Enfant de la Société
Carte


Bug

Ebola : menace réelle ou manipulation ?

bill gates ebola
Les médias de masse font un battage sur la plus grande épidémie « jamais vue » d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

On nous dit que cette terrible maladie, qui provoque des symptômes qui ressemble à des scènes de film d'horreur, se répand aux Etats-Unis. Certains Américains annulent leurs vacances et refusent de s'embarquer dans un avion, pensant qu'ils pourraient y attraper le virus Ebola.

Les gens sont terrorisés par des images horribles, talonnés par la peur d'une mort rapide et terrible, et la peur des avions. Les craintes sont hors de proportion avec la réalité de la menace. Un air de déjà vu ?

Le 11 Septembre 2001, les américains ont été soumis à un contrôle psychique à partir d'un traumatisme, « une forme intensive de technique de lavage de cerveau connue sous le nom de coercition , décrit dans un livre de Douglas Rushkoff du même nom. Le contrôle psychique à partir d'un traumatisme, utilise la peur extrême ou la terreur pour façonner le subconscient de ses victimes. C'est une technique très efficace pour amener les gens à se soumettre à l'autorité sans se rendre compte de ce qu'ils font ni pourquoi ils le font.

Commentaire: L'hypothèse de la chercheuse Anne Sullivan, basée sur l'observation du gouvernement étasunien au cours des dernières décennies, est malheureusement dans le domaine du probable. La suite des événements nous apportera plus de données quant à sa réalité.

Che Guevara

Vaccin : l'état français condamné à verser 2.4 millions d'euros

© Saul Loeb/AFP
La victime avait déclaré les premiers symptômes de la sclérose en plaques quelques semaines après les premières injections vaccinales contre l'hépatite B
L'État a été récemment condamné à verser près de 2,4 millions d'euros à une ancienne infirmière ayant déclaré une sclérose en plaques après un vaccin contre l'hépatite B, une décision de justice "trop rare" selon une association de victimes.

La somme en question, arrêtée par la Cour administrative d'appel de Nancy en juin dernier mais ébruitée mardi par L'Est Républicain, constitue "a priori un record d'indemnisation pour ce type de litige", a commenté auprès de l'AFP une source proche du dossier.

Commentaire: « confirment l'absence de mise en évidence de lien »... il faut savourer ici la tournure de la phrase, la circonvolution verbale. Bon, de façon concrète, terre à terre en quelque sorte, puisque pour les victimes, elles, le lien devient brusquement... réel et évident, voici de quoi faire réfléchir :

- Vaccination Hépatite B interrompue après le décès de 3 nouveau-nés
- Réflexions sur la vaccination, entre vérités qui dérangent et mensonges confortables
- Vaccination : le discours simpliste des médias
- Money, Money, Money - La vaccination, un juteux business pour les médecins aussi...
- La vaccination des femmes enceintes est dangereuse : les officiels américains obligés d'avouer qu'ils ont menti !
- Vietnam : trois bébés morts après vaccination conte l'hépatite B !
- Ce que les médecins pensent de la vaccination : l'enquête-choc, non publiée, de l'INPES
- Vaccination : alerte rouge !

Nuke

Mensonges et radioactivité : rendre acceptable une nourriture contaminée

Une surveillance alimentaire efficace doit obéir à des principes que Mme Cindy Folkers nous explique dans cette vidéo à l'occasion du cas des USA.

Cette vidéo a été réalisée à l'occasion du symposium « The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident » (Conséquences médicales & environnementales de l'accident nucléaire de Fukushima) organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York.


Commentaire: Une série d'article en lien :

- Roulette nucléaire - La vérité sur la source d'énergie la plus dangereuse sur Terre
- Nucléaire, l'énergie du désespoir
- Camp de concentration nucléaire pour tous
- R.A.S. nucléaire rien à signaler
- Tabac et Nucléaire

Health

Ébola : decret d'urgence sanitaire nationale en guinée

© Inconnu
Le président de Guinée Alpha Condé a décrété à compter de mercredi "l'urgence sanitaire" dans son pays contre l'épidémie de fièvre hémorragique Ébola. Le dernier bilan de l'OMS fait état de 1069 morts. La Guinée a enregistré, à elle seule, 377 cas mortels.

Dans une déclaration lue à la télévision publique guinéenne, M. Condé a annoncé une série de neuf mesures en vigueur "à partir du 13 août", dont des renforcements de contrôle, des restrictions de déplacements et l'interdiction de transférer des corps "d'une localité à une autre jusqu'à la fin de l'épidémie".

