NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Enfant de la Société
Carte


Dollars

Hépatite C : c'est bel et bien le nouvel el dorado pour les labos

© Inconnu
Entre 300 000 et 400 000 personnes en France seraient atteintes d'hépatite C. Une maladie chronique qui peut provoquer cirrhose et cancer du foie. De nouveaux traitements viennent d'être autorisés sur le marché. Une révolution thérapeutique, estiment les spécialistes. Selon la Haute autorité de santé, ces traitements permettent d'espérer une guérison de 90% des malades, après une cure de 12 ou 24 semaines. Problème : le coût prohibitif de ces traitements. Une cure de 12 semaines nécessite 84 pilules. Au prix unitaire de 666 euros ! Soit 56 000 euros par patient !

Des députés socialistes [1] viennent d'adresser, selon Le Parisien, un courrier aux dirigeants du laboratoire pharmaceutique états-unien Gilead, qui produit ce médicament, le Sovaldi. 60 000 patients pourraient être traités dans les deux prochaines années, expliquent les élus. Ce qui représenterait, un chiffre d'affaires faramineux pour le laboratoire pharmaceutique : 4,8 milliards d'euros ! Une somme prise en charge par l'assurance maladie, alors que le coût de fabrication du médicament reviendrait, dans le cadre d'une production de masse, à moins de 200 euros par patient, avancent les parlementaires [2]. Soit 280 fois moins cher que son prix de vente. Ils demandent à Michel Joly, président de Gilead France, de préciser comment le prix de vente du traitement a été établi. Et quel est le montant des dividendes versés aux actionnaires de l'entreprise en 2013.

Commentaire: Voir également l'article :

- Sovaldi et hépatite C : à 666 euros le comprimé, les labos se frottent les mains

Et puis bien sûr, on pourrait se dire que si les prix étaient en rapport direct avec l'efficacité du médicament, il y aurait au moins un bénéficiaire du traitement : le client patient. Mais la médecine moderne, c'est aussi ceci :

- Décès liés à de simples médicaments anti-douleurs : des milliers de victimes
- Médicaments : des morts subites imputées au Motilium
- Ces médicaments qu'il vaudrait mieux éviter de prendre
- Les médicaments causent « au moins 18 000 morts par an en France »
- Des médicaments contre le rhume dangereux pour la santé : Actifed, Nurofen, Humex...
- Des firmes pharmaceutiques dissimulent les effets indésirables de leurs médicaments

Quenelle - Golden

Dieudonné et l'Ananassurance de la sous-France !

People 2

Un Français sur huit est seul, la solitude touche désormais 5 millions de personnes

Un Français sur huit est seul : en 2014, la solitude touche

De toutes les générations, les plus de 75 ans ont subi de plein fouet cette montée de la solitude depuis quatre ans : en effet, une personne âgée sur quatre est désormais seule (27 % en 2014 contre 16 % en 2010). | AFP/THIERRY ZOCCOLAN
désormais 5 millions de personnes, un phénomène qui s'est surtout aggravé chez les plus âgés, même s'il n'épargne plus les jeunes, révèle, lundi 7 juillet, une enquête (format PDF) de la Fondation de France.


Les Français sont un million de plus qu'en 2010 à ne pas avoir de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage), souligne cette étude. Si un Français sur huit est aujourd'hui seul, un sur trois risque de le devenir, poursuit l'enquête.

ÂGÉS ET CITADINS, MAIS AUSSI JEUNES

De toutes les générations, les plus de 75 ans ont subi de plein fouet cette montée de la solitude depuis quatre ans : en effet, une personne âgée sur quatre est désormais seule (27 % en 2014 contre 16 % en 2010).
R2-D2

Plus besoin d'ouvriers : Foxconn déploie 10 000 robots sur les chaînes de montage de l'iPhone 6

Pour faire face à la production de l'iPhone 6, l'assembl


© AFP
Ouvrières à la chaîne chez Foxconn.
eur taïwanais avait déjà embauché 100 000 personnes. Elles seront secondées par 10 000 robots. A moins que ça ne soit l'inverse...


Depuis de nombreuses années, Foxconn cherche à améliorer la rentabilité de ses usines. L'une des pistes suivies par l'assembleur taïwanais est de remplacer les humains par des robots. L'annonce par le PDG de Foxconn, Terry Gou, de la mise en place de 10 000 robots sur les chaînes d'assemblage du prochain iPhone ne surprendra donc pas. Ces « foxbots », comme ils sont surnommés, sont actuellement en phase de test et pourraient donc passer en phase opérationnelle en assemblant l'iPhone 6.

