Santé et Bien-être
Carte


Syringe

Manière dont le vaccin contre la grippe déclenche la narcolepsie

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Vous avez entendu dire qu'un vaccin contre la grippe porcine crée des narcolepsies, mais savez-vous pourquoi ? Voici l'explication de ce qui la provoque et la raison pour laquelle cela c'est produit. Le pire, pourtant, c'est que la narcolepsie n'est vraisemblablement qu'un hors-d'œuvre.


Selon d'horribles informations récentes, en Suède et en Finlande, les vaccins antigrippaux déclenchent des narcolepsies chez les enfants. L'European Centre for Disease Prevention and Control a fait une étude approfondie et très prudente de l'épidémie et rapporte qu'elles sont, en fait, la conséquence de la vaccination.

Deux facteurs sont significatifs pour expliquer pourquoi ces deux pays ont ces graves épidémies de narcolepsie. Le premier est que leur taux de couverture vaccinale des jeunes a été exceptionnellement élevé - significativement plus élevé, en fait, que dans tout autre pays européen. L'autre est que la marque du vaccin utilisé est Pandemrix, fabriqué par GlaxoSmithKline (GSK).

La narcolepsie est une maladie auto-immune. Elle est due au système immunitaire qui se retourne contre les cellules hypothalamiques qui excrètent l'hypocrétine, une hormone qui contribue à équilibrer l'état de vigilance et de sommeil.
Arrow Up

USA : Les violences graves envers les enfants seraient en augmentation




Une étude américaine révèle que contrairement aux données officielles, les violences graves commises envers les enfants seraient en augmentation aux Etats-Unis.


Cette étude démontre que les violences physiques telles que les blessures à la tête ou les brulures et fractures causées volontairement, ont augmenté de 5% sur les 12 dernières années : pour l'agence nationale de protection de l'enfance, une institution gouvernementale, ces violences graves auraient diminué de 55% entre 1992 et 2009.

L'étude, réalisée par une équipe de l'université de Yale, est publiée dans la revue Pediatrics. Elle tend à montrer que le régression des violences envers les enfants rapportée par l'agence américaine de protection de l'enfance seraient liées à une modification du recueil du données plutôt qu'à une diminution réelle : l'agence enregistre tous les cas de violence quel que soit l'âge et la gravité des violences.
Heart

En 2012, un patron de TPE sur quatre a des problèmes de santé

La santé des patrons est au diapason de la conjoncture économique, elle n'est pas en forme. Cette année, un patron de Très Petites Entreprises (TPE) sur quatre est (ou a été) en proie à des maux de santé. Des problèmes liés à 72% au stress et à l'anxiété, selon une étude Ifop pour Fiducial.La première du genre sur la santé des chefs d'entreprise.

Les difficultés économiques que subit leur entreprise sont la cause principale de cette angoisse: perspectives d'activité, pression des clients, carnets de commandes vides, manque de trésorerie, réduction de leur volume de travail ou à l'inverse d'une charge de travail trop importante sur leurs épaules. En grande majorité (78%), les patrons disent ainsi se retrouver dans une situation difficile d'exercice de leurs fonctions, notamment dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration et du commerce, les conditions s'étant largement dégradées depuis le début de la crise. Et depuis l'annonce du budget 2013, certains commencent à redouter les mois à venir. «Les tensions n'ont jamais été aussi vives dans le monde des affaires», affirme à 20 Minutes Jean-Marc Jaumouillé, directeur de la stratégie chez Fiducial.
Health

Plus de 8.000 enfants allemands atteints de gastro-entérite

Le nombre d'enfants atteints de gastro-entérite après avoir mangé dans une cantine scolaire, est monté à plus de 8.000 à Berlin et dans l'est de l'Allemagne, sans que la cause exacte de l'infection n'ait encore été déterminée, ont indiqué dimanche les autorités sanitaires allemandes.

