Changements Terrestres
Carte


Solar Flares

La pire sécheresse de l'histoire de la Californie en photos comparatives

La Californie vit actuellement l'une des pires sécheresses de son histoire. Certains paysages sont presque lunaires dans cet État américain : lacs, réservoirs et rivières voient leur niveau baisser dramatiquement et les nombreux agriculteurs de ce "grenier des États-Unis" ont abandonné leur champs, transformés en vulgaires terres arides.

Sur trois ans, il n'est tombé que 1143 millimètres de pluie par mètre carré, alors que la moyenne du siècle dernier se situe autour des 1709 mm. Il s'agit de la période de 36 mois la plus sèche jamais enregistrée depuis le début des relevés météorologiques en 1895, selon les chiffres du NOAA, le Centre national des données climatiques.
Bizarro Earth

L'état d'urgence déclaré en Californie après un séisme de magnitude 6 dans la Napa Valley


Caves jonchées de bouteilles, barriques renversées, bâtiments historiques endommagés : les habitants de la Napa Valley, région viticole située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de San Francisco (Californie), ont été réveillés en pleine nuit par un séisme de magnitude 6 ayant causé de nombreux dégâts matériels, dimanche 24 août.

Ce tremblement de terre est le plus fort enregistré dans la baie de San Francisco depuis 1989. A l'époque, le séisme de Loma Prieta, de magnitude 6,9, avait provoqué la mort de 60 personnes.

120 BLESSÉS DONT 3 GRAVES

La secousse du 24 août, après laquelle aucun mort n'est à déplorer, a eu lieu à 3 h 20 du matin (12 h 20 en France), au nord-ouest d'American Canyon, une ville de la Napa Valley.

L'épicentre du séisme de South Napa, comme l'a baptisé l'Institut américain de géophysique (USGS), était situé à une profondeur de 10,8 km. La secousse a été ressentie à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, notamment à San Francisco pendant une vingtaine de secondes - sans toutefois provoquer de dégâts.

Dans la vallée de Napa, les conséquences ont été plus sévères. Quelque 120 blessés, dont trois dans un état grave, ont été traités pour des plaies et des hématomes dans l'hôpital principal de la ville de Napa. De nombreux bâtiments du centre historique ont payé un lourd tribut avec des façades effondrées et de nombreuses vitres brisées.
Info

Puissant séisme et alerte au tsunami au Pérou

Un séisme de magnitude 7,4 a frappé dimanche le centre du Pérou, a annoncé l'Institut américain d'études géologiques (USGS).

Le séisme s'est produit à 01H21 (heure belge) à 42 km à l'est/nord-est de Tambo, à 471 km de Lima) à une profondeur de 58,9 km.

Le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a averti que les séismes de cette ampleur "engendrent parfois des tsunamis locaux qui peuvent être destructeurs le long des côtes situées dans un rayon de 100 km de l'épicentre".
Info

Séisme de magnitude 5,2 dans l'ouest de l'Iran

Un séisme de magnitude 5,2 est survenu dimanche dans l'ouest de l'Iran, à près de 500 km de Téhéran, rapporte l'institut américaine d'études géologiques (USGS).

Aucune victime n'a été signalée dans l'immédiat.

L'épicentre a été localisé à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de la ville de Dezfoul. Une secousse de magnitude 6,3 a fait 60 blessés lundi dans le même secteur.
Info

Un séisme de magnitude 6,4 secoue le centre du Chili

Un fort séisme de magnitude 6,4 a secoué samedi le centre du Chili, sans qu'on ait rapporté pour l'instant ni victimes ni dégâts matériels, a indiqué le Bureau national chilien des situations d'urgence (Onemi).

Le tremblement de terre, qui s'est produit à 18h35 locales à 39 km à l'ouest de la ville de Quillota, a affecté Santiago ainsi que cinq autres régions du centre du Chili.

Le séisme qui a duré entre 30 et 40 secondes a créé un mouvement de panique parmi les habitants d'immeubles où il a été particulièrement ressenti. Plusieurs secteurs de Santiago ont subi des coupures d'électricité et les communications par téléphones cellulaires et via internet ont été interrompues, selon les médias locaux.
Cloud Grey

Une tempête se mue en ouragan au large du Mexique

Une tempête tropicale s'est transformée en ouragan dans l'est du Pacifique et sera très probablement de grande ampleur ce week-end, ont mis en garde samedi les météorologues américains.

Cette tempête, baptisée Marie, la huitième de cette saison, est accompagnée de vents soufflant jusqu'à près de 120 kilomètres par heure avec des rafales plus fortes, a précisé le Centre national des ouragans(NHC), basé à Miami en Floride (sud-est).

