Star of David

Netanyahou le « dégonflé » - roi des Juifs - évoque l'assassinat de JFK - le règne des psychopathes

Les évènements dans le monde de la « haute politique » au cours des dernières semaines ont été très révélateurs, et divertissants. Le « lien spécial » É.-U.-Israël s'est apparemment, dégradé pour un moment.

Au début de cette année, le ministre israélien de la Défense Moshe Ya'alon a accusé John Kerry d'être obsédé et messianique dans sa poursuite d'un processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Quelques mois plus tard, Kerry avertissait Israël qu'il était en danger de devenir un état d'apartheid. Israël est, bien sûr, déjà un état d'apartheid généralisé avec la belliciste fille des terroristes israéliens et maintenant, ministre de la Justice israélienne, Tzipi Livni, se plaignant des bus séparés pour les Palestiniens.

Il y a deux semaines, l'administration Obama a averti qu'Israël risquait d'aliéner ses plus « proches alliés », et la semaine dernière, Ya'alon a été rembarré de manière indélicate par les officiels supérieurs de l'administration durant une visite à Washington. Ensuite, il y a plusieurs jours de cela, le journaliste étasunien-israélien et ancien gardien de prison israélien, Jeffrey Goldberg, a publié un article dans The Atlantic qui citait un officiel anonyme d'Obama décrivant Netanyahou comme un « dégonflé » pour ce qui est du « processus de paix » Israël-Palestine moribond et la « menace nucléaire » prétendue de l'Iran.
Boat

Le « sous-marin » russe dans l'hystérie suédoise - délibérément diffusée par les médias occidentaux - la « guerre froide » nouvelle formule


Fuyez pour vos vies ! C’est Poutine !... dans un sous-marin !
Du fait que la Russie continue à s'affirmer et exposer sa revendication à sa place légitime en tant que puissance dirigeante mondiale, les gouvernements occidentaux et leurs pantins de médias, dans une tentative désespérée de préserver leur hégémonie chancelante, recourent de plus en plus à des tours de force et des manipulations antirusses éhontées qui surpassent même la pire propagande de la période de la guerre froide.

L'épisode le plus récent dans la mise en scène continuelle antirusse absurde s'est produit il y a 10 jours lorsque l'article du suédois Svenska Dagbladet a déclaré que l'armée suédoise avait « intercepté un appel de détresse en russe sur une fréquence radio semble-t-il utilisée par la Russie pour les appels d'urgence » au large des côtes suédoises.

Citant des « sources » anonymes, le journal a prétendu que l'appel provenait de « l'échange radio crypté entre une localisation en dehors de Stockholm et l'enclave balte de Russie, Kaliningrad » et qu'il « signalait un sous-marin russe endommagé. »

Les torchons des médias occidentaux n'avaient pas besoin d'encouragement. Tous les « journaux de réputation » portaient des gros titres comme Quel est le jeu de guerre de Poutine ? Un sous-marin russe dans les eaux suédoises, comme si Poutine avait déjà été arrêté à la barre d'un sous-marin fantôme. Mais le prix du « meilleur dans la catégorie du journalisme jaune » doit revenir à l'hebdomadaire Néocon Foreign Policy Magazine pour son gros titre de guerre froide nouvelle formule, avec une référence directe au film The Hunt for Red October (À la poursuite d'Octobre rouge - NDT), un excellent échantillon de propagande hollywoodienne pro-occidentale et antirusse :
MIB

Ottawa en état de siège : l'assaut de l'EIIS sur la capitale canadienne, une autre affaire de terrorisme sous faux-drapeau

À Ottawa aujourd'hui, dans un évènement « sans précédent dans l'histoire du Canada », quelqu'un a abattu - à bout portant - l'un des soldats qui tenaient la garde au monument commémoratif de guerre du Canada. De là, le(s) suspect(s) vola(èrent) une(des) voiture(s) et prirent la route pour les Bâtiments du Parlement, où ils ont ouvert le feu à proximité des ministres et législateurs du gouvernement canadien. La capitale du Canada est actuellement verrouillée alors que des milliers de personnes de diverses forces de sécurité patrouillent dans la zone et installent des points de contrôle pour fouiller les véhicules entrants et sortants de la ville.

L'un des tireurs a été tué, supposément par un garde de sécurité à l'intérieur du Parlement. Au moins deux patients se sont présentés avec des plaies par balle à l'hôpital local. Les témoins oculaires ont dit aux infos locales de CTV « qu'un homme avec de longs cheveux portant un fusil » a tiré quatre coups sur un soldat proche de la « tombe du Soldat inconnu » du Canada. Ce soldat est depuis mort.
Fireball 5

De coupeurs de tête et chaos climatique


Lions, Tigres, et Ours… Oh mon Dieu
Lorsque la première vidéo de « décapitation » de l'EIIS a été divulguée, j'ai été immédiatement frappé par combien c'était totalement contre-productif pour « l'État islamique » de produire une vidéo clinquante, en haute définition de l'événement, et la rendre disponible aux spectateurs occidentaux. Si le but d'une campagne de relations publiques aussi douteuse était d'intimider l'Empire anglo-étasunien pour reculer sur l'attaque des supposés « rebelles » Levantins, alors cela a échoué lamentablement.

