Les Maîtres du Monde
Carte


Whistle

Alerte : La candidature d'Ashton Carter comme secrétaire à la Défense des USA n'augure rien de bon

Ashton Carter est l'apparatchik type qui hante les officines à Washington et profite des jeux de coulisses auxquels se livrent les militaires, la grande industrie et les universitaires.

Ashton Carter

Ashton Carter, candidat comme secrétaire à la Défense des USA
Il a travaillé chez Goldman Sachs comme conseiller en technologie militaire.

Il a joué un rôle dans le démantèlement du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, signé par Bill Clinton, ce qui a entraîné un déferlement de docteurs Folamour occupés à faire des expériences en laboratoire avec simulation par ordinateur d'armes nucléaires, parallèlement à des essais souterrains dans le désert du Nevada (faire sauter du plutonium avec des explosifs, par exemple).
Megaphone

Discours de Poutine à l'Assemblée fédérale de Russie, le 4 décembre 2014 (1ère partie)

poutine

Poutine s'exprimant devant l'Assemblée fédérale, le 4 décembre 2014
Politique extérieure

Chers membres du Conseil de la Fédération, Députés de la Douma, Citoyens de Russie !

Le discours d'aujourd'hui sera consacré, bien entendu, à la situation et aux conditions actuelles du monde dans lequel nous vivons, ainsi qu'aux défis auxquels nous sommes confrontés. Mais je tiens tout d'abord à vous remercier tous pour le soutien, l'unité et la solidarité dont vous avez fait preuve au cours des récents événements historiques et cruciaux qui vont sérieusement influencer l'avenir de notre pays.

Cette année, nous avons été confrontés à des épreuves auxquelles seule une nation unie et mature et un État véritablement souverain et fort peuvent résister. La Russie a prouvé qu'elle peut protéger ses compatriotes et défendre l'honneur, la vérité et la justice.

Commentaire: Article donnant un bref résumé du discours : Poutine - Discours annuel devant le parlement

Snakes in Suits

La pétition contre le traité transatlantique rejetée par la Commission européenne

© Inconnu
Selon le collectif « Stop TTIP », la pétition signée par plus d'un million de personnes à travers l'Europe pour s'opposer aux accords de libre-échange avec le Canada (CETA) et les Etats-Unis (TTIP), a été rejetée ce jeudi par la Commission européenne.

Le collectif « Stop TTIP », qui rassemble plus de 300 organisations dans 24 Etats membres, s'est vu refuser par la Commission le statut d'initiative citoyenne européenne. Bruxelles, qui a fait de ces négociations commerciales une priorité, ne soumettra donc pas de proposition législative pour soutenir cet appel.

La pétition appelle à mettre fin aux négociations pour un accord de libre-échange avec les Etats-Unis (TTIP pour « Transatlantic Trade and Investment Partnership ») et à bloquer l'accord avec le Canada (CETA).
Bad Guys

Shell : 3800 barils de pétrole dans le delta du Niger

© Inconnu
La compagnie pétrolière Shell est responsable d'une nouvelle marée noire dans le delta du Niger au Nigéria, où 3800 barils de pétrole brut se sont écoulés dans l'océan et sur la côte.

Les pêcheurs du delta du Niger ont l'habitude de voir du pétrole fuir des pipelines installés dans leurs eaux, mais même eux étaient choqués de l'ampleur de la nappe de pétrole qui s'étend sur des kilomètres depuis une usine de Shell jusqu'à l'océan. Près de 3800 barils de pétrole ont fui dans l'océan, d'après une enquête menée par Shell et les responsables du gouvernement. Cette marée noire est la pire qu'ait connue le Nigéria depuis des années, d'après les militants écologistes locaux.

Shell a déclaré que la marée noire avait été causée par un vol raté de pétrole brut.

Dans la zone affectée, le pétrole brut forme des flaques sur les plages, recouvrant les racines des palmiers et laissant de nombreuses créatures aquatiques mortes sur son passage. Dans certaines zones, les habitants locaux récupèrent le pétrole brut à la cuillère pour remplir des jerricanes et des seaux.
Hourglass

Poutine le sage ?

