Les Maîtres du Monde
Carte


Vader

L'Union européenne envisage une intervention militaire en Afrique dans les zones où sévit l'Ebola

Selon EUobserver, l'Union Européenne envisage une intervention militaire en Afrique en raison de l'épidémie d'Ebola.

Les institutions de l'UE envisagent des opérations militaires pour évacuer si nécessaire leurs citoyens des Etats africains touchés par l'Ebola et pour rétablir la sécurité dans la zone de l'épidémie.

Le service extérieur de l'UE, dans un document interne discuté par les ambassadeurs des pays de l'UE à Bruxelles le jeudi (9 Octobre) parle de la "nature sans précédent de la crise" et ajoute que les institutions de l'UE ont déjà mis en avant des options pour "un mécanisme coordonné de l'UE" pour évacuer les travailleurs de la santé infectés et pour un "mécanisme de transport aérien stratégique" pour l'aide humanitaire.

Le personnel militaire du service extérieur a également effectué une "estimation militaire stratégique".
People 2

Contre TAFTA, « une victoire est tout à fait possible »

© Inconnu
Les négociations sur le Grand marché transatlantique (GMT), de plus en plus contestées, arrivent à tournant. Hélène Cabioc'h, membre du CA d'Attac, fait le point sur leurs enjeux et les objectifs de la journée d'action européenne de samedi.

Ouvertes dans la plus grande opacité, symptomatiques du poids des lobbies sur les décisions politiques, porteuses de régressions démocratiques et de risques pour la santé et l'environnement, les négociations sur l'accord de Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement [1] se poursuivent (lire aussi "C'est quoi le Partenariat transatlantique ?").

Après le rejet par la Commission européenne, le 11 septembre, d'une proposition d'Initiative citoyenne européenne (ICE) visant à obtenir des États membres qu'ils ne concluent pas ce traité (ni celui entre l'UE et le Canada - CETA), la mobilisation va connaître un moment important avec la Journée d'action européenne organisée samedi dans toute l'Europe. Les explications d'Hélène Cabioc'h, membre du conseil d'administration d'Attac.
Bad Guys

Traité transatlantique : aujourd'hui, le point de vue de Paul Craig Roberts

Traduction : Résistance 71

© Inconnu
J'en suis venu à la conclusion que l'Occident est une vaste machine à mensonges au service des agendas secrets d'intérêts particuliers. Considérez par exemple le Transatlantic Trade and Investment Partnership et sa contre-partie du Transpacific Trade and Investment Partnership.

Ces soi-disants "partenariats" ne sont en fait que des véhicules par lesquels les corporations américaines pourront se rendre totalement immunes aux lois des pays souverains dans lesquels elles feront des affaires. Un pays souverain qui tenterait de mettre ses lois en application contre une entreprise américaine pourra être poursuivi en justice par l'entreprise pour "restrictions de commerce". Par exemple si Monsanto veut vendre ses graines OGM en France ou si les corporations américaines veulent vendre de la nourriture génétiquement modifiée en France et si la France voulait d'aventure faire appliquer ses lois anti-OGM, le partenariat transatlantique autorise à ce que la France soit traduite en justice pour "manquement et restrictions au commerce" dans des juridictions hors de France. En d'autres termes, empêcher l'entrée en France d'un produit prohibé est une entrave au commerce.
Eye 1

Société sous surveillance : financement des études d'influence par la DARPA

© Inconnu
Si la publication de l'étude Facebook d'influence émotionnelle a provoqué de nombreuses réactions, le financement de projets de manipulations et de propagande sur les réseaux sociaux par la DARPA américaine (Defense Advanced Research Projects Agency : Agence pour les projets de recherche avancée de défense) pose elle aussi des questions gênantes. Très gênantes.

