Bienvenue à Sott.net
dim., 07 fév. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Eye 1

La suprématie à tout prix : document déclassifié de 1956 sur l'utilisation de bombes atomiques sur des populations civiles

Les premières villes visées étaient Moscou et Leningrad, avec plus de 300 sites ciblés, appelés Designated Ground Zeros (DGZs), rien que dans ces deux villes. Puis c'était au tour de Varsovie et Pékin, et ensuite le nombre impressionnant de 1200 autres villes.

Plusieurs capitales étaient visées par le Pentagone

Commentaire : Les États-Unis utilisent le prétexte de l'agression étrangère à leur encontre pour mettre la planète à feu et à sang. Ce subterfuge leur permet, de manière à peine déguisée, de se lancer à la conquête du monde. Tous les moyens sont bons pour parvenir à leur fin, et s'il faut pour cela lancer des bombes atomiques sur la tête du voisin, ce n'est pas un problème, comme au Japon, à Hiroshima et Nagazaki, en 1945.


C'était la liste des cibles qui devaient subir une « destruction systématique » par les frappes nucléaires américaines au plus fort de la guerre froide pour des frappes nucléaires, et déclassifiée plus de cinquante années plus tard.

La liste révèle que la priorité pour toute opération lancée par les Etats-Unis était les aérodromes et les installations, car ils voulaient être en mesure de détruire toutes les chances qu'avait l'Union Soviétique d'attaquer l'Amérique.

Commentaire: Vous pouvez aussi lire :


Magic Wand

Une autre espèce d'êtres humains a peut-être survécu à l'âge de glace

Un fémur retrouvé en 1989 dans une grotte en Chine fait penser aux scientifiques qu'une ancienne espèce d'êtres humains aurait survécu beaucoup plus longtemps qu'on ne le pensait jusqu'alors, selon une étude publiée jeudi.
© Photo Wikipédia
Le morceau de fémur ressemble beaucoup à des os d'espèces beaucoup plus anciennes, comme l'Homo Habilis (photo) ou l'Homo Erectus, qui vivaient il y a plus de 1,5 million d'années, d'après l'étude.
Cet os vieux de 14 000 ans a été découvert parmi d'autres fossiles à Maludong en 1989, mais les chercheurs n'ont commencé à l'étudier qu'à partir de 2012.

Bien que ce bout de fémur semble assez jeune, il ressemble beaucoup à des os d'espèces beaucoup plus anciennes, comme l'Homo Habilis ou l'Homo Erectus, qui vivaient il y a plus de 1,5 million d'années, note l'étude publiée dans la revue PLOS ONE

Roses

Une version antérieure au tableau de La Joconde retrouvée à Saint-Pétersbourg

Les experts examinent une peinture retrouvée dans une collection privée en Russie, qui pourrait être une seconde version de l'œuvre phare de Léonard de Vinci en raison de ressemblances frappantes avec la Joconde.
© Inconnu
« Il s'agit seulement d'une hypothèse », explique le chercheur Silvano Vinceti à l'agence de presse italienne ANSA, mais « il y a beaucoup d'indicateurs qui pointent vers le génie artistique » du peintre d'origine toscane.

Un autre spécialiste du travail de de Vinci, Carlo Pedretti, qui a étudié le tableau russe sur un nouveau programme d'analyse des œuvres d'art qu'il a lui-même créé, estime, dans le journal britannique Daily Mail que « lorsqu'on compare l'étude préparatoire du Louvre et la peinture russe, les points communs sautent aux yeux ». Selon lui, le même artiste pourrait être à l'origine de Mona Lisa et de la peinture de Saint-Pétersbourg.

Les experts sont également intrigués par la similitude dans les couleurs des deux œuvres, qui sont examinées grâce à une technologie infra-rouge.


Commentaire : Selon un article publié par Sputnik il y a près de trois ans :
La « Mona Lisa » exposée au Louvre depuis plus de trois siècles a longtemps été considérée comme unique, et certains experts ont remis en cause l'authenticité de celle qui se trouve en Suisse. Mais de nombreux soutiens ont conduit la Fondation Mona Lisa à prouver l'authenticité de cet autre portrait, qui représenterait la Joconde dix ans auparavant.

