Histoire Secrète
Carte

Video

Wallstreet et l'ascension d'Hitler

© Inconnu
Dans cet ouvrage, Antony C. Sutton démontre comment le système bancaire international et des grandes entreprises mondiales sont effectivement de vastes institutions de tyrannie privée comme les appelle Noam Chomsky. C'est leur contribution active et pas autre chose, qui a permis l'ascension d'Hitler et son abomination.

Description de l'éditeur :

En mettant au jour un cloaque de mensonges, de tromperies et de duplicités, Antony Sutton, révèle l'un des faits le plus marquant, et pourtant jamais rapporté, de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l'ascension de Hitler vers le pouvoir, en finançant l'Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle. En suivant minutieusement la piste de ce secret bien gardé, grâce à des documents et des témoignages incontestables, Sutton parvient à la conclusion que la catastrophe de 1939-45 bénéficia surtout à un groupe privilégié d'initiés financiers.

Il donne le compte-rendu détaillé, preuves à l appui, du rôle abjecte que jouèrent les Morgan, les Rockefeller, les frères Warburg ou les Ford, directement ou à travers leurs entreprises, et tous ceux qui financèrent les préparatifs de la guerre la plus sanglante et la plus destructrice de l'Histoire. Wall Street et l'Ascension de Hitler est le troisième volume d'une trilogie consacrée à l implication directe des financiers new-yorkais dans la révolution lénino-trotskiste en Russie, l'élection de Franklin D. Roosevelt aux États-Unis et la montée du nazisme en Allemagne.

Book

Trente siècles d'obscurité et dix années de recherches - « Quand Dieu était femme » de Merlin Stone

La répression par les religions du Père

À l'aube des religions, Dieu était une femme, Créatrice de la Vie, Reine du Ciel. Elle a été adorée par plusieurs peuples depuis le début de la période néolithique jusqu'à la fermeture de ses derniers temples, environ 500 ans après J.-C. Son culte s'est éteint, mais pas de lui-même : il a été victime de siècles de répression de la part des adeptes des nouvelles religions chrétiennes, judaïques et islamiques qui imposèrent la suprématie des divinités mâles. C'est de ces nouvelles religions que nous viennent le mythe de la création d'Adam et Ève et de la fable du Paradis perdu.

Effacer jusqu'au souvenir de ce premier culte

Le pouvoir des mythes est tel qu'ils orientent notre perception du monde, conditionnent notre pensée et même notre sensibilité. Quelles pouvaient être alors les légendes issues d'une religion où l'on vénérait des divinités féminines pour leur courage, leur force et leur sens de la justice ? Quelle pouvait être la vie des femmes et des hommes dans des sociétés où régnaient de telles idées ? Et, pourquoi les adeptes des nouvelles religions se sont-ils battus si férocement pour effacer jusqu'au souvenir de ce premier culte, et pour imposer l'image de la femme éternelle servante ou séductrice ?

Commentaire: Voir les livres suivants, disponibles en français :
Avant les Dieux, la Mère universelle, Françoise Gange, Éditions - Jean-Paul Bertrand
Les mystères de la femme, Esther Harding, Éditions Petite Bibliothèque Payot
Les mythes grecs, Robert Graves, Fayard Éditions

Et ces deux articles :
L'avènement du panthéon patriarcal dans la mythologie grecque
Révisionnisme récentiste (Fomenko) : les jésuites inventent l'histoire du patriarcat