Ce qui est le plus surprenant cependant, EST que la direction de l'État islamique a été incapable de prévoir que trancher les têtes de citoyens des É.-U. et du R.-U., et produire une vidéo destinée à la télé du macabre spectacle offrirait simplement aux fondateurs de l'Empire anglo-étasunien la justification pour lancer une campagne de bombardement contre les réalisateurs de la vidéo. Je veux dire, à quel point devez-vous être politiquement ignare pour ne pas comprendre ça ? N'ont-ils rien appris des attaques du 11 septembre ? Les morts de civils occidentaux sont le gagne-pain du complexe militaro-industriel E.-U. ! Ils utilisent les morts de civils occidentaux par le terrorisme arabe pour justifier l'invasion et l'occupation de pays arabes, que les terroristes arabes d'autrefois tentent de débarrasser de l'occupation É.-U. !
Fish

Les créatures des profondeurs indiquent des changements terrestres majeurs : quelqu'un y prête-t-il attention ?

Lorsqu'on prête attention à ce qui arrive aux animaux de la planète, ils peuvent nous en dire beaucoup sur l'environnement et prédire des changements que nous, simples humains, ne remarquerions d'ordinaire pas aussi rapidement (voire pas du tout). Comme les canaris qu'on utilisait autrefois pour détecter des gaz toxiques dans les mines de charbon, les animaux sont sensibles à des choses dont les humains sont souvent inconscients (avant qu'il ne soit trop tard), et remarquer ces « choses » peut parfois faire la différence entre la vie et la mort pour un grand nombre de personnes. Hormis d'être dotés de sens que ne possèdent pas les êtres humains, les animaux occupent aussi des endroits où nous ne sommes pas, comme les océans et les cieux, des endroits qui bordent notre espace vital et finalement l'impactent. Donc, ce qui leur arrive nous arrive souvent à nous un petit peu plus tard.

Récemment, j'ai remarqué ce qui paraît être une augmentation significative de comportements bizarres chez les animaux - en particulier, très récemment. Ici, je n'aborderai que la vie marine bien que des bizarreries similaires frappent d'autres animaux et insectes dans le monde. Commençons par quelques infos du début du mois de mai.
Dollars

FATCA quoi ? Comment combattre l'évasion fiscale, un Américain après l'autre


ABROGATION !
Autrefois, lorsqu'un régime pathocratique de psychopathes paranoïaques, incompétents et sans remords voulaient isoler leur pays, ils fermaient simplement les frontières. Cela avait le bénéfice d'empêcher aux ennemis externes d'entrer tout en gardant à l'intérieur tout ceux qui auraient voulu partir. Bien entendu, la plus grande menace pour une pathocratie vient de l'intérieur : des gens qui souffrent du contrôle des oligarques qui se moquent totalement du bien-être de leur peuple. Toutefois, de nos jours, la bataille sur le « front intérieur » n'est pas tant en cause ou de nature ouvertement totalitaire. (Cependant, elle peut être tout aussi brutale : la police étasunienne tue impunément des civils.)

Prenez la FATCA par exemple.
Cloud Lightning

Résumé SOTT - Septembre 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Voici le neuvième épisode de notre série mensuelle, la vidéo suivante qui compile des images des « Signes des temps » de tout autour du monde au cours du mois de septembre 2014 - « des changements terrestres », des phénomènesmétéorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Eye 1

Complainte pour Babylone

Aujourd'hui, j'ai pensé me lancer quelque peu dans une envolée biblique. Comme beaucoup d'entre vous le savent, mon tout premier livre était un commentaire sur l'Apocalypse intitulé The Noah Syndrome. J'avais vraiment été frappée par le fait que les descriptions données par le présumé « Jean de Patmos » ressemblent autant aux descriptions des plaies d'Égypte telles que les relate le livre de l'Exode et c'est ce qui avait initié mes recherches sur les cataclysmes, les changements terrestres, etc. C'était au milieu des années 1980 ; beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis lors et mon tout dernier livre, Les Comètes et les cornes de Moïse, aborde plus largement le sujet avec l'aide de la science pour étayer ce qui se passera probablement sur Terre dans un avenir pas si lointain. À la suite de ce tome, mon assistant de recherche, Pierre Lescaudron, a écrit Earth Changes and the Human-Cosmic Connection, un ouvrage fondé sur certaines idées développées dans Les Comètes et les cornes de Moïse qu'il comprenait bien mieux que moi, donc je lui ai dit : « tu l'écris ! »

