NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

Histoire Secrète
Carte


Video

Wallstreet et l'ascension d'Hitler

Wall Street et l'Ascension de Hitler, Anthony Sutton, cover book
© Inconnu
Dans cet ouvrage, Antony C. Sutton démontre comment le système bancaire international et des grandes entreprises mondiales sont effectivement de vastes institutions de tyrannie privée comme les appelle Noam Chomsky. C'est leur contribution active et pas autre chose, qui a permis l'ascension d'Hitler et son abomination.

Description de l'éditeur :

En mettant au jour un cloaque de mensonges, de tromperies et de duplicités, Antony Sutton, révèle l'un des faits le plus marquant, et pourtant jamais rapporté, de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l'ascension de Hitler vers le pouvoir, en finançant l'Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle. En suivant minutieusement la piste de ce secret bien gardé, grâce à des documents et des témoignages incontestables, Sutton parvient à la conclusion que la catastrophe de 1939-45 bénéficia surtout à un groupe privilégié d'initiés financiers.
Map

La source principale des dolérites tachetées de Stonehenge a été localisée

Les chercheurs ont découvert dans l'ouest du Pays de Galles, une autre source majeure de l'un des types de pierre bleue trouvées à Stonehenge.

 Les dernières recherches montrent que la majorité des dolérites tâchetées proviennent de Carn Goedog.
© National Museum Cardiff
Les dernières recherches montrent que la majorité des dolérites tâchetées proviennent de Carn Goedog.
Les experts avaient fait valoir que les grosses pierres Sarsen de Stonehenge provenaient des alentours de la plaine de Salisbury. Cependant, l'origine des petites pierres bleues faisait l'objet de recherches depuis de nombreuses années, bien qu'il y ait eu peu d'approfondissement depuis la recherche menée par le géologue Henry Herbert Thomas en 1923 au sujet de leurs sources originales.
Magnify

Un enfant de 24 000 ans livre le secret des Amérindiens

Selon les chercheurs qui sont parvenus à analyser le génome de l'enfant, les Amérindiens partagent des gènes avec les Européens.

C'est un enfant mort voici 24 000 ans près du lac Baïkal qui a vendu la mèche : les Indiens d'Amérique ne sont pas exclusivement d'origine asiatique, ils partagent aussi des gènes avec les Européens. Des chercheurs ont prélevé un minuscule échantillon (0,15 g) du squelette de cet enfant dont les restes ont été retrouvés sur le site paléolithique de Mal'ta, découvert en Sibérie à la fin des années 1920. Et ils sont parvenus à en extraire de l'ADN pour analyser son génome, "le plus ancien jamais décrypté à ce jour pour un homme anatomiquement moderne", souligne l'étude, publiée mercredi dans la revue britannique Nature. Ils l'ont ensuite comparé au génome des humains actuels, en particulier à celui des populations amérindiennes dont la généalogie reste très controversée, pour tenter d'élucider le mystère de leurs origines.

La théorie dominante depuis près de 100 ans veut que les premiers humains à avoir posé le pied en Amérique soient des tribus asiatiques qui auraient franchi le Pacifique en passant par le détroit de Béring, à la faveur d'une glaciation qui avait fait baisser le niveau de la mer entre les côtes sibériennes et l'Alaska. Or, si les Amérindiens semblent effectivement être génétiquement proches des populations d'Asie orientale, d'autres indices sont venus semer le trouble. Il s'agit notamment de crânes présentant des caractéristiques incompatibles avec une morphologie asiatique et appartenant à des hommes vivant bien avant l'arrivée des Européens suivant la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb.
Magnify

Des peintures rupestres trouvées au Brésil


Un grand chat et sa proie. Image: Wildlife Conservation Society (WCS)
Alors qu'ils suivaient des pécaris à lèvres blanches et collectaient des données environnementales dans les forêts reliant les biomes du Pantanal au Cerrado au Brésil, une équipe de chercheurs de la Société de conservation de la faune (WCS) et une ONG partenaire locale, Instituto Quinta do Sol, ont découvert des dessins rupestres faits par des sociétés de chasseurs-cueilleurs il y a des milliers d'années.

