. Cette semaine, nous avons constaté que cette duperie n'est plus en mesure de fonctionner. La résistance palestinienne est revenue à la vie. Israël ne peut pas résoudre ses problèmes par des moyens militaires. La situation est désespérée pour les Israéliens. Ils ont commencé à réaliser qu'ils sont coincés dans une impasse politique, idéologique et culturelle. Israël est incapable de faire apparaître une quelconque résolution. Il n'y a aucune perspective d'avenir pour l'État juif.
Attention

Gaza : Israël a utilisé des armes interdites qui causent le cancer

© Photo Archives
La plupart des patients hospitalisés dans la bande de Gaza sont des civils blessés dans les attaques contre leurs maisons et environ 30 pour cent d'entre eux sont des enfants.
L'armée israélienne utilise des armes interdites par les conventions internationales dans la bande de Gaza, a dénoncé le directeur général du ministère palestinien de la Santé, Yusef Abu Rish.

Les médecins et le personnel médical ont trouvé sur les corps de morts ou de blessés des « résidus d'armes de destruction massive illégales en vertu du droit international », a déclaré Abu Rish lors d'une conférence de presse à l'hôpital Shifa à Gaza.

"Le nombre élevé de victimes, à la fois causées par les tirs d'artillerie, chars, avions et navires de guerre israéliens présentent des brûlures internes et des fractures,» dit-il.
Whistle

9 pays de l'UE bloqueront les sanctions économiques contre la Russie

9 pays de l'UE sont prêts à bloquer les tentatives d'imposer des sanctions contre la Russie lors du sommet du 16 juillet, a déclaré aux journalistes russes une source diplomatique à la représentation permanente de l'un des États d'Europe occidentale auprès de l'UE.

« La France, l'Allemagne, le Luxembourg, l'Autriche, la Bulgarie, la Grèce, Chypre, la Slovénie et l'Italie qui a pris le relais de la présidence de l'UE ne voient aucune raison dans le contexte actuel de l'introduction des sanctions économiques et commerciales sectorielles contre la Russie », a indiqué le diplomate.

La décision d'imposer des mesures restrictives ayant nature économique et commerciale contre la Russie lors du sommet ne peut être prise qu'à l'unanimité par les 28 pays de l'UE.
Attention

Jacques Thomet lance un appel à l'élite française pour qu'elle dénonce les violeurs d'enfants, comme ses pairs britanniques

L'impunité de l'élite française dans une myriade d'affaires pédocriminelles ne peut plus durer, et doit être mise au jour, comme c'est le cas en ce moment même en Grande-Bretagne, où tous les violeurs de haut vol tremblent, y compris d'anciens procureurs sous leur perruque.

C'est la raison de cet appel à tous ceux - magistrats, policiers, politiques, agents secrets, conseillers, diplomates, etc - qui ont un jour été contraints de « couvrir » les crimes commis contre des enfants par des adultes au plus haut niveau de l'Etat français.

Contactez-moi sur le mail de mon blog ([email protected]) depuis un café internet, pour éviter d'être repérés par les Grandes oreilles. Je mets « repérés » au pluriel, car vous êtes innombrables, à la lumière de mes sources.

L'avalanche de révélations à Londres sur la putréfaction pédocriminelle dans le Royaume Uni depuis plus de trente ans a fait boule de neige. Lisez la synthèse de ces coups de théâtre sur le site français Dondevamos, une mine pour les défenseurs de l'enfance violée.
Eye 1

Trafic d'organes en Ukraine. L'horreur monte d'un cran

© RiaNovosti
Plus les guerres menées sont sordides, plus il y a de corbeaux. Bien entendu, il y a ceux qui font le sale boulot mais il y a aussi les principaux profiteurs qui volent aux gens leurs organes vitaux pour les revendre aux nantis habitant d'autres pays, voire d'autres continents.

Top