Bulb

Âge d'Or, psychopathie et sixième extinction - 1re partie

Traduction SOTT


Quand on m'a demandé sur quel sujet j'aimerais écrire pour cette édition du magazine The Dot Connector, la première chose a sortir de ma bouche fut « L'Âge d'Or, et comment, en partant de là, on est arrivé où nous en sommes aujourd'hui et ce que cela signifie. » C'est le sujet qui a été le moteur de mes réflexions depuis un certain nombre d'années, sur lequel j'ai écrit un résumé dans Sorcières, Comètes et Cataclysmes Planétaires (DCM 11ème édition), où le sujet concernait la manière dont l'énergie féminine de notre société a été rabaissée pas à pas au cours des millénaires comme conséquence du cataclysme planétaire commençant avec le Grand Déluge conuu aussi sour le nom de Déluge de Noé. Mais remarquer ce qui s'est passé n'est pas la même chose qu'expliquer pourquoi et comment cela a pu se produire sociologiquement. Dans cet article j'ai écrit ce qui suit :
« En ce qui concerne le prétendu Déluge de Noé, nous pouvons dire qu'à plus d'une occasion de l'histoire connue, des cultures et des civilisations se sont effondrées et/ou ont disparues ou ont été détruites par dieu-sait-quoi...

Les chercheurs, dans les domaines de l'archéologie et de l'histoire, sont déconcertés par l'absence de toute preuve directe ou explication écrite quand aux causes (à distinguer des effets), bien qu'il y ait un vaste ensemble mythologique et folklorique qui pourrait bien fournir les réponses s'il était analysé correctement.

Il y a plusieurs décennies, certains scientifiques naturalistes furent intrigués par ce problème et, en se concentrant sur les effondrements de l'Age du Bronze listés plus haut, ils réalisèrent que l'ensemble des indices suggéraient des causes naturelles plutôt que d'origine humaines telles que des invasions ou des guerres. Donc ils commencèrent à évoquer des changements climatiques, l'activité volcanique, et les séismes. Aujourd'hui, ce type d'explication est inclus dans certaines des descriptions historiques de l'Âge du Bronze, bien que beaucoup de problèmes subsistent : aucune théorie n'a réussi à expliquer l'intégralité des indices mis au jour.

Immanuel Velikovsky énerva tout le monde quand il suggéra que l'Exode - mais l'Exode seulement - fut causé par un bombardement de pierres, de poussière, de carbone, etc, résultant des mouvements erratiques de Vénus dans le système solaire. Il rassembla un incroyable assortiment de mythes et de légendes en provenance du monde entier qui suggéraient fortement qu'il s'agissait d'une sorte de cataclysme global, mais la période et les lieux concernés, et comment cela se produisit précisément restaient plutôt flous. D'autres avant Velilkovsky traitèrent ces sujets, en particulier Ignatius Donnelly, qui mérite la mention honorable pour avoir lié le déluge de Noé à la destruction de l'Atlantide décrite par Platon. Qu'il y ait eu ou non une civilisation avancée connue sous le nom d'Atlantide n'est pas ce qui nous intéresse ici, ce qui nous intéresse est si oui ou non il y a bien eu un « déluge », et si oui, quand il a eu lieu. »
2 + 2 = 4

L'université Paul Sabatier récompense un escroc de la finance reconverti en pseudo-scientifique

« La corruption de la science est l'un des problèmes les plus importants auquel notre monde a jamais été confronté ; elle pourrait bien entraîner l'extinction de l'humanité. Cette perspective me glace, et elle devrait vous glacer aussi. Mais plus que d'en être glacée, j'ai eu le coeur brisé lorsque j'ai réalisé que le meilleur espoir de l'humanité - la Vérité, la belle Vérité - avait été ravagé et gâché par les gardiens mêmes du temple : les scientifiques eux-mêmes, sous l'influence d'un réseau étendu de conspirations pathologiques interconnectées et entièrement séparées du corps constitué par l'humanité normale. » - Laura Knight-Jadczyk, The Dot Connector Magazine, n°17, p.1
Comme le savent nombre de nos lecteurs réguliers, dans les deux derniers numéros du Dot Connector Magazine (la version papier de Sott.net), nous analysons d'un oeil froid et dépassionné l'étendue de la corruption de la science. La corruption existe dans la manière dont les articles scientifiques sont soumis aux feux de la critique au cours du processus d'évaluation par les pairs ; la corruption existe dans la manière dont les bourses sont accordées aux chercheurs ; la corruption existe dans la manière dont les découvertes scientifiques sont utilisées par le gros business ; et bien sûr, la corruption existe dans la manière dont les distinctions honorifiques et autres médailles sont accordées de façon sélective pour des raisons cachées. L'article d'investigation qui suit va jeter la lumière sur certains de ces domaines inhérents à la Corruption de la Science.