Les dessins font l'objet d'une étude publiée récemment par les archéologues Rodrigo Luis Simas de Aguiar et Keny Marques Lima dans la revue Revista Clio Arqueológica.

La diversité des interprétations, selon les auteurs, contribue de manière significative à notre connaissance de l'art rupestre de la région du plateau de Cerrado qui borde le Pantanal.
Map

Des fouilles mettent au jour un monastère du XIe siècle à Aurillac

Le quartier Saint-Géraud d'Aurillac a fait l'objet de fouilles préventives qui ont permis de mettre au jour un monastère du XIe siècle dans un état de conservation exceptionnel.

Les archéologues ont mis au jour le monastère de l’abbaye bénédictine d’Aurillac, fondée par le comte Géraud au IXe siècle.
© France 3
Les archéologues ont mis au jour le monastère de l’abbaye bénédictine d’Aurillac, fondée par le comte Géraud au IXe siècle.
C'est en effectuant les fouilles archéologiques préalables au projet immobilier de l'îlot Saint-Géraud à Aurillac que les vestiges d'une des abbayes les plus renommées de l''Europe du XIe siècle ont été découverts.

L'équipe d'archéologues a ainsi mis au jour les vestiges d'un cloître et des bâtiments qui le bordaient (réfectoire, scriptorium) ainsi que des bases de colonnes et des chapiteaux.

Les sondages qui ont précédé cette découverte avaient mis en évidence la présence de ces vestiges. La surprise ne réside pas tant dans la découverte du cloître, contre une église abbatiale, que dans leur excellent état de conservation.
Star of David

Pourquoi Israël a assassiné Arafat

Traduction : Marie Meert, Info-Palestine.eu

Il semble qu'il y ait toujours pas mal de monde qui préférerait que la mort d'Arafat continue d'être traitée comme un mystère plutôt que comme un assassinat.


Pourtant on peut difficilement éviter de tirer la conclusion de la découverte révélée la semaine passée par des scientifiques suisses, à savoir que le corps du leader palestinien contenait des taux élevés d'un isotope radioactif, le polonium-210. Une recherche non concluante et beaucoup plus restreinte réalisée par une équipe russe et publiée juste après l'annonce helvétique, suggère également qu'Arafat est mort des suite d'un empoisonnement.

Il est temps d'affirmer l'évidence : Arafat a été tué. Et les soupçons portent directement sur Israël.

Seul Israël avait les moyens, les antécédents, l'intention et les motifs déclarés. En l'absence d'empreintes digitales israéliennes sur l'arme du crime, il n'y a pas suffisamment de preuves pour convaincre un tribunal, mais il y a assez d'indices pour qu'Israël soit reconnu coupable devant le tribunal de l'opinion publique mondiale.
Book 2

Interview de James W. Douglass, auteur de « JFK et l'indicible : Pourquoi Kennedy a été assassiné... »

Le 50e anniversaire de l'assassinat du président John Fitzgerald Kennedy ce 22 novembre est l'occasion pour nous de revenir sur les parallèles entre ces deux événements, au travers du livre de James W. Douglass "JFK et l'Indicible : Pourquoi Kennedy a été assassiné...". Nous publions ci-dessous l'interview exclusive de l'auteur, réalisée par ReOpen911 pour la sortie de son livre en France aux Éditions Demi Lune.

Pour commencer, pouvez-vous éclairer nos lecteurs sur votre parcours et les raisons qui vous ont amené à travailler sur l'assassinat de Kennedy ?

James Douglass :
Je suis un disciple de Jésus, de Gandhi, de Dorothy Day et de Martin Luther King. Je m'attache à rechercher le règne de la justice et de la paix sur la terre, à travers des expériences non violentes par la force de la vérité et de l'amour. JFK et l'Indicible est une expérience de la vérité, telle que la comprenait Gandhi. Cela signifie rechercher inconditionnellement la vérité, aussi patiemment que possible et sans se préoccuper des conséquences.

