Les Maîtres du Monde
Carte


Chess

Selon la Pravda, Poutine menace de publier des images satellitaires montrant que le World Trade Center a subi une démolition contrôlée

twin tower
Traduction SLT

(NDLR : des preuves photos émanant d'un satellite russe montrent que la démolition du World Trade Center fut une démolition contrôlée avec des « armes spéciales » qui ont été examinées par un éditeur de Veteran Today à Moscou. L'article ci-dessous a été traduit du russe et transmis aux Etats-Unis il y a .. 3 jours, il a été publié le 7 février, 2015.)


Moscou (Pravda) : des experts étatsuniens considèrent qu'en dépit des relations particulièrement tendues entre les Etats-Unis et la Russie depuis la guerre froide, Poutine n'a posé que des problèmes mineurs à Obama. Les analystes estiment que c'est le « calme avant la tempête. » Poutine pourrait frapper une seule fois, mais s'il le faisait il frapperait très fort. La Russie se prépare à sortir des preuves de l'implication du gouvernement étatsunien et des services de renseignement dans les attentats du 11 Septembre.

La liste des éléments de preuve comprennent des images satellite.

Le matériel publié prouve la complicité du gouvernement US dans les attentats du 11/9 et la manipulation réussie de l'opinion publique. L'attaque a été planifiée par le gouvernement étatsunien, mais a été exécutée par procuration, de sorte qu'une attaque contre les Etats-Unis et sa population a été présentée comme un acte d'agression lié au terrorisme international.

Le motif de cette attaque sous fausse bannière et des meurtres de ses propres citoyens aurait servi les intérêts pétroliers étatsuniens et des multinationales US implantées au Moyen-Orient.

La preuve est si convaincante qu'elle démystifie l'histoire officielle du 11/9 et la version soutenue par le gouvernement étatsunien.
Airplane

Des avions de la coalition larguent armes et munitions à Daech

La commission de la Sécurité et de la Défense au parlement irakien, a accusé les avions de la coalition internationale contre le groupe de l'Etat Islamique, à sa tête les Etats-Unis, de larguer des armes et des munitions pour l'organisation Daech, rapporte l'agence de presse turque, Anatolie.

Le président de la commission de la Sécurité et de la Défense au parlement irakien, Hakem al-Zamli, a déclaré lors d'une conférence de presse en présence des membres de la même commission, que "des documents, des photos et des informations en notre possession confirment que certains avions de la coalition violent la souveraineté irakienne, et les usages internationaux, à travers le largage d'aides à Daech et l'atterrissage des avions dans les aéroports contrôlés par ce groupe."

Il a qualifié cette opération "de danger pour la sécurité de l'Irak et, qui plus est, prolonge la guerre", appelant le gouvernement irakien à clarifier sa position à ce sujet.
Dollar Gold

Les fichiers HSBC révèlent une collusion criminelle entre banques et gouvernements

Dimanche 8 février, les journaux The Guardian et Le Monde ont publié, en collaboration avec le Consortium indépendant des journalistes d'investigation (ICIJ), des articles basés sur les analyses qu'ils ont faites de fichiers fuités et qui montrent que la filiale suisse de HSBC, HSBC Private Bank, a fonctionné des années durant comme un organisme d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent.

Selon ces articles, la banque dirigeait une filiale qui distribuait des 'briques' de centaines de milliers de dollars en liquide et en monnaies étrangères et fournissait à sa riche clientèle des conseils quant à la façon de s'y prendre en matière de fraude fiscale.

Régulateurs financiers internationaux et gouvernements dans le monde entier ont été pendant des années en possession de ces faits - entre autres la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis - et les ont systématiquement camouflés. Ni HSBC, ni ses directeurs, ni les clients qui ont eu recours à son service d'esquive fiscale, n'ont fait l'objet de poursuites pénales.

Personne ne devrait croire que HSBC est une aberration; il ne fait aucun doute que des pratiques similaires sont utilisées par toutes les principales institutions financières internationales. Les fichiers de la banque HSBC ont mis à jour une fosse à purin de corruption, de criminalité, de versement de pots de vin et de collusion qui imprègnent le système capitaliste et les gouvernements qui le défendent.
USA

Obama: « on est bien obligé de tordre le bras des pays qui ne font pas ce que nous voulons »

Traduit par le Saker Francophone

Le président Barack Obama a dit que le leadership américain nécessitait parfois de tordre le bras des États qui ne font pas ce que nous avons besoin qu'ils fassent et que les États-Unis utilisaient leur force militaire et d'autres moyens de pression pour atteindre leurs objectifs.


Dans une longue interview qu'il a donnée à Vox, et qu'Obama lui-même a qualifiée de tribune destinée à «ceux qui aiment se creuser les méninges», le président américain a nié l'efficacité d'une politique étrangère purement réaliste tout en expliquant que, parfois, les Etats-Unis, dont le budget de la défense dépasse la totalité de ceux des dix pays qui le suivent en ordre d'importance, avait besoin de s'appuyer sur sa force militaire et sur d'autres leviers du pouvoir.