© Inconnu
Dans un article relevé par dedefensa, (publié en entier, ici) James Petras exprime ses appréhensions concernant la situation russe en général en proposant une lecture des événements qui se sont succédé depuis l'effondrement de l'Union soviétique. Ses propos s'articulent sur une vision causale dans laquelle le rôle des oligarques russes est négatif, tandis que Poutine est présenté comme un redresseur de la situation interne, prenant toujours tardivement conscience des intentions destructives de l'Occident. Pour finir, il invite le président russe à développer une politique activement "anti-impérialiste" seule en mesure, à ses yeux, de favoriser le salut de la Russie.

Ces propos rejoignent pour l'essentiel les diverses interventions de Paul Craig Robert exhortant Poutine à passer fermement à l'action parce que, dit-il en substance, l'Occident n'arrêtera pas son offensive destructrice si les pulsions guerrières qui l'animent ne rencontrent pas une riposte vigoureuse et décisive.

Beaucoup d'analystes déplorent par ailleurs la "prudence" de Poutine et l'on sait que la question ukrainienne suscite des positions ultranationalistes dans les milieux militaires russes qui combattent pour le Sud-Est de l'Ukraine et pour la défense de l'identité des russophones.
Magnify

OGM : Une avancée en trompe-l'oeil pour 2015

© Inconnu
La commission environnement du Parlement européen a voté aujourd'hui en faveur d'un nouveau système d'autorisation des OGM dans l'UE. Ce vote renforce les prérogatives des États-membres leur permettant de refuser que des OGM soient cultivés sur leur territoire.

Pour Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et membre de la commission environnement : " Assurer la capacité juridique des États-membres à refuser la culture des OGM sur leur territoire, quand bien même l'Agence européenne de la sécurité alimentaire (EFSA) aurait donné son feu vert, ne va pas dans la bonne direction. Je rappelle que la renationalisation de l'interdiction des OGM est un recul par rapport à un encadrement au niveau européen : le pollen ne connaît pas les frontières !"

N'oublions pas que les OGM constituent un effet levier pour la vente de pesticides. Or ceux-ci appauvrissent les terres et impactent la santé, les premiers touchés étant les agriculteurs et leur famille. La gestion efficace des pesticides perturbateurs endocriniens par la Commission européenne se fait toujours attendre.

Commentaire: En espérant que le million de signatures anti-TAFTA puisse aussi changer la donne...

Hardhat

Sud-Stream est mort. Vive Turc-Stream !

L'Europe l'a vraiment fait péter, celle-là ! Suite à ce qui est sûr de rester comme la plus retentissante connerie de l'histoire politique européenne, la Russie se retire du projet South-Stream (« Sud-Alimentation ») et se réoriente vers la Turquie.

C'est une énorme nouvelle !

D'abord, la Russie se retire de South Stream, comme le rapporte RT :
La Russie est forcée de se retirer du projet South Stream, en conséquence de la volonté de l'Union Européenne de ne pas s'associer à l'entreprise, et le flux de gaz sera redirigé vers d'autres clients, a déclaré Vladimir Poutine, à l'issue des entretiens qu'il a eus avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

« Nous pensons que la position de la Commission européenne a été contre-productive.

En fait, non seulement la Commission européenne n'a en rien contribué à la mise en œuvre [du pipeline South Stream], mais nous avons constaté que des obstacles étaient créés pour l'empêcher.

Eh bien, si l'Europe ne veut pas qu'il soit mis en œuvre, il ne le sera pas. » a dit le Président russe.

« Nous nous tournerons vers d'autres marchés et l'Europe ne sera pas fournie en gaz. Du moins pas en gaz russe.

Nous estimons que ceci est contraire aux intérêts européens et que cela fait du tort à notre coopération » a-t-il conclu.

Le projet South Stream en est au point où « la construction dans la Mer Noire doit commencer », mais la Russie n'a toujours pas reçu l'accord de la Bulgarie.

Investir des centaines de millions de dollars dans un pipeline qu'il faudrait arrêter en arrivant dans les eaux bulgares serait une complète absurdité, j'espère que tout le monde le comprend, a-t-il encore dit.

Poutine croit que la Bulgarie « n'agit pas en état indépendant » en faisant tout ce qu'elle peut pour retarder le projet South Stream qui lui aurait été si profitable.

