Changements Terrestres
Carte

Solar Flares

Chili : état d'urgence à Valparaiso après un gigantesque feu de forêt




Un incendie a détruit dans la nuit de vendredi à samedi 460 hectares de forêt à Valparaiso au Chili. 7000 personnes ont été évacuées et une personne est décédée. C'est le plus grand incendie dont la ville a été victime.


Un gigantesque incendie de forêt continuait samedi de menacer le port chilien de Valparaiso, classé au patrimoine mondial de l'humanité et déclaré en état d'urgence, alors que le feu a fait un mort et provoqué l'évacuation de 7.000 personnes. La propagation des flammes dans la nuit de vendredi à samedi a été "marginale" et l'incendie ne présente plus de menaces pour la population, selon les autorités.

"L'incendie est contenu, mais pas contrôlé", a toutefois mis en garde Ricardo Toro, directeur du Bureau national des urgences (Onemi), dans son dernier rapport. "Nous avons une situation calme pour l'instant, mais cet après-midi des conditions (météorologiques) plus difficiles, assez critiques, sont prévues", a expliqué Aaron Cavieres, directeur de la Corporation nationale des forêts (Conaf), avec une température qui pourrait atteindre les 27 degrés et des vents de 30 kilomètres heure.

Bizarro Earth

De gros doutes sur le record de fonte de l'Arctique

Il y a quelques jour la presse a titré que la banquise de l'océan Arctique a atteint un nouveau record de fonte. Vraiment ?

Il y a peu, j'ai écrit au sujet du nouveau plus bas annoncé par le NSIDC : Sea Ice News - Volume 3 Number 11, part 1 - new Arctic satellite extent record. Le chiffre donné est de 4,1 millions de kilomètres carré.

Ceci est bien sûr annoncé avec fracas à travers le monde. La « spirale de la mort de l'Arctique » de Mark Serreeze revient à la vie dans les médias. Mais, il y a quelque chose d'intrigant, un autre produit NSIDC, le nouveau et amélioré détecteur MASIE « multi-capteurs » du 'National Ice Center' de la NOAA [NdT : National Oceanic and Atmospheric Administration soit Administration Nationale Océanique et Atmosphérique], ne montre aucun enregistrement plus bas que ~ 4,7 millions de kilomètres carré :

Cow Skull

Uruguay : échouage de 104 tonnes de poissons morts



Mercredi la municipalité de Montevideo s'efforçait de nettoyer sa côte après l'apparition de milliers de poissons morts . Au total, plus de 104 tonnes ont été ramassé par les services sanitaires de la ville hier.


Dans la ville voisine de Canelones, le nettoyage continue alors que 95 tonnes ont déjà été retiré des plages.

Le directeur de la Direction nationale des ressources aquatiques (Dinara), Daniel Giraldoni a déclaré qu'une enquête sur les causes de cette subite hécatombes de masse est actuellement en cours.

Ce qui est frappant c'est la très grande quantité de poissons morts dans cette hécatombes et que le phénomène semble également frapper les côtes de l'argentine voisine.

Cloud Grey

Gigantesque Dust Devil au Brésil


Manifestation impressionnante mais très courte, les "dust devils" sont courants par temps chaud et sec, comme cela a été le cas dans cette région du Brésil.

Ces «Diables de poussières», comme les ont nommés les indiens d'Amérique qui croyaient à une manifestation du Mal, se forment très couramment dans les régions désertiques : de l'air instable entre en rotation et soulève la poussière ou le sable du sol. Leur formation dépendant fortement du réchauffement du sol, ils se produisent régulièrement au printemps en raison d'un air très sec et de journées plus longues. Leurs diamètres varient le plus souvent de quelques centimètres à quelques mètres. En France, il n'est pas rare d'en apercevoir très furtivement sur des sols sableux ou sur des champs fraîchement labourés.

