Santé et Bien-être
Carte


Cow

Les risques de carences chez les végétariens

Le risque majeur d'un régime végétarien est celui de souffrir de déficits en certaines vitamines, minéraux ou acides gras essentiels. Les plus courantes : déficit en oméga 3, en vitamine B12, en zinc et en fer.

Pour les adeptes du régime végétarien, il est nécessaire de porter une attention toute particulière aux apports alimentaires afin de ne manquer de rien. Plus le régime est sévère et exclut des aliments, plus il est difficile de rééquilibrer le tout d'un point de vue nutritionnel.

Les déficits les plus fréquemment observés sont ceux en oméga-3, en vitamine B12, en zinc et fer. La qualité essentielle d'un bon végétarien est donc de savoir ce dont il est susceptible de manquer et quelles cartes alimentaires il peut jouer pour pallier les manques.

Déficit en oméga 3

L'alimentation végétarienne peut se trouver trop riche en oméga-6 et pauvre en oméga-3, surtout si elle apporte une quantité importante de produits céréaliers (oméga-6) et s'appuie sur des huiles déséquilibrées (tournesol, maïs). Les acides gras polyinsaturés oméga-3 sont indispensables à notre organisme car celui-ci ne sait pas les synthétiser, ils doivent donc être apportés par l'alimentation. On les trouve, entre autre, dans les poissons gras, les noix et les huiles de colza, de lin, de cameline.
Health

Où irez-vous si Fukushima explose ?

Tandis que le club des journalistes parisiens nous bombarde de gros titres sur le dernier tweet de Valérie Trierweiler (passionnant !), les mésaventures de Ségolène (navrant !), le départ de Laurence Ferrari (émouvant !) ou encore les déclarations des (ir)responsables Européens sur la crise des dettes publiques, la situation à Fukushima tourne à la catastrophe sans que cela ne mérite une ligne dans nos journaux ni même quelques secondes d'antenne.

Et pourtant, si l'objectif des journalistes officiels est de « vendre du papier » ou « faire de l'audience », puisque beaucoup d'entre eux ne s'en cachent même plus, parler de ce qui se passe réellement à Fukushima leur permettrait d'exciter les foules, à juste titre pour une fois.

Mais pour l'instant, c'est le silence... de mort.

Une question de survie de l'espèce humaine

Lorsque la centrale nucléaire de Fukushima fut ravagée par le tremblement de terre puis le tsunami en mars 2011, les autorités japonaises et les agences spécialisées dans le nucléaire ont eu une seule priorité : minimiser de façon obscène l'impact sanitaire de la catastrophe, pour empêcher tout mouvement de panique.

L'explosion d'une centrale nucléaire libère pourtant dans l'atmosphère une grande quantité de radionucléides radioactifs. Il en va de même des retombées radioactives après l'explosion d'une bombe atomique ou d'une « bombe sale ». L'un des composés radioactifs les plus communs est alors l'iode 131 (131I). Et c'est ce qui s'est passé à Fukushima (plus à ce sujet ci-dessous).

Par chance, il existe un moyen rapide, très efficace, très bon marché, et sans effets indésirables graves, d'immuniser votre organisme contre l'iode 131, ce qui n'est pas le cas des autres composés radioactifs (césium par exemple).

Il vous suffit de prendre, dans les deux heures qui suivent l'accident nucléaire, un comprimé d'iode, ou de vous badigeonner 2 mL de teinture d'iode sur la peau (1 mL pour les enfants). Si vous n'avez pas d'iode dans votre armoire à pharmacie, vous pouvez utiliser de la bétadine, en doublant la dose. L'application est à renouveler trois jours plus tard. De cette façon, vous saturez votre corps d'iode non radioactif et vous diminuez de 97 % votre absorption d'iode radioactif, et ce sans effets indésirables graves.

En effet, votre glande thyroïde est programmée pour emmagasiner et concentrer rapidement l'iode qui passe à sa portée. Si c'est de l'iode radioactif, votre thyroïde l'absorbera et vous serez exposé à des rayonnements internes, qui augmenteront votre risque de cancer de la thyroïde et de nodules bénins. Les enfants et les bébés sont encore plus vulnérables que les adultes.

Mais si votre thyroïde est déjà saturée d'iode non radioactif, alors votre corps n'en absorbera plus. Et vous pouvez obtenir ce résultat en vous badigeonnant de la teinture d'iode sur votre peau.

Cela ne coûte quasiment rien. Mais encore faut-il en avoir dans son armoire à pharmacie.

