Les Maîtres du Monde
Carte


Dollar

Accord anti-dollar russo-indien

La Russie et l'Inde sont en train d'examiner les moyens susceptibles de supprimer le dollar des transactions bilatérales.

Selon un accord conclu en octobre entre la Russie et l'Inde les deux pays sont en train d'examiner la question de l'élimination du dollar de leurs transactions commerciales.

Pour définir le mécanisme de l'utilisation du rouble russe et de la roupie indien dans leurs transactions et éliminer le dollar, les deux parties sont en train de mener des consultations dans le cadre d'un groupe de travail formé à cet effet, a écrit le quotidien indien Hindu Business Line.

Actuellement le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s'élève à 11 milliards de dollars par an.
Nuke

Mensonges d'EDF : il y a bien eu des rejets radioactifs à Tricastin

EDF a menti. Le 31 décembre 2014, le réacteur délabré n° 4 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin se mettait en arrêt d'urgence (scram) après une tentative de redémarrage. Un dégazage accompagné d'un immense panache de fumée suivait des bruits assourdissants de sifflements et de détonations. Les détonations de sur-pressions furent entendues jusqu'à 12 km au-delà du site nucléaire. Alors que l'organisation indépendante "Next-Up" révélait que ses mesures démontraient des rejets de radioactivités dans l'air, EDF affirmait la main sur le cœur qu'il n'en était rien. Aujourd'hui, EDF avoue publiquement qu'il a menti : oui il y a bien eu des rejets radioactifs. Du tritium ... et peut-être d'autres contaminants radioactifs.

Panique le soir du réveillon du jour de l'an au Tricastin. Ce 31 décembre 2014 vers 19h30 le réacteur n° 4 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin se met en arrêt d'urgence (scram) alors qu'il est en cours de relancement au terme de 4 mois de réparation. Un important dégazage accompagné d'un immense panache de fumée suit un bruit assourdissant d'explosion. La détonation est entendue jusqu'à 12 km du site nucléaire. Non ce n'est pas un pétard de fête finissent par se dire les habitants. D'autant que ça siffle fort du côte des réacteurs.
Heart - Black

TISA : des soins de santé à plusieurs vitesses

© Inconnu
Un document de discussions secrètes concernant l'Accord sur le Commerce des Services (TISA) - aujourd'hui divulgué par Associated Whistle-Blowing Press - révèle que les négociateurs discutent des réformes des systèmes de santé nationaux en faveur du commerce international et de la commercialisation des soins de santé. Cette proposition de la Turquie a été examinée par les pays européens au cours des négociations sur le TISA qui ont eu lieu à Genève en septembre 2014. Nous avons reçu ce texte par Public Services International.

Le texte, intitulé « Un document de discussion concernant les services de santé dans les négociations TISA », fait référence à un « énorme potentiel inexploité pour la mondialisation des soins de santé » parce que « les services de santé sont actuellement principalement financés et fournis par les États ou le secteur sans but lucratif, et qu'il n'y a presque pas d'intérêt de la part des investisseurs étrangers dû au manque d'espace laissé aux activités commerciales au sein des soins de santé. » La proposition met l'accent sur les avantages que peuvent tirer les entreprises des services de santé. L'argument principal de l'Union européenne consiste à dire que le TISA créera des emplois et de la croissance économique.

Commentaire: A propos du TISA :

- TISA : de quoi s'agit-il?
- Variation sur le thème : en parallele du TAFTA, voici le TISA
- L'Accord sur le commerce des services (TISA) : l'autre traité que l'Union européenne négocie avec les Etats-Unis

Bad Guys

Le « spectre de la guerre nucléaire » s'installe

Traduction des parties en anglais Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

