NOUVEAU ! Disponibles en français sous format électronique (Amazon Kindle) !

L’Onde, Tome 6 – Affronter l’inconnu, de Laura KNIGHT-JADCZYK

L'histoire secrète du monde, tome 2 - Les comètes et les cornes de Moïse, de Laura KNIGHT-JADCZYK

La Science de l'Esprit
Carte


Magnify

Colin Ross sur les personnalités multiples des stars

Padlock

La République de Platon décrit parfaitement la société d'aujourd'hui

Traduit par Hélios

La République (en grec Πολιτεία, Politeia) est un dialogue socratique, écrit par Platon aux environs de 380 avant notre ère, qui discute de la définition de la justice, de l'ordre et des caractéristiques d'un état-cité juste et de l'homme vertueux. C'est l'œuvre la plus connue de Platon et elle s'est révélée être l'un des ouvrages de philosophie et de théorie politique le plus influent au plan intellectuel et historique. Dans ce livre, Socrate en compagnie de divers athéniens et étrangers débattent de la signification de la justice et examinent si oui ou non l'homme honnête est plus heureux que l'homme malhonnête en envisageant oralement la création d'une série de cités différentes, s'achevant par une cité (Kallipolis) gouvernée par des rois-philosophes ; et en examinant la nature des régimes qui existent. Les participants discutent aussi de la théorie des formes, de l'immortalité de l'âme et du rôle du philosophe et du poète dans la société.

Dans La République, Platon décrit quatre types de gouvernement - la monarchie, l'oligarchie, la tyrannie et la démocratie. L'allégorie de la Caverne discute de la mentalité humaine et du monde politique, de notre façon de penser et d'être. On trouve quatre types de gens dans la caverne, bien que nulle part dans le texte les personnages ne soient clairement dénombrés. Il y a dans la caverne des ravisseurs et des prisonniers. Les prisonniers de la caverne sont sous contrôle et ne connaissent rien d'autre que la vie de la caverne, encore pire, ils ne connaissent qu'une seule paroi de la caverne. Les ravisseurs se servent d'un feu pour projeter des ombres sur la paroi devant laquelle se trouvent les prisonniers pour que la réalité fabriquée les garde captifs et les distrait. Parmi les prisonniers, certains sont enchaînés et d'autres sont libres de leurs mouvements. Les enchaînés sont maintenus en place et ne peuvent regarder que droit devant eux, ils sont ainsi convaincus de la réalité et de l'importance des ombres. Les non-enchaînés sont si subjugués par les images et convaincus de la réalité et de l'importance des ombres qu'ils n'ont pas besoin de chaînes. Ce sont les ombres qui les retiennent comme un éléphant qu'on retient par une simple ficelle. Les enchaînés et les non-enchaînés ne prêtent pas d'intérêt à leur existence actuelle en tant que prisonniers de la caverne. Ils ne sont pas conscients, pas plus d'eux-mêmes que de leur environnement, ni de leurs ravisseurs, ils ne sont conscients et concernés que par les ombres.
Cassiopaea

Expansion de l'esprit : champs psychiques dans et hors de notre cerveau

Traduit de l'anglais par Hélios pour le BBB

Head concept
© Inconnu
Nous avons été éduqués à croire que le mental réside dans notre tête, que l'activité mentale n'est rien d'autre qu'une activité cérébrale. Je suggère à la place que notre esprit s'étend loin au-delà de notre cerveau ; il s'étire par des champs psychiques qui nous relient à notre environnement et les uns avec les autres.


Les champs psychiques prennent racine dans le cerveau, exactement comme les champs magnétiques autour d'aimants ont leur origine dans les aimants eux-mêmes, ou comme les champs de transmission autour des téléphones mobiles proviennent des téléphones et de leurs activités électriques internes. De même que les champs magnétiques s'expansent autour des aimants et des champs électromagnétiques autour des téléphones mobiles, de même les champs psychiques s'étendent autour du cerveau.

Les champs psychiques aident à expliquer la télépathie, le sentiment d'être observé et autres capacités répandues mais inexpliquées. Par-dessus tout, les champs psychiques sous-tendent la perception normale. Ils jouent une part essentielle dans la vision.
Hearts

La carte corporelle de nos émotions révélée par une étude


Des scientifiques finlandais ont cartographié les zones de notre corps qui sont le siège d'une augmentation ou une diminution de l'activité sensorielle lorsque nous éprouvons telle ou telle émotion. Crédits : Aalto University
Des scientifiques finlandais ont cartographié les zones de notre corps qui connaissent une augmentation ou une diminution de l'activité sensorielle lorsque nous éprouvons telle ou telle émotion.