Selon l'Institut de veille sanitaire Robert-Koch, le nombre de cas, qui était déjà de 4.000 vendredi, est monté à 8.365 enfants malades. Le pic de l'épidémie a été mercredi et jeudi dernier.

"La cause de l'infection n'est pas encore claire", souligne l'institut dans un communiqué. Les autorités sanitaires allemandes relèvent seulement qu'il y a "un lien avec la consommation de nourriture servie dans les écoles et les crèches".
Family

Une maladie génétique transmise par don de sperme

© FRANCIS LEROY, BIOCOSMOS/SPL/PHANIE/phanie
Des tests génétiques ne sont pas réalisés pour tous les donneurs de sperme.
Un donneur de sperme danois a transmis la maladie de Recklinghausen, une pathologie génétique potentiellement grave à cinq enfants.

A compter du 1er octobre, le Danemark va durcir la loi sur le don de sperme en limitant à douze le nombre de fécondations par donneur. Les autorités sanitaires espèrent ainsi limiter le risque de transmission de maladies génétiques aux enfants nés d'un don. La réforme fait suite à l'histoire d'un donneur anonyme qui a transmis sans le savoir la maladie de Recklinghausen, une pathologie génétique potentiellement très handicapante, à cinq enfants. Dans son cas, la mutation était très difficile à détecter car elle n'était présente sur tous les spermatozoïdes. Selon la presse danoise, son sperme aurait permis la naissance de 43 enfants en Europe. Désormais, toute suspicion devra entraîner, au Danemark, un rejet du don.

«La maladie de Recklinghausen est une des maladies génétiques que nous recherchons parce qu'elle est à transmission dominante, c'est à dire transmise une fois sur deux à partir d'un parent porteur de l'anomalie génétique. De plus, sa gravité est très variable et elle peut s'exprimer tardivement, ce qui en fait une maladie souvent cachée», commente le Pr Jean-Pierre Siffroi, responsable de la commission génétique des CECOS (centres d'études et de conservation des œufs et du sperme). En France, le seul examen génétique réalisé de façon systématique est le caryotype du donneur, (la cartographie de ses différents chromosomes) pour prévenir des anomalies chromosomiques.
Bug

Maladie de Lyme : l'épidémie silencieuse

Cette maladie tire son nom d'un petit village du Connecticut où ont été identifiés les premiers cas au milieu des années 70. Pour la petite histoire, il y avait à l'époque tout près de ce village un laboratoire de recherches bactériologiques de l'armée américaine... Depuis il a été fermé. Faut-il y voir un lien de cause à effet ? On ne le saura sans doute jamais. Toujours est-il que cette maladie transmise par les tiques portées par des animaux sauvages, daims et chevreuils entre autres, a progressé de manière fulgurante aux Etats-Unis. Elle s'étend désormais en Europe et en Australie de façon alarmante.

Arte diffuse un documentaire affligeant

Alors faut-il avoir peur de la maladie de Lyme ? Surtout pas : « Les tiques ont beau ressembler à des monstres, la médecine moderne a la maladie de Lyme sous contrôle ». Telle est la conclusion sans appel d'un documentaire diffusé le 3 mai dernier sur Arte ! Pendant 50 minutes, ses auteurs ont tenté de répondre à la question : « danger réel ou imaginaire ? ». Ils ont donc tranché, allègrement. Pas de panique : la maladie, disent-ils, est bien connue, bien traitée. Ceux qui prétendent le contraire seraient des mystificateurs, des charlatans et des imposteurs ! Ou dans le meilleur des cas des « experts autoproclamés » dont les théories scientifiques « ne sont pas défendables ».

Moi, après avoir vu ce documentaire foutraque, je vous le dis : il y a vraiment de quoi s'inquiéter !
Health

Un cinquième des Européens a reporté ou renoncé à des soins en 2012

La crise et la baisse du pouvoir d'achat ont amené les Européens à négliger leur santé. D'après le sixième "Baromètre Cercle Santé - Europ Assistance", 22% d'entre eux affirment avoir reporté ou renoncé à des soins par manque d'argent dans l'année, soit 5 points de plus qu'en 2011.