Attention, il existe des dangers à utiliser de la teinture d'iode, qui n'est pas un produit anodin. Il convient, avant de l'utiliser, de demander l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Il ne faut pas l'associer à des antiseptiques à base de mercure. Les femmes enceintes et les bébés de moins d'un moins ne doivent pas l'utiliser sans avis médical. De même, toute personne qui présente une certaine sensibilité à l'iode, qui est atteinte d'une maladie thyroïdienne et qui souffre de troubles cardiaques ne devrait pas s'appliquer de teinture d'iode.
Health

Travailler de nuit augmente le risque de cancer chez les femmes

© Unknown
D'après une étude française publiée mardi, le travail de nuit serait nocif chez les femmes. Perturbant le rythme biologique, il ferait augmenter d'environ 30% le risque de cancer du sein.

Commentaire: Lire également:

Eteignez les Lumières

L'éclairage de soirée pourrait favoriser insomnie, diabète et cancer

Syringe

Les enfants vaccinés développent jusqu'à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Les soupçons de ceux qui hésitent à faire vacciner leurs enfants sont confirmés. Une grande étude récente corrobore une autre analyse de sondages indépendante qui compare les enfants non vaccinés aux enfants vaccinés.

Elle montre que tous les enfants vaccinés attrapent deux à cinq fois plus de maladies infantiles, dérangements et allergies, que les enfants non vaccinés.

À l'origine, la dernière étude toujours en cours comparait les enfants non vaccinés par rapport à une enquête nationale de santé en Allemagne, effectuée par KiGGS, qui impliquait plus de 17.000 jeunes jusqu'à 19 ans. Cette analyse de sondages actuellement en cours a été initiée par un homéopathe classique, Andreas Bachmair.

Le lien zunien sur l'étude de Bachmair peut toutefois être trouvé sur le site VaccineInjury.info, qui l'a rajouté pour les parents d'enfants vaccinés qui participent au sondage. Cette étude en cours regroupe jusqu'à présent bien plus de 11.000 sondés, en majorité de Zunie. Les autres sondages concernaient des groupes de familles plus petits.
Attention

Syngenta épinglé : Le leader de la biotechnologie accusé de dissimuler les morts d'animaux dues à son maïs génétiquement modifié

Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Dans une victoire fascinante contre les créations génétiquement modifiées, une importante compagnie de biotechnologie, connue sous le nom de Syngenta, a été accusée au pénal d'avoir nié savoir que son maïs Bt génétiquement modifié tuait vraiment le bétail. De plus, non seulement la compagnie a nié ce fait, mais cela a été fait dans une affaire devant le tribunal civile qui s'est terminée en 2007. Les accusations ont finalement été publiées après une longue lutte juridique contre la compagnie géante, lancée par un agriculteur allemand appelé Gottfried Gloeckner, dont les vaches laitières sont mortes après avoir mangé de la toxine Bt et attrapé une maladie « mystérieuse ».

Élevées sur sa propre ferme de 1997 à 2002, en l'année 2000, toutes les vaches de la ferme étaient nourries exclusivement de maïs Bt 176 de Syngenta. C'est à cette époque que des maladies mystérieuses ont commencé à apparaître dans le cheptel bovin. Dans une tentative visant à réduire l'agriculteur au silence, Syngenta a donné 40.000 euros à Gloeckner, mais un procès civil a été entamé contre la compagnie. Étonnamment, 2 vaches ont mangé du maïs génétiquement modifié (maintenant interdit en Pologne à cause de graves problèmes) et sont mortes. Pourtant, lors du procès civil, Syngenta a refusé d'admettre que son maïs génétiquement modifié était responsable. En fait, la compagnie est allé jusqu'à affirmer n'avoir aucune connaissance du dommage.
Magnify

L'homme, ce gros tas de microbes...

Plus de 10 000 espèces de microbes ont été détectées lors du dernier recensement... humain (dont certaines souches hautement pathogènes). Notre corps est composé de dix fois plus de microbes... que de cellules humaines !

Une grande étude publiée aujourd'hui dans Nature nous réconciliera-t-elle (enfin) avec nos bactéries, champignons et autres petites bestioles microscopiques peu ragouteuses, mais ô combien utiles... ? Dix fois plus nombreux que nos propres cellules, nos microbes représentent de 2 à 3 kilos de notre masse corporelle. Et plus du tiers des gènes présents dans notre corps (8 millions sur 22 millions).

Bric-à-bractéries

Un consortium international de 200 chercheurs (doté de 173 millions de dollars de budget) a taquiné le microbiome de 242 volontaires sains, âgés de 18 à 40. Ils ont prélevé des échantillons dans une quinzaine de parties du corps, de la narine au pli de l'oreille, en passant par les parties les plus intimes. "Avec la plus grande profondeur de séquençage" jamais réalisée, dixit Curtis Huttenhower de la Harvard School of Public Health, qui est l'un des auteurs principaux.
Einstein

Un petit déjeuner à index glycémique bas serait meilleur pour le cerveau

Un petit déjeuner à index glycémique bas serait meilleur pour le cerveau des adolescents qu'un petit déjeuner à index glycémique élevé ou à pas de petit déjeuner.