Fireball 5

An 536 : éruption du Krakatoa ou météorite ? En tous cas une catastrophe globale

© Parker & Coward
Lithographie de l'éruption du Krakatoa de 1888
Des recherches sur des carottes de glace ont démontré au cours de notre histoire, par la présence d'ammonium, qu'une grande catastrophe globale d'origine céleste aurait eu lieu vers l'an 536, mais aussi en 1346. Cette recherche évoque aussi l'an 1014 qui serait la plus grande catastrophe de notre histoire, mais qui semble ignorée. Cet article se centrera brièvement sur la catastrophe datée selon notre chronologie, en l'an 536.


Commentaire : En effet, « Il y a 1500 ans , précisément en 536 de l'ère commune, une catastrophe de première grandeur frappa la Chine, l'Eurasie et l'Europe, entraînant une famine dévastatrice qui fut suivi d'une épidémie de peste dite Justinienne. De nombreuses chroniques du VIe siècle narrent ces événements, décrivant la chute de la luminosité solaire, la chute des températures, des brouillards ou brumes sèches (poussières), ainsi que de mauvaises récoltes et famines en Chine et en Europe. Depuis des décennies, les chercheurs hésitaient entre deux explications : une éruption volcanique ou un impact de météorite/comète. »


La date de l'éruption revue

Le Pararaton ou Livre des Rois javanais, un texte dont on ne saurait donner une datation précise mais qui se centre sur la vie du fondateur d'une
© Inconnu
Le Paraton, ou Livre des Rois javanais
dynastie du XIIIe siècle, mentionne qu'en l'an 338 de l'ère Saka, il y eu une explosion violente du volcan Krakatoa. La chronologie établi cette date de cette ère à l'an 416 de notre ère.

Commentaire: Voir aussi :


Control Panel

Le mystère médiéval de la tombe des deux enfants enterrés sous la cathédrale de Francfort

Traduit de l'anglais par Les découvertes archéologiques

La découverte en 1992 d'une double tombe lors de fouilles de la Bartholomaeuskirche, ou Cathédrale Saint-Barthélémy de Francfort, a fait impression sur les historiens.
© Inconnu
Cathédrale de Franfort
Deux enfants d'environ 4 ans, l'un habillé et paré de bijoux dans le style de la noblesse mérovingienne, et l'autre incinéré dans une peau d'ours selon la tradition scandinave, avaient été trouvés enterrés dans un seul cercueil sous la cathédrale.
Vingt ans après, les archéologues ont publié les résultats de leurs investigations scientifiques sur les restes et le site d'enfouissement.

Il s'avère que ces deux enfants ont été enterrés entre 700 et 730 après J.-C. dans la résidence d'un prêtre à côté de ce qui était alors une petite église. De plus, il semble que la tombe y fut honorée pendant plus d'un siècle, et que la chapelle construite par le Roi Louis II en 855 était parfaitement alignée avec cette tombe.... alignement sur lequel se basera la cathédrale plus tard...
« Nous ne savons pas exactement pourquoi ils ont été honorés, c'est toute la question, rapporte le professeur Egon Wamers, directeur du Musée Archéologique de Francfort, on peut supposer qu'ils ont joué un rôle important dans cette classe aristocratique à Francfort... Nous connaissons un certain nombre de ces 'Adelsheiligen' (saints nobles) au début du Moyen Âge. Instruits, les gens de haute classe avaient un accès plus facile au statut de sainteté. »
© Archäologisches Museum Frankfurt
Les fouilles dans la cathédrale de Francfort

Vader

Evidence of Revision : un documentaire explosif sur les meurtres de JFK, MLK et RFK

Image
Evidence of Revision [Preuves de Falsification] est un documentaire en six parties qui dévoile des archives originales et historiques dont le contenu prouve que les événements les plus déterminants de l'Histoire moderne de l'Amérique ont été délibérément présentés au public sous un faux jour.