« The researchers explained: "Since everyone is potentially an influencer on social media and is capable of spreading information, our work aims to identify and engage the right people at the right time on social media to help propagate information when needed. »

« Les chercheurs expliquent leur démarche : Puisque tout le monde est un influenceur potentiel sur les médias sociaux et est capable de diffuser des informations, notre travail vise à identifier et engager les bonnes personnes au bon moment sur ces médias sociaux pour aider à propager l'information en cas de besoin. »
Pistol

Renverser des gouvernements : une pratique étasunienne bien rodée

Traduction : Étienne pour Vineyardsaker

© Inconnu
Le serpent à sonnettes découpé en huit sections fut le premier cartoon publié par un journal américain, le Pennsylvania Gazette de Benjamin Franklin, le 9 mai 1754, pendant la guerre de la Conquête entre, d’un côté, les Français, leurs milices de la Nouvelle-France et leurs alliés amérindiens, et, de l’autre côté, les Britanniques, leurs milices américaines et leur allié iroquois. L’enjeu était la domination coloniale de l’Amérique du Nord. le message « Rejoignez-nous ou mourrez » fait référence à la politique vis-à-vis des huit colonies, dont à leur tête la Nouvelle Angleterre et en queue la Caroline du Sud.
Les USA ont déjà renversé les gouvernements de Syrie (1949), d'Iran (1953), d'Irak (par deux fois), d'Afghanistan (par deux fois), de Turquie, de Lybie et de bien d'autres pays riches en pétrole.

Syrie

Chacun sait que les USA et leurs alliés ont fortement soutenu les terroristes islamiques de Syrie, dans leur tentative de renverser le régime en place dans le pays.

Mais saviez-vous que les USA ont déjà exécuté un changement de régime en Syrie par le passé ?

La CIA a soutenu un coup d'état d'extrême droite en Syrie en 1949. Douglas Little, professeur au Département d'Histoire de la Clark University a écrit : « Déjà, en 1949, cette nouvelle république arabe indépendante fut un important champ d'expérimentation pour les premières tentatives d'actions clandestines de la CIA. La CIA y a encouragé en secret un coup d'état d'extrême droite en 1949. »
Propaganda

La propagande, où les fondements idéologiques de la théorie de la manipulation de l'opinion publique

© Inconnu
Le présent article propose une analyse du contexte historique et des fondements idéologiques de la théorie de la manipulation de l'opinion publique élaborée par Edward Bernays. Sauf indication contraire, l'ensemble des citations entre guillemets sont extraites du Propaganda (1928), dans sa traduction française parue en 2007 aux éditions Zones/La Découverte.

La manipulation de l'opinion publique repose avant tout sur la manipulation du langage et, par là, des représentations mentales qui y sont associées. De ce point de vue, la propagande est d'autant moins une invention du XXe siècle que l'opinion publique et la presse était déterminantes en Europe depuis le XVIIIe siècle. La grande nouveauté de la « nouvelle propagande » d'Edward Bernays fut d'ériger la manipulation de l'opinion publique en une doctrine élaborée puisant aux sciences sociales et mise en œuvre dans des techniques très abouties. Son époque était extrêmement favorable à l'éclosion d'une telle doctrine, autant du fait des découvertes anthropoliques et sociologiques que du large consensus de la société américaine autour du principe de la démocratie libérale.
Laptop

La fin de l'Internet illimité commence en Europe

En Allemagne, l'opérateur O2 a annoncé la mise en place d'une politique de "fair use" (ou "utilisation équitable") sur ses forfaits d'accès à internet par ADSL, pour brider le débit des internautes qui dépassent 300 Go de données par mois. En France, des plans similaires sont dans les cartons depuis plusieurs années.

C'est une révolution, de celles qui n'émanent pas du peuple. L'opérateur O2, filiale du groupe Telefonica, a annoncé la mise en place d'un "fair use" sur ses accès à internet par ADSL à partir du 3 novembre prochain. Les abonnés devront désormais choisir entre différentes vitesses d'accès disponibles (et non plus bénéficier du meilleur débit possible sur leur ligne), et surveiller leur volume de données échangées pour ne pas risquer de voir leur accès bridé, comme c'est le cas sur les forfaits mobiles.