Selon que nous sommes heureux, triste ou en colère, nous éprouvons des sensations corporelles qui ne sont pas localisées dans les mêmes zones de notre corps. Si nous nous sommes tous rendu compte ou moins confusément de cette réalité un jour ou l'autre (par la célèbre « boule dans la poitrine » générée par l'anxiété, par la sensation de chaleur qui envahit notre visage et plus particulièrement nos joues lorsque nous éprouvons de la honte...), nous n'avions cependant peut-être pas réalisé à quel point la localisation de ces zones corporelles activées par nos émotions variait considérablement selon la nature de l'émotion ressentie.

Or, des scientifiques finlandais viennent pour la première fois de dresser une carte des zones corporelles activées en fonction de chaque émotion (bonheur, tristesse, colère...). Cette carte a pu être dressée à la suite d'une étude menée sur 700 volontaires finlandais, suédois et taïwanais. Des participants à qui il a d'abord été demandé de visionner des séquences vidéo associées à différentes émotions, puis de recenser les parties de leur corps dans lesquelles ils avaient la sensation d'un accroissement ou d'une diminution des sensations corporelles.
Books

Des scientifiques montrent qu'un livre provoque des changements dans le cerveau

Durant quelques jours après la lecture d'un roman, une sorte de rémanence persiste dans le cerveau, ont découvert les chercheurs de l'université d'Emory. Leurs conclusions sont simples : la lecture peut provoquer des changements dans les connexions neuronales, lors de périodes de repos, après une lecture, tout en augmentant l'activité de certaines régions du cerveau. Une persistance qui a été analysée et dont les résultats sont publiés dans la revue Brain Connectivity.

Stephen King n'a jamais caché l'influence que Sa Majesté des Mouches avait pu avoir sur son existence, « parce que c'est à la fois une histoire avec un message et un grand récit d'aventure ». Joyce Carol Oates avait désigné Alice au Pays des Merveilles comme « le livre qui a le plus influencé sa vie imaginative ». Partant de ces commentaires d'auteurs, comment serait-il possible de déterminer biologiquement l'incidence des livres sur notre vie ?

« Il semble plausible que, si quelque chose d'aussi simple qu'un livre peut donner l'impression que sa vie a été changée, alors peut-être est-il assez puissant pour provoquer des changements dans le fonctionnement et la structure de notre cerveau », s'interroge le professeur Gregory S. Berns auteur de l'étude Short- and Long-Term Effects of a Novel on Connectivity in the Brain.
Snakes in Suits

Rencontre avec Robert Hare, le spécialiste mondial de la psychopathie


L'UMONS décerne chaque année des titres de Docteur Honoris Causa à des personnalités de tout premier plan en reconnaissance des services rendus à la société ou au développement de la science.

Rencontre avec Robert Hare qui est Professeur émérite du département de psychologie de l'Université de Colombie Britannique.

Il a consacré sa carrière à la recherche sur la psychopathie. Il a élaboré une série d'outils diagnostic dont notamment l'échelle révisée de Psychopathie (PCL-R, 2003), mondialement reconnue.

Le professeur Hare a publié, avec ses équipes, des centaines d'études sur les corrélats émotionnels, langagiers, criminologiques et neuro-cognitifs de la psychopathie.
Hearts

La méditation de pleine conscience agit sur l'expression des gènes

Une journée de méditation de pleine conscience modifie l'expression de certains gènes chez des personnes entraînées.

La méditation de pleine conscience modifierait l'expression de certains gènes, dont certains impliqués dans l'inflammation. D'après des chercheurs espagnols, américains et français qui publient leurs résultats dans Psychoneuroendocrinology, ceci expliquerait les bénéfices de la méditation sur la santé.

Le stress a des effets néfastes sur la santé générale. Apprendre à gérer son stress devient indispensable dans une société qui a tendance à multiplier les activités, laissant peu de place à l'inaction... Il existe des moyens simples et naturels pour lutter contre le stress, à commencer par la méditation.