Quoi qu'il en soit, alors que l'horreur augmente quotidiennement sur notre planète et que j'ai de plus en plus l'impression de me réveiller en plein cauchemar à cause de la psychopathie endémique à une échelle quasi mondiale ; alors que j'observe les tergiversations entre Israël et les États-Unis, Israël et Gaza, les États-Unis et la Russie, les manipulations des États-Unis en Ukraine ; les guerres en Afrique, l'EI en Irak ; le danger croissant d'Ebola (et le pire reste probablement à venir) ; la progression du changement climatique planétaire (pas un réchauffement mais l'approche d'une ère glaciaire) qui brûle, explose, détruit ; une chose continue à me trotter dans la tête : l'Apocalypse chapitre 18. Vous voyez, même si les parties religieuses de la Bible - tous les trucs que Dieu a dit/fait - sont à mon avis des fadaises, je pense toujours qu'il y a eu des textes fondamentaux qui ont été utilisés pour créer le judaïsme/christianisme/islam et que ces textes étaient des descriptions d'événements réels - des événements cataclysmiques comme on n'en a jamais vu depuis que Rome fut détruite par des processus similaires. Donc, même si le livre de l'Apocalypse pourrait avoir été écrit beaucoup plus tard (et je ne pense pas que Jehovah/Yahweh/n'importe quel autre dieu faisait des choses mais que les « anges » étaient en réalité la description de comètes), je pense bel et bien qu'il est possible que le Fondement Informationnel de notre réalité puisse informer et inspirer des auteurs de façons que nous ne comprenons pas. C'est-à-dire que le présage littéraire, le fait de puiser dans des caractéristiques inconnues du Champ d'Information Cosmique, pourrait être un canal valide de réelle prophétie.
2 + 2 = 4

Pathocratie mondiale, suiveurs autoritaristes et l'espoir du monde


Les va-t-en-guerre au sommet de l'OTAN observent un défilé aérien... C'est devenu une habitude pour le président François Hollande d'embarrasser le peuple français.
Il y a deux jours, à la suite de l'annonce du président François Hollande que la France ne livrerait pas le navire de guerre Mistral que la Russie avait acheté, payé (et en partie construit), j'écrivais sur ma page Facebook :
« Aujourd'hui, je suis excédée par la folie qui règne sur notre planète. J'ai quitté les États-Unis à cause de cette folie, l'invasion de l'Irak par Bush, et désormais la contagion semble s'être répandue partout ailleurs. »
Je ne disais pas cela juste pour faire de l'effet, j'étais incontestablement noyée dans un trou noir de désespoir en réalisant qu'il n'y a, en réalité, aucun dirigeant de n'importe quel pays occidental soit-disant civilisé qui possède deux neurones en état de marche et une once de conscience.

Lorsque nous avons quitté les États-Unis à l'époque, dégoûtés par les actes de la cabale Bush, nous avons choisi la France comme nouveau foyer pour de nombreuses raisons, dont non la moindre était qu'elle ne faiblissait pas contre l'horrible mésaventure, qui apparaît désormais au monde entier sous son vrai jour : une guerre impérialiste, psychopathique, pour le profit et les ressources. Je n'oublierai jamais l'avertissement que me donna le mécanicien qui prépara ma fourgonnette pour l'embarquement : « Vous devez faire attention à ces Français ; ce sont des peureux qui poignardent dans le dos ». J'en fus scandalisée car il me semblait assez évident que n'importe quel pays/peuple pouvant résister aux États-Unis et dire « non » à une guerre illégale contre un pays qui ne faisait clairement rien de ce dont l'accusait le gang Bush, avait le courage de ses convictions, sans oublier la capacité intellectuelle de voir au travers de tous les mensonges.
Black Magic

Les résultats du référendum écossais indubitablement truqués


Indépendance écossaise : Ils aiment tellement la démocratie qu'ils tentent de la subvertir par la fraude électorale et le trucage du MI5
Apparemment terrorisé par les tactiques alarmistes des médias de l'establishment britannique, sous forme d'avertissements hystériques à propos de hausses des prix alimentaires et de « désintégration sociétale », le peuple écossais farouchement indépendant a voté pour rester dans le Royaume-Uni. Ou du moins c'est ce que les médias de l'establishment britannique voudraient nous faire croire.

Le résultat officiel correspond aux prédictions des sondages réalisés par les société d'études de marché à gros but lucratif de la City de Londres. Le Premier Ministre David Cameron a déclaré que « cela règle le débat sur l'indépendance pour une génération. » Affaire classée ? Je ne pense pas. On nous demande de croire qu'une majorité d'Écossais ont voté « Oui » à plus d'austérité, « Oui » à plus de guerres en leur nom, « Oui » au maintien des armes nucléaires, « Oui » au vol continu des ressources naturelles écossaises et « Oui » à moins de démocratie.
Top