© Inconnu
Il commence à apparaître que la conscience de la possibilité d'une guerre totale, c'est-à-dire la possibilité d'une guerre nucléaire, existe dans la logique folle de la crise ukrainienne. Les causes de cette prise de conscience sont sans doute diverses mais tournent autour de la politique US - non-politique assimilable à la politique-Système fondée sur le développement incontrôlé d'une surpuissance agressive, marquée dans son plus récent spasme par l'exploration de la possibilité de livrer des armements avancés à Kiev. Paul McAdams, du Ron Paul Institute, propose cette explication à l'absence des USA dans les négociations du quartet de Normandie qui contient en soi la cause de cette prise de conscience du risque nucléaire, sous la forme d'un rapport dont le Système a le secret. (Rassembler des noms prestigieux à Washington - Ivo Daalder, Michele Flournoy, l'amiral Stavridis, Strobe Talbott, etc.; sous l'égide de trois prestigieux think tanks évidemment complètement indépendants - Brookings Institution, Chicago Council on Global Affairs, Atlantic Council; conclure qu'il faut livrer très, très vite des armes à l'Ukraine pour défendre glorieusement son indépendance; la note de ces fournitures est même détaillée, selon une répartition qui fait honneur au sens de l'équité entre eux des généreux donateurs du complexe militaro-industriel, lesquels ont, pour ajouter la générosité au symbole, financé ce rapport... La conclusion est qu'il faut $3 milliards de quincaillerie pour l'Ukraine.)
Vader

La dernière édition de la stratégie nationale des USA, indique que Washington doit contrôler tout le monde et partout

Sergueï Lavrov

Sergueï Lavrov
Le ministre russe des Affaires étrangères Russe, Sergueï Lavrov, dans son discours du jeudi 12 février à l'occasion de la fête des diplomates à Moscou, a décrit la stratégie nationale de sécurité du gouvernement américain comme une ambition mondiale de domination de tout un chacun.
Stormtrooper

Ukraine : Le Leader ultranationaliste rejette l'accord de paix de Minsk, et se réserve le droit de poursuivre la « guerre »

David Mdzinarishvili

Reuters / David Mdzinarishvili
Le chef de file du secteur droit (Pravy sector) ukrainien Dmitry Yarosh, a dit que son mouvement radical rejettait l'accord de paix de Minsk et que leurs unités paramilitaires dans l'est de l'Ukraine continuerons les « combats actifs selon leur propre plans. »

Le leader ultranationaliste notoire a publié une déclaration sur sa page Facebook vendredi, disant que son mouvement radical du secteur droit ne reconnaît pas l'accord de paix, signé par le « groupe de contact », le jeudi et convenu par l'Ukraine, la France, l'Allemagne et la Russie après des entretiens épiques de 16 heures.

Yarosh a affirmé que tout accord avec la milice de l'est, qu'il qualifie de « terroristes », n'a pas force de loi.

Dans sa déclaration, Yarosh prétend que l'opération de Minsk va à l'encontre de la constitution Ukrainenne, par conséquent, les Ukrainiens ne sont pas tenus de se conformer à elle. Donc si l'armée reçoit l'ordre de cesser l'activité militaire et retirer les armes lourdes des régions orientales, les paramilitaires du secteur droit, qui se battent aussi là-bas « se réservent le droit » de poursuivre la guerre, dit-il.
Bad Guys

Le FBI fabrique de faux complots terroristes

Dans cet extrait de l'émission "Envoyé spécial" diffusée le jeudi 12 février, les journalistes ont rencontré Mike German. Cet ancien agent du FBI dénonce les pratiques de l'agence dans une Amérique encore meurtrie par les attentats du 11-Septembre.


Pendant vingt-cinq ans, Mike German a travaillé comme agent spécial du FBI. En 2004, il démissionne après avoir dénoncé les dérives de la lutte antiterroriste aux États-Unis. Depuis les attentats du 11 septembre 2001, débusquer les terroristes est devenu la priorité numéro un. Sur le terrain, des informateurs ont pour mission d'identifier des cellules antiterroristes avant qu'elles ne passent à l'action. Sous pression, certains auraient été poussés à créer de toutes pièces des cellules intégristes.

Des affaires fabriquées de toutes pièces

Mike German décrit un système bien rodé : l'agence attirerait des musulmans dans ses filets à l'aide d'agents infiltrés qui vont les pousser à faire l'apologie d'actes de terrorisme. Dans ces cellules identifiées par l'agence, ni armes, ni ressources, ni complot avant l'arrivée de ces informateurs, prêts à souffler mot pour mot à leurs contacts les délits pour lesquels ils seront condamnés. L'ancien agent explique à la journaliste Virginie Vilar la méthode mise en place par le FBI, prêt à fournir des armes, de l'argent ainsi que le plan de l'attaque. Pour lui, "c'est de la fabrication d'affaires". C'est aussi la conclusion d'un rapport de l'ONG Human Rights Watch publié le 21 juillet 2014.
Cloud Lightning

