Histoire Secrète
Carte


Pharoah

Un cimetière contenant un million de momies découvert en Egypte


Le cimetière égyptien de Fag el-Gamous contiendrait un million de momies, selon des archéologues américains. Crédits : FACEBOOK/BYU IN EGYPT
Selon les archéologues américains qui fouillent actuellement le cimetière égyptien de Fag el-Gamous, ce site contiendrait pas moins... d'un million de momies.

Un million. C'est le nombre faramineux de momies qui dormiraient dans le cimetière égyptien de Fag el-Gamous, selon des archéologues de l'Université de Brigham Young (Utah, Etats-Unis) qui étudient actuellement le site.

A l'heure actuelle, ces archéologues ont mis au jour quelques 1 700 momies dans ce cimetière situé à 80 km au sud du Caire, et dont l'existence est connue des archéologues depuis une trentaine d'années.

Mais selon l'archéologue Kerry Muhlestein, directeur des fouilles menées à Fag el-Gamous, ce nombre est insignifiant en comparaison du nombre total de corps présents dans ce cimetière : "Nous pensons qu'il y a environ un million de corps au sein de ce cimetière. C'est grand, et c'est dense", a-t-il annoncé lors de la conférence annuelle de la Société pour l'Etude de l'Egypte Ancienne, qui se tenait à Toronto (Canada) du 14 au 16 novembre 2014.
Magnify

Plus de 50 géoglyphes découverts au Kazakhstan

Plus de 50 géoglyphes de différentes tailles et formes, dont une immense swastika, ont été découverts au nord du Kazakhstan en Asie Centrale.
Ces grandes structures, qui sont la plupart du temps des monticules de terre, rappellent l'art paysager très connu dans la région de Nazca au Pérou.
Découverts grâce à l'utilisation de Google Earth, ces géoglyphes ont différentes formes géométriques, comprenant des carrés, des cercles, des croix et des swastikas. Leur diamètre varie de 90 à 400 mètres.

S'ils sont difficiles à voir au sol, ils sont facilement repérables depuis le ciel.

Au cours de l'année dernière, une expédition archéologique de l'Université Kostanay du Kazakhstan, en collaboration avec l'Université de Vilnius en Lithuanie, a étudié ces géoglyphes.
Magnify

La mystérieuse machine d'Anticythère serait encore plus vieille que ce que l'on pensait

La machine d'Anticythère est décidément pleine de surprise. Découvert au début du XXe siècle au large d'une île grecque dont il tire son nom (Anticythère donc), ce mécanisme complexe, dont on ignore avec précision l'origine, servait d'horloge astrale : éclipses ou encore mouvements des planètes. D'après le New York Times, le deuxième dispositif permettant d'obtenir ce genre d'information n'est arrivé qu'un bon millénaire plus tard !

D'ailleurs, l'âge exact de la machine d'Anticythère a été revu à la hausse. De récentes recherches publiées dans la revue Archive for History of Exact Sciences envisagent qu'elle serait plus vieille que les premières évaluations. Les travaux de l'historien Christián Carman et du physicien James Evans laissent à penser que sa création remonterait aux alentours de 205 avant Jésus-Christ, son calendrier ayant été programmé pour démarrer à cette date.
Magnify

Un artefact de 250 millions d'années d'une civilisation extrêmement avancée aurait été découvert en Russie

Des scientifiques russes ont fait une déclaration sensationnelle : une civilisation surdéveloppée existait sur la Terre avant l'humanité. Cette conclusion a été faite par des chercheurs des régions de Rostov et de Krasnodar après qu'un habitant de Labinsk ait fait une découverte unique.

Pendant la pêche, Viktor Morozov a découvert une pierre inconnue, à l'intérieur de laquelle se trouvait une «puce», a déclaré l'édition Mir Novosteï (Monde de nouvelles). Après une analyse de l'«artefact» trouvé, les experts ont conclu qu'elle appartenait à une civilisation plus avancée que l'humanité, celle qui a vécu sur la Terre avant nous. La découverte unique a été conservée depuis les temps anciens grâce à l'«immersion» dans la pierre, expliquent les chercheurs.

La veille, le laboratoire du Département de géologie de l'Institut polytechnique de Novotcherkassk dans la région de Rostov a établi l'âge de la découverte. Il s'est avéré que la pierre inhabituelle avait environ 250 millions d'années. Ce fait est la preuve de l'existence sur la Terre d'une civilisation surdéveloppée longtemps avant l'apparition de l'homme antique. Probablement, nous pourrons atteindre leur niveau de technologie seulement dans un avenir lointain.
Question

Le disque de Phaistos en partie décodé ?

© Inconnu
Un chercheur de l'Institut d'Enseignement Technologique de Crète affirme avoir percé les secrets de la signification du disque de Phaistos, une mystérieuse tablette d'argile cuite circulaire datant du second millénaire avant notre ère.

Des milliers d'années avant l'avènement du CD-ROM, l'homme utilisait déjà des disques pour stocker des informations. C'est du moins ce qu'on suppose en voyant le disque de Phaistos. Cette mystérieuse tablette d'argile cuite circulaire de 15 centimètres de diamètre est remplie sur ses deux faces de hiéroglyphes en spirale.

