Black Cat

Halloween, la veillée des sorcières


Commentaire : Le texte ci-dessous est tiré du Tome quatre de L'Onde : Dans un miroir obscur :


Image

Morgan Le Fay, Anthony Frederick Augustus Sandys, 1864
Quand vous pensez à Halloween, quelle est la première image qui vous vient à l'esprit ? J'ai fait un petit sondage informel parmi mes amis, ma famille et mes collègues. Devinez quelle image est sortie en premier ? Les citrouilles ! Je parie que vous pensiez que j'allais dire « les sorcières ». Bon, je pensais vraiment que ce serait les sorcières, mais elles ne sont arrivées qu'en deuxième, au coude à coude !

Quand je pense à Halloween, je pense aux travaux manuels de l'école primaire, lorsque nous découpions des silhouettes de sorcières pour les coller sur de larges lunes jaunes en papier kraft. La sorcière était toujours à califourchon sur un balai, sa robe noire flottant au vent, accompagnée d'un chat noir assis sur l'arrière du balai. Déjà à l'époque, je me demandais comment le chat pouvait tenir sur le balai, et comment quiconque aurait pu imaginer qu'un balai pût faire office de siège un tant soit peu confortable.

Mais vous voyez où je veux en venir : de manière significative, Halloween est associé aux sorcières, femmes maléfiques qui fréquentent le diable et font des choses malveillantes - comme mettre les enfants perdus en cage pour les engraisser en vue de les manger, donner des pommes empoisonnées et se servir de rouets pour empoisonner des princesses abandonnées ou sans défense à la recherche du véritable amour.

Question

Le bouleversement collectif de 2012 et l'histoire secrète des prophéties de fin des temps

Traduction SOTT

Image
Avec l'avènement d'Internet est venue l'Ère de l'Information ; il est désormais possible de diffuser et de trouver des informations sur presque n'importe quoi avec une facilité et une aisance sans précédent - des informations qui, il y a encore quelques dizaines d'années, auraient été extrêmement difficiles, sinon impossibles à obtenir pour la plupart des gens. Plus de données que n'importe qui d'entre nous pourra jamais en assimiler se trouvent maintenant au bout de nos doigts, et les actualités concernant la plupart des événements mondiaux sont disponibles pratiquement instantanément. Là où l'information est supprimée, elle finit par réapparaître tôt ou tard (plus tôt que tard, d'ailleurs). Nous emportons Internet avec nous dans des ordinateurs et des appareils portables super-puissants, et culturellement, dans notre vie quotidienne, nous passons maintenant énormément de temps en ligne, que ce soit pour le travail ou les loisirs.

Tout est connecté ! En un laps de temps relativement court, notre société mondiale est devenue un vaste réseau de diffuseurs d'information, une sorte de réseau cérébral géant qui traite et partage les données avec ses contreparties au sein de ce grand corps qu'est l'humanité. Pas étonnant que notre paradigme collectif soit en train de se modifier et que les patterns les plus profonds de notre structure subconsciente/archétypale - faits d'enseignements des Mystères et de prophéties antiques, d'histoires de pouvoir et d'allégories spirituelles, d'aventures épiques et de vieilles légendes - aient émergé au premier plan de notre conscience, devenant des sujets d'intérêt captivants.

Fireball 2

Séisme de l'Aquila, phénomènes cosmiques et 6e extinction

Image
© Le Figaro - Source : Reuters
Infographie du séisme de L'Aquila
Vous vous souvenez certainement du séisme meurtrier qui a touché l'Italie en 2009.

Le 6 avril exactement, un séisme d'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter frappait la région de l'Aquila au centre de l'Italie et faisait plus de 300 victimes et 67 000 sinistrés.

Or le 31 mars, soit six jours avant l'événement, la commission « grands risques » constituée de sept experts s'était réunie afin d'étudier un « phénomène tellurique » en cours depuis décembre 2008.

À l'issue de cette réunion, elle avait indiqué qu'il n'était pas possible de prédire la survenue éventuelle d'un séisme plus important, mais avait recommandé de respecter davantage les mesures de prévention antisismiques, en particulier dans la construction des immeubles.

Le mardi 23 octobre 2012, les sept experts susmentionnés ont été condamnés en première instance à six ans de prison ferme.