Les images d'archives et les interviews dévoilées dans cette série de DVDs vous feront plonger au cœur d'événements qui ont marqué l'Histoire américaine et qui ont eu des répercussions mondiales - des assassinats du président Kennedy et de son frère Robert Kennedy au meurtre de Martin Luther King, en passant par le massacre de JonestownCes documents d'archives portent l'empreinte de mains occultes qui, dans un effort coordonné, ont contribué à façonner l'Amérique que nous connaissons aujourd'hui. Evidence of Revision démontre sans l'ombre d'un doute que l'Histoire a été revue et corrigée alors même qu'elle s'écrivait !

Sous-titres : option « Sous-titres », sélectionner « Français »

Bad Guys

Quand la France utilisait des algériens comme cobaye humain pendant les essais nucléaires

Image

Des Algériens ont été utilisés comme cobayes pendant l'essai nucléaire français en Algérie
René Vautier est mort le 4 janvier 2015. 
Résistant à 15 ans, il fut, avec pour seule arme sa caméra, engagé sa vie durant contre le colonialisme et les injustices ; emprisonné dès son premier film à 21 ans ; censuré comme nul autre réalisateur français ne le fut. Lui qui avait des liens si forts avec l'Algérie s'était fait l'écho d'un témoignage terrible. Il était surtout intervenu auprès d'amis algériens.

Cela se passe au Centre saharien d'expérimentation militaire situé à Reggane, à 700 km au sud de Colomb Bechar. Les tirs sont effectués à Hamoudia, à une cinquantaine de km au sud-ouest de Reggane. Le 1er avril 1960 a lieu le second essai nucléaire français, sous le nom de code "Gerboise blanche". La bombe dégagea environ 4 kilotonnes.

Le tir a été l'occasion d'étudier la résistance des matériels militaires (avions, véhicules, parties de navires...) à une explosion nucléaire. L'armée française a mené des essais sur des rats, des lapins et des chèvres. Des exercices militaires en ambiance « post-explosion » ont été réalisés. Ils commencèrent vingt minutes après les tirs. Mais, environ 150 hommes vivants furent aussi exposés aux effets de la bombe, ligotés à des poteaux, à environ 1 km de l'épicentre.

Nous sommes en pleine guerre d'Algérie, cette guerre qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes algériennes, militaires et surtout civiles. Beaucoup de victimes meurent torturées. Pour le colonialisme français et son armée, la vie des algériens ne vaut pas cher à l'époque...

Commentaire: Et là on se dit que tout ça, c'était avant, et qu'il n'y en n'a pas eu tant que ça de toute façon, et que maintenant, quand même, ils peuvent plus le faire. Oui, non et si.

Tant que le système reste ce qu'il est, et Dieu sait qu'il n'a pas vraiment changé depuis 70 ans, avec la même clique de malades mentaux aux postes du pouvoir, on peut être certain que les choses perdureront, et bien sûr, qu'elles empireront. Donc :

- Durant la Seconde Guerre mondiale, l'armée US a testé secrètement des armes chimiques sur ses soldats en fonction de leur couleur de peau
- Les États-Unis ont testé des armes biologiques au Japon
- Des milliers de bébés utilisés comme cobayes pour la vaccination dans les années 1930
- Les USA ont testé secrètement des agents chimiques sur les pauvres
- L'affaire Pont-Saint-Esprit : les expérimentations de la CIA dans un village français
- CIA : en plus de la torture, des expériences sur les êtres humains
- L'Armée américaine a pulvérisé des substances radioactives sur sa propre population
- 50 000 personnes ont servi de cobayes en ex-RDA pour des groupes pharmaceutiques
- Gaza : Israël a utilisé des armes interdites qui causent le cancer


Pyramid

Pyramides de Gizeh : découverte de mystérieuses anomalies thermiques

Image

Toutes les anomalies détectées feront l'objet d'analyses approfondies. "Nous devons maintenant construire des modèles et simulations thermiques pour tester différentes hypothèses afin de comprendre ce que nous avons trouvé" a dit Tayoubi, co-directeur de la mission Scan Pyramids. Photo: Philippe Bourseiller/HIP.Institute/Faculty of Engineering Cairo/Ministry of Antiquities
Le projet Scan Pyramids doit permettre de mieux comprendre la structure des pyramides et la façon dont elles ont été construites.

