Histoire Secrète
Carte

Sherlock

Des fouilles redéfinissent l'origine du Zoroastrisme en Chine

Image
Le Zoroastrianisme était la religion d'état de l'ancien Empire Perse. Son fondateur, Zoroastre ou Zarathoustra, serait né dans ce qui est aujourd'hui le Nord-est de l'Iran ou Sud-ouest de l'Afghanistan.

Une étude faite en 2004, par les associations Zoroastriennes d'Amérique du Nord, estimait le nombre de croyants dans le monde entre 124.000 et 190.000.

Aujourd'hui, des archéologues ont découvert dans le Nord-ouest de la Chine, dans la région autonome ouïghour du Xinjiang, des tombes Zoroastriennes datant de plus de 2500 ans. Cela a conduit a alimenter la controverse sur les origines de cette religion.

Sur le Plateau du Pamir peu peuplé, en Chine, les anciens habitants avaient vécu, lutté et créé une civilisation. Ces tombes massives, en cours de fouille, sont les plus anciennes traces au monde du Zoroastrianisme. Le Zoroastrianisme existait avant l'apogée de l'Empire Perse qui l'adopta plus tard comme religion d'état.

Pyramid

Bolivie : une pyramide enterrée sur le site de Tiwanaku ?

Image
Le gouvernement bolivien a annoncé le début de fouilles exploratoires sur le site de l'ancienne forteresse de Tiwanakusuite à la détection d'une pyramide enterrée.

Ludwing Cayo, directeur du Centre de Recherche Archéologique de Tiahuanaco, a expliqué que la formation a été localisée dans la zone de Kantatallita, à l'est de la pyramide d'Akapana.

Cayo a souligné qu'il y en avait pour cinq ans de nouvelles recherche à Tiwanaku, un site archéologique à 71 km de La Paz. C'était le berceau d'une civilisation ayant précédé les Incas.

Les fouilles devraient commencer en mai ou juin, cela dépendra du temps que prendront les accords de coopération avec les universités étrangères et instituts pour recruter plus d'experts en archéologie.

Magnify

Pour en finir avec le mythe Churchill

Image
© Inconnu
Le cinquantenaire de la mort de Churchill (jan 1965) est l'occasion de rappeler quelques vérités qui feront tomber de son piédestal cette figure tutélaire. Avant de devenir l'icône de la résistance au nazisme, Winston Churchill a d'abord été un fervent défenseur de l'Empire britannique et un anti-bolchevique convaincu, un antisémite, mais aussi un malin.

En 1919, Winston Churchill alors Secrétaire d'État à la Guerre décide d'utiliser les grands moyens: « Les Arabes et les Kurdes savent maintenant ce que signifie un véritable bombardement. En 45 minutes nous sommes capables de raser un village et de tuer ou blesser un tiers de sa population. » Il poursuit : « Je ne comprends pas la sensiblerie par rapport à l'utilisation du gaz contre des tribus non civilisées ».

Winston Churchill présenta un Livre blanc en 1926, dans lequel le gouvernement britannique réaffirmait qu'il allait de créer un foyer nationale juif en Palestine (y compris sur des terres déjà habité). Sioniste le Churchill ? En tout cas antisémite en témoigne ses textes : « Il se peut en effet qu'involontairement, les juifs invitent à la persécution, qu'ils soient en partie responsables de l'hostilité dont ils souffrent". Il serait facile d'attribuer l'hostilité aux Juifs à la méchanceté des persécuteurs, mais cela ne concorde pas avec tous les faits. Le fait central qui domine les relations entre Juif et non-Juif est que le Juif est 'différent'". "Il a l'air différent. Il pense différemment. Il a une tradition et un héritage culturel différents. Il refuse d'être assimilé".

Commentaire: On pourra, pour compléter ce qui précède, lire ceci :

Winston Churchill : pas si rose

Extraits :

... C'est peu dire que cet homme hors du commun, descendant du Malbrough qui « s'en va-t-en guerre », ayant passé son enfance dans l'un des plus grands et plus beaux châteaux d'Angleterre, fut tout en aspérités. Ainsi, il ne vouait pas un amour immodéré pour ce qui était à ses yeux des peuplades assez négligeables. « On n'a fait aucun mal aux peaux-rouges d'Amérique ou aux aborigènes d'Australie. Il s'est trouvé qu'une race plus forte, plus évoluée, plus sage a pris leur place. »

Durant la Première Guerre mondiale, il demande l'utilisation de gaz moutarde contre les Turcs.

En 1943, l'Inde est frappée par une famine historique. Trois millions de personnes meurent. Il exige que la colonie continue à exporter du riz pour contribuer à l'effort de guerre des Britanniques. Dans la foulée, il conseille aux Indiens de ne plus « se reproduire comme des lapins ».

Pour lui, les musulmans sont « imprévoyants », « mous » et « souillons ». Mais, en 1940, il fait débloquer une aide (considérable pour l'époque) de 100 000 livres pour la construction d'une mosquée à Londres en reconnaissance de l'engagement des soldats indiens musulmans pendant la guerre.

