NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Enfant de la Société
Carte


People

L'incivisme des Chebreg Yebreg d'Alger

© inconnu
Dimanche soir, près de la place du 1er Mai à Alger, nous avons vu une femme jeter le contenu d'une bassine pleine d'eau directement dans la rue. Cette femme d'âge adulte avait tout l'air d'une traditionnelle « bent familia » (fille de bonne famille). Nous pensons que cette mère de famille, aujourd'hui, a été, un jour, choisie pour devenir l'épouse d'un « oulid familia », sur la base de critères communs aux deux familles et à la société en général. Ses parents à elle ont dû faire monter les enchères avant d'accepter la demande des parents du futur fiancé. Le jour de la nuit de noces, la fête a duré jusqu'à l'aube et coûté plusieurs millions de centimes. La fiancée a eu droit a un traitement digne d'une princesse, juste parce qu'elle est conforme à certains critères tacitement reconnus par la société, comme étant les meilleurs.

Après le mariage, cette fille et ce fils de bonne famille ont eu des enfants, qui encore tout petits, ont commencé à faire le mal autour d'eux. Les premières victimes sont les voisins, surtout ceux qui habitent dans l'appartement de l'étage en dessous, qui ne pouvaient plus faire la sieste à cause du bruit de cette marmaille courant et sautant sans arrêt dans l'appartement.

Commentaire: Le peuple algérien semble avoir été l'objet d'une expérience au long cours pour neutraliser ses forces.

Megaphone

Un regard sur la situation en Algérie

Le Brésil applique la tolérance zéro, et nous ? Enquête de El Wattan, mais au bled est-ce que c'est mieux ?

Le Brésil ne tolère pas l'incivisme !
fan, Algeria
© inconnu
"La sélection algérienne est devenue indésirable à cause du comportement de certains de nos compatriotes au moment où l'Algérie écrit une page dorée de son histoire", écrit le quotidien algérien EL WATAN.
Deux supporters de l'équipe d'Algérie, qui ont lancé un fumigène après le but égalisateur des « Fennecs », ont comparu sur place devant un juge qui leur a interdit l'accès au stade jusqu'à la fin du Mondial.

D'autres supporters risquent de subir le même sort, et peut-être bien plus, puisqu'une enquête a été diligentée pour identifier ceux qui ont braqué un rayon laser vert sur les yeux du gardien de but de la Russie juste avant le but égalisateur de Slimani.

Ce sont là des comportements inciviques et inacceptables qui suscitent l'opprobre de tous les vrais supporters ainsi que de tous les Algériens.

Ces « pseudo-supporters » risquent de gâcher la grandiose fête de demain et ternissent davantage l'image de l'Algérie et des Algériens.

Chaque sortie de l'équipe nationale est gâchée par des incidents regrettables et le comportement inadmissible de certains supporters qui à chaque fois s'adonnent à des dépassements gravissimes.

Les incidents se multiplient, notamment en France, où chaque rencontre des « Fennecs » est suivie d'incidents plus ou moins graves.

Au point même que « la sélection algérienne est devenue indésirable à cause du comportement de certains de nos compatriotes au moment où l'Algérie écrit une page dorée de son histoire », écrit le quotidien algérien El Watan du 29 juin.

Quand c'est nous qui l'affirmons, nous passons pour des « Réacs » ou pour des nostalgiques de l'Algérie française, pour ne pas dire des racistes.

Mais cette minorité ne se rend pas compte qu'elle stigmatise l'ensemble de sa communauté.
Star of David

Israël, une nation de psychopathes : le massacres de centaines de Palestiniens suivi avec popcorn, applaudissements et chaises de jardin


Des Israéliens suivent les bombardements de Gaza sur des chaises de jardin, à Sderot. © twitter.com/allansorensen72
La photo d'un groupe d'Israéliens, réunis pour regarder les bombardements opérés par leur pays sur la bande de Gaza comme s'ils suivaient un match de football, a provoqué un tollé sur Twitter.

La photographie a été prise à Sderot, une ville israélienne proche de la frontière avec Gaza, et postée sur Twitter par le journaliste danois Allan Sörensen qui travaille pour le quotidien Kristelig Dagblad. "Cinéma de Sderot. Des Israéliens amènent des chaises au sommet d'une colline de Sderot pour regarder les dernières nouvelles de Gaza, applaudissant quand des explosions se font entendre", a-t-il écrit comme commentaire.