Des tourbillons responsables de "pluie d'animaux"

Or certains peuvent évoluer jusqu'à atteindre plusieurs dizaines de mètres, ressemblant alors à de petites tornades comme la vidéo le montre. La plupart des tourbillons de poussière ne font aucun dégât ni victime, et s'éteignent rapidement sur les premiers obstacles rencontrés (habitations, voitures...). Particularité surprenante, les plus puissants d'entre eux vont jusqu'à produire des décharges électriques : en se déplaçant, les particules de poussière créent tout simplement de l'électricité statique. Ces tourbillons sont capables d'emporter des êtres vivants en altitude (le phénomène des "pluies d'animaux") avant de les laisser tomber plusieurs kilomètres plus loin. Si ceux-ci ont la chance de ne heurter aucun débris au sein du tourbillon, ils peuvent parfois retomber indemnes, ou presque.

Info

Séismes en Chine et en Colombie

Séisme profond de magnitude 6,6 dans le Nord-Est de la Colombie

Un fort séisme de magnitude 6,6 a frappé le nord-est de la Colombie, avec des secousses jusque dans la capitale, Bogota, mais sans faire de victime, selon le premier bilan des autorités. L'épicentre du tremblement de terre, qui s'est produit à 15h55 (20h55 GMT), a été localisé à 161 kilomètres de profondeur dans la commune de Los Santos, située dans la province de Santander, selon le Service géologique colombie (SGC). L'Institut américain de géophysique (USGS) a de son côté enregistré un épicentre d'une profondeur de 147 kilomètres, près de la localité d'Aratoca, à une distance d'environ 270 kilomètres de Bogota.

L'aviation civile a précisé que tous les aéroports du pays fonctionnaient normalement, à l'exception de celui de Manizales (centre), en raison de la présence de cendres volcaniques.

Les médias locaux ont fait état d'accidents de voiture à Bogota ainsi que de dommages sur la structure de la mairie de Bucaramanga, capitale de la province de Santander. Les secousses, qui ont duré plusieurs secondes, ont provoqué des scènes de panique dans les rues de Bogota où plusieurs immeubles ont été évacués par précaution.

Ice Cube

Résumé SOTT - Février 2015 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Image
© Sott.net
La série de déluges tout autour du monde a continué le mois dernier avec des inondations qui ont à nouveau frappé les Balkans, la Grèce, la Bolivie, l'Argentine, l'Arabie Saoudite, les États-Unis du Nord-Ouest, l'Australie et l'Afrique de l'Est. En février, il y a eu de la neige « orange », de la neige « bleu » et de la « pluie sale » due aux particules qui continuent à s'accumuler dans l'atmosphère. Celles-ci provenant des volcans en éruption et du fait qu'il y a de plus en plus de météorites. Ce n'est pas seulement les conditions au-dessus du sol qui sont en train de changer : un nombre alarmant de baleines, de lions de mer et d'autres animaux des océans continue à s'échouer morts ou agonisants sur les plages du monde entier.

Février, a été témoin de météorites flash qui ont momentanément transformé la nuit en jour sur la Nouvelle-Zélande, la Floride et la Corée ... à un bolide de longue durée de la taille d'une comète/astéroïde qui s'est brisée au-dessus de la moitié occidentale de l'Amérique du Nord. Il y a eu plusieurs grands déraillements de train en février, en particulier aux États-Unis, où les compagnies pétrolières contournent les réseaux de pipelines pour transporter le pétrole issu de la fracturation hydraulique. Nous soupçonnons que de nombreuses lignes de chemin de fer se déforment en raison de l'activité sismique accrue.

Snowflake

Italie : 256 cm de neige en 18 heures, un record historique mondial

Image
Une importante tempête dans les régions montagneuses d'Italie la semaine dernière pourrait devenir la pire chute de neige du monde. En effet, d'après l'Organisation météorologique mondiale (OMM), 256 centimètres sont tombés en 18 heures seulement dans les régions de Capracotta. Il s'agirait ainsi d'un record historique mondial.