Chacune de ces machines coûte de 20 000 à 25 000 dollars et peut produire 30 000 smartphones par an, a expliqué le dirigeant lors d'une réunion avec des actionnaires. En 2011, le patron de Foxconn évoquait le déploiement d'un million de robots d'ici à 2014 pour remplacer ses employés. Pas de revendications sociales, une disponibilité 24 h/24, pas de travail approximatif et... pas de salaire.
Star of David

Le jeune Mohammed Abou Khdeir brûlé vif, son cousin sauvagement battu par la police

Le jeune Mohammed Abou Khdeir, enlevé par des inconnus à Jérusalem, et dont le corps sans vie avait été retrouvé quelques heures plus tard, a été brûlé vif par ses ravisseurs, a affirmé samedi un médecin légiste palestinien.Et on apprenait dans le même temps, via l'organisation de défense des Palestiniens Addameer, que le propre cousin de Mohammed, Tarik Abou Khdeir, avait été sauvagement passé à tabac par la police israélienne, comme le montrent les photos et vidéos mises en ligne depuis 24 heures par le site Electronic Intifada.

Tarik Abou Khdeir, qui est âgé de 15 ans, est citoyen états-unien. Il vit avec sa famille à Tampa (Floride) et était en vacances en Palestine depuis le mois de juin. Le ministre américain des Affaires étrangères John Kerry a été dûment informé du cas, mais il s'est jusqu'à présent lâchement abstenu de réagir.

Concernant l'autopsie de Mohammed, le Dr. Sabir al-Aloul, directeur du service de médecine légale de l'Université Al Quds (Jérusalem) a assisté à l'autopsie du corps de l'adolescent palestinien, dans les locaux de l'institut de médecine légale israélien à Abou Kabir (Jaffa).
Bad Guys

Kiev : des inconnus masqués attaquent la rédaction d'un journal

Un groupe de personnes masquées a attaqué samedi matin la rédaction du quotidien ukrainien Vesti, située au centre de Kiev, et a roué de coups un gardien de l'établissement, a annoncé Grigori Grine, rédacteur de la version électronique du journal, qui se trouvait à ce moment dans la rédaction.

"Au départ, j'ai entendu plusieurs coups de feu tirés visiblement avec un pistolet à balles en caoutchouc. Puis, des pierres et des cocktails Molotov ont été jetés dans des fenêtres du rez-de-chaussée et du premier étage. Ensuite, on a lancé des gaz lacrymogènes qui se sont propagés rapidement dans toute la rédaction, rendant l'air irrespirable. Un des gardiens, a été passé à tabac après avoir tenté d'opposer une riposte aux bandits", a déclaré Grine cité par le site internet du quotidien.

Selon lui, ce n'est pas la première fois que le journal Vesti fait l'objet d'une attaque.

Le quotidien considère cet incident comme une tentative d'intimider son équipe rédactionnelle et demande aux autorités ukrainiennes de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des journalistes.
MIB

La demande d'aide de Lola, violée en plein jour à Perpignan

Lola
© PHOTO/ HARRY JORDAN
Lola était soutenue par son compagnon Damien
A son initiative, Lola, âgée de 25 ans, qui a été violée par deux individus le mercredi 25 juin vers 18 h 30 boulevard Kennedy à Perpignan, a témoigné ce mardi matin à visage découvert lors d'une conférence de presse.

Soutenue par son compagnon, la jeune femme, pâle et la voix tremblante, a adressé un nouvel appel aux différents témoins des faits. « Une dizaine de personnes sont passées ce jour-là. Qu'elles appellent la police », a-t-elle imploré, rappelant la description de ses agresseurs. A savoir : deux jeunes hommes âgés de 25 à 30 ans, de type nord africain. L'un avec un pantalon de jogging rouge, les cheveux rasés sur les côtés. L'autre vêtu d'un pantalon blanc, les cheveux très courts et crépus.
Network

Droit à l'oubli : une « spirale infernale » déplore RSF

google
© inconnu
Quand la cour de justice de l'Union Européenne (CJUE) a exigé de Google qu'il accorde un droit à l'oubli aux citoyens du Vieux Continent, elle a dans le même temps confié à la firme de Mountain View la responsabilité d'être juge à la place du juge. C'est en effet Google qui doit déterminer si certains liens doivent être supprimés des résultats, en examinant chaque demande au cas par cas.