Ce que vous servez au petit déjeuner (et aux autres repas) à votre enfant peut avoir des conséquences sur son attention et sa vigilance en classe, sa compréhension des cours et vraisemblablement ses résultats scolaires. C'est la conclusion d'une étude britannique qui vient d'examiner chez des adolescents les effets sur les fonctions cognitives d'un petit déjeuner à index glycémique élevé, d'un petit déjeuner à index glycémique bas et de l'absence de petit déjeuner.

L'index glycémique (IG) est une valeur attachée aux aliments glucidiques (pain, pâtes, riz, pommes de terre, sucres, confitures, fruits...) qui permet de choisir ceux qui élèvent le moins amplement le sucre sanguin lorsqu'ils sont consommés.

52 adolescents âgés de 12 à 14 ans ont été recrutés pour participer à l'étude. Ils ont reçu l'un des deux petits déjeuners, ou n'ont pas consommé de petit déjeuner du tout, puis ont été soumis à une batterie de tests destinés à évaluer les fonctions cognitives 30 et 120 min plus tard.
Arrow Up

Scanners et radios augmentent le risque de cancers

  • Scanners et imagerie aux rayons X augmentent le risque de cancers
  • Plusieurs organisations demandent aux médecins de ne prescrire ces examens qu'en cas de réelle nécessité, en particulier chez l'enfant et la personne âgée
Scanners, radios, tomographies par émission de positrons : ces examens qui exposent aux rayonnements augmenteraient le risque de cancer, selon plusieurs études récentes. Cette augmentation est faible, mais elle doit être prise en compte par les médecins qui ces dernières années ont eu tendance à multiplier les prescriptions de tels examens.

Une étude publiée dans le JAMA par le Dr. Rebecca Smith-Bindman, de l'université de Californie (San Francisco) et son équipe a trouvé que le nombre de scanners par millier de personnes a triplé aux Etats-Unis entre 1996 et 2010. Ces chercheurs estiment que 2% des cancers à venir seront directement liés à l'exposition à ces rayonnements. Tout en soulignant l'intérêt de l'imagerie médicale pour la santé, ils demandent aux médecins de bien mesurer le rapport bénéfices risques, d'en informer le patient et de limiter ou retarder certains examens
Question

La psychanalyse est-elle l'autre imposture du XXème siècle ?

En France, seul pays avec l'Argentine où la psychanalyse a un rang de doctrine indéboulonnable, la quasi-totalité des intervenants sociaux s'inspire des « théories » freudiennes. Quitte à se fourvoyer gravement comme on l'a vu avec le traitement de l'autisme. Il est urgent de lancer le débat dans les centres de formation des travailleurs sociaux et médicosociaux !

C'est de 1900 que le médecin viennois Sigmund Freud a daté son ouvrage fondateur « L'interprétation des rêves », pourtant publié en 1899, sans doute conscient qu'une révolution intellectuelle était lancée. Son impact sera considérable et large, de la médecine où elle est née aux sciences sociales et humaines qui, les unes après les autres, allaient établir des ponts entre la théorie freudienne et les disciplines universitaires historiques, la psychologie, la sociologie, la pédagogie, la philosophie, la linguistique, mais aussi la littérature, le travail social et même la pensée politique avec des penseurs « freudo-marxistes[1] » très en vogue en France dans la période de 1968 tel que Marcuse, Reich, Deleuze et Guattari. Quant au parisien Jacques Lacan, il a dominé toute l'intelligentsia parisienne durant les années 50, 60 et 70, jusqu'à imposer à l'université de Vincennes un département de psychanalyse, lui obtenant ainsi un statut scientifique controversé.

La formation des travailleurs sociaux, des éducateurs spécialisés et d'une bonne partie des pédagogues, soignants et paramédicaux spécialisés a surinvesti les apports de la psychanalyse dans la compréhension des phénomènes humains, au point d'en constituer la doxa de tout savoir professionnel et, plus encore, d'une certaine culture, à la charnière entre arts, littérature, et langage des métiers de l'humain...
Pills

Fatigué(e) ? Et si c'était votre anti-cholestérol ?

Un nouvel effet indésirable des statines rapporté par une étude américaine.

Les médicaments anti-cholestérol de la famille des statines pourraient diminuer la sensation d'énergie ou entraîner de la fatigue pendant un exercice, selon une nouvelle étude.

Les raisons pour lesquelles les statines (simvastatine, atorvastatine, rosuvastatine...) exerceraient ces effets ne sont pas claires. Mais "si vous prenez des statines et que vous trouvez qu'il est plus dur de faire de l'exercice ou si vous vous sentez plus fatigué, je pense que cela vaut la peine d'en informer votre médecin," dit le chercheur Beatrice Golomb. Elle est professeur agrégé de médecine à l'Université de Californie, San Diego. Lire cet entretien avec le Dr Golomb.
Top