L'ancienne marque de 193 centimètres, qui avait été enregistrée à Silver Lake au Colorado en 1921, aurait donc été battue. Le record doit d'abord être officialisé par l'OMM.

D'après le météorologue Tom Moore de The Weather Channel, la neige serait tombée à une vitesse de 13 cm à l'heure. Dans la région de Pescocostanzo, on a enregistré 240 cm de neige en moins d'une journée le 5 mars, ce qui n'est pas négligeable.

En comparaison, le 19 mars 1964, à Cape Whittle sur la Basse-Côte-Nord il était tombé 99 cm, ce qui constitue le record québécois de la plus grosse chute de neige. Le record canadien a été enregistré le 11 février 1999 à Tahtsa Lake en Colombie-Britannique alors qu'il était tombé 145 cm en 24 heures.


Igloo

Allons-nous vers un réchauffement climatique ? Non ! C'est définitivement un refroidissement

© Inconnu
Il y a une dizaine d'années je me trouvais à Brisbane en Australie, pas dans le centre ville mais dans une lointaine banlieue, chez des amis, et leurs enfants, le soir d'une nuit sans lune, me demandèrent, alors que je leur citais le nom des étoiles que l'on pouvait admirablement observer, pourquoi elles ne nous tombaient pas sur la tête. Il est vrai que le ciel austral pour qui reste, comme un enfant, émerveillé par la voute céleste, est tellement beau qu'on se demande comment la Croix du Sud, les nuages de Magellan et le Centaure avec son étoile incroyablement brillante restent accrochés comme par magie quelque part au-dessus de nos têtes.

Quand un enfant pose ce genre de question, ou bien on répond « je ne sais pas » et il vous prend pour un idiot ou alors on tente une explication plausible ou carrément argumentée. Le problème est qu'une explication nécessairement scientifique, la seule qui soit logique, peut être incompréhensible y compris pour un adulte. Je vais tenter ici de transcrire aussi fidèlement comment je finis par présenter mon explication à ces deux enfants de dix ou douze ans, de mémoire.

Les étoiles ne nous tombent pas dessus parce qu'elles se déplacent toutes.

Cloud Precipitation

Glissements de terrain et inondations dans l'Etat Brésilien de Sao Paulo : 3 morts


Les fortes pluies qui se sont abattues sur l'Etat brésilien de Sao Paulo sont à l'origine d'un glissement de terrain qui a tué 3 enfants dans la ville de Santana de Parnaiha. L'habitatiin dans laquelle ils dormaient a été ensevelie par le mouvement de terrain.

Les fortes pluies ont également provoqué des inondations dans plusieurs autres secteurs de l'Etat.

Snowflake Cold

Réchauffement climatique : Vague de froid aux Etats-Unis : « C'était un climat de fin du monde »

Avec un vent glacial, la température ressentie est tombée jusqu'à -50 °C à Chicago. Francetv info a joint des habitants qui racontent comment ils ont vécu ces deux jours de froid polaire.
© SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Le lac Michigan gelé, à Chicago (Etats-Unis), le 6 janvier 2014.
La ville a été surnommée "Chiberia" par la population. Depuis le début de la semaine, Chicago a bien pris des allures de Sibérie. Frigorifiée, comme une grande partie du nord, du centre et de l'est des Etats-Unis, frappés par une intense vague de froid.

A l'heure où le redoux s'amorce, des habitants de la ville racontent à francetv info comment ils ont passé ces deux derniers jours, où la température ressentie a frôlé les -50 °C (et jusqu'à près de -30 °C en températures réelles)

Lundi 6 et mardi 7 janvier 2014, les autorités ont occupé les écrans de télévision pour marteler le même message : "Restez chez vous." Vanessa, 30 ans, compare la situation au film apocalyptique Le jour d'après : "Ça a été le black-out total", raconte-t-elle à francetv info. Personne ne pouvait aller dehors, les écoles étaient fermées, les bureaux étaient fermés. Ce qui est extraordinaire aux Etats-Unis où tout est normalement ouvert 24 heures sur 24."