Il y a plusieurs semaines, à la veille du siège du RAID à Toulouse, le physicien théoricien/mathématicien Arkadiusz Jadczyk a été invité à participer à une cérémonie de remise de récompenses à l'Université Paul Sabatier de Toulouse. Cette cérémonie était organisée et financée par une organisation du nom de Telesio-Galilei Academy of Science (TGA), qui organisait là sa 5e cérémonie de remise de prix, événement qui devait se dérouler en même temps que la propre cérémonie de remises de prix de l'Université Paul Sabatier et qu'une série de conférences scientifiques.

Cette année, la Telesio-Galilei Academy of Science a honoré le « Centre CAIROS » de l'université Paul Sabatier de Toulouse, attribuant à certains des amis du principal coordinateur du Centre CAIROS (ainsi que d'autres scientifiques) des médailles « d'or », en remerciement de leurs contributions à la science. En retour, l'Université Paul Sabatier a offert ses propres médailles d'or au « père fondateur » autoproclamé de la Telesio-Galilei Academy of Science - le « professeur » Francesco Fucilla - et au professeur Waldyr Alves Rodrigues Jr., le président de la « Telesio-Galilei Academy of Science ».

Par le passé, des cérémonies de remises de prix TGA ont été organisées dans des lieux divers, mais c'était la première fois qu'une grande université accueillait l'événement. À l'occasion, l'ancien ministre et philosophe Luc Ferry a donné une conférence de trois jours pour la Société toulousaine de philosophie. Selon des rapports non confirmés publiés sur le site de TGA, Ferry a accepté le prix 2013 de la Telesio Galilei Academy of Science, et recevra plus tard de la TGA la Médaille d'or 2013, dans le domaine de la philosophie. Pour le programme des événements de la cérémonie, suivez ce lien.

La Telesio-Galilei Academy of Science, à l'origine nommée Santilli-Galilei Academy of Science, a été établie en 2007 dans le but de « promouvoir l'ouverture dans tous les domaines d'investigation scientifique », de « soutenir le véritable esprit scientifique et d'encourager les discours rationaux et scientifiques, dans l'unique but de faire avancer la science ». Nul doute que ce sont là des objectifs admirables. Toutefois, l'activité principale de TGA semble être de sélectionner des scientifiques pour leur offrir des médailles « d'or » et les inclure dans son « hall of fame » (panthéon). Des scientifiques, certains réputés dans leur domaine, d'autres moins, sont mentionnés sur le site Web de la TGA comme membres du comité, ou comme membres ou membres honoraires de la TGA. Cette liste est pour le moins impressionnante, et inclut des noms prestigieux. Mais la liste contient également beaucoup de noms avec lesquels les scientifiques officiels seraient probablement embarrassés d'être associés, compte tenu de leurs travaux.

L'an dernier, lors de la cérémonie de remise de prix de la TGA à Londres, le président Jeremy Dunning-Davies a parlé des origines et des objectifs de la TGA :

Arrow Down

Podcast : Le mal-être français

Podcast
Voici enfin le tout premier podcast en français réalisé par l'équipe de Sott.net !

Nous vous y proposons plus d'une heure de discussions autour des thèmes abordés par l'ouvrage intitulé "La fabrique de la défiance".

Analyse de la psyché française, identification de ses causes profondes comme le système éducatif et certains événements historiques, pistes de solutions permettant de sortir du malaise et de la défiance...

Maintenant vous n'avez plus qu'à monter le son !

(pour écouter, cliquez ici et sélectionnez le podcast n°79 dans le lecteur, ou suivez les liens « streaming » ou « download »)
Alarm Clock

Merah sacrifié pour offrir les élections à Sarkozy ?