Pour Churchill, les grévistes étaient de la vermine. À plusieurs reprises, il enverra la troupe contre eux alors qu'il était ministre de l'Intérieur, au Pays de Galles, à Glasgow ou à Liverpool. Avec ordre de faire feu si nécessaire. Il était persuadé que ces grévistes constituaient l'avant-garde d'une révolution blochevique.

En janvier 1911, dans l'East End de Londres, 200 policiers assiègent une bande d'anarchistes lituaniens emmené par Yaokov Peters (dit Pierre le Peintre), dont on n'a jamais su vraiment qui il était et s'il a même réellement existé. Le mois précédent, ces anarchistes avaient tué trois policiers. Deux des anars moururent dans l'assaut. Churchill était présent, aux premières loges, coiffé de son haut-de-forme.

...

En Irlande, Churchill soutient les Black and Tans, cette milice de policiers supplétifs, extrêmement violents, casseurs de militants de l'IRA. Mais dès 1912, Churchill avait accepté le concept d'autonomie pour le pays (Home Rule).

En 1923, alors que sa carrière politique connaît des hauts et des bas, il reçoit 5 000 livres de deux compagnies pétrolières qui lui demandent d'intercéder en leur faveur auprès du gouvernement britannique.

Reste l'éternelle et grave question à laquelle il n'est pas simple de répondre, même 70 ans après : Churchill aurait-il dû bombarder, dès 1942, alors qu'il en avait la possibilité, les camps de concentration ?



Heart - Black

Le chômage tue

Image
© Inconnu
Le chômage est lié à une surmortalité de 10.000 à 20.000 personnes par an en France, selon une étude publiée dans la revue International Archives of Occupational and Environmental Health.

Pierre Meneton de l'Institut français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a suivi 6.000 personnes âgées de 35 à 64 ans pendant 12 ans (entre 1995 et 2007).

L'étude montre une surmortalité presque 3 fois supérieure à celle des non-chômeurs. Le chômage a notamment "des effets majeurs sur la survenue d'accidents cardiovasculaires et de pathologies chroniques".

"Ces effets sont bien liés à la condition de chômeur, parce que les retraités ou les personnes volontairement inactives ne sont pas touchées"", précise le chercheur."

Les chômeurs ont des "comportements à risque", explique-t-il. En moyenne, "ils consomment plus d'alcool, moins de fruits et légumes, et ont un apport calorique (hors alcool) très significativement plus élevé que la moyenne".

Magnify

Argentine : un refuge pour les nazis découvert dans la forêt

Image
© YouTube
L'un des bâtiments construit par l'Allemagne dans la forêt argentine dans les années 1940
D'après des chercheurs, de mystérieuses constructions en pierre dans la province de Misiones, en Argentine, auraient été bâties par l'Allemagne vers 1940 pour loger sous protection des hauts dignitaires du régime.

Les trois bâtiments gisent dans le parc Teyú Cuaré au milieu d'une végétation sauvage. Trois constructions en pierre, usées par le temps, conçues pour servir de logement, de lieu de stockage et de poste de contrôle, avec une vue panoramique et des murs d'une épaisseur de trois mètres.

Les bâtiments dateraient du début des années 1940 et auraient été construits pour pouvoir accueillir des chefs nazis au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, rapporte le quotidien Clarín, qui publie sur son site un reportage sur les lieux de la découverte.

D'après la thèse des chercheurs - une équipe du centre d'archéologie urbaine de l'université de Buenos Aires et une archéologue locale - , l'aéronautique nazie avait mis en place un projet secret de construction de refuges dans des lieux inaccessibles, au milieu du désert ou dans les montagnes. Ces endroits devaient servir de refuges pour les hauts fonctionnaires nazis en cas de défaite allemande.

Question

Le mystère des portulans de l'impossible

Image
© Inconnu
Piri Ibn Haji Mehmed dit Piri Reis
Certaines cartes géographiques sont des énigmes. Comment en effet des cartes peuvent-elles représenter des terres encore « incognita » à leur époque, des terres non découvertes et réputées inconnues. C'est le mystère que nous allons aborder autour notamment du plus célèbre des portulans de l'impossible : la carte de Pirus Rei.

La carte de Piri Reis a un avantage considérable par rapport à d'autres énigmes liées à divers documents anciens énigmatiques, on peut la voir. Elle est exposée dans le célèbre musée de Topkapi à Istanbul. Elle y a été retrouvée par hasard, car elle était abandonné et perdue puis découverte en 1929 lors de la restauration du palais de Topkapi. Elle est attribuée à l'amiral et cartographe ottoman Piri Reis qui l'aurait tracée en 1513.

Dessinée sur une peau de gazelle, elle détaille les côtes occidentales de l'Afrique et les côtes orientales de l'Amérique du Sud. L'une des caractéristiques de cette carte est la figuration détaillée d'une côte connectée à la zone australe de l'Amérique du Sud, qui ressemble point par point à la côte de l'Antarctique, continent qui n'a été découvert officiellement qu'en 1818. C'est le cœur de l'énigme.