Gold Bar

Quand la France échangeait ses dollars contre de l'or, il y a 50 ans

Le 7 janvier 1965, le gouvernement français du président Charles de Gaulle annonçait qu'il dépenserait 150 millions de dollars pour acheter de l'or et qu'il continuerait à convertir ses excédents de dollars en métal précieux. Le dollar a terminé la semaine à un taux de change de 35,13 dollars l'once, en légère baisse par rapport au taux officiel de 35 dollars l'once. Le 25 février, les États-Unis annonçaient un déclin de 262 millions de dollars de leurs stocks d'or, une baisse plus importante que sur l'ensemble de l'année passée. Le même jour exactement, la France annonçait son intention d'acheter pour 250 millions de dollars d'or de plus.
© Inconnu
Le Trésor étasunien a publié un avertissement en réaction à cette offensive contre le dollar en affirmant que les investisseurs qui espéraient une augmentation de la valeur de l'or « seront inévitablement parmi les perdants ». La position officielle des États-Unis, affirmée trois ans plus tôt par le président Kennedy, était que le dollar resterait « au prix immuable de 35 dollars l'once ». En même temps, les États-Unis retiraient leur précédente clause qui imposait le maintien de réserves suffisantes pour couvrir 25 pour cent des obligations de la Réserve fédérale. À la fin de 1965, les réserves en or des États-Unis se montaient à 13,75 milliards de dollars et ne couvraient plus les 14 milliards d'obligations qu'elles auraient dû couvrir en respectant l'ancienne règle.

Le gouvernement français, l'allié le plus indépendant des États-Unis, fut le premier à réagir au déclin inévitable du système monétaire d'après-guerre, qui s'appuyait sur la suprématie industrielle des États-Unis et la convertibilité du dollar qui servait ainsi de fait de monnaie internationale de réserve, à un taux fixe de 35 dollars l'once d'or. Les achats d'or avec des dollars étaient le fait de toutes les grandes puissances industrielles depuis quelques années. L'aspect très médiatisé de l'annonce du gouvernement français visait à obtenir une révision des relations de pouvoir dans le système de Bretton-Woods, qui était dominé par les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Commentaire: Tandis qu'aujourd'hui, aux États-Unis, le compteur de la dette n'a plus assez de chiffres... et qu'en Russie l'abandon du dollar US comme monnaie de paiement international est en cours.


USA

L'excellente série documentaire d'Oliver Stone « une autre Histoire de l'Amérique » disponible en français

Dans cette série de 10 documentaires, Oliver Stone nous dévoile l'histoire contemporaine des Etats-Unis comme elle ne nous a encore jamais été encore racontée. Ce nouvel opus du grand cinéaste engagé remet en question l'idéal américain tel qu'il est présenté officiellement dans les livres scolaires depuis la fin de la seconde guerre mondiale : interviews, images d'archives, photographies, films, enregistrements audio, cartes, graphiques et la voix narrative d'Oliver Stone (Philippe Torreton en Français) font de cette production originale un récit impartial de l'histoire que les petits Américains n'apprennent pas à l'école.


Les autres épisodes sont disponibles ici.

Magnify

Les Mayas auraient bien été anéantis par des sécheresses

Image

Ci-dessus, une photographie aérienne du Grand Trou Bleu, un gouffre sous-marin situé près des côtes d'Amérique centrale, dans lequel des analyses sédimentaires ont été réalisées afin d'éclaircir les raisons de la disparition de la civilisation Maya. Crédits : U.S. Geological Survey (USGS)
L'hypothèse selon laquelle la disparition de la civilisation Maya a été causée par des vagues de sécheresse vient d'être pratiquement confirmée par des analyses sédimentaires menées dans un gouffre sous-marin.

En analysant les sédiments situés dans le Grand Trou Bleu, un gouffre sous-marin situé au large de la monarchie du Belize (Amérique centrale), des chercheurs ont vraisemblablement réussi à confirmer la théorie qui prévalait jusqu'ici pour expliquer la disparition de la civilisation Maya, laquelle avance que des vagues de sècheresse sont à l'origine de la disparition de cette ancienne civilisation.

Comment ces scientifiques ont-il procédé pour confirmer cette théorie ? Pour comprendre, il faut d'abord savoir que lorsque de fortes pluies s'abattent dans la région, les roches volcaniques sont pour ainsi dire « laver » du titane qu'elles contiennent, lequel se déverse alors dans le Grand Trou Bleu.