Ce communiqué réalisé par Sott.net se penche sur le parcours de Mohamed Merah, qui, selon la thèse officielle, a abattu 7 personnes à Toulouse et Montauban en mars 2012. Nos recherches ont révélé des éléments troublants montrant que Merah était un agent des services secrets qui a été sacrifié afin que Sarkozy ait son petit « 11 septembre » et qu'il soit réélu. C'est du moins ce qu'il espère.

Better Earth

Le Palmarès des Cassiopéens n°6 - Dansons le twist planétaire sur l'air des Frères Héliopolis

Traduction SOTT

Bien, et maintenant davantage d'étrangeté. Comme nous l'avons couvert dans un reportage récent de SOTT, des témoignages et des enregistrements de bruits étranges entendus dans le monde entier sont devenus semi-viraux sur YouTube en janvier de cette année, et certains sont même traités par les médias traditionnels. Certains pontes de YouTube prétendent que ces bruits sont tous truqués, quelques scientifiques disent qu'ils sont « normaux » et qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter et beaucoup flippent tandis que le phénomène nourrit l'hystérie « 2012-c'est-l'apocalypse-oh-mon-Dieu-on-va-tous-mourir ». Alors que se passe-t-il vraiment ?

Le battage semble avoir commencé avec ces vidéos de Kiev, en Ukraine, postées respectivement le 3 et le 11 août 2011. (Bien que, comme nous le verrons plus loin, ce n'étaient pas les premiers compte-rendus.)



(Allez ici pour une traduction en anglais du récit sur les sons de la personne qui a mis la vidéo en ligne ainsi qu'une analyse et ici pour un résumé du sujet associé avec des analyses et des témoignages supplémentaires.)
2 + 2 = 4

Le 11 septembre de Sarkozy l'Américain : Mohamed Merah, ou l'informateur « liquidé »

Traduction : SOTT


« Sarko l'Américain » a eu son « 11/9 »
Depuis mon analyse à chaud concernant les meurtres qui ont récemment eu lieu dans le Sud-Ouest de la France, plusieurs informations ont émergé qui vont dans le sens de mes spéculations - Mohamed Merah était effectivement un informateur des services de renseignements français. On l'a « préparé » puis « sacrifié » dans le cadre d'une attaque « terroriste islamique » montée de toutes pièces et destinée à garantir la réélection de Sarkozy aux prochaines élections présidentielles.

Voilà une brève récapitulation des faits :

Merah n'a pas été identifié comme l'auteur des meurtres de trois soldats, d'un enseignant et de trois enfants juifs à Toulouse et à Montauban, parce que le tireur portait un casque de moto. Au contraire, des témoins oculaires ont décrit le tueur comme « corpulent » et de « type européen » (selon un témoin qui a déclaré avoir aperçu le visage du tueur lorsqu'il a abaissé sa visière), tandis que Merah était clairement élancé et, comme son physique l'indiquait, d'origine nord-africaine.

La seule « preuve » de la culpabilité de Merah est fondée sur les enregistrements de prétendues conversations entre les négociateurs de la police et Merah. Ces enregistrements n'ont pas été rendus publics et ne le seront probablement jamais. Tandis qu'on peut supposer qu'un dialogue entre Merah et la police a bien eu lieu, on a toutes les raisons de penser que les autorités françaises ne nous disent pas la vérité.
Star

Un nouveau magazine : « Histoire et cataclysmes » - Articles de Laura Knight-Jadczyk

Histoire et Cataclysmes
© Optimal
Premier numéro d'Histoire et Cataclysmes
Chers lecteurs,

Depuis un certain temps, nous avons le plaisir de travailler avec un éditeur qui, au fil des années, est devenu non seulement un merveilleux partenaire, mais également un ami. Il fait un travail sérieux, et en ardent défenseur de la presse papier, il fait de son mieux pour la faire survivre dans ce monde informatisé.

C'est grâce à sa gentillesse que Sott.net et les Éditions Pilule Rouge bénéficient régulièrement d'espaces de publicité gratuits dans ses différentes publications (sans quoi, nous n'aurions pas les moyens de faire la moindre publicité).