Grèce, sortie de l'Europe possible et turbulences monétaires associées, attachez vos ceintures

Greece and EU
© Reuters/John Kolesidis
Le torchon brûle entre Syriza et la BCE + UE qui lui ont mis une baffe phénoménale jeudi dernier, leur disant, je résume, soit vous payez, soit vous sortez de la zone euro. La stratégie brouillonne de Varoufakis n'a pas payé, à moins que cela soit totalement voulu. En effet, si la Grèce sort de l'Europe, soyez sûrs qu'ils n'auront pas d'autres choix que s'allier avec la Russie et la Chine, qu'ils ont d'ailleurs déjà commencé à faire. C'est aussi le sentiment commun de l'ensemble de la presse anglaise et notre lecteur Confucius résume parfaitement toutes les "unes": "Tsipras refuse toute aide, donc 3 options possibles: 1) soit la Grèce se fait sortir de la zone euro, 2) soit elle sort de sa propre initiative, 3) soit elle ne fait rien et conclut un deal avec la Russie/Chine pour se substituer à l'aide financière de la Troïka. Dans tous les cas les banques vont trinquer..."

Mon sentiment est que, vu l'état des banques européennes, c'est la meilleure solution, forcer la Grèce à sortir et déclencher une crise bancaire européenne, ce qui permet de masquer la faillite des banques européennes.

Au point où on en est...
Chess

Selon la Pravda, Poutine menace de publier des images satellitaires montrant que le World Trade Center a subi une démolition contrôlée

twin tower
Traduction SLT

(NDLR : des preuves photos émanant d'un satellite russe montrent que la démolition du World Trade Center fut une démolition contrôlée avec des « armes spéciales » qui ont été examinées par un éditeur de Veteran Today à Moscou. L'article ci-dessous a été traduit du russe et transmis aux Etats-Unis il y a .. 3 jours, il a été publié le 7 février, 2015.)


Moscou (Pravda) : des experts étatsuniens considèrent qu'en dépit des relations particulièrement tendues entre les Etats-Unis et la Russie depuis la guerre froide, Poutine n'a posé que des problèmes mineurs à Obama. Les analystes estiment que c'est le « calme avant la tempête. » Poutine pourrait frapper une seule fois, mais s'il le faisait il frapperait très fort. La Russie se prépare à sortir des preuves de l'implication du gouvernement étatsunien et des services de renseignement dans les attentats du 11 Septembre.

La liste des éléments de preuve comprennent des images satellite.

Le matériel publié prouve la complicité du gouvernement US dans les attentats du 11/9 et la manipulation réussie de l'opinion publique. L'attaque a été planifiée par le gouvernement étatsunien, mais a été exécutée par procuration, de sorte qu'une attaque contre les Etats-Unis et sa population a été présentée comme un acte d'agression lié au terrorisme international.

Le motif de cette attaque sous fausse bannière et des meurtres de ses propres citoyens aurait servi les intérêts pétroliers étatsuniens et des multinationales US implantées au Moyen-Orient.

La preuve est si convaincante qu'elle démystifie l'histoire officielle du 11/9 et la version soutenue par le gouvernement étatsunien.
Airplane

Des avions de la coalition larguent armes et munitions à Daech

La commission de la Sécurité et de la Défense au parlement irakien, a accusé les avions de la coalition internationale contre le groupe de l'Etat Islamique, à sa tête les Etats-Unis, de larguer des armes et des munitions pour l'organisation Daech, rapporte l'agence de presse turque, Anatolie.

Le président de la commission de la Sécurité et de la Défense au parlement irakien, Hakem al-Zamli, a déclaré lors d'une conférence de presse en présence des membres de la même commission, que "des documents, des photos et des informations en notre possession confirment que certains avions de la coalition violent la souveraineté irakienne, et les usages internationaux, à travers le largage d'aides à Daech et l'atterrissage des avions dans les aéroports contrôlés par ce groupe."

Il a qualifié cette opération "de danger pour la sécurité de l'Irak et, qui plus est, prolonge la guerre", appelant le gouvernement irakien à clarifier sa position à ce sujet.
Top