Target

Métaphysique de l'Histoire


...
On comprend aisément, à la lecture régulière de dedefensa.org combien le concept de "métahistoire" est fondamental pour nous. Un texte complémentaire, prévu prochainement dans la rubrique Faits & Commentaire, approfondit encore davantage notre définition de ce concept et sert donc aussi bien de commentaire à cette Vidéo n°5.
...


(Suite ici)

Commentaire: C'est en cherchant aussi la signification des événements de l'Histoire que l'on peut espérer prendre conscience de la portée des évènements qui secouent le monde entier. Lorsque la rigueur de la raison scientifique est alliée à l'intuition, et que les deux, considérées en tant qu'outils, permettent de réaliser que des forces influencent l'ensemble de l'humanité, on peut se dire qu'un premier pas à été fait.

Pour aller dans ce sens, et bien plus loin, on ne saurait que trop conseiller la lecture des livres proposés ci-dessous :

- L'histoire secrète du monde
- L'histoire secrète du monde, Tome 2 - Les comètes et les Cornes de Moïse

« La série L'histoire secrète du monde de Laura Knight-Jadczyk, est l'un des projets les plus ambitieux jamais entrepris visant à offrir un compte-rendu exhaustif et pertinent de la véritable histoire de l'humanité et de sa place dans le cosmos. À l'instar de la grande vision unificatrice du stoïcien Posidonios, Laura entrelace l'étude de l'histoire, de la mythologie, de la religion, de la psychologie et de la physique, dévoilant une vision du monde à la fois rationnelle et époustouflante de par sa portée universelle. Ce second tome, Les comètes et les cornes de Moïse (écrit conjointement à d'autres tomes qui seront bientôt publiés), reprend les questions en suspens du tome précédant avec une analyse du personnage biblique de Moïse - ses possibles histoires et nature véritables - et de la nature cyclique des catastrophes cosmiques dans l'histoire de la Terre. »


Book 2

Histoire : La situation de la France en 1958 et son redressement par de Gaulle



De nos jours, la plupart des gouvernements de la planète invoquent « la crise » -que leur politique de cadeaux fiscaux aux plus riches a délibérément provoquée- pour « justifier » le démantèlement social qui a toujours été un objectif en soi du néolibéralisme, puisqu'il vise à mettre en concurrence les salariés des pays riches avec ceux des pays pauvres pour le plus grand profit des exploiteurs.


Il est particulièrement intéressant de revenir sur la situation de la France telle que la trouvée Charles de Gaulle à son retour au pouvoir, en mai 1958, et d'observer les mesures qu'il a prises pour y remédier, telles qu'elles sont décrites dans ses Mémoires d'espoir.

Cela permet d'apprécier toute la différence entre un homme d'État au service de l'intérêt général et l'un de nos quelconques politiciens vendus aux banquiers et aux multinationales.
« A peine suis-je à Matignon qu'Antoine Pinay m'en fait le tableau [la situation de la France]. Sur tous les postes à la fois nous sommes au bord du désastre. Le budget de 1958 va présenter un découvert d'au moins mille deux cents milliards de francs [Il s'agit d'anciens francs français. 100 anciens francs valaient 1 nouveau franc. Les anciens francs étaient donc des centimes]. Notre dette extérieure dépasse trois milliards de dollars, dont, pour la moitié, le remboursement est exigible avant un an. Dans notre balance commerciale, les rentrées atteignent à peine 75 pour 100 des sorties, malgré la dévaluation de fait, dite « opération 20 pour 100 », que le gouvernement Félix Gaillard a réalisée en 1957. Comme réserves, nous n'avons plus, le 1er juin, que l'équivalent de six cents trente millions de dollars en or et en devises, soit la valeur de cinq semaines d'importations, et toutes les ressources extérieures de crédit, auxquelles le régime précédent avait puisé sans relâche, sont maintenant complètement taries. Il ne reste rien des dernières possibilités d'emprunt -soit environ cinq cents millions de dollars- qui ont été à grand-peine accordées au début de l'année, tant par le Fonds monétaire international que par les banques américaines, à l'implorante mission de Jean Monnet. Quant à l'activité économique, qui était longtemps demeurée vive, quoique toujours désordonnée, elle marque un ralentissement de plus en plus accentué à cause des restrictions que, sous peine d'effondrement, il a fallu imposer à nos achats extérieurs. Enfin, les engagements qui ont été pris sur le plan européen et mondial de procéder avant la fin de 1958 à une certaine libéralisation de nos échanges, pour que la France soit placée, comme les autres pays développés, dans un début de compétition, ne peuvent pas être tenus. On ne voit pas non plus comment le seraient ceux qui résultent du traité de Rome et qui comportent, pour le jour de l'an 1959, un premier abaissement des douanes entre les six États membres du Marché commun. En somme, l'alternative, c'est le miracle ou la faillite ».