Cela fait trois ans que cet éditeur et ami lit tous nos articles et livres. Il a voulu créer un magazine consacré - comme son titre l'indique - à l'Histoire et aux cataclysmes. Même si, ne faisant pas partie de l'équipe éditoriale, nous ne sommes pas responsables du contenu, nous sommes ravis de voir des extraits d'articles de Laura Knight-Jadczyk publiés dans son magazine.

À ce titre, nous aimerions attirer votre attention sur le premier numéro d'Histoire et cataclysmes, désormais disponible en kiosque (et en commande sur Internet). En aidant à le diffuser et en le partageant avec vos proches et toute personne qui pourrait être intéressée, vous pourrez aider à rendre les articles de Laura accessibles au public non-internaute.
2 + 2 = 4

Attaques de Toulouse : la version officielle de la mort de Mohamed Merah est un mensonge

© MatrixPictures
Bienvenue dans le Nouvel Ordre Mondial, où les fascistes en uniforme règnent en maîtres
La version officielle du dénouement final du drame de Toulouse est, comme tant d'autres récits officiels concernant les « attaques terroristes islamiques », remplie d'incohérences, et quiconque aurait des velléités d'y croire devra faire une sacrée gymnastique mentale.

Mohamed Merah, Français de 23 ans d'origine algérienne, amateur de voitures, carrossier dans un garage automobile, avait voulu s'engager dans l'armée française pour « défendre le drapeau français » mais avait été rejeté, faisait la fête en boîte de nuit quelques semaines avant sa prétendue folie meurtrière, avait des antécédents de délits mineurs, et devait voir le juge en avril pour une histoire de conduite sans permis. Il se serait aussi rendu en Israël, en Afghanistan et au Pakistan pour des raisons inconnues à ce jour - peut-être pour y subir un « endoctrinement idéologique ».

C'est à peu près tout ce qu'on peut dire sur lui sans tomber dans la propagande douteuse du gouvernement, à savoir l'allégation selon laquelle il serait l'auteur des récentes tueries de Toulouse. Allégation sérieusement mise en doute, un témoin oculaire des meurtres de Montauban ayant déclaré de façon claire que le tireur, qui portait toujours un casque de moto, était « corpulent » :


Eye 1

Mohamed Merah, le Lee Harvey Oswald de Toulouse

En ce dimanche 25 mars 2012, le calme est revenu sur l'Hexagone. Après des jours d'attente angoissée, les Français peuvent retourner paisiblement dans leurs chaumières, notre sauveur Nicolas Sarkozy a triomphé du méchant-terroriste-algérien-arabe-musulman-salafiste. Ils auraient tout de même pu trouver un bouc-émissaire barbu pour que le cliché soit complet.
© Wikipedia
Jack Rubenstein (Ruby) sur le point d'abattre Lee Harvey Oswald
2 + 2 = 4

Les alliés de Sarkozy prêts à utiliser les meurtres de Toulouse pour voler les élections

Traduction SOTT

[Note de l'auteur] Comme l'histoire est en cours de développement, des mises à jour sont publiées en fin d'article.

© Inconnu
Discours de Sarkozy à Toulouse, le 19 mars 2012. Un « dirigeant fort en pleine crise ». Mais qui est derrière la crise ?
Le Président Sarkozy semblait mal parti pour se faire réélire en 2012 - une « mauvaise passe » qui avait commencé le jour même de son élection en 2007. Longtemps considéré par une majorité de Français comme une sorte de Napoléon arriviste contemporain, certains se demandaient comment il avait pu gagner la course à l'élection présidentielle de 2007, étant donné qu'un an avant l'élection, les sondages d'opinion lui attribuaient nettement la seconde place et que, jusqu'à l'élection, rien dans ses paroles ou ses actes n'aurait pu justifier sa côte de popularité ascendante, étant donné son approche électoraliste « bling bling » qui écœura de nombreux Français. De plus, dans les mois qui suivirent sa « victoire » en mai 2007, sa popularité plongea aux alentours de 30 % tandis que les gens réagissaient à ses réformes économiques austères, sur lesquelles il avait fait ouvertement campagne, voyez-vous. Comment expliquer un revirement aussi soudain, si peu de temps après sa victoire ? Ce n'est que le jour même de l'élection que, « d'une manière ou d'une autre », le (tout) petit-fils d'un immigrant hongrois et sa « princesse de Paris » se virent offrir un séjour de 5 ans au palais de l'Élysée.
Top