"Marie devrait se renforcer progressivement ces prochaines 48 heures, et se transformer en ouragan de grande ampleur dimanche" selon le NHC. La tempête s'est déclarée loin des côtes, à environ 571 km au sud-ouest du port mexicain de Manzanillo et aucun avis de tempête n'a été donné.
Attention

Eruption de l'immense Bardarbunga en Islande

© REUTERS/Sigtryggur Johannsson
D'après des scientifiques, une éventuelle explosion du Bardarbunga serait assez puissante pour interrompre ou perturber le trafic aérien au-dessus du nord de l'Europe et de l'Atlantique nord, et les retombées causeraient des dégâts importants en Islande.
Le Bardarbunga, immense volcan situé au sud de l'Islande sous le plus grand glacier du pays, est entré en éruption. Le trafic aérien a été interdit au-dessus du volcan, annonce l'Institut météorologique islandais.

Un volcan menace une nouvelle fois le trafic aérien en Islande. Le pays a interdit ce samedi le trafic aérien dans le secteur du plus grand volcan du pays, le Bardarbunga, en élevant le niveau d'alerte d'orange à rouge après avoir détecté une petite éruption, a annoncé le Service métérologique islandais (IMO).
Comme d'autres volcans islandais, le Bardarbunga est recouvert de glace. "Il y a une éruption en cours sous la couche de glace, probablement une petite éruption qui n'a pas pu faire fondre la couverture de glace", a déclaré Theodor Hervasson, directeur exécutif de la division des alertes et des prévisions à l'IMO.

Selon la police islandaise, il n'y avait pas vers 15h00 GMT de modification en surface sur la zone de l'éruption, où l'épaisseur de la couche varie de 150 à 400 mètres.
Cloud Precipitation

Canada : importantes inondations à Winnipeg

Les pluies diluviennes tombées jeudi à Winnipeg, au Manitoba, ont inondé des routes, des quartiers, des sous-sols et le principal centre commercial de la ville.

Selon Environnement Canada, la tempête a déversé environ 50 millimètres de pluie en une heure dans le sud-ouest de la ville.

La partie sud du centre commercial Polo Park a été complètement inondée et les magasins ont été contraints de fermer leurs portes.

Les feux de signalisation se sont désactivés dans l'ensemble de la ville à cause des inondations, provoquant d'importants embouteillages.

La police avait publié sur Twitter un avertissement conseillant aux automobilistes de ne pas s'aventurer dans les passages souterrains inondés, mais certains n'ont pas suivi les consignes et un véhicule s'est retrouvé presque entièrement submergé.
Cloud Precipitation

Cambodge : au moins 45 morts dans des inondations

Au moins 45 personnes ont été tuées au Cambodge depuis fin juillet dans des inondations dues à une crue du Mékong et de fortes pluies, a-t-on appris jeudi auprès des autorités cambodgiennes.

«Jusqu'ici, les inondations ont fait 45 morts», a annoncé Nhim Vanda, vice-président du Comité de gestion des catastrophes.

Des milliers de familles ont également dû évacuer leurs maisons et plus de 12 000 hectares de terres agricoles, notamment de rizières, ont été ravagées, dans ce pays d'Asie du Sud-est qui est un des plus pauvres au monde.

Des inondations annuelles ont lieu au Cambodge le long du fleuve Mékong.
Solar Flares

Le Soleil, vrai responsable du changement climatique?

© DR
Enfin une preuve irréfutable que c'est bien le Soleil qui commande les fluctuations climatiques que connait la Terre et non pas l'influence de l'activité humaine. Il était temps que des universitaires démontent le mythe du réchauffement climatique anthropogénique infiltré dans la pensée planétaire par les pseudo-scientifiques irresponsables de l'IPCC, cette émanation des Nations-Unies, organisation dont on peut de plus en plus douter de son utilité, je veux parler ici des Nations-Unies au risque de me répéter.
Car tout de même que fait cette organisation à propos des évènements regrettables du moment, Irak, Israël, Ukraine, Somalie ou encore Nigeria ? Rien ! Sinon financer des apprentis climatologistes qui répandent l'euristique de la peur, des idéologues qui veulent que le monde d'hier devienne la réalité de demain (un propos emprunté à Michel Onfray à propos de Hans Jonas. Bref, toute cette entrée en matière pour dire que cet article paru dans Nature risque de faire grand bruit parce qu'il remet en cause les théories extravagantes clamées à grands coups de prix Nobel (Al Gore et l'IPCC) et de déclarations tonitruantes des ONG du genre Greenpeace et autres WWF ou Sierra Club pour répandre la peur planétaire d'un hypothétique réchauffement climatique.
Top