Je suis venu à JFK à travers MLK (Martin Luther King). Lorsque King a été assassiné en avril 1968, j'étais professeur de religion à l'Université d'Hawaï à Honolulu. Lorsque mes étudiants et d'autres amis ont formé la Résistance Hawaïenne, je me suis joint à eux. Nous avons été emprisonnés pour nous être assis devant un convoi de troupes partant pour le Vietnam. Ce fut mon baptême de la non-violence comme mode de vie, et aussi le début de ma recherche de la vérité sur le meurtre de King. L'assassinat du Dr King soulève des questions parallèles à ceux de Malcolm X et de John et Robert Kennedy. J'ai commencé à enquêter sur ces quatre assassinats en 1996. J'ai écrit le livre sur JFK d'abord, parce qu'il est mort le premier. Je vois leur histoire comme les quatre dimensions d'un mouvement qui a transformé les États-Unis et le monde, et leur assassinat comme quatre efforts successifs pour annihiler une vision d'espoir.
Book 2

« La preuve que les humains ne viennent pas de la Terre »

Un écologiste américain affirme que les humains ne proviennent pas de la terre. Selon lui, plusieurs éléments prouvent que l'Homme n'est pas adapté à sa planète et qu'il aurait donc été amené par des aliens, il y a des millénaires.

Dans son ouvrage intitulé "L'Homme n'est pas issu de la Terre: évaluation scientifique de la preuve", le Dr Ellis Silver aborde un certain nombre de caractéristiques humaines, qui selon lui prouvent que contrairement aux autres espèces terriennes, l'homme n'est absolument pas adapté à son environnement.

Douleurs dorsales

Selon lui, si l'Homme souffre de problèmes de dos ce n'est pas innocent. "C'est parce que nous avons évolué dans un monde avec une gravité inférieure", explique-t-il à Yahoo en affirmant que si la Terre rencontre la plupart de nos besoins, il y a de trop nombreuses lacunes.
Magnify

Une mystérieuse momie âgée de 300 ans en parfait état de préservation rend perplexe les archéologues

Traduit par le BBB

Des archéologues viennent de faire une nouvelle découverte incroyable.

Quand les experts ont ouvert un cercueil vieux de 300 ans, ils ont découvert un corps en parfait état de conservation !

Ce qui s'est passé ensuite reste mystérieux et les archéologues ont commencé une recherche.

La tombe a été mise à jour le 10 octobre dans un chantier de construction, dans un trou situé à deux mètres de profondeur, à Xiangcheng, dans la province chinoise du Henan.

Il y avait trois cercueils dans la tombe. Deux des cercueils contenaient des restes de corps réduits à l'état de squelette. Le troisième cercueil abritait une momie dont le corps était inhabituellement bien préservé.

Les vêtements de cette momie vieille de 300 ans indiquent que c'était un officiel très âgé de la dernière dynastie Qing (ou Tsing, dynastie d'origine mandchoue qui a régné sur la Chine de 1644 à 1912. L'abdication du dernier empereur, Puyi, à l'âge de 6 ans, a fait le sujet d'un film, NdT).
Books

Le fossile du plus vieil ancêtre du Tyrannosaure Rex découvert

© Reuters
Des paléontologues ont découvert un fossile vieux de 80 millions d'années. Ce serait le plus ancien dinosaure de la lignée des Tyrannosaures.

La mise au jour d'un fossile d'une espèce de tyrannosaure aux Etats-Unis, le Lythronax, datant de 80 millions d'années, est le plus ancien de cette lignée la plus proche du T.rex jamais découvert. Il offre un nouvel éclairage sur le célèbre dinosaure, ont annoncé mercredi 6 novembre des paléontologues.

A l'image du T.rex (Tyrannosaurus rex), le Lythronax argestes, un carnivore bipède, était imposant: 8 mètres de long pour un poids de 2,5 tonnes. Tout comme le T.rex, il était doté de petits bras et d'un museau étroit et court. L'arrière ramassé de son crâne lui permettait aussi d'avoir une vision étendue. Avant le Lythronax, les tyrannosaures étaient beaucoup plus petits, soulignent les scientifiques.
Top