La Science de l'Esprit
Carte


Info

L'ocytocine : entre amour et mensonge

© Inconnu
L'ocytocine est parfois décrite comme une hormone de l'amour pour son rôle dans la création de liens entre les individus. Selon une expérience, une injection de cette hormone doublerait les chances de voir les gens tricher et mentir lorsque cela permet d'aider les autres membres d'un groupe.

Amour, mensonge, et hormones peptidiques. L'ocytocine se retrouve au sein d'un bien étrange trio selon une étude de l'université Ben-Gorion du Néguev en Israël. Cette "hormone de l'amour" pousserait en effet les individus à mentir plus souvent au profit de leur groupe. Des travaux publiés le 31 mars dans la revue Proceedings of the National Academy of Science.

L'expérience menée a demandé la présence de 60 volontaires mâles, qui ont reçu soit une dose d'ocytocine soit une dose de placebo. Ils ont ensuite été dispatchés en groupes de trois où ils devaient prédire une séquence de dix pile-ou-face d'affilée. Comme c'était à eux d'indiquer s'ils s'étaient trompés ou non, il leur était possible de mentir et de faire gagner plus d'argent aux membres de leur groupe.

Commentaire: A voir également comment, dans le même ordre d'idée, les hormones influent sur notre comportement et nos émotions.

Horse

Le sens de l'humour des animaux

© Glen Bowman, Flickr, cc by sa 2.0
Une partie des spécialistes pensent que tous les mammifères pourraient être dotés du sens de l’humour. Les chiens, et donc probablement les renards, riraient dans certaines occasions.
Rabelais, ce bon vivant, écrivait que le rire était le propre de l'Homme. Depuis, la science a prouvé que les grands singes, les rats ou les chiens (au moins) pouvaient aussi se gondoler. Mais les animaux peuvent-ils posséder le sens de l'humour ? La question divise la communauté scientifique. Et si la réponse nous venait de rats amateurs de chatouilles ?

Qui est partant pour une franche partie de rigolade ? Le rire, quand il est franc, est une manifestation d'un état de bien-être momentané, et se révèle en plus bénéfique pour la santé, si bien qu'il devient prisé par tous. On a longtemps pensé, François Rabelais en tête dans Gargantua, que ce comportement distinguait l'Homme du reste du monde animal, puisque les zoologistes de l'époque ne relevaient pas chez eux de comportement semblable.

Néanmoins, les sciences du vivant ont évolué et Charles Darwin avait compris que la frontière qui nous distingue des animaux est plus ténue qu'on le pensait, à tel point qu'il estimait déjà que l'intelligence humaine se distinguait de son équivalent animal non par le type, mais par le degré. Autrement sous-entendu, nos cousins pourraient bien partager une forme de rire.

Commentaire: Les solutions naturelles aux traitements des « troubles de l'humeur » existent, et demeurent préférables aux traitements chimiques beaucoup plus invasifs. Il reste à la médecine officielle le devoir de traiter non plus les effets, mais les causes profondes des problèmes de santé mentale qui semblent prendre toujours plus d'ampleur dans nos sociétés dites « modernes ».

Arrow Down

Créativité et non-conformisme désormais une maladie mentale

Traduction État du Monde, État d'Être

Qu'arrive-t-il à une société lorsque « pensée à l'extérieur du cadre établi » ou être (avec raison) enragé contre votre gouvernement - allant visiblement dans la mauvaise direction - devient une raison pour être médicamenté et « rééduqué »?

L'Union Soviétique utilisait de nouvelles maladies mentales pour les répressions politiques.

Les gens qui n'acceptaient pas les croyances du Parti communiste développaient donc une nouvelle forme de schizophrénie.

Ils souffraient d'une forme de désillusionnement croyant que le communisme n'était pas une bonne chose. Ils ont été isolés, médicamentés de force et ont subi une thérapie répressive pour les ramener à la raison.

Maintenant, nous devons remercier les polices de la pensée étatsuniennes, l'American Psychiatric Association, pour les derniers ajouts au DSM-IV (Manuel de diagnostic et statistiques des troubles mentaux) qui mettent en place des diagnostics arbitraires pour n'importe quel « dissident ».
Post-It Note

Comment bien participer à un débat afin qu'il soit le plus intéressant possible

Illustration people
© Inconnu
I. Les débats

Un débat est un échange entre plusieurs personnes ayant une opinion différente sur un même sujet. Nous ne parlerons ici que des débats via un forum, comme nous pouvons en trouver ici et .

Dans cet article nous vous donnons un maximum de conseils afin de pouvoir débattre dans de bonnes conditions et de faire en sorte que le débat soit le plus constructif et le plus bénéfique possible (pour vous et pour les autres).

