Enfant de la Société
Carte


Bug

Ebola : 2 296 morts et 4 293 cas recensés

ebola
© REUTERS/ 2Tango
L'épidémie de fièvre à virus Ebola a fait 2 296 morts pour 4 293 cas recensés en Afrique de l'Ouest, a annoncé mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Vendredi dernier, l'OMS a fait état de 2 097 morts et de 3 944 cas recensés depuis le début d'une flambée épidémique de maladie à virus Ebola en février.

La fièvre à virus Ebola continue de se propager dans l'Afrique de l'Ouest. Le taux de létalité atteint 53% pour la flambée actuelle.

L'épidémie de la fièvre à virus Ebola sévit dans quatre pays - au Libéria, en Sierra Leone, en Guinée, au Nigéria. Il s'agit d'une nouvelle souche virale qui ne provient pas d'autres foyers connus d'infection en Afrique.

La fièvre hémorragique à virus Ebola est une maladie à fort taux de mortalité contre lequel il n'existe aucun médicament. Les Etats-Unis, le Japon et le Canada ont annoncé avoir créé des médicaments expérimentaux contre l'Ebola.
Bad Guys

Ukraine : des safaris humains pour psychopathes assoiffés de sang

Traduction :Les Chroniques De Rorschach


Un membre du bataillon punitif pro-Ukrainien "AZOV" témoigne de la présence des étrangers venus dans le Donbass pour un safari à l'homme.

En Ukraine, ce n'est pas seulement le personnel de firmes militaires privées occidentales qui font leur travail en tuant pour de l'argent. Il y a aussi des gens qui y vont juste par plaisir et ils sont prêts à payer pour cela.

Stan Patton, mercenaire chez Blackwater déclare sur son compte Twitter que les tarifs pour un safari dans le style "running man" sont les suivants :
100 $ pour un tir d'obus, 200 $ si c'est à partir d'un tank, un tir d'artillerie sur un village est facturé au prix de 350 $...
Le régime de Kiev a convertit le champ de bataille en lieu de divertissement et en champ de tir pour des touristes étrangers assoiffés de sang. Le régime est même impliqué dans la promotion de cette activité. Les clients ne cachent pas leur passion pour ce genre de plaisir. Voici quelques-uns d'entre eux :

-Mikael Skillt est un tireur d'élite suédois, avec une expérience de sept ans dans l'armée suédoise et de la Garde nationale. Il se bat actuellement avec le bataillon de la mer d'Azov, un groupe armé de volontaires pro-ukrainiens. Il a la réputation d'être redouté par les rebelles : il existerait une prime de près de 7,000 $ sur sa tête.

-Don Francesco Fontana fait partie des centaines aventuriers occidentaux qui ont participé au conflit en Ukraine. Il a déclaré dans une vidéo qu'il a toujours rêvé d'avoir l'opportunité de tuer des gens impunément.

Fausto Biloslavo, correspondant du journal Italien "Il Giornale" a écrit que les étrangers sont les bienvenus pour rejoindre le bataillon d'Azov crée par le député ukrainien Oleg Lyashko. Il y a des bénévoles provenant d'Italie, de Suède, de Finlande, de Norvège, de France et des États baltes.
House

Sanctions : Moscou défendra toutes les entreprises russes visées

© RIA Novosti. Alexander Astafiev
Les autorités russes défendront toutes les entreprises russes visées par les sanctions occidentales, qu'elles soient publiques ou privées et quels que soient les raisons de leur pénalisation, a déclaré mardi le premier ministre Dmitri Medvedev lors d'une rencontre avec le PDG et copropriétaire du groupe Novatek, Leonid Mikhelson.

Ce groupe privé, un des plus grands producteurs de gaz en Russie, a été sanctionné en juillet dernier par les Etats-Unis qui lui ont limité l'accès au marché américain des capitaux.

« Dans notre pays, on trouve des sociétés publiques et privées, mais face à des actions injustes de ce genre, l'Etat a toujours apporté et continuera d'apporter son soutien aux entreprises russes. Vous pouvez ne pas en douter. L'essentiel, ce n'est pas le nom d'une société ni les raisons pour lesquelles elle a été sanctionnée. Il est tout simplement du devoir de l'Etat de protéger les milieux d'affaires russes s'ils font face à des actions illégitimes commises par des Etats étrangers ou des compagnies étrangères », a déclaré le premier ministre.
Megaphone

Vaccins : 340% de risques d'autisme ont été cachés au public

© Inconnu
Le lanceur d'alertes du CDC, le Dr William Thomson a publié une déclaration officielle confirmant que l'étude originale avait montré un lien entre le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) et l'autisme, plus spécialement chez les enfants afro-américains, et que le CDC en avait caché les résultats.