Il a conseillé aux dirigeants bulgares de « réclamer des dommages et intérêts à la Commission européenne » puisque leur pays aurait pu recevoir aux alentours de 400 millions d'euros annuels, générés par le transit du gaz sur leur territoire.
Family

Poutine : Discours annuel devant le parlement

poutine
© RIA Novosti. Grigory Sysoev
Une famille saine, la sécurité nationale et le respect des autres peuples du monde sont autant de priorités de la politique intérieure et extérieure de la Russie, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine dans son 11e message annuel à l'Assemblée fédérale (parlement).

Dans son discours qui a duré une heure, le chef de l'État russe a évoqué un large éventail de questions, de la Crimée à la souveraineté nationale du pays, en passant par le conflit en Ukraine, la politique des États-Unis et un coup de pouce fiscal aux jeunes entreprises.
Star of David

Israël se définit lui-même comme État d'Apartheid

© Inconnu
Le gouvernement vient d'adopter une série de textes qui, tous, visent a (ré)affirmer le caractère juif de l'état d'Israël. Sous le titre « Loi Fondamentale - Israël l'État-nation du peuple juif », les trois partis d'extrême-droite qui forment la majorité gouvernementale proposent, chacun avec ses formulations propre, de redéfinir la caractérisation constitutionnelle d'Israël. Pour différentes raisons, Israël n'a jamais adopte de constitution, se contentant d'adopter des « lois fondamentales » sensées, a terme, être regroupées dans un texte constitutionnel.

La nouvelle loi fondamentale vient réaffirmer le caractère juif de l'État d'Israël. On pourrait facilement dire « et qu'y a-t-il nouveau dans ces projets de lois ? », ou encore ironiser sur la concurrence d'extrémisme entre ces trois partis, qui passent leur temps a proposer des lois encore plus liberticides et discriminatoires que celles votées quinze jours plus tôt.

Et pourtant cette nouvelle initiative peut avoir, dans la constellation politique actuelle, des implications très concrètes et ouvrir la voie a de nouvelles lois qui renforceraient encore plus les discriminations entre citoyens Juifs et Arabes. Comme par exemple des lois qui exigeraient un serment d'allégeance à cet État juif pour avoir accès a certains emplois, voire pour être candidat sur des listes électorales. Il serait donc erroné de ne voir dans ce projet de loi constitutionnelle sur le caractère juif de l'État d'Israël qu'une manifestation de plus du nationalisme ambiant : elle peut avoir des implications pratiques qui limiteront encore plus les droits civiques, conquis de haute lutte, par la minorité palestinienne d'Israël. Ce n'est pas un hasard si, contrairement a la Déclaration d'Indépendance d'Israël, le mot « égalité » ne figure pas dans les projets de lois. L'engagement pris par Israël en 1948 a garantir l'égalité entre tous ses citoyens avait servi, dans les années soixante-dix et quatre-vingt, dans de nombreuses jurisprudences de la Cour Suprême visant a réduire les discriminations. Cette même Cour Suprême avait d'ailleurs affirme a plusieurs occasions qu'Israël était suffisamment forte pour se permettre un « certain ré-équilibrage » entre « État Juif » et « État Démocratique », en faveur du second.
Star of David

Israël et le pillage des ressources palestiniennes


Et maintenant, le pétrole ! Après l'eau, la terre et les minéraux, le sous-sol : la chaîne Arte a diffusé samedi 29 novembre un reportage implacable sur la colonisation de la Cisjordanie par Israël. L'équipe de la chaîne franco-allemande a notamment bénéficié de l'aide du « lanceur d'alerte » israélien Dror Etkes, qui établit depuis des années la cartographie de l'Etat colonial.

On y voit comment Israël a commencé l'exploitation d'un gisement pétrolier, d'un potentiel de 2 milliards de barils, dans la région de Qalghilya, mais interdit évidemment aux Palestiniens d'en faire de même.

A suivre, aussi, les séquences montrant comment des agriculteurs palestiniens sont obligés de louer, aux colons, les terres qui leur ont été volées par l'occupant, ou encore le vol des ressources de la mer Morte par la compagnie de cosmétiques Ahava.
Top