Pharoah

Un cimetière contenant un million de momies découvert en Egypte

Image

Le cimetière égyptien de Fag el-Gamous contiendrait un million de momies, selon des archéologues américains. Crédits : FACEBOOK/BYU IN EGYPT
Selon les archéologues américains qui fouillent actuellement le cimetière égyptien de Fag el-Gamous, ce site contiendrait pas moins... d'un million de momies.

Un million. C'est le nombre faramineux de momies qui dormiraient dans le cimetière égyptien de Fag el-Gamous, selon des archéologues de l'Université de Brigham Young (Utah, Etats-Unis) qui étudient actuellement le site.

A l'heure actuelle, ces archéologues ont mis au jour quelques 1 700 momies dans ce cimetière situé à 80 km au sud du Caire, et dont l'existence est connue des archéologues depuis une trentaine d'années.

Mais selon l'archéologue Kerry Muhlestein, directeur des fouilles menées à Fag el-Gamous, ce nombre est insignifiant en comparaison du nombre total de corps présents dans ce cimetière : "Nous pensons qu'il y a environ un million de corps au sein de ce cimetière. C'est grand, et c'est dense", a-t-il annoncé lors de la conférence annuelle de la Société pour l'Etude de l'Egypte Ancienne, qui se tenait à Toronto (Canada) du 14 au 16 novembre 2014.

Magnify

Plus de 50 géoglyphes découverts au Kazakhstan

Plus de 50 géoglyphes de différentes tailles et formes, dont une immense swastika, ont été découverts au nord du Kazakhstan en Asie Centrale.
Image
Ces grandes structures, qui sont la plupart du temps des monticules de terre, rappellent l'art paysager très connu dans la région de Nazca au Pérou.
Découverts grâce à l'utilisation de Google Earth, ces géoglyphes ont différentes formes géométriques, comprenant des carrés, des cercles, des croix et des swastikas. Leur diamètre varie de 90 à 400 mètres.

S'ils sont difficiles à voir au sol, ils sont facilement repérables depuis le ciel.

Au cours de l'année dernière, une expédition archéologique de l'Université Kostanay du Kazakhstan, en collaboration avec l'Université de Vilnius en Lithuanie, a étudié ces géoglyphes.

Magnify

La mystérieuse machine d'Anticythère serait encore plus vieille que ce que l'on pensait

Image
La machine d'Anticythère est décidément pleine de surprise. Découvert au début du XXe siècle au large d'une île grecque dont il tire son nom (Anticythère donc), ce mécanisme complexe, dont on ignore avec précision l'origine, servait d'horloge astrale : éclipses ou encore mouvements des planètes. D'après le New York Times, le deuxième dispositif permettant d'obtenir ce genre d'information n'est arrivé qu'un bon millénaire plus tard !

D'ailleurs, l'âge exact de la machine d'Anticythère a été revu à la hausse. De récentes recherches publiées dans la revue Archive for History of Exact Sciences envisagent qu'elle serait plus vieille que les premières évaluations. Les travaux de l'historien Christián Carman et du physicien James Evans laissent à penser que sa création remonterait aux alentours de 205 avant Jésus-Christ, son calendrier ayant été programmé pour démarrer à cette date.