Changements Terrestres
Carte


Solar Flares

Le Soleil, vrai responsable du changement climatique?

© DR
Enfin une preuve irréfutable que c'est bien le Soleil qui commande les fluctuations climatiques que connait la Terre et non pas l'influence de l'activité humaine. Il était temps que des universitaires démontent le mythe du réchauffement climatique anthropogénique infiltré dans la pensée planétaire par les pseudo-scientifiques irresponsables de l'IPCC, cette émanation des Nations-Unies, organisation dont on peut de plus en plus douter de son utilité, je veux parler ici des Nations-Unies au risque de me répéter.
Car tout de même que fait cette organisation à propos des évènements regrettables du moment, Irak, Israël, Ukraine, Somalie ou encore Nigeria ? Rien ! Sinon financer des apprentis climatologistes qui répandent l'euristique de la peur, des idéologues qui veulent que le monde d'hier devienne la réalité de demain (un propos emprunté à Michel Onfray à propos de Hans Jonas. Bref, toute cette entrée en matière pour dire que cet article paru dans Nature risque de faire grand bruit parce qu'il remet en cause les théories extravagantes clamées à grands coups de prix Nobel (Al Gore et l'IPCC) et de déclarations tonitruantes des ONG du genre Greenpeace et autres WWF ou Sierra Club pour répandre la peur planétaire d'un hypothétique réchauffement climatique.
Bizarro Earth

Survol par un drône d'une énorme faille apparue dans la Costa de Hermosillo au Mexique

Traduction: Les Chroniques De Rorschach

Une fissure longue de 1 km et profonde de 8 mètres est apparue le long de la Costa de Hermosillo dans l'État de Sonora du nord du Mexique.
C'est une info majeure qui a été négligée par les mass-médias, mais cet événement constitue un développement énorme de l'histoire sismique qui se déroule sous nos yeux.

Au cours des derniers jours, j'ai émis plusieurs rapport de séismes qui révèlent un déplacement vers le Nord des États-Unis.
Nous avons surtout cherché à mettre en évidence un grand déplacement devant se produire au sud de la mer de Salton / Baja Mexico. Il semble bien que celui ci ai eu lieu comme prévu.


L'activité sismique de la semaine dernière aux États-Unis m'a amené à dire ceci :
« Attendez-vous à une certaine forme de grand tremblement de terre, soit à la pointe extrême nord-ouest du craton en Colombie-Britannique soit à la pointe extrême sud-ouest près de la mer de Salton . »
Le déplacement le long du craton (partie ancienne et stable de la lithosphère continentale possédant une identité géologique) nord-américain est évident. Il met en évidence des signes de stress au niveau de plusieurs zones volcaniques dormantes et même en dessous d'une mine de charbon actif dans l'Utah (hier).
Cloud Lightning

Une spectaculaire tempête de grêle paralyse la ville de Mexico


Les autorités mexicaines ont dû utiliser les grands moyens pour dégager les rues de Mexico. La capitale mexicaine a été frappée lundi par une violente et brutale tempête de grêle. Tout a commencé dans la nuit de dimanche à lundi par de fortes précipitations qui se sont subitement transformées en grêle. Les grêlons se sont accumulés sur les routes et les trottoirs. Dans certains tunnels, les autorités ont relevé jusqu'à 60 cm de grêle. Les services d'urgence ont fait usage de bulldozers pour dégager les voies et éviter qu'en fondant, cette importante quantité de grêlons ne provoque des inondations. Aucun blessé n'a été recensé.
Cloud Precipitation

La région de Phoenix essuie des pluies diluviennes à l'origine d'inondations notables

La région désertique de Phoenix en Arizona était affectée par des inondations parmi les pires de son histoire, mardi. Des pluies diluviennes ont provoqué des crues subites qui ont pris par surprises plusieurs résidents et automobilistes. La montée rapide des eaux a causé beaucoup de dommages et donné lieu à des sauvetages spectaculaires.

Les autorités ont dû secourir par hélicoptère des personnes prises au piège dans leur maison et d'autres qui s'étaient réfugiées sur leur toit. Plusieurs automobilistes dont le véhicule s'est retrouvé englouti ont aussi appelé à l'aide.

Plus de 100 millimètres d'eau sont tombés par endroits en moins de 24 heures. De nombreuses routes et autoroutes ont été fermées à la circulation. Au plus fort des intempéries, plus de 3000 foyers étaient privés d'électricité.
Cloud Precipitation

Japon : plus de 30 morts dans des glissements de terrain


De fortes pluies se sont abattues dans le sud-ouest du pays, provoquant d'importants glissements de terrain. | AFP/JIJI PRESS
Au moins 36 personnes, dont un garçon de deux ans, sont décédées et sept autres portées disparues dans des glissements de terrains provoqués par de fortes pluies à Hiroshima, selon la police.

« Ce sont des pluies inédites et un désastre de grande ampleur. Il existe en plus d'autres risques de précipitation, a déclaré devant la presse le premier ministre, Shinzo Abe, qui a interrompu spécialement ses vacances. J'ai donné l'ordre de renforcer les secours, et pour cela plusieurs centaines de soldats seront envoyés [sur le terrain]. » Le bilan, établi par les secours, pourrait encore s'alourdir.