Déçu par le verdict des juges européens, Google n'a toutefois pas cherché à faire traîner les choses. L'entreprise a vite mis en place un outil adapté aux exigences de la CJUE et évoqué les demandes reçues dès le premier jour. Toutefois, ce zèle a aussi révélé rapidement les limites du mécanisme, avec la censure de certains articles de presse liés à des requêtes visées par le droit à l'oubli.

Cet incident, Reporters Sans Frontiers ne pouvait pas le laisser passer.

L'ONG, qui avait dénoncé deux jours après le verdict de la CJUE un arrêt « attentatoire » envers la liberté de l'information, s'est de nouveau exprimée contre la décision des juges européens, qui ouvre selon elle « une boîte de pandore [...] où toutes les personnes, physiques et morales, pourront maîtriser l'information à leur propos ». Si certaines personnes agiront de bonne foi et auront des raisons légitimes d'agir, d'autres chercheront à prétendre agir au nom de leur droit à l'oubli pour masquer la vérité.
Family

Etats-Unis : 4000 $ hors taxe un enfant sur le marché « seconde main »

child
© Sylvie Serprix
Beaucoup d'Etats américains ferment les yeux sur les annonces en ligne proposant l'adoption d'enfants abandonnés par leurs parents adoptifs.
Abandonnés par leurs parents adoptifs américains, des centaines d'enfants se retrouvent « en vente » sur Internet. Le « rehoming » est un business chapeauté par des agences privées, hors de tout contrôle.

Dylan sourit sur la photo. Il a 10 ans, le regard malicieux, et une passion pour le jardinage. « Il n'a pas été diagnostiqué hyperactif et ne prend pas de médicaments. Il est capable de bien se concentrer et il adore faire des puzzles », explique la page Facebook qui le présente à l'adoption. Même son « prix » est affiché : 3 500 dollars (2 600 euros) de frais d'agence, plus 200 dollars d'enregistrement et de 1 500 à 2 500 pour les avocats. Le tout déductible d'impôts, précise l'annonce publiée sur Second Chance Adoptions. Dylan a été adopté en Russie mais ses parents ne veulent plus de lui.

Comme des dizaines d'autres enfants aux Etats-Unis, il est sur le « marché » de « seconde main » : le « rehoming » disent les Américains, même si le terme est controversé. Le mot est plus souvent employé pour les animaux, et réprouvé par l'agence qui propose Dylan. Comme sur un vrai marché d'occasion, les prix sont aussi cassés : tandis qu'une adoption internationale coûte facilement 10 000 à 30 000 dollars aux Etats-Unis, ces enfants changent de parents pour moitié moins, parfois même gratuitement.
Nuke

Les enfants de Fukushima sont gravement malades

child, Fukushima
© inconnu
Plus de 48 % des 375.000 jeunes – presque 200.000 enfants – testés par l'Université de Médecine de Fukushima vivant à proximité des réacteurs souffrent aujourd'hui d'anomalies pré-cancéreuses de la thyroïde, principalement de nodules et de kystes
Quelque 39 mois après les multiples explosions à Fukushima, le taux de cancers de la thyroïde chez les enfants des environs sont montés en flèche, dépassant de 40 fois la normale.

Plus de 48 % des 375.000 jeunes - presque 200.000 enfants - testés par l'Université de Médecine de Fukushima, vivant à proximité des réacteurs souffrent aujourd'hui d'anomalies pré-cancéreuses de la thyroïde, principalement de nodules et de kystes. Le taux est en voie d'accélération.

Plus de 120 cancers infantiles ont été relevés quand on ne s'attend qu'à trois seulement, déclare Joseph Mangano, directeur exécutif du Projet Radiation et Santé Publique. L'industrie nucléaire et ses chantres continuent de nier cette tragédie sanitaire.

Certains ont en fait affirmé que « pas une seule personne » n'a été affectée par la libération massive des radiations de Fukushima, qui, pour certains isotopes, a dépassé de presque 30 fois celle d'Hiroshima. Mais l'épidémie mortelle de Fukushima concorde avec les impacts subis par les enfants après l'accident de Three Mile Island en 1979 et l'explosion de Tchernobyl en 1986, de même qu'avec les conclusions rapportées pour d'autres réacteurs commerciaux. La probabilité que l'énergie atomique puisse causer de telles épidémies a été confirmée par la Commission Canadienne de Sécurité Nucléaire, qui dit qu'une « augmentation du risque de cancers infantiles de la thyroïde » accompagnerait une catastrophe nucléaire.
Top