Un éminent chercheur aux Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), le Dr William Thompson admet qu'il a joué un rôle clé en aidant à faire apparaître au grand jour la manipulation des données par le CDC. Cette fraude a consisté à dissimuler une incidence plus élevée de l'autisme due au vaccin ROR chez les garçons afro-américains. Le lanceur d'alertes, le Dr William Thomson est entré en jeu après avoir réclamé, en vertu de la Loi sur la Liberté de l'Information (Freedom of Information Act ou FOIA), les données originales d'une étude portant sur l'autisme. Ces documents hautement sensibles ont pu être obtenus grâce à l'aide du député américain Darrell Issa, président de la Chambre de surveillance et de la réforme du gouvernement. Les documents du CDC, ainsi que les discussions avec le lanceur d'alertes révèlent une manipulation généralisée des données scientifiques, ainsi qu'une pression (du haut vers le bas) sur le scientifique du CDC pour supprimer tout lien de causalité entre le vaccin ROR et le diagnostic ultérieur d'autisme, en particulier dans un groupe d'hommes afro-américains qui avaient reçu leur vaccin « à temps » en conformité avec le calendrier recommandé par le CDC.
Snakes in Suits

Empathie, conscience morale et psychopathie - Une nouvelle conscience pour un monde en crise

« L'histoire est faite la plupart du temps par les mécontents et les furieux, les excédés et les rebelles - par ceux qui aspirent à exercer l'autorité, à exploiter les autres, et par leurs victimes, intéressées quant à elles à obtenir réparation et à rétablir la justice. Dans ces conditions, l'histoire qui s'écrit a pour grand sujet la pathologie du pouvoir. »[1]

Une pathologie du pouvoir qui n'est rien de plus - mais rien de moins non plus tant le sujet est complexe - que ce que nous appelons de nos jours psychopathie ou perversion narcissique.

Autrement dit, l'histoire est écrite par des psychopathes qu'une armée de béni-oui-oui s'attache à satisfaire. Parfois, il arrive que leurs victimes contribuent à cette narration en obtenant justice et réparation pour les préjudices qu'elles subissent.
Star of David

Un réseau de proxénétisme messianique en Israël

La police israélienne vient de démanteler un réseau de proxénétisme dont les meneurs avaient convaincu des juives qu'elles favoriseraient l'avènement du messie en pratiquant le sexe avec des non-juifs, a-t-elle indiqué lundi.

Les policiers ont récemment arrêté huit hommes et femmes au discours "messianique", ils s'en prenaient à des femmes vulnérables qu'ils abrutissaient de drogues et d'alcool et auxquelles ils assuraient qu'en donnant leur corps à des non-juifs, elles "sauveraient le peuple juif et amèneraient la rédemption", a précisé la police.

Le principal suspect est un homme de 60 ans, un marginal de Kiryat Arba, une colonie proche de Hébron en Cisjordanie et réputée très à droite, selon des documents d'enquête consultés par l'AFP.

Une quinzaine de femmes, dont peut-être des mineures, auraient ainsi été prostituées, dit dans le quotidien Haaretz le commissaire Arik Mordechai, qui dirige les investigations.
Quenelle - Golden

Exclu par YouTube, Dieudonné trouve refuge en Russie

Confronté à la décision de YouTube de fermer son compte, Dieudonné a décidé de migrer ses vidéos vers la plateforme russe RuTube. Une plateforme qui lui offre toutefois beaucoup moins de visibilité.

C'était la vidéo de trop. Même s'il n'est pour l'instant question que d'une enquête préliminaire et non d'un jugement qui confirmerait le bien-fondé ou non de l'accusation, l'action du parquet de Paris contre Dieudonné pour "apologie d'actes de terrorisme" a visiblement eu pour effet d'inciter YouTube à agir. La filiale de Google a décidé de fermer le compte "iamdieudo" qu'utilisait l'humoriste pour y diffuser ses vidéos.

"Ce compte a été clôturé suite à des cas graves ou répétés de non-respect du règlement de la communauté et/ou des réclamations pour atteinte aux droits d'auteur", indique désormais un message affiché par YouTube lorsque les internautes veulent accéder à la chaîne de Dieudonné. Toutes les vidéos publiées depuis plusieurs années ont été supprimées.

Dans l'une de ses dernières vidéos, intitulée "feu Foley", l'humoriste disait de la décapitation réalisée par des djihadistes qu'elle "symbolise le progrès, l'accès à la civilisation", rappelant l'exécution en place publique de Louis XVI, guillotiné pour faire place aux révolutionnaires, ou les décapitations auxquelles procédaient certains colons venus "civiliser" l'Afrique. Un procédé maladroit que même une partie de ses fans n'a pas compris ou accepté, comme Dieudonné l'a lui-même reconnu dans une vidéo successive.
Attention

Perturbateurs endocriniens et stratégies des lobbies

© La maison du cancer
Annonciateurs d'une crise sanitaire de grande ampleur, les perturbateurs endocriniens s'imposent comme un enjeu politique majeur mais peinent à être règlementés. En cause, le poids des intérêts industriels qui cultivent le doute quant à leur définition.