« CE SONT DES EMPLACEMENTS OÙ LE RISQUE ÉTAIT CONNU »

Ces affaissements soudains ont surpris la population en pleine nuit. Une femme de 77 ans, un garçon de deux ans et son frère de 11 ans figurent parmi les victimes, d'après la télévision NHK qui a stoppé ses programmes habituels pour donner la priorité à cette catastrophe. Un sauveteur aurait également trouvé la mort.
Snowflake

Fortes chutes de grêle et pluies diluviennes dans le Nord-Ouest de la Chine : 4 morts

Quatre personnes ont été tuées et plus de 150.000 autres affectées par les pluies torrentielles et la grêle au cours dans la région autonome Hui du Ningxia. Selon les premiers éléments de l'enquête, les pluies et la grêle ont endommagé 110.000 hectares.
Snowflake

Records de froid au Québec

Si la météo est capricieuse ces derniers temps, surtout dans le nord du pays, ce n'est pas franchement mieux chez nos cousins du Québec, avec même des records de froid en prime !

Les québécois ont connu la semaine dernière un temps digne du mois d'octobre, avec des pluies conséquentes, et surtout des températures indignes de la période estivale. Effectivement, sous l'influence d'une dépression positionnée au cœur du Québec, une goutte froide d'altitude s'est isolée dans la région du Saint-Laurent, amenant avec elle une masse d'air particulièrement frais pour la saison.

Vendredi dernier, le 15 août, les températures n'ont pas dépassé les 18°C sur l'ensemble du territoire québécois, avec même deux records de fraîcheur : seulement 16,5°C à Montréal, il s'agit d'un record de fraîcheur en aout, vieux de 1964 (17,8°C). Dans le même temps, dans le nord du Québec, à Val d'Or, les températures ne dépassaient pas 12,8°C, égalant là un record de 1957.
Bizarro Earth

Le volcan islandais Bardarbunga menace de se réveiller

Son nom est plus facile à prononcer que l'Eyjafjallajökull, qui avait provoqué une pagaille monstre dans l'espace aérien en 2010. Mais le Bardarbunga, un des plus grands volcans d'Islande, est tout aussi menaçant que son alter ego. Cet immense volcan, situé sous un glacier dans le sud du pays et qui culmine à 2000 mètres d'altitude, est entré mardi 19 août dans son quatrième jour d'activité. Un phénomène qui ne signifie pas cependant qu'il entrera en éruption, mais qui oblige l'Islande à se préparer au pire.

Alors que le premier ministre islandais a visité les forces de police pour leur présenter le plan d'action, l'institut météorologique islandais a relevé à « orange » le niveau d'alerte pour l'aviation, ce qui signifie « agitation élevée ou en hausse avec potentiel accru d'éruption ». Au-delà ne reste que le niveau « rouge », déclenché quand commence une éruption.
Info

Une île volcanique fait craindre un nouveau tsunami au Japon



L'expansion d'une petite île volcanique apparue dans le Pacifique il y a quelques mois inquiète les scientifiques nippons, qui alertent sur une éventuelle catastrophe naturelle.


En novembre dernier, une petite île s'élevait au-dessus de la surface de l'eau, fruit de l'activité d'un volcan sous-marin dans le Pacifique. Alors que les nouvelles îles se révèlent parfois éphémères, cette terre volcanique située à environ 1000 kilomètres de Tokyo, baptisée Niijima, n'a cessé de faire parler d'elle ces derniers mois. En cause: son expansion impressionnante, due à ses éruptions de lave. Alors qu'elle ne faisait que 400 mètres de long sur 200 mètres de large lors de sa naissance, la lave rejetée par ses deux cratères n'a cessé de s'accumuler et de durcir sur son flanc est, entraînant son extension.

En décembre, la taille de l'île avait triplé et les gardes-côtes japonais observaient sa fusion progressive avec une autre île, celle de Nishinoshima. Le magma venu des profondeurs et régulièrement expulsé à la surface faisait alors déjà de l'îlot un endroit difficile à approcher. Aujourd'hui, la surface de l'île représente 1,26 kilomètre carrés et les 200.000 mètres cubes de lave expulsés chaque jour font craindre le pire aux scientifiques japonais.
Cloud Precipitation

Au moins 180 morts dans des inondations au Népal et en Inde

© AP/Bhabuk Yogi
Des Népalais tentant d'échapper aux inondations, le 15 août.
Depuis plusieurs semaines, le Népal n'est pas épargné par les fortes pluies de mousson. Alors qu'en Inde voisine, un glissement de terrain avait fait 156 morts il y a deux semaines, des pluies torrentielles ont provoqué des éboulements en chaîne et des crues dans les plaines occidentales du petit pays himalayen, faisant au moins 180 morts de part et d'autre de la frontière avec l'Inde.

Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées face aux risques d'éboulements meurtriers et d'inondations. Le ministère de l'intérieur népalais disait craindre, dimanche 17 août, « une possible épidémie de choléra due aux cadavres de personnes et de bétail qui restent immergés dans les eaux ».

APPEL À L'AIDE INTERNATIONALE

Après ce drame, le Népal a lancé un appel à l'aide internationale. La saison des moussons, de juin à septembre, est souvent meurtrière dans le pays. En 2013, plus de 6 000 personnes avaient perdu la vie dans la région, en raison des inondations et des éboulements de terrain, favorisés par la forte déforestation au cours des décennies précédentes.
Top