NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Histoire Secrète
Carte


Cult

Pédocriminalité : l'histoire de Véronique Liaigre

Voici le témoignage de Véronique Liaigre, diffusé sur TF1 le 5 juillet 2001 et qui avait mystérieusement disparu par la suite. Le sujet, bien trop lourd pour la chaîne, sera creusé dans notre vidéo de samedi et j'expliquerais les différentes ramifications entre plusieurs affaires et celle-ci. En attendant, voici un résumé de l'histoire de Véronique Liaigre ainsi que son témoignage vidéo.


Véronique Liaigre et ses deux soeurs sont victimes de viols et viols aggravés entre 1984 et 1997. Les actes ont été commis par les parents qui prostituaient leurs trois filles. Le 15 novembre 2001, le père et la mère de Véronique Liaigre, Georges Liaigre et Marie-Pierre Collasseau sont jugés et condamnés respectivement à 12 et 16 ans de prison. Les faits sont exposés de cette manière par les médias, tournée de cette façon cette histoire est déjà abominable, mais Véronique avait pourtant livré un témoignage précis en plein scandale Dutroux, voici son résumé

Véronique et ses trois soeurs sont prostituées par leurs parents dans le village de Jallais, près d'Angers. Tout le village savait ou participait à des orgies pédophiles. Pire encore, la victime rapporte des voyages durant lesquelles elle a assisté et pratiqué des sacrifices d'enfants (Nanterre, Londres, Bruxelles, Agen...) sur des enfants nés de viols, sous x et qui ne sont destinés qu'aux sacrifices. Louée à des gens fortunés, Véronique parle de l'implication de notables et se reconnait même sur les CD-ROM de Zandvoort.
Sherlock

La Mort Noire serait d'origine céleste

Le triomphe de la Mort de Pieter Bruegel en 1562
© Inconnu
Le triomphe de la Mort de Pieter Bruegel en 1562
La Peste Noire est l'un des moments les plus controversé de notre chronologie par les historiens, surtout par le fait de sa vitesse de transmission et par un taux de mortalité, tous deux hors du commun. Ainsi, certains ont suggéré la présence d'autres épidémies (type Ebola, anthrax) pour accompagner la peste, dont les souches antiques ne démontrent pas à ce jour une grande différence symptomatologique avec les pestes modernes.

Mike Baillie, un dendrochronologue a publié plusieurs livres depuis 1999 sur le thème de plusieurs grandes catastrophes historiques, comme conséquence d'impacts de comètes. Ses analyses sur des arbres anciens de Sibérie, d'Europe, et d'Amérique du Nord et du Sud, ont révélé de grandes perturbations dans leur croissances, sous entendant de grandes catastrophes environnementales datées* en l'an -2354 av J.C., -1628, -1159, -208, et l'an 540 ap. J.C.
Treasure Chest

Trente-cinq pyramides découvertes dans une nécropole au Soudan

Soudan - la concentration des pyramides de Sedeinga vue du ciel.
© Inconnu
La concentration des pyramides de Sedeinga au Soudan, vue du ciel

Au moins trente-cinq petites pyramides, ainsi que des tombes, ont été découvertes sur un site appelé Sedeinga au Soudan. Découvertes entre 2009 et 2012, les chercheurs sont surpris de voir à quel point les pyramides sont densément concentrées.

En une seule saison, l'équipe de fouilles a découvert treize pyramides entassées sur environ 500 mètres carrés. Elles datent d'environ 2 000 ans, à une époque où fleurissait le Royaume de Koush au Soudan. Il partageait une frontière avec l'Egypte et, plus tard, avec l'Empire romain.
Cult

Libé face à son passé pédophile


La plus longue grève de son histoire, les journalistes unanimes qui se la jouent solidaires, un silence respectueux entoure les évènements qui secouent la rédaction du quotidien Libération. Alors que l'occasion s'y prête à merveille, personne n'ose la critique envers ce QG suprême de la pensée de gauche, ni même l'interrogation envers les problèmes de financement et encore moins le constat devant l'hémorragie de lecteurs. Sous des dehors militants, Libération a des manières de grande muette.