Le disque a été découvert en Crête en 1908 sur le site archéologique du palais minoen de Phaistos. L'objet étant exempt de matière organique, les analyses de datation au carbone 14 ont été rendues impossibles. Les paléontologues estiment toutefois que celui-ci remonte au second millénaire avant notre ère, dans la deuxième partie de l'âge de bronze minoen.
Magnify

Mexique : Téotihuacan dévoile de nouveaux secrets archéologiques


Des sculptures découvertes dans le temple Serpiente Emplumada dans le tunnel des dieux de la cité préhispanique de Téotihuacan à Mexico
Les archéologues mexicains ont présenté mercredi à la presse les spectaculaires découvertes archéologiques faites dans le tunnel des dieux de la cité préhispanique de Téotihuacan: des dizaines de milliers d'objets d'offrandes mis au jour à 18 mètres de profondeur.

Ces offrandes enfouies depuis 1.800 ans, ont été trouvées à 103 mètres de l'entrée du tunnel de la pyramide du Serpent à Plumes, découvert en octobre 2003, a indiqué Sergio Gómez, chef du projet.

Parmi les objets recueillis après 11 ans de travail, figurent des dizaines de milliers d'objet en jade, quatre remarquables statuettes en pierre verte, des dizaines de grands coquillages provenant du Golfe du Mexique et de la Mer des Caraïbes, des ossements de grands félins, des objets en bois et des milliers de graines de plantes.
Magnify

Quand l'homme de Néandertal et l'homme moderne se sont-ils unis ?

Des travaux de datation effectués sur un fémur vieux de 45 000 ans ont permis de préciser quand le métissage entre Néandertal et Sapiens s'est produit.

On le sait, l'homme moderne et l'homme de Néandertal, notre très proche cousin dont la lignée s'est éteinte il y a une trentaire de milliers d'années environ, ont parfois eu une descendance commune.

Mais quand ces unions « mixtes » ont-elles eu lieu ? Le séquençage du génome d'un fémur découvert près du village sibérien de Ust-Ishim, dont les premiers résultats avaient été publiés en mars 2014, vient de livrer un élément de réponse : ces unions ont notamment eu lieu il y a 52 000 à 58 000 ans. Un premier résultat qui n'exclut évidemment pas que de tels métissages aient également pu avoir lieu dans d'autres fourchettes de temps.
Dollars

Des criminels nazis ont bénéficié de prestations sociales des Etats-Unis

Au moins quatre d'entres eux seraient encore vivants notamment Jakob Denzinger. Agé de 90 ans, il patrouillait dans le camp d'Auschwitz pendant la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd'hui, il vit dans la ville croate d'Osijek après avoir changer l'orthographe de son nom.

D'après une enquête de l'agence américaine AP, une quarantaine de personnes auraient connu la même situation. Après 1945, ces personnes ont fui l'Allemagne pour se réfugier aux Etats-Unis afin d'échapper à la justice.

Jakob Denzinger a ainsi vécu pendant des années dans l'Ohio avant de regagner l'Europe l'Allemagne en 1989.

Mais le département de la Justice américain, qui souhaitait s'en débarrasser, les aurait convaincus de quitter le pays, en assurant qu'il continuerait à leur verser leurs prestations sociales s'ils acceptaient de partir avant d'être expulsés.
Magnify

Le véritable visage de Toutânkhamon reconstitué

Représenté avec des traits fins et grâcieux, Toutânkhamon a en réalité plutôt un petit air de famille avec Shrek.

Le masque funéraire de Toutânkhamon travestit une réalité physique éloignée de la beauté majestueuse et royale qu'il dégage. Car en réalité, Toutânkhamon présentait un physique ingrat, avec des dents proéminentes, un pied bot et des hanches de jeune fille rapporte une récente étude développée à partir de l'ossature du pharaon et évoquée dans un documentaire diffusé dimanche sur la BBC.

Cette "autopsie virtuelle", composée de 2000 analyses informatiques, a été réalisée avec une étude génétique parallèle de sa famille, qui corrobore le fait que ses parents étaient frère et soeur. Les scientifiques estiment que cette consanguinité a engendré des déficiences physiques et des déséquilibres hormonaux sans doute responsables de sa mort prématurée à l'âge (estimé) de 18 ans, en 1327 avant Jésus-Christ.
Fireball 5

Un talisman chamanique en météorite trouvé en Pologne

Des archéologues de l'Institut d'Archéologie et d'Ethnologie (IAE) à Szczecin en Pologne, ont découvert un fragment de météorite parmi les restes d'une hutte datant de plus de 9000 ans à Bolków près du lac Świdwieen en Poméranie Occidentale.

Un objet spécial.

Le professeur Tadeusz Galińsk de l'IAE , chef du projet de recherche a déclaré que "la météorite a été rapportée au refuge comme un objet spécial, comme quelque chose ne provenant pas de ce monde (...). L'objet est devenu un objet de croyance, et peut-être même de magie chamanique."

Les archéologues ont aussi mis au jour un riche assemblage d'objets associés au spirituel: une amulette, une pointe de lance en os avec une décoration gravée et une sorte de baguette magique en bois de cervidé, ornée de motifs géométriques.
Top