Ce renoncement aux soins pour raisons financières n'est pas exclusivement réservé aux Européens.

21% des Américains avouent également avoir reporté ou renoncé à des soins médicaux cette année.

En France, 27% des usagers ont supprimé ou reporté ces dépenses en 2012. Ils ont essentiellement renoncé aux soins dentaires (19%), aux achats de lunettes (10%) et aux achats de médicaments (5%).

D'une façon générale, les sondés - quel que soit leur pays d'origine - sont critiques envers leur système de santé. Seulement 42% des Européens et 34% des Américains estiment qu'il garantit l'égalité aux soins de tous les citoyens. [...] [lire la suite]
Red Flag

Contre-offensive de Monsanto : Comment piéger les journalistes crédules - même de Médiapart ?

Monsanto a lancé une campagne de communication pour essayer de semer le doute sur l'étude publiée il y a deux jours par le chercheur français, Gilles-Eric Séralini. Cette étude montrait que le produit phare du géant des biotechnologies, l'herbicide Roundup et un des maïs GM produits par cette même firme, le NK603, ont des effets catastrophiques sur la santé des rats lorsque ceux-ci sont étudiés tout au long de leur vie et non pas seulement durant ce délai de 90 jours qu'affectionnent les industriels. Dans un E-mail qu'a pu lire le Corporate Europe Observatory, un responsable de Monsanto a diffusé une liste de réactions compilées par une prétendue agence d'informations scientifiques, le Science Media Center (SMC) basé à Londres.

Le SMC propose une liste qui paraît tout à fait objective et est intitulée : « Réactions d'experts à propos du maïs GM provoquant des tumeurs » . Huit scientifiques sont cités et réagissent à l'étude de Séralini et on y trouve aussi 10 contre-arguments dont l'auteur n'est pas cité. Sans aucune surprise, toutes les réactions rejettent l'étude de Séralini. D'après Spinwatch , 70% de tout l'argent reçu par le SMC viendrait de l'industrie et la liste des donateurs comprend presque tous les grands de l'industrie des biotechnologies.

Cette opération de désinformation semble avoir bien marché puisque les trois citations critiques mentionnées par Reuters contre l'étude de Séralini proviennent de personnes (Tony Sanders, Mark Tester, David Spiegelhalter) qui sont sur la liste qu'a fait circuler le SMC. Le groupe de pression pro-OGM EuropaBio a aussi publié un communiqué de presse citant ces trois mêmes experts et cataloguant tous les arguments qu'il pouvait trouver dans le but d'essayer de discréditer cette étude de Séralini.
Pills

Des anxiolytiques suspectés d'accroître le risque de démence

Un consommateur régulier de benzodiazépines aurait un risque 50% plus élevé de présenter une démence dans les quinze ans...

Antidépresseurs, traitement contre l'insomnie... Chaque année, un Français sur cinq consomme des benzodiazépines, selon l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Des médicaments très utilisés, donc, mais qui augmentent le risque de «démence de type Alzheimer», selon les conclusions alarmantes d'une étude, menée par deux professeurs français, et parue ce vendredi dans The British medical journal.

L'étude, menée sur 1.063 personnes de 78,2 ans en moyenne et chez qui aucune démence n'a été diagnostiquée avant le début du traitement, montre un lien entre la prise régulière de benzodiazépines et l'apparition de la maladie. «Un consommateur régulier de benzodiazépines a un risque 50% plus élevé de présenter une démence de type Alzheimer dans les quinze ans qui suivent qu'une personne qui n'en consomme pas», souligne le professeur en pharmacologie Bernard Bégaud, co-auteur de l'enquête, dans Libération.
Health

Virus du Nil occidental : les infections augmentent aux Etats-Unis

© Inconnu
Les autorités sanitaires américaines ont indiqué que les décès dus à une infection par le virus du Nil occidental continuent à augmenter aux Etats-Unis tout comme le nombre de personnes infectées.
Top