Ils sont partout. Dans votre dentifrice, sur votre ticket de caisse, parmi les jouets de vos enfants, imprégnés dans les vêtements que vous portez... Ils accompagnent la plupart de vos repas puisqu'ils emplissent les contenants alimentaires et constituent certains des pesticides qui finiront dans votre salade ou votre verre de vin.

Ils suivent peut-être même vos partenaires sexuels les plus réguliers, balisant toutes les étapes de votre vie intime, comme que l'avait montré Générations Cobayes au printemps dernier.

Inutile d'ailleurs de songer aux médicaments pour s'en purger, on en retrouve également dans plusieurs d'entre eux. Vous êtes donc cernés, exposés de manière quotidienne et invisible. Par qui ? Les perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques de synthèse, étrangères à l'organisme humain, qui composent nombre de produits de la vie courante.
Che Guevara

Vers une indépendance de l'Écosse?

© Inconnu
La France en parle peu, pourtant cela pourrait être un séisme majeur rompant l'unité européenne. Un pays comme l'Écosse (5 Millions d'habitants), membre du Royaume Uni, lui-même membre de l'Europe souhaite acquérir son indépendance. Mais attention, l'Écosse se rêve indépendante du Royaume-Uni tout en voulant rester membre de l'UE mais hors de l'eurozone. Or tout nouveau pays doit faire acte de candidature et obligatoirement opter pour l'Euro. C'est le défi fou que les indépendantistes proposent aux farouches écossais. Le dénouement partiel aura lieu lors du référendum qui départagera les pro du « ensemble c'est mieux » des anti-union, le 18 septembre 2014. Vote historique pour eux mais aussi pour nous. Les débats et les problématiques soulevées par cette question ainsi que la conclusion populaire, constituent un formidable laboratoire d'idées pour les souverainistes de tous les pays européens.

Un peu d'histoire

Le sujet ici n'est pas de retracer la longue et tumultueuse histoire de l'Écosse. Ce qu'il faut savoir c'est que frère ennemi de l'Angleterre, l'Écosse fut obligée de signer un acte d'union en 1707 après la faillite de ses possessions coloniales. Depuis cette date, les deux couronnes ont fusionné jusqu'à l'autonomie parlementaire de l'Écosse arrachée en 1998. Pour la petite histoire, la session d'inauguration du nouveau parlement écossais fut dominée par un chant, depuis devenu l'hymne des indépendantistes : « a man's an for a that » (un homme est un homme quel qu'il soit) fleurant bon les idées révolutionnaires antimonarchistes. Dès lors, l'Écosse exerce sa souveraineté sur les sujets de politique intérieure sans pour autant être responsable de ses ressources financières ni posséder sa propre armée.
Syringe

Colombie : des centaines de jeunes filles frappées par un mal étrange

© Inconnu
BOGOTA, Colombie : Une mystérieuse maladie a submergé une petite ville du nord de la Colombie où des dizaines de filles ont dû être hospitalisées avec des symptômes dont les parents craignaient qu'ils soient dus à une réaction indésirable au vaccin anti-HPV.
Toutes ces filles avaient, dans les mois qui ont précédé, été vaccinées avec le vaccin Gardasil contre le HPV. Cette situation a conduit les parents à pointer du doigt les autorités et le fabricant américain du vaccin Merck. The Canadian Press ap, daily free press, Charles Buchanan


Les autorités disent qu'elles ne savent toujours pas ce qui a pu provoquer ces symptômes chez plus de 200 jeunes filles à El Carmen de Bolivar. Ces symptômes allaient des maux de tête à l'évanouissement, en passant par l'engourdissement des extrémités. Certains ont laissé entendre que les habitants de cette ville colombienne proche des Caraïbes pourraient être confrontés à un cas rare d'hystérie collective.

Les parents sont inquiets parce que toutes ces filles de 9 à 16 ans avaient été vaccinées par le Gardasil dans les derniers mois. Mercredi les habitants ont défilé pacifiquement pour exiger une enquête approfondie. Le maire de la ville, par ailleurs aussi médecin, le Dr Francisco Vega, a expliqué à l'Associated Press que ces maladies sont d'abord apparues à la fin du mois de mai et n'ont cessé de se multiplier depuis. Au cours du week-end, 120 jeunes filles ont été transportées à l'hôpital de la ville dont les structures médicales ont très vite été débordées. Aucun de leurs symptômes ne menaçait leur vie et toutes ont depuis pu rentrer chez elles.
Top