Commentaire: Sott.net propose une série particulièrement exhaustive d'articles passionnants intitulée "Comètes et Catastrophes"


Fireball 5

Une météorite impacte la Terre à Minden, Louisiane - Cover-up des médias et du gouvernement

Traduction : SOTT

Image
© Sott.net
De nombreux scientifiques sont très heureux de parler ouvertement d'une « sixième extinction » qui a commencé il y a environ 10 000 ans, car ils tiennent l'homme pour responsable. Blâmer l'homme sous-entend de manière anthropocentrique que nous sommes en quelque sorte à l'abri d'une extinction soudaine et que l'on peut remédier à la disparition des autres espèces, le tout étant de changer nos habitudes de vie qui favorisent le « réchauffement planétaire » ! Cependant, les véritables faits de l'histoire de la vie sur terre suggèrent que, du point de vue de la « nature », les humains ne sont qu'une espèce de plus dont les jours aussi sont comptés. En effet, les données historiques montrent qu'à maintes reprises, la nature a fait preuve d'une grande aptitude et d'une grande créativité pour remettre les pendules à l'heure, et ce, même pour les civilisations les plus « avancées ».

Pour ceux qui ne veulent pas en lire davantage (ou qui ne désirent pas être confrontés aux preuves), la dure réalité est que, au cours de ces dernières années, les signes célestes - sous la forme d'un nombre croissant de météorites/fragments cométaires envahissant notre atmosphère pas si isolée que cela - indiquent que l'humanité est au bord d'un événement de type « extinction ».

V

La guerre, c'est la paix : l'Union européenne remporte le prix Nobel de la Paix 2012

Traduction : SOTT

Image

Félicitations à l'UE pour son Prix Nobel de la Paix
Lorsque j'ai vu pour la première fois le gros titre dans le Wall Street Journal de Murdoch, j'ai pensé que c'était une blague et je me suis demandé si le WSJ s'était mis à publier des articles satiriques. Mais quand il s'avéra que le compte-rendu selon lequel l'Union européenne avait reçu le prix Nobel de la paix de cette année était authentique, je suis allé vérifier quels autres organes de propagande traditionnels véhiculaient l'histoire. À ma grande surprise, c'était bien vrai et cela m'a immédiatement rappelé une autre absurdité : celle du chef suprême de la guerre du gouvernement américain (avec sa « liste des personnes à assassiner » par-dessus le marché) recevant le même prix en 2009.

Ma deuxième réaction fut d'écrire un article satirique en mettant en avant une organisation candidate tout aussi improbable pour un prix de la paix, comme la Réserve Fédérale ou le Congrès américain. Mais ridiculiser le comité Nobel aurait été trop facile et, en tout état de cause, comme beaucoup d'autres, je voulais vraiment connaître la raison derrière ce choix. À lire certains des commentaires sur The Telegraph et The Guardian, il est clair qu'il y a un sentiment écrasant d'ahurissement et de frustration face à ce que le prix Nobel de la paix est devenu : une farce.

Phoenix

L'Ordre par le Chaos : qui veut mettre le monde à feu et à sang ?

Traduction : SOTT

Image
Les récents événements mondiaux me donnent la nette impression que ceux qui sont au sommet de la pyramide du pouvoir politique et économique veulent voir autant de chaos que possible dans le monde. En supposant que ce soit le cas, je trouve cela très étrange et contre-intuitif. Je veux dire, on pourrait penser que des dirigeants centrés sur leurs propres intérêts préféreraient maintenir un statu quo qui leur donne pléthore de privilèges et une vie de luxe dont le reste d'entre nous ne peut que rêver. Le fait d'agir de façon à, apparemment, stimuler les révolutions, l'effondrement économique et les guerres régionales ou mondiales est extraordinaire, du moins pour moi, car cela met en péril leur propre position. Mais peut-être est-ce ma faute : j'ai oublié que la plupart des personnes au sommet pensent et ressentent les choses très différemment de la majorité des « 99 % », et qu'elles ont un peu de mal avec les émotions que ressentent naturellement le reste d'entre nous. Lorsque votre seule motivation est la recherche de sensations fortes et une soif de pouvoir illimitée, l'empathie et l'aversion pour les conflits ne rentrent pas vraiment dans votre vision du monde. Certes, ces individus ont leurs propres normes psychopathiques, mais néanmoins, quelque chose ne colle pas dans leurs plans.