En ce qui nous concerne, outre le fait que le capital soit en train d'avoir la peau des camarades nous amuse un peu, nous aurions apprécié que les grévistes se livrent à la traditionnelle autocritique et considère l'ouvrage abattu depuis toutes ces années. Nous ne ferons pas ce travail fastidieux à leur place, mais nous permettrons de rappeler à July et à sa clique qu'il y a deux-trois petites choses sur l'ardoise qui n'ont pas été réglées.

Il y en a une, principalement, qui nous reste en travers de la gorge, particulièrement d'actualité avec l'affaire de la petite Aurélia, le soutien ouvert à la pédophilie dans les années 70-80.
Cult

Réseau pédophile du CRIES (dans les locaux de l'UNICEF) : que sont-ils devenus ?

Pour aborder la question de ces réseaux pédophiles qui n'existent pas, on a déjà vu rapidement l'affaire Dutroux, celle du Var, celles de Zandvoort, du réseau pédophile anglais, d'Outreau... On va aujourd'hui parler un peu en profondeur du CRIES (pour « Centre de Recherche et d'Information sur l'Enfance et la Sexualité »), un groupuscule de pédophiles qui s'amusait à tourner des films pédophiles, notamment dans les locaux de l'UNICEF à Bruxelles. Les peines ont été a minima, et bien sur un bon paquet des inculpés ont récidivé.

Les CRIES, c'est quoi ?

Le centre a été fondé par Philippe Carpentier, ancien traducteur au parquet de Bruxelles, au début des années 80. A cette époque pas si lointaine où les pédophiles revendiquaient, comme les homos, la « liberté sexuelle », oubliant que leurs partenaires sont des mineurs. D'ailleurs, ces mouvements de pédos veulent aussi abaisser la majorité sexuelle, mais bref.

Carpentier était un vieil amant du pasteur Doucé, ce pédo qui a disparu entre les mains des RG français en juin 1990, probablement parce qu'il connaissait quasiment tout le monde dans les circuits pédocriminels de l'époque.

Le CRIES était donc un centre destiné à faire du lobbying pour la cause des pédos, par exemple en banalisant l'acte sexuel avec les enfants qui, selon eux, s'épanouissent dans les rapports sexuels avec de vieux pervers. Dans leur langue, ça donne :
« une relation amoureuse faite de tendresse et de sensualité épanouie peut être pour les jeunes, quel que soit leur âge ou leur sexe, une expérience éminemment positive, si elle est vécue dans la liberté, à l'abri de toute forme de contrainte, mais aussi à l'abri des interdits et de la culpabilité que notre société attache encore trop souvent à la sexualité ».
Ces types prennent leurs fantasmes pour des réalités, et ils sont complètement dingues : « Si les enfants aujourd'hui nous fascinent, c'est que nous désirons retrouver à leur contact toute la richesse du vécu de l'enfance, par-delà notre propre jeunesse ». Bien sûr, ils vous diront qu'ils ne font que répondre aux avances des gamins, et que si les choses se passent mal (pour eux ou pour l'enfant ?), c'est parce que l'entourage des enfants ne comprend rien à cet « amour ».
Treasure Chest

Nouvelle-Zélande : de nombreux objets ont été découverts sous le Théâtre Royal Isaac de Christchurch

Fouilles au Théâtre Royal Isaac à Christchurch en Nouvelle-Zélande.
© Inconnu
Fouilles au Théâtre Royal Isaac à Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Les archéologues travaillant à Christchurch sont tombés sur une importante collection d'objets sous le Théâtre Royal Isaac endommagé lors d'un tremblement de terre.

Ce sont dix-huit boîtes d'objets qui ont été retrouvées sous les fondations du théâtre lors d'une démolition partielle du bâtiment patrimonial en décembre 2012.