La photo a été retweetée 8.000 fois et a suscité la controverse internationale. "Que Dieu nous vienne en aide si c'est vrai", a réagi une personne sur Twitter. "Qu'est-il advenu de l'humanité ?" "L'image la plus horrible que j'ai vue ces derniers jours", a déclaré une autre. "Inhumain, méprisable et nauséabond", juge une troisième.
Stock Down

Par manque de moyens les bureaux de police vont fermer dans le Nord

Un projet sensible est en cours : la fermeture de bureaux de police dans le Nord en 2015. Selon le syndicat majoritaire Unité-SGP Police FO, Lille, Roubaix, Tourcoing, Ronchin, Faches-Thumesnil et Hellemmes sont concernés dans la métropole.

police

Plusieurs bureaux de police, comme ici à Hellemmes, n’ont plus beaucoup de policiers.
«  Tout est ficelé. » Thierry Depuyt, secrétaire zonal d'Unité-SGP Police FO, syndicat majoritaire, l'affirme : une flopée de bureaux de police de la métropole fermeront « début 2015 ». Le syndicaliste en dresse l'inventaire : « Deux à Lille (Lille-Sud et Faubourg-de-Béthune), un à Hellemmes, trois à Roubaix (Épeule, Alma, Potennerie), un à Tourcoing (Orions), un à Ronchin et un à Faches-Thumesnil. » Selon lui, d'autres sites pourraient s'ajouter. «  C'est une réorganisation départementale. Ce n'est pas une politique nationale. Elle émane de la direction de la sécurité publique du Nord, qui l'a soumise à la préfecture. »

« En gestation depuis longtemps »


L'information n'est pas officielle, mais fuite publiquement (lire ci-dessous). « Le projet est en gestation depuis longtemps. Le directeur de la sécurité publique du Nord consulte des élus pour les préparer  », indique Thierry Depuyt. Une opération de déminage car le sujet est brûlant.

« La motivation première est financière, dans un contexte budgétaire difficile. Comme nous sommes locataires d'un certain nombre de bureaux de police, en les fermant, on fait des économies. »

La réaffectation des agents concernés pourrait aussi mettre plus de patrouilles sur le terrain, là où nombre d'entre eux sont aujourd'hui confinés à de l'administratif. « C'est l'intérêt que l'on va présenter aux mairies. Mais on ne va pas récupérer des mille et des cents de fonctionnaires  », estime le syndicaliste.
Bad Guys

Petit tour non-exhaustif des scandales médicaux français du moment

© Inconnu
Le scandale de la fermeture du service d'oncologie pédiatrique de Garches

Le service d'oncologie de Garches serait fermé, c'est pas encore officiel, un procès administratif et un procès civil sont en cours mais le politique a déjà tranché !

Le problème se résume à ceci, on veut contraindre les patients adultes et enfants à entrer dans des « essais thérapeutiques » des essais qui, à ce que j'ai compris, sont pris en charge par l'Assurance Maladie et pas par les labos au bénéfice de qui ils sont menés ! Un point qui n'a pas été souligné à ma connaissance ! Autrement dit Big Pharma puise directement dans les caisses du "Système" pour expérimenter gracieusement ses immondes saloperies et on a foutu à la poubelle des vieilles méthodes ayant fait leur preuve et donnant 80% de résultats.
Arrow Down

Victime d'un viol, des internautes se moquent d'elle sur Twitter

Jada a 16 ans. Le mois dernier, la jeune fille s'est rendue à une fête organisée près de chez elle, à Houston. On lui a servi à boire. Elle pense qu'il y avait de la drogue dans son verre. Jada s'est réveillée plusieurs heures plus tard. Elle n'avait aucun souvenir de la fête. Des photos d'elle, nue et inconsciente, ont été postées dans la foulée sur Internet. Jada pense qu'elle a été violée.

La police enquête actuellement sur cette affaire. La jeune fille refuse de garder le silence: "Ça ne sert à rien de me cacher", a-t-elle déclaré dans une interview à KHOU. "Tout le monde a déjà vu mon visage et mon corps. Mais ce n'est pas ce que je suis."

Sur Twitter, une poignée d'internautes se moque du prétendu viol de la jeune fille, reproduisant sa pose, alors qu'elle était plongée dans un profond sommeil. Sous le hashtag #jadapose, ils l'imitent, se croyant probablement hilarants.
Cult

Un scandale de pédophilie ébranle le Parlement britannique

Le « Daily Telegraph » soutient que plusieurs hommes politiques anglais seraient impliqués dans des affaires de pédophilie depuis les années 1970.