Après deux semaines de thermographie des pyramides de Gizeh en Egypte, plusieurs anomalies ont été identifiées, dont une importante dans la pyramide de Kheops.

Le projet utilise une combinaison de technologies telles que la thermographie infrarouge, la radiographie muon et la reconstruction 3D, afin de regarder à l'intérieur des quatre pyramides, qui ont plus de 4500 ans. Cela concerne les pyramides de Khéops, Khéphren à Gizeh, la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge à Dahchour.

Le Ministère des Antiquités Egyptiennes, Mamdouh el-Damaty, et des experts techniques travaillant sur le projet ont montré les différences thermiques en direct devant des journalistes.

Le balayage montre "une anomalie particulièrement impressionnante située sur le côté est de la pyramide de Kheops au niveau du sol" a rapporté le ministre.

Syringe

Quand les français aussi testaient des drogues sur des humains

Image
© Inconnu
Roger Heim
Nous savons tous que les nazis ont mené des expériences portant sur les drogues sur les prisonniers des camps de concentration. De même, nous avons tous en tête ces images de scientifiques américains administrant des doses de drogues diverses et variées (LSD, mescaline, etc.) à des cobayes humains, dans le cadre du programme MK-ULTRA.

Ce qu'on sait moins c'est que, contrairement au nuage de Tchernobyl, ces pratiques ont traversé la frontière de notre beau pays. En 1958, des scientifiques français, le professeur Jean Delay, Pierre Pichot, Thérèse Lempérière, Pierre J. Nicolas-Charles et Anne-marie Quétin, publiaient une étude intitulée Étude psycho-physiologique et clinique de la psilocybine, sous la direction de Roger Heim, alors directeur du muséum national d'histoire naturelle.

Roger Heim était un mycologue, célèbre pour avoir identifié les psilocybe mexicana, communément appelés champignons hallucinogènes mexicains. Roger Heim a fait sa découverte sur les hauteurs de Huautla de Jimenez en pays mazatèque, au cours d'une expédition au Mexique en 1956, menée en compagnie de R. Gordon Wasson, qui s'est avéré par la suite être le chef du sous-projet 58 du programme MK-ULTRA (cf. L'histoire secrète des champignons hallucinogènes et La révolution psychédélique: un produit de l'ingénierie sociale).

Heim confia quelques échantillons à Albert Hofmann, l'inventeur du LSD et un autre proche de Gordon Wasson, qui les ramena en Suisse aux laboratoires Sandoz (dont Wasson était par ailleurs un des directeurs), où il put isoler le principe actif des psilocybes : la psilocybine.

Certains de nos larrons ont certes testé sur eux-mêmes les « champignons magiques » ; parmi eux Gordon Wasson, Heim lui-même, quelques uns de ses collaborateurs comme Roger Cailleux, et même Albert Hofmann, que sa prétendue balade en vélo sous LSD n'avait visiblement pas traumatisé (cf. Heim, Les champignons hallucinogènes du Mexique: études taxinomiques, biologiques, physiologiques et chimiques, 1958).

Satellite

La NASA publie des images d'immenses géoglyphes situés au Kazakhstan et datant de 8 000 ans

Image
La Nasa a publié les photos aériennes de plusieurs géoglyphes retrouvées au Kazakhstan. Des structures qui pourraient avoir été érigées il y a 8 000 ans.

Ces motifs uniquement observables depuis le ciel, à la manière des lignes de Nazca au Pérou, se situent dans des steppes, zones déboisées et reculées du pays. Elles sont de formes variées, s'apparentant à des carrés, des croix ou bien des cercles.

Selon les résultats des fouilles archéologiques menées par l'Université de Vilnius (Lituanie) et l'Université de Kostanay (Kazakhstan) l'année passée, ces structures seraient composées essentiellement de monticules de terre. D'autres seraient faites de bois.
Image
Pour les spécialistes, ces géoglyphes pourraient avoir été créés par d'anciennes civilisations, ayant foulé le sol il y a 8 000 ans, pour marquer leur territoire ou bien effectuer quelque rituel. Rien n'est toutefois encore certain et de plus amples recherches devraient permettre de faire la lumière sur la raison de leur réalisation.