II. Les divergences d'opinions

Pour débattre, il convient tout d'abord d'identifier les points sur lesquels vos avis divergent et pourquoi. Si vous n'identifiez pas la raison de votre désaccord, vous ne pourrez qu'entrer dans un dialogue de sourds. Le débat ne vous apportera alors rien.

Une fois que vous aurez identifié la cause de votre désaccord, vous pourrez alors échanger de manière constructive.

Penchons-nous donc sur différentes raisons qui font que vos avis divergent.

II-A. Les axiomes

Les axiomes sont des éléments « non prouvés » qui sont « évidents ». Ils sont à la base de nos raisonnements logiques.

Par exemple, à la base des mathématiques, on a imposé un certains nombres d'axiomes comme :
  • soient les chiffres ;
  • soient les nombres : un ensemble de chiffres ordonnés ne commençant pas par le chiffre '0' ;
  • soient 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9 les chiffres en base décimale ;
  • soit l'opérateur d'égalité « = » et qui s'écrit « nombre » = « nombre ». Il indique que l'opérande gauche est égal à l'opérande droit ;
  • deux nombres sont égaux lorsque leurs suites ordonnées de chiffres sont identiques.
Les axiomes servent de bases à votre logique et à votre raisonnement. Sans bases communes, vous ne pourrez pas débattre dans de bonnes conditions.

Il convient alors de bien s'intéresser au raisonnement des participants et de les « remonter » pour identifier la « base divergente ». En général, aucun des participants n'a tort. Voici un exemple de deux axiomes différents qui sont tous les deux « justes » :
  • 0 multiplié par l'infini donne un résultat indéterminé ;
  • 0 multiplié par l'infini vaut 0.
Convenir d'un axiome « commun » n'est donc pas toujours évident. Dans le cas général, on essaye de prendre les axiomes les plus répandus dans le contexte du débat.
Hearts

Les mystères du bâillement

© © thinkstock.
Un des mystères absolus, un qu'on ne parvient toujours pas à résoudre totalement en 2014, est un détail du quotidien certes inoffensif mais passionnant: le bâillement. Signe physique de la fatigue par excellence, le bâillement est extrêmement contagieux. Dingue, non?

Comment peut-on transplanter un cœur et ne pas savoir pourquoi le bâillement est contagieux? La science a semble-t-il encore ses limites en matière de neurologie et les chercheurs ne parviennent toujours pas à percer le mystère totalement. Cependant, pris de passion depuis des dizaines d'années pour le sujet, ils ont pu établir plusieurs points avec certitude.
Hearts

Cancer : la méditation pourrait aider les adolescents

La méditation de pleine conscience pourrait aider à atténuer certains symptômes chez les adolescents atteints d'un cancer, selon une étude québécoise présentée au congrès de l'American Psychosomatic Society à San Francisco.

"La méditation de pleine conscience consiste à se concentrer sur l'instant présent et sur le lien entre le corps et l'esprit".

"Les adolescents qui vivent avec le cancer subissent bien plus que les symptômes physiques de la maladie."

"L'anxiété et l'incertitude entourant l'évolution de la maladie, l'appréhension de la souffrance physique et émotionnelle associée à la maladie et aux traitements, les changements de vie majeurs imposés par le cancer et la crainte d'une rechute après la rémission font aussi partie de leur réalité."

Catherine Malboeuf-Hurtubise et ses collègues de l'Université de Montréal et du CHU Sainte-Justine ont mené cette étude avec 13 adolescents atteints d'un cancer. Ces derniers ont rempli des questionnaires sur leur humeur (émotions positives et négatives, anxiété et dépression), leur sommeil et leur qualité de vie.
Hourglass

On n'a qu'une vie, et elle passe beaucoup trop vite, profitons-en...

lotus flower
© Daz Smith
Les semaines et les mois défilent à toute vitesse, et de plus en plus vite, au plus vous avancez en âge. Seuls, quelques événements vous rappellent, de temps à autre, que c'est déjà Carnaval, déjà Noël ou déjà tel anniversaire. Et vous jureriez que le précédent ne date que de quelques mois à peine, mais jamais un an ! Et pourtant, un an vient encore de passer sans que vous ne vous en rendiez compte...

A force de courir toute la journée, d'avoir de multiples activités en soirée et le week end, on perd toute notion du temps qui s'écoule. Emmené par ce tourbillon démentiel, cette course incessante. Et la connectivité permanente n'arrange rien !