© MANUEL COHEN / THE ART ARCHIVE / THE PICTURE DESK / AFP
Photo d'illustration
Scandale à Westminster ? Selon le Daily Telegraph, une dizaine d'hommes politiques apparaitraient sur une liste de personnes soupçonnées d'abus sexuels sur des enfants, étudiée actuellement par Scotland Yard. Certains faits remonteraient aux années 1970. Plusieurs de ces hommes d'État seraient toujours en poste. Et des dossiers - 114, d'après le quotidien conservateur - auraient disparu opportunément.

Le Daily Telegraph - repris par le Courrier International - précise que le député libéral Cyril Smith, décédé en 2010, serait au coeur de l'affaire. Deux ans après sa mort, ses pratiques pédophiles avaient été révélées au grand jour. Alors que, dans le même temps, des soupçons d'abus sexuels sur mineurs avaient toujours émaillé sa carrière, sans qu'aucune enquête ne soit jamais ouverte.
Cult

Belgique : la police réintègre un pédophile

La zone de police de Bruxelles Capitale Ixelles doit "en principe" reprendre dans ses rangs un inspecteur qui a été condamné pour des faits de moeurs sur mineurs. Le Conseil d'Etat a annulé son licenciement car certains membres du collège de police qui a décidé cette mesure ne parlaient pas suffisamment le néerlandais, écrit Het Nieuwsblad vendredi.

L'inspecteur concerné a été condamné début 2012 à un an de prison et 550 euros d'amende. Quelques mois plus tard, il a aussi été licencié, après que le conseil de discipline eut estimé que le licenciement était justifié vu la gravité des faits.

L'homme a saisi le Conseil d'Etat, qui lui a donné raison. Le collège de police de Bruxelles est en principe bilingue, mais le bourgmestre, notamment, ne parlait pas suffisamment le néerlandais pour comprendre les déclarations de l'homme, explique son avocate Virginie Cottyn.
Dollars

Hépatite C : c'est bel et bien le nouvel el dorado pour les labos

© Inconnu
Entre 300 000 et 400 000 personnes en France seraient atteintes d'hépatite C. Une maladie chronique qui peut provoquer cirrhose et cancer du foie. De nouveaux traitements viennent d'être autorisés sur le marché. Une révolution thérapeutique, estiment les spécialistes. Selon la Haute autorité de santé, ces traitements permettent d'espérer une guérison de 90% des malades, après une cure de 12 ou 24 semaines. Problème : le coût prohibitif de ces traitements. Une cure de 12 semaines nécessite 84 pilules. Au prix unitaire de 666 euros ! Soit 56 000 euros par patient !

Des députés socialistes [1] viennent d'adresser, selon Le Parisien, un courrier aux dirigeants du laboratoire pharmaceutique états-unien Gilead, qui produit ce médicament, le Sovaldi. 60 000 patients pourraient être traités dans les deux prochaines années, expliquent les élus. Ce qui représenterait, un chiffre d'affaires faramineux pour le laboratoire pharmaceutique : 4,8 milliards d'euros ! Une somme prise en charge par l'assurance maladie, alors que le coût de fabrication du médicament reviendrait, dans le cadre d'une production de masse, à moins de 200 euros par patient, avancent les parlementaires [2]. Soit 280 fois moins cher que son prix de vente. Ils demandent à Michel Joly, président de Gilead France, de préciser comment le prix de vente du traitement a été établi. Et quel est le montant des dividendes versés aux actionnaires de l'entreprise en 2013.

Commentaire: Voir également l'article :

- Sovaldi et hépatite C : à 666 euros le comprimé, les labos se frottent les mains

Et puis bien sûr, on pourrait se dire que si les prix étaient en rapport direct avec l'efficacité du médicament, il y aurait au moins un bénéficiaire du traitement : le client patient. Mais la médecine moderne, c'est aussi ceci :

- Décès liés à de simples médicaments anti-douleurs : des milliers de victimes
- Médicaments : des morts subites imputées au Motilium
- Ces médicaments qu'il vaudrait mieux éviter de prendre
- Les médicaments causent « au moins 18 000 morts par an en France »
- Des médicaments contre le rhume dangereux pour la santé : Actifed, Nurofen, Humex...
- Des firmes pharmaceutiques dissimulent les effets indésirables de leurs médicaments

Quenelle - Golden

Dieudonné et l'Ananassurance de la sous-France !

Top