Il est ainsi instauré "un cordon sanitaire tenu par les agents de santé et les services de sécurité et de défense à tous les postes frontaliers d'entrée" en Guinée, selon la déclaration.

En outre, "les mouvements de personnes sont restreints et soumis aux mesures de contrôle sanitaires aux différents points de passage terrestres, maritimes et aéroportuaires".
Cell Phone

L'humour douteux de Siri devant la justice

© Inconnu
Siri est serviable. Sollicité vocalement, le logiciel développé par Apple sur iPhone se plie en quatre pour comprendre les demandes formulées par son propriétaire dans le besoin, et y répondre au mieux de ce que son intelligence artificielle lui permet. Mais le zèle de Siri peut dans certaines situations frôler le mauvais goût, raconte Time.
Airplane

Brésil : Eduardo Campos, candidat à la présidentielle, meurt dans un crash aérien

© Photo : Eraldo Peres/AP/SIPA
Le candidat socialiste à la présidentielle brésilienne d'octobre, Eduardo Campos, a trouvé la mort mercredi, a annoncé Globo. Son jet privé s'est écrasé sur un gymnase près de Sao Paulo avec 6 autres personnes à bord.
Snakes in Suits

Le marketing? Mettre les gens à l'aise avec le mensonge, la preuve en vidéo

Cette femme va expliquer à l'audience comment l'industrie alimentaire manipule les consommateurs par le biais du marketing. Elle va s'exprimer de manière réaliste, et avec beaucoup, beaucoup de cynisme...
Regardez bien les visages de ces gens, et la façon dont ils se décomposent soudain tandis qu'elle les met face à face avec la réalité!



Commentaire: Arriver à faire accepter le mensonge, c'est aussi l'art des manipulateurs, des psychopathes. Et lorsque le quotidien d'un peuple, d'une nation ou d'une civilisation est basé sur ce qui n'est pas réel, ce n'est qu'une question de temps avant que l'ensemble ne s'écroule. Croire le mensonge, c'est peut-être aussi participer activement à la grande manipulation.

Et comment ne pas pouvoir transposer ce qui est démontré ci-dessus dans tous les domaines de notre vie?

Quelques articles divers pour mieux appréhender le problème :

- Notre époque de mensonge universel a besoin d'un Georges Orwell
- Mensonge et propagande : la « responsabilité de protéger » comme instrument d'agression
- Désinformation, ou la « magie » du mensonge : comment ça marche
- La « novlangue » des psychopathes qui n'utilisent pas les mots de la même façon que nous
- Entretien avec l'auteur du Nouveau dictionnaire de novlangue
- École ou propagande ? De l'importance de s'émanciper des programmes scolaires

X

Afton Burton, 25 ans, va épouser le tueur Charles Manson

© AFP Photo/The Hutchinson News, Tim Goessman
Carnet glauque - A 25 ans, Afton Burton s'apprête à dire "oui" à l'un des plus célèbres criminels du monde : Charles Manson.

Commentaire: Lire également:

Questions-réponses: Les Psychopathes
La victime oubliée: Les femmes qui aiment les psychopathes
Treize règles à suivre lorsqu'on a affaire à des psychopathes

Handcuffs

La deuxième Française arrêté en Géorgie pour une boîte de Dafalgan libérée

© DURAND FLORENCE/SIPA
Tourisme - Deux Françaises ont été arrêtés à la douane géorgienne à quelques jours d'écart parce qu'elles avaient du Dafalgan codéiné sur elles. Ce dérivé de l'opium est en effet interdit en Géorgie. Cinq jours après la première, la deuxième a été autorisée à quitter le pays ce mardi après y avoir été retenue dix jours.
Bad Guys

USA : la femme tabassée par un policier témoigne


Une Californienne de 51 ans a été violemment frappée par un policier le 1er juillet dernier, au milieu d'une autoroute embouteillée de Los Angeles. La vidéo amateur montrant l'officier rouant de coups le visage de l'Américaine a déjà fait le tour des réseaux sociaux.

« Je pensais qu'il allait me tuer, qu'il allait me frapper à mort » a déclaré dimanche la victime, Marlene Pinnock, dans un entretien avec nos confrères d'AP. Après plusieurs semaines passées à l'hôpital, les séquelles de ses blessures l'empêchent, encore aujourd'hui, de bien articuler.
Top