Moi, cela me préoccupe, et j'ai décidé de stopper, de me poser et de faire le point. De penser à moi (pour une fois). De prendre le temps de réfléchir comment j'aimerais que le reste de ma vie se déroule, avec qui, où çà et à quel rythme.
Hearts

Les 7 extraordinaires avantages à triompher de l'auto-sabotage

Traduit de l'anglais par Hélios pour le BBB

Cailloux
© Inconnu

On parle d'auto-sabotage quand on agit sciemment ou à son insu comme si on était son pire ennemi. Vous finissez dans ce cas à vous retrouver faire exactement le contraire de ce qui vous apporterait le bonheur et la réussite.


Si vous regardez sous la surface, vous découvrez que la plupart des objectifs, relations, entreprises et rêves ratés ont leurs racines profondes dans un auto-sabotage subconscient. Nous avons une tendance à nous mettre des entraves et à le faire constamment. Ensuite, nous nous dissimulons la déplaisante vérité par divers mécanismes psychologiques de défense, comme en accusant les autres, en devenant coléreux et frustré ou en perdant même le contrôle de la situation. Nous entretenons ainsi un schéma qui nous dépossède de ce que nous aimons et nous « gratifie » de ce que nous détestons.

Et si vous vous passiez de cet auto-sabotage ? Et si vous arrêtiez de vous voiler la face pour vous en débarrasser de manière permanente ? C'est possible. Il est possible d'éradiquer en grande partie l'auto-sabotage de sa vie. Ce qui vous autorise immédiatement à récolter les sept extraordinaires avantages suivants :
Arrow Down

Une performance qui montre ce que les gens peuvent faire en des circonstances inhabituelles

Traduit par NoT


Marina Abramović
Marina Abramović est surtout connue pour ses performances, dans lesquelles elle explore ce qu'il est possible pour un artiste de faire au nom de l'art. Son oeuvre la plus connue est la récente oeuvre « En Présence de L'Artiste », dans laquelle elle s'est assise sans bouger pendant 736.5 heures au cours de trois mois, invitant les visiteurs à s'asseoir en face d'elle et à la regarder dans les yeux aussi longtemps qu'ils le souhaitaient. Tant de personnes ont spontanément pleuré que des blogs et des groupes facebook se sont créés juste pour eux.


Son oeuvre la plus courageuse, cependant, est aussi ma préférée. Cette oeuvre était initialement un exercice de confiance, car elle avait annoncé aux visiteurs qu'elle ne bougerait pas pendant 6 heures, peu importe ce qu'ils lui feraient. Elle plaça sur une table 72 objets qu'ils pouvaient utiliser de manière agréable ou destructrice, comme des fleurs, un boa en plumes, un couteau et un pistolet chargé, et elle invita les visiteurs à les utiliser de la manière qu'ils le souhaitaient.

Selon Abramović, les visiteurs étaient au début pacifique et timides, mais devinrent rapidement plus violents. « L'expérience que j'en ai apprise, est que... si vous laissez faire le public, vous pouvez être tuée... Je me suis sentie vraiment violée : ils ont découpé mes vêtements, enfoncé des épines de rose dans mon ventre, une personne a pointé le pistolet vers ma tête, et une autre le lui a retiré. Cela créa une atmosphère agressive. Après exactement 6 heures, comme convenu, je me suis levée et ai marché vers le public. Tout le monde est parti, fuyant une réelle confrontation. »
People 2

Solitude et isolement social : les neurones se déconnectent aussi

Les travaux de cette équipe de L'Université de Chicago montrent l'ampleur de l'impact de la solitude sur la santé. Un facteur de risque décrit comme majeur pour leur santé, comparable à celui d'un statut socio-économique défavorisé et deux fois plus critique que l'obésité. Un facteur qui va accroître le risque de décès prématuré de 19% chez les plus âgés. Plusieurs études, présentées à la Réunion annuelle de l'AAAS, l'Association américaine pour l'avancement des Sciences, montrent que le sentiment d'isolement va perturber le sommeil, augmenter la pression artérielle, augmenter les niveaux de cortisol, de stress et de dépression, réduire l'immunité et le bien-être perçu.

Les relations sociales favorisent un vieillissement réussi, explique le Pr Cacioppo, professeur de psychologie à l'Université de Chicago et expert reconnu sur les effets de la solitude. Il plaide pour un maintien, en fin de vie, à proximité de la famille, des amis ou des anciens collègues de travail. « Partir finir ses vieux jours au soleil, loin des siens, n'est pas forcément une bonne solution. Les personnes d'âge mûr doivent réfléchir à la façon de se protéger contre la dépression, de protéger leur bien-être et... de prévenir le décès précoce ».
Top