Ici, les chercheurs ont étudié l'impact d'une journée de méditation de pleine conscience sur l'expression des gènes de cellules sanguines mononucléées. 19 sujets expérimentés ont passé 8 h à méditer en pleine conscience. En parallèle, 21 personnes qui n'avaient aucune expérience de la méditation ont pratiqué des activités de loisirs calmes dans le même environnement. La méditation de pleine conscience consiste à se concentrer sur ses sensations, sa respiration et ses pensées ; elle trouve son origine dans le bouddhisme.
Hearts

Traverser une période difficile renforce l'aptitude au bonheur

Les individus qui ont été confrontés à des expériences difficiles au cours de leur passé, comme un divorce ou un décès, seraient généralement plus aptes que les autres à vivre pleinement chaque moment positif de leur existence, révèle une étude.

Vivre des moments difficiles, comme un divorce, une maladie grave ou un décès, renforce à terme l'aptitude des individus à tirer du plaisir des petits événements du quotidien. Cette affirmation, qui pourrait sembler tirée d'un précis de philosophie antique, est en réalité le résultat d'une étude très sérieuse, publiée le 25 novembre 2013 dans la revue Social Psychological and Personality Science.

Pour parvenir à ce résultat, des scientifiques de l'Université de Colombie britannique (Canada) ont mis en place une méthodologie dont l'objectif était d'évaluer si l'exposition à des événements difficiles (divorce, maladie, décès...) avait un impact sur la capacité de l'individu à reconnaître et à apprécier les aspects positifs de son existence.
Snakes in Suits

Psychopathes : 10 indices qui montrent que votre homme en est un

Sortez-vous avec un psychopathe? Peut-être pensez-vous que vous le sauriez immédiatement à la lueur maléfique brillant dans ses yeux, la croix gammée gravée sur son front, ou son insistance à évoquer les serial killers pendant le dîner. Mais non! Les psychopathes peuvent avoir l'air tout à fait normaux et ressembler au Prince charmant au premier abord. Alors à moins que vous en connaissiez les signes, vous vous retrouverez probablement coincé avec un(e) psychopathe, sans le savoir jusqu'au moment où c'est trop tard. Voici 10 signes vous permettant d'identifier rapidement un(e) psychopathe.

1. Beaucoup de compliments

Les psychopathes agissent rapidement. Au premier rendez-vous, il vous dira probablement que vous êtes d'une beauté renversante, incroyablement intelligente et super drôle. Il jouera avec tous vos fantasmes et toutes vos faiblesses. Si vous vous trouvez grosse, il vous dira combien il aime votre corps. Si vous vous estimez timide, il rira à chacune de vos faibles tentatives pour être drôle et vous dira que vous auriez dû être humoriste. Cela s'appelle le "bombardement d'amour". Cela correspond à la phase d'idéalisation où il vous rend accro, et c'est cette phase que vous essaierez durant des mois, voire des années, de retrouver une fois qu'il y aura brusquement mis fin.

2. Il est exactement comme vous

Les psychopathes essaient de vous convaincre que vous êtes des âmes sœurs. Il aime les mêmes choses que vous et vous partagez les mêmes intérêts. Si vous avez eu une enfance difficile, il vous dira quelque chose du genre : "Cela n'a pas été facile pour nous. C'est pour cela que nous nous comprenons si bien". S'il y a un livre peu connu que vous adorez, il va faire en sorte de l'adorer à son tour. Ce qu'il fait s'appelle "l'effet miroir". Le psychopathe n'a pas vraiment d'identité propre, alors il s'approprie la vôtre et vous la renvoie comme un miroir.
Arrow Up

Inflation préoccupante du nombre de déments dans le monde

Vieillissement de la population ? De plus en plus de personnes touchées par des maladies dégénératives ? Selon un rapport d'Alzheimer Disease International, le nombre de déments sera multiplié par trois d'ici 2050.

Une augmentation de 22% en trois ans. Selon une étude publiée jeudi, le nombre de personnes souffrant de démence dans le monde atteint 44 millions. Selon ce rapport d'Alzheimer Disease International, ce nombre sera multiplié par trois d'ici 2050. Quelque 135 millions de personnes seront ainsi atteintes de démence dans le monde entier, dont 16 millions en Europe de l'ouest. « C'est une épidémie mondiale, et ça ne fait qu'empirer - si nous observons le futur, nous voyons que le nombre de personnes âgées va augmenter de manière dramatique », a déclaré Marc Wortmann, directeur exécutif de Alzheimer Disease International. » Il est vital que l'Organisation Mondiale de la Santé fasse de la démence une priorité, afin que le monde soit préparé à faire face à cette situation », a-t-il ajouté.
Top