Selon Katharine Watson, directrice de l'Underground Overground Archaeology, cette découverte a été une surprise pour l'équipe : « on ne s'attendait pas à trouver quoi que ce soit. En fait, c'est le conducteur de la pelleteuse qui a fait la découverte. »
Cult

Réseaux pédophiles d'élite, partie II : un bordel pour pédos puissants au coeur de Londres

On a parlé du scandale Jimmy Savile en Angleterre. Mais, ce n'est que la partie immergée d'un iceberg immense, qu'on commence à entrevoir. Ainsi, on comprend que c'est tout un système qui était voué à transformer les enfants des orphelinats en chair fraîche pour pédophiles. On comprend aussi que les destinataires de ce trafic étaient des gens très bien placés, dans les ministères, au parlement, chez les flics et dans les sévices sociaux. Zoom sur Elm Guest House, ce bordel londonien pour vieux pédos puissants, en lien avec le vieux réseau Spartacus.

Elm Guest House est une sorte d'auberge assez chic, dans le sud de Londres. A la fin des années 70, les homosexuels s'y retrouvaient en toute tranquilité. Du coup, de jeunes prostitués y venaient aussi. Puis on a carrément fait venir des enfants.

Depuis quelques semaines, les flics sont à nouveau en train d'enquêter sur les activités pédocriminelles qui avaient lieu là dans les années 80, dans le cadre de l'opération Fairbank et de l'operation Fernbridge, qui vise spécifiquement la Elm Guest House Et peut-être que cette fois, les flics ne vont pas étouffer l'affaire, comme ils l'avaient toujours fait jusqu'ici.
Snakes in Suits

Des agents secrets britanniques prenaient des noms d'enfants morts

Une enquête du Guardian révèle que des agents secrets de la police britannique ont, pendant des années, utilisé des noms d'enfants morts comme pseudonymes pour leurs opérations. Un procédé macabre qui n'a pas éveillé de soupçons.

Pendant 30 ans, de 1968 à 1974, des agents de Scotland Yard infiltrant des groupes d'activistes auraient utilisé comme pseudonymes l'identité de 80 enfants morts, sans que les parents soient consultés et informés. C'est ce qu'affirment les journalistes Paul Lewis et Rob Evans dans une enquête parue dimanche dans le quotidien britannique The Guardian.

Cette pratique classée confidentielle a été créée il y a 40 ans par la police et pourrait concerner plus de 80 enfants. Cette méthode, selon la police, était autrefois utilisée pour apporter plus de crédibilité à l'histoire des agents secrets lors de leurs missions d'espionnage. Certains des policiers auraient passé jusqu'à dix années à se faire passer pour des enfants qui étaient morts, explique le Guardian.
Sherlock

Le squelette de Richard III a été authentifié

crâne
© University of Leicester/AP
De nombreux éléments permettent déjà de penser que les ossements, notamment un crâne présentant des traces de blessures, sont bien ceux du dernier des Plantagenêts.

Après trois ans d'enquête, les résultats des analyses ADN ont confirmé lundi que le squelette découvert dans les sous-sols de Leicester est bien celui du roi de la dynastie des Plantagenêts, mort en 1485.

Correspondant à Londres

Il aurait donné son royaume pour un cheval mais a fini enterré sous un parking anonyme. Après plus de trois ans d'une enquête haletante, une équipe scientifique de l'université de Leicester a révélé lundi que le squelette retrouvé à la fin de l'été dernier, enfoui dans cette ville du centre de l'Angleterre est bien celui du roi Richard III.
Magnify

Des traces de chocolat retrouvés dans des bols vieux de 1200 ans en Amérique du Nord


(Photo : The Journal of Archaeological Science). Dans presque tous les débris de bol provenant du site 13, ils ont trouvé de la théobromine et de la caféine, qui sont tous deux présents dans le cacao.
Le chocolat est apprécié dans le monde entier de nos jours, mais les anthropologues pensaient, qu'au VIIIème siècle, les seules personnes qui avaient accès à cette "douceur" était le peuple méso-américain dans les tropiques, où la plante était cultivée.

Cependant, les archéologues pensent avoir trouvé les premières traces de consommation de chocolat bien plus au Nord: en Utah; il y a 1.200 ans.

Cela voudrait dire que beaucoup de gens se sont déplacés vers le nord ou bien qu'il y aurait eu beaucoup plus d'échanges commerciaux qu'on ne le croyait au cours de cette période.

Sans surprise, de nombreux anthropologues restent sceptiques....
Top