"Compte tenu du fait que le volume d'utilisation des données de nos clients augmente chaque année et que notre objectif est de continuer à offrir une infrastructure de haute qualité à long terme à un prix attractif, cette mesure est nécessaire", affirme l'opérateur.
Bomb

Guerre perpétuelle : la guerre contre l'EIIL va durer au moins 30 ans

Traduction Ender pour les moutons enragés

Leon Panetta représente la quintessence de l'insider. Quelqu'un qui grâce à son influence et sa respectabilité, est capable de causer d'énormes dommages à la liberté et à la prospérité de l'Amérique. En fait, vous pourriez dire que monsieur Panetta est l'un des responsables de la transformation de l'Amérique en république bananière lors de ces dernières décennies.

Pourquoi ? Parce qu'il a occupé des postes à haute responsabilité dans les différentes administrations qui se sont succédées. Il a commencé à travailler sous la présidence Nixon avant de changer de parti et d'effectuer neuf mandats au congrès dans le camp démocrate en tant que représentant de la Californie. Il est ensuite entré dans l'administration Clinton comme chef de cabinet. Plus récemment, il fut directeur de la CIA puis secrétaire à la défense d'Obama. Il s'agit d'un animal politique particulièrement doué. Il a des liens très étroits avec les Clinton, et alors qu'il critique violemment Obama dans son dernier livre, il proclame qu' Hillary Clinton serait «une grande présidente» et que « les Clinton veulent faire le boulot. »

Je suis sûr qu'ils veulent le faire, mais quel boulot, exactement ? Dans le cas de Bill Clinton, il s'agissait de démembrer le Glass Steagall Act, et de réorienter toute l'économie américaine au service de l'oligarchie financière.

Vous pensez que j'exagère ? Dans une interview récente à USA Today, nous pouvons comprendre ce que « faire le boulot » veut dire exactement pour la présidence d'Hillary Clinton : la guerre sans fin.
Stock Up

Les sept pays en développement ont devancé le G7

Un nouvel éventail de leaders s'est ébauché dans l'économie mondiale. Sept plus grands pays en développement, notamment la Russie, la Chine, l'Inde, la Turquie ont déjà devancé d'après plusieurs indices le G7 traditionnel, ont conclu les experts en s'appuyant sur les données présentées dans le compte rendu du FMI diffusé cette semaine.

Le G7 : Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Canada, Etats-Unis, France et Japon - cède ses positions. Les pays en développement les rattrapent. Bien que le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, la Chine, le Mexique, la Russie et la Turquie ne forment pas un groupe, leur PIB réuni a devancé cette année l'indice du G7 de 3,5 billions de dollars. Ce ne sont pas les estimations classiques du PIB par habitant. On a pris pour base la parité de la capacité d'achat, explique l'expert économique Alexei Viazovski :

« La parité de la capacité d'achat est le rapport de deux ou plusieurs monnaies de divers pays établi d'après leur capacité d'achat d'un assortiment bien déterminé de marchandises et de services. L'assortiment est standardisé et les experts précisent en s'appuyant sur le cours de change de la monnaie nationale combien on peut acheter de marchandises et des services pour une somme déterminée. »
Bad Guys

Des Khmers Rouges à l'EIIL, l'impérialisme occidental façonne ses monstres

Traduction : Résistance 71

© Inconnu
Excellente analyse de John Pilger. Mettre en parallèle Pol Pot et les Khmers Rouges et l'EIIL/EI tous financés et soutenus par Washington et l'empire est très pertinent. Il est impératif de voir le documentaire de Pilger sur l'affaire Khmers Rouges qu'il traite la première fis dans son documentaire toujours interdit au pays du goulag levant: « Cambodia Year Zero ». S'il a couvert un grand nombre de sujet, il est un grand spécialiste des génocides du Cambodge et d'Indonésie, qui vit deux génocides, celui contre les communistes de Suharto dans les années 1965-66 et celui plus récent du Timor Oriental.
Résistance 71.


En transmettant les ordres de Richard Nixon pour un bombardement massif du Cambodge en 1969, Henry Kissinger déclara : "Tout ce qui vole sur tout ce qui bouge". Alors que Barack Obama initie sa 7ème guerre contre un pays musulman depuis qu'il a reçu le Prix Nobel de la Paix, l'hystérie orchestrée et les mensonges nous rendent presque nostalgiques de l'honnêteté meurtrière d'un Kissinger.
Top