Saluant le système fondé sur le respect des règles qui avait émergé après la Seconde Guerre mondiale, Obama a admis qu'il n'était pas parfait, mais il a soutenu que «l'ONU, le FMI, et toute une série de traités, de règles et de normes qui ont été établies ont vraiment contribué à stabiliser le monde, ce qui n'aurait jamais pu se faire autrement
War Whore

UKRAINE : le Pentagone va entraîner des forces de la Garde nationale

Martin_Dempsey_Pentágono
© AP

Un groupe d'experts du Pentagone est arrivé, en Ukraine, en vue d'entraîner les forces de la Garde nationale de ce pays.


La Garde nationale ukrainienne a publié, aujourd'hui, mercredi, un communiqué, selon lequel le président de la faculté des forces terrestres ukrainiennes, accompagné de ses collègues, et les experts militaires du Pentagone se sont entretenus, sur les détails des programmes d'entraînement et l'usage, à maxima, des capacités de ladite faculté.

Le programme d'entraînement du Pentagone consacré aux forces de la Garde nationale comporte trois étapes et il sera appliqué, dès le printemps prochain. Selon les bilans de l'ONU, plus de 5.000 personnes ont été tuées, dans l'Est ukrainien, depuis le déclenchement de la crise. Les relations entre les Etats-Unis et la Russie se sont détériorées, à cause de la crise ukrainienne.
Chess

UKRAINE - « Le risque de guerre totale est réel » : Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France

Alexandre Orlov
Son Excellence Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France, est l'invité de Vanessa Burggraf sur FRANCE24. Il réagit au déplacement du président français François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel à Kiev et Moscou.
Snakes in Suits

L'Europe, de Napoléon à Conchita Wurst en passant par Adolf Hitler

Préambule : Le Saker US, fait ici part des sentiments de dégoût qui envahissent aujourd'hui le peuple russe suite à la conduite arrogante et stupide des Occidentaux dans tous les domaines qu'ils abordent. Mon opinion personnelle est que ce sentiment de dégoût est largement partagé en Europe et surtout dans le reste du monde.

Le Saker Francophone

Traduit de l'anglais par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone
La bataille de Waterloo. 18 juin 1815, peinture de Clément-Auguste Andrieux
© Photo RMN-Grand Palais - G. Blot
La bataille de Waterloo le 18 juin 1815, Clément-Auguste Andrieux, 1852
L'UE s'est réunie à nouveau et, avec le vote de la Grèce, elle a décidé de nouvelles sanctions contre la Russie. Entre-temps, la junte soutenue par l'UE continue à tuer tous les jours un grand nombre de civils en Novorussie. Et tandis que, pour Charlie, nous voyons des millions de gens dans les rues, personne ne semble s'en soucier. Pire, l'Union européenne soutient les assassins nazis (et je ne mentionnerai même pas les États-Unis).

C'est tragique à plus d'un titre. Bien sûr, c'est tragique pour les gens en Novorussie, mais ça ne l'est pas moins pour les gens en Ukraine, qui vivent maintenant sous un régime nazi sans espoir de changement prévisible. C'est aussi tragique pour les Russes qui souffrent des conséquences économiques des sanctions. Et, bien sûr, c'est tragique pour les peuples d'Europe qui souffrent également de ces sanctions (autodestructrices). Mais quelque chose d'autre est en train de se produire, qui pourrait avoir des conséquences à long terme.

Pendant trois siècles, les élites russes ont été plus ou moins divisées en deux camps : les pro-occidentaux et les anti-occidentaux. Évidemment, à cette époque, Occident signifiait Europe de l'Ouest, pas les États-Unis ni l'Europe centrale.

Les amis européens de la Russie - Bref rappel

Le camp pro-européen avait été formé par les nouvelles élites créées par le tsar Pierre 1er dans le but d'imposer ses réformes au peuple russe. A la fin du XIXe et au début du XXe siècle, le camp pro-occidental contrôlait presque totalement la Russie. Ensuite, à l'époque soviétique, ces catégories se sont plus ou moins estompées lorsque l'idéologie est devenue centrale. Si on peut soutenir que les trotskystes étaient de facto pro-occidentaux, ils constituaient une si petite fraction du parti bolchévique, qui lui même était une infime partie de la population russe, que je ne crois pas qu'on puisse parler de factions pro-occidentales au sein du parti bolchévique ou du parti communiste. Même Khrouchtchev, certainement le pire dirigeant que l'URSS a jamais eu, n'était pas réellement pro-occidental. Je pense que le premier dirigeant soviétique pro-occidental était le dernier, Gorbatchev. Mais après 1991, la grande majorité des Russes, fatigués des tensions idéologiques, fatigués d'une guerre froide dont ils ne voulaient pas, fatigués d'être vus comme des ennemis de l'Europe, ont sincèrement désiré faire partie de l'Occident et, enfin, tirer un trait sur le passé.

Commentaire: Ne manquez pas L'excellente série documentaire d'Oliver Stone « une autre Histoire de l'Amérique » disponible en français


Les autres épisodes sont disponibles ici.