Vous avez certainement entendu parler de la bande-annonce américaine d'un mystérieux film intitulé The Innocence of Muslims (L'Innocence des Musulmans) apparue sur YouTube et décrivant le prophète Mahomet comme un assassin pédophile. Ce film est présenté comme la raison des récentes émeutes et manifestations qui ont eu lieu dans le monde musulman contre les États-Unis et qui ont entraîné la mort, entre autres, de Chris Stevens, l'ambassadeur américain en Libye. Signalons tout d'abord que cette explication simpliste passe outre des décennies d'intervention impérialiste US au Moyen-Orient, que ce soit indirectement ou directement via l'intervention militaire en Irak, en Libye et actuellement en Syrie, via le soutien US aux dictateurs et aux régimes connus dans la région pour leur violation des droits de l'homme (Israël et l'Arabie Saoudite, par ex), et via la diabolisation des Arabes et des musulmans en général. Cette explication ignore également les très faibles niveaux de vie économiques et sociaux qui sont communs au Moyen-Orient - et dans une grande partie du monde - et qui sont un résultat direct de la « gestion » US de ses zones d'influence. En balayant tout ce contexte historique et social sous le tapis, le public occidental est porté à conclure que les musulmans sont des extrémistes irrationnels.

Star of David

Netanyahou à l'ONU, ou les foutaises monumentales d'un fauteur de guerre

Traduction : SOTT

Image

Crétins d'Américains, donnez plus d'argent à Israël. Merci.
Pour tous ceux qui, en dépit de l'argumentaire « renversant » de Netanyahou à l'ONU hier, seraient sur le point de gober la propagande nauséabonde à propos de l'Iran et de la « menace nucléaire » qu'il poserait au monde, voici quelques points à considérer :

Au cours de ces 6 dernières années, il y a littéralement eu des dizaines de rapports et de commentaires officiels sur le programme nucléaire de l'Iran, et virtuellement tous ont affirmé qu'il n'existe aucune preuve que l'Iran prévoit de développer une arme nucléaire. L'Agence internationale pour l'énergie atomique a déclaré à de multiples reprises qu'il n'existe aucune preuve que l'Iran a détourné de l'uranium à des fins militaires. En outre, la véritable autorité en Iran, l'ayatollah Khamenei, a lancé une fatwa contre les armes nucléaires en 2005.

En fait, le but de l'Iran, c'est de se doter de la « capacité nucléaire », c'est-à-dire de centrales nucléaires, de radioéléments à usage médical, etc. Le problème pour Israël (du moins, c'est ce que prétend Netanyahou en parlant au nom de tous les Israéliens) est qu'une fois que l'Iran sera doté de la « capacité nucléaire », rien ne l'empêchera d'utiliser cette capacité pour produire une arme nucléaire, si tel est son choix.

V

Les Bogdanov gagnent leur procès

Article mis à jour suite aux mises en demeure répétée du jeune docteur Damien Calaque, celui-là même qui avait qualifié la thèse des Bogdanov d' "escroquerie" alors qu'il était encore étudiant (voir commentaires plus bas)
Ceci est un commentaire d'un article paru le 23 avril dans Le Monde sous le titre « Les chercheurs et la menace Bogdanov »

Image
© Wikipedia
Igor et Grichka Bogdanov
En préambule rappelons rapidement les faits. En 1999 et 2002, les frères Bogdanov ont tout deux officiellement obtenu d'universités françaises dûment accréditées (nommément l'Ecole polytechnique et l'université de Dijon) un doctorat d'Etat suite à la présentation de leur thèse face à un jury composé de scientifiques reconnus.

Image
© Inconnu
BHL quelques secondes après un attentat patissier
Nous pourrions présumer que, comme des milliers de doctorants, une fois leur diplôme en poche, les jeunes lauréats partiraient le coeur léger vers de nouveaux horizons.

Ce serait sans compter avec une poignée de scientifiques et de médias qui au cours des dix dernières années ont mené, et continuent à mener, une chasse au sorcières dont l'acharnement et la perversion ne peuvent que laisser perplexe.