Magnify

Tokyo, 9 mars 1945 : Histoire d'un massacre oublié

Image
© YouTube
334 bombardiers B-29 ont survolé Tokyo la nuit du 9 au 10 mars 1945 pour bombarder la ville
Alors que la guerre entre dans sa phase finale, les Alliés, pressés d'en finir sur le front de l'Est, bombarde plusieurs villes japonaises. Dans la capitale japonaise, en une seule nuit, 100 000 personnes seront tuées.

Dans les livres d'histoire, on retient surtout les bombardements de Hiroshima et Nagasaki. En utilisant pour la première fois la bombe atomique, les Alliés rasent les deux villes, créant un traumatisme dans les esprits. Au total, entre 150 000 et 250 000 personnes ont perdu la vie dans ces attaques du 6 et 9 août 1945, qui se voulaient rapides pour mettre un point final aux combats dans cette région du monde.

Cette stratégie dévastatrice a pourtant commencé des mois auparavant. Dès le mois de février et de mars, les Etats-Unis ont mené une série de raids aériens contre le Japon. Le 9 mars 1945 est lancée l'opération Meetinghouse sur Tokyo, l'une des attaques les plus dévastatrices de l'histoire - et l'une des moins connue. Dans la nuit, l'armée américaine fait décoller ses B-29, des bombardiers lourds. Au total, 334 avions sont utilisés pour jeter des milliers de bombes sur la ville endormie.

Magnify

Découverte du plus grand bloc de pierre taillé datant de l'Antiquité

Image

L'immense bloc de pierre partiellement enterré (à droite sur la photo ci-dessus). A gauche, le bloc "Hajjar al-Hibla". Credit: Deutsches Archäologisches Institut.
Des archéologues allemands ont découvert le plus grand bloc de pierre taillé par l'homme, probablement il y a plus de 2000 ans

Encore partiellement enterré, le monolithe mesure 19.6m de long, 6 mètres de largeur et au moins 5.5mètres de haut. Son poids est estimé à 1650 tonnes, ce qui en ferait le plus gros bloc de pierre de l'Antiquité.

Il a été découvert par une équipe de l'Institut Archéologique Allemand dans une carrière de pierre à Baalbekau Liban.

Connue sous le nom d'Héliopolos, "La cité du soleil", au cours de la période Romaine, Baalbek abritait un des plus grands sanctuaires de l'empire.

Blackbox

Découverte de la mythique "cité du dieu singe" au Honduras

Image
© Inconnu
La cité du dieu singe suscitait les passions depuis des décennies. Jusqu'à ce qu'une expédition la "retrouve" au cœur de la jungle hondurienne en 2015. La preuve par l'exemple qu'il est encore possible de découvrir des cités perdues.

Une expédition menée en 2015 par l'archéologue Christopher Fisher a découvert un site archéologique encore jamais exploré au coeur de la jungle hondurienne. Il s'agirait de la Cité blanche aussi parfois appelée la Cité du dieu singe. Cette cité perdue se situe dans la région reculée de La Mosquitia, dans le nord-est du Honduras. Les 52 pièces archéologiques découvertes sur le site appartiennent à une culture aujourd'hui disparue et dateraient de 1 000 à 1 400 après J.-C. Ce ne serait que le sommet de l'iceberg, car les archéologues s'attendent à retrouver beaucoup d'autres vestiges sous terre. Parfaitement conservée et restée inviolée, la ville blanche pourrait être la plus importante découverte du début du XXIe siècle puisqu'elle pourrait servir de prémices à la découverte d'une civilisation perdue.

Magnify

Le genre humain serait plus vieux de 400.000 ans

Image

Le paléonanthropologue éthiopien Chalachew Seyoum tient dans ses mains un fragment de mâchoire inférieure d'un hominine qu'il vient juste de découvrir sur le terrain en 2013. Son étude a révélé qu'il s'agissait d'un reste fossilisé du plus ancien individu faisant partie du genre Homo. © Kaye Reed, Science
Il est difficile de dater certains événements importants sur l'arbre phylogénétique de la vie car les données de la paléontologie viennent souvent le chambouler. Ainsi, la découverte récente d'un fossile d'hominine en Éthiopie a conduit les chercheurs à vieillir d'au moins 400.000 ans la date de l'apparition du genre Homo.

Vers la fin de l'année 1974, une équipe d'une trentaine de chercheurs éthiopiens, américains et français codirigée par Donald Johanson (paléoanthropologie), Maurice Taieb (géologie) et Yves Coppens (paléontologie) conduisait des fouilles près d'Hadar en Éthiopie lorsque certains d'entre eux sont tombés sur des restes fossilisés affleurant d'une formation géologique au bord de la rivière Awash. Ce cours d'eau désormais mondialement célèbre prend sa source dans les plateaux d'Éthiopie, coule vers le nord dans la vallée du grand rift et la dépression de l'Afar et se jette dans le lac Abbe, proche de Djibouti.