Bomb

Les néo-nazis ukrainiens entraînés par les États-Unis


Le soutien de la CIA et de l’Otan aux nazis en Europe orientale n’est pas nouveau. Durant la Guerre froide, l’ambassadeur Lev Dobriansky fut chargé de soutenir les nazis ukrainiens afin qu’ils sabotent les installations communistes. Sa fille, Paula Dobriansky (photo), fut sous-secrétaire d’État chargée de la « démocratisation » de 2001 à 2009. Elle prépara le coup d’État de Kiev en sa qualité de vice-présidente de la National Endowment for Democracy.
Alors que l'armée ukrainienne est en plein déroute face aux Novorossiens, Washington a décidé de renverser la situation militaire en s'appuyant sur ses alliés historiques contre la Russie, les nazis et néo-nazis. Peut-être seront-ils plus efficaces. Manlio Dinucci observe ce recyclage. Il sera désormais difficile à l'Otan de prétendre lutter pour la liberté.

En Ukraine les États-Unis commenceront au printemps l'entraînement et l'armement de la Garde nationale : c'est ce que confirme officiellement l'EuCom, en précisant que le programme entre dans l'initiative du département d'État pour assister l'Ukraine à opérer sa « Défense interne ».

Le financement, déjà autorisé par le Congrès, est fourni par un Fond spécial constitué par le Pentagone et par le département d'État pour « fournir de l'entraînement et de l'équipement à des forces de sécurité étrangères », afin que « les pays partenaires puissent affronter des défis importants pour la sécurité nationale des États-Unis ».

La mission d'entraînement en Ukraine sert à « démontrer l'engagement US pour la sécurité de la Mer Noire et la valeur des forces états-uniennes déployées en positions avancées ».

Les unités de la Garde nationale ukrainienne, comprenant selon des estimations approximatives 45 à 50 000 volontaires, seront entraînées par des instructeurs états-uniens dans le camp militaire de Yavoriv, proche de Lviv à environ 50 km de la frontière polonaise.
Bad Guys

La société russe nous prévient : nous sommes prêts pour la guerre. Et vous ?

Traduit de l'anglais par Daniel, relu par jj pour le Saker francophone

Une des différences les plus notables entre les médias russes et occidentaux, c'est que l'éventualité d'une guerre est constamment abordée dans le premier cas, et pratiquement jamais dans le second. En Russie, le risque qu'une guerre éclate est avancé dans les émissions d'affaires publiques et par des personnalités bien connues, et ce thème revient souvent dans les émissions-débats. Même Poutine a dû déclarer récemment qu'il ne croyait pas qu'une guerre était probable. C'est comme si la Russie et l'Occident étaient deux trains sur la même voie, se dirigeant à toute allure l'un vers l'autre, mais avec une différence notable : le train occidental fonce les yeux fermés, tandis que le train russe s'avance en gardant les yeux bien ouverts.
Russie armée
© Inconnu
Une autre grande différence est la rage et la détermination exprimées par les Russes de toutes les couches de la société. La phrase qui revient le plus souvent ces temps-ci est Русские не сдаются (les Russes ne capituleront pas). C'est que les Russes n'en reviennent tout simplement pas que les leaders occidentaux soient assez fous pour en être venus à croire que les Russes vont plier et cesser de soutenir le Donbass par crainte d'Obama. L'humeur ambiante se résume à si vous cherchez vraiment la bagarre, vous l'aurez.

Voici deux exemples de ce qui circule dans les réseaux sociaux et la blogosphère russes. Le premier provient d'un lien que m'a fourni un lecteur (merci !). Le second est une vidéo que j'avais visionnée avant.
Dominoes

Suède - La Palestine ouvre sa première ambassade en Europe occidentale

L'ouverture de l'ambassade de Palestine en Suède a été annoncée par le premier ministre suédois Stefan Löfven.
Mahmoud Habbas - 1re ambassade Palestine en Suède
© Fredrik Sandberg/AP
La Suède est le premier pays membre de l'Union européenne qui a reconnu la Palestine en tant qu'État à part entière.

L'ouverture de l'ambassade est prévue pour ce soir suivie d'une cérémonie d'inauguration et d'une conférence de presse en présence du premier ministre suédois.

L'ambassadeur palestinien à Moscou Fayed Mustafa en parle avec enthousiasme :
« Une représentation palestinienne existait déjà en Suède, mais aujourd'hui lors de la visite d'Abbas l'ouverture de l'ambassade à Stockholm a été confirmée. C'est important pour nous puisque nous espérons que cette tendance de reconnaissance de la Palestine continuera en Europe et d'autres pays de l'Union européenne vont nous reconnaître ».
La Palestine est actuellement reconnue par 135 pays du monde. En 2012, l'Assemblée générale des Nations unies lui a accordé le statut d'État observateur auprès de l'Onu et a réaffirmé « le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et à l'indépendance dans un État de Palestine sur le territoire palestinien occupé depuis 1967 ».
Top