Le Monde, quotidien à la réputation au-dessus de tout soupçon comme le prouve la présence de Louis Schweitzer (officiellement reconnu coupable dans l'affaire des écoutes de l'Elysée et Vilvorde) et de Bernard Henri Lévy à son conseil de surveillance, nous pond, par l'intermédiaire de Stéphane Foucart, un papier à faire frémir Théophraste Renaudot.

Faisons cesser l'insoutenable attente et plongeons-nous immédiatement dans la lecture de cette prose captivante.

Cow

Le Palmarès des Cassiopéens n°9 - ADN, dessein rationnel et origines de la Vie

Traduction SOTT

Image
Un article controversé contestant la théorie dite « Out of Africa » des origines de l'homme a été récemment publié dans la revue Advances in Anthropology. Les transcriptions Cassiopéennes contiennent beaucoup de références aux origines de l'humanité, aussi c'est ce dont je veux discuter dans ce nouvel épisode de la série Le Palmarès des Cassiopéens. Je présenterai l'article en question un peu plus loin, mais auparavant, il y a tout un tas d'informations contextuelles à couvrir. Les références des Cassiopéens sont données dans un certain contexte et concernent des idées et des possibilités qui n'auront probablement pas beaucoup de sens si l'on n'aborde pas d'abord certaines idées de bases. Cela dit, il y a bien trop de matière pour un seul article, aussi je vous suggère de consulter les livres que je citerai en référence et de les lire en entier si quelque chose suscite particulièrement votre intérêt.

La culture populaire tombe à pic pour me fournir un point de départ pour démarrer notre sujet. En juin, Ridley Scott a sorti la très attendue préquelle de son film à succès, Alien, intitulée Prometheus. Toute discussion sur les mérites artistiques du film mise à part, celui-ci couvre certains thèmes pertinents pour le sujet en question. L'intrigue tourne autour de l'idée que la vie sur la planète Terre, et vraisemblablement sur d'autres planètes dans la galaxie, n'était pas un pur hasard. Dans le film, une race d'humanoïdes musclés et glabres à la peau pâle « sème » la vie sur les planètes par des actes de sacrifice. Un « ingénieur », comme on les appelle dans le film, donne son corps pour qu'il soit décomposé en ses éléments constitutifs, fournissant ainsi l'ADN source d'où la vie va émerger. Les personnages humains du film financent une mission spatiale afin de « rencontrer leurs créateurs » à un endroit indiqué dans des représentations picturales antiques découvertes partout dans le monde.

Meteor

En approche ! Explosion d'un fragment de météorite/comète dans le ciel US. Cover-up de l'armée : il s'agissait de « missiles »

Traduction SOTT

Image
© Trish Van Housen
Photo (prise près de Phoenix, Arizona) de la traînée laissée par un fragment de météorite/comète qui a explosé au dessus du sud-ouest des États-Unis le 13 septembre 2012.
Le jeudi 13 septembre 2012 au matin, les lève-tôt du sud-ouest des États-Unis - Californie, Nevada, Utah, Colorado et Nouveau-Mexique - ont été surpris par l'apparition d'une vive traînée luminescente haute dans l'atmosphère. Des photos prises par des habitants m'ont rappelé la traînée brillante observée à travers le Caucase le 7 juin 2012 (et dont je parle ici). Mon soupçon selon lequel il s'agissait de l'arrivée et de l'explosion en altitude d'un nouveau fragment météoritique ou cométaire (MoCF = meteor or cometary fragment) s'est confirmé lorsque j'ai lu certaines déclarations ridicules de l'armée US affirmant qu'elle avait testé un missile/fusée à 5h30 heure locale le 13 septembre.

Des gens ont contacté les forces de l'ordre dans le nord du Nouveau-Mexique et le sud du Colorado pour signaler « un crash ». Dans le nord du Nouveau-Mexique, un shérif adjoint a déclaré avoir été témoin « d'une explosion » et du fait qu'une partie de l'objet s'était séparée du corps principal. Personne n'a signalé de traînée partant du sol vers le haut, juste un point évoluant très rapidement dans le ciel qui a laissé une traînée très brillante dans la moyenne atmosphère, indiquant ainsi que rien n'avait été lancé à partir du sol.