Bizarro Earth

Bizarro World

Image

Pour savoir qui te gouverne, il suffit de trouver qui tu n'es pas autorisé à critiquer
Chez nous, les conversations les plus intéressantes ont lieu autour de la table du petit-déjeuner avant d'entamer notre journée de travail. Les sujets vont des comportements étranges des animaux à la politique, en passant par tout ce qui peut exister entre les deux (hum... en fait, les « comportements étranges des animaux » et la « politique » peuvent avoir plus en commun que ce que l'on ne soupçonnerait au départ). Quoi qu'il en soit, ce matin, un membre de la famille a fait l'observation que tout est tel que je le décrivais dans l'un des chapitres de L'Onde il y a environ 16 ans, que l'on peut regarder par la fenêtre et voir les voitures passer, les oiseaux sautiller de ci de là, les gens vaquer à leurs occupations comme si tout était toujours pareil alors que ce n'est pas le cas ; et savoir que ce n'est plus pareil peut avoir un effet profond et viscéral sur une personne.

Dans L'Onde, j'abordais la question de devenir conscient, en collectant des preuves et en reliant les points, que notre réalité peut/doit être ancrée dans une sorte de « réalité hyperdimensionnelle » bizarre et que nous menons nos vies comme l'illustre Platon avec son allégorie de la caverne. Lire des choses du domaine des idées platoniciennes est un exercice intellectuel intéressant, mais pour moi, et beaucoup d'autres, il s'agit d'une expérience viscérale. Quoi qu'il en soit, le passage en question énonce ce qui suit :

MIB

Desseins impériaux

Image

Thomas Cole : « Le cours de l’Empire – la destruction » - 1836
Au cours d'une discussion en interne, le Président Eisenhower, fit remarquer à son personnel, et là je le cite, qu'« Il y a une campagne haineuse à notre encontre au Moyen-Orient, non pas du fait des gouvernements, mais des peuples. » Le Conseil de sécurité nationale a débattu de cette question et déclaré, « Oui, et la raison est que dans cette région, l'opinion est que les États-Unis soutiennent le statu quo des gouvernements qui empêchent la démocratie et le développement, et que nous faisons cela en raison de nos intérêts pour le pétrole du Moyen-Orient. En outre, il est difficile de contrer cette perception car elle est juste. » 1
Tandis que ces 13 dernières années l'Occident menait une guerre contre le terrorisme, les musulmans ordinaires des pays du Moyen-Orient étaient les premiers à subir les effets dévastateurs de celle-ci. La guerre contre le terrorisme a impliqué l'invasion, l'occupation et le bombardement uniquement des nations du Moyen-Orient. Les pays en question - Irak, Afghanistan, Libye, Syrie et Palestine - ne disposaient d'aucune armée permanente importante pour parer une quelconque offensive, et les attaques occidentales étaient, par définition, des attaques contre les civils de ces nations, dont certains prirent les armes dans une tentative futile de résister. Rien qu'en Irak, 2,7 millions de musulmans irakiens, des civils pour la plupart, ont été massacrés par conséquence directe ou indirecte de la « guerre contre le terrorisme ».2

Crusader

La Mystique contre Hitler, ou les lunettes de Fritz Gerlich

Image
© KJJ Visual
J'ai souvent voulu mettre la main sur des journaux allemands publiés immédiatement avant et immédiatement après la montée au pouvoir d'Hitler, pour tenter de comprendre ce qui se passait vraiment en Allemagne à cette époque. Je me demandais si l'on pouvait tirer une quelconque leçon de cette période, une leçon qui nous aiderait à comprendre notre propre époque. J'ai demandé à de nombreuses personnes si elles avaient jamais eu vent de reproductions de ce genre d'articles, voire même si elles en avaient lu. Sans succès. Et c'est dommage, car, en supposant que notre époque soit en quoi que ce soit comparable au IIIe Reich d'Hitler, il serait bien appréciable d'avoir à disposition des documents concrets, écrits en temps réel, qui nous permettraient de tirer des parallèles. Eh bien, il se trouve qu'un certain Ron Rosenbaum se posait les mêmes questions que moi, mais pour une raison différente. Au cours d'une entrevue avec un survivant de l'Holocauste, ce dernier mentionna un article publié à l'époque, et Rosenbaum tenta de mettre la main dessus. Ce qu'il découvrit a dépassa ses espérances : il découvrit Fritz Gerlich et le Münchener Post. Rosenbaum surnomme Fritz Gerlich et les journalistes de sa trempe les « Premiers explicateurs ».

Eye 1

L'« Establishment » anglais : démasquer les psychopathes - Pédophilie et assassinats en TRÈS hauts lieux

Image

Vishal Mehrotra, 8 ans, a disparu près de Elm Guest House dans l'ouest de Londres – repaire présumé de « pédophiles au pouvoir »
Dans un article publié par RT le mois dernier, le père d'un garçon de 8 ans mort au Royaume-Uni dans les années 1980, a prétendu que son fils aurait été enlevé et assassiné par des membres d'un réseau pédophile de Westminster et a ajouté que Scotland Yard s'était rendu complice en « étouffant » le crime.
Vishambar Mehrotra, magistrat à la retraite, a déclaré qu'il avait enregistré un prostitué dire au téléphone que Vishal, le fils de Mehrotra, aurait été séquestré en 1981 dans la célèbre Elm Guest House du sud-ouest de Londres. Mehrotra a ajouté que malgré le fait qu'il ait fait écouter l'enregistrement aux policiers, ces derniers ont refusé d'enquêter sur les allégations comme quoi des juges et des politiciens bien en vue seraient impliqués dans l'enlèvement de son fils.

Ice Cube

Résumé SOTT - Décembre 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Voici le douzième épisode de notre série mensuelle 2014, la vidéo compile des images des « Signes des temps » de tout autour du monde au cours du mois de décembre 2014 - « des changements terrestres », des phénomènes météorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Image

Question

La rencontre Poutine-Hollande : pourquoi Poutine était de si bonne humeur ?

Image

Poutine et Hollande se saluent l’un l’autre à leur rencontre à l’aéroport de Moscou.
Après sa rencontre surprise avec le président français François Hollande à un aéroport de Moscou, Poutine a tenu une conférence de presse improvisée qui dura un peu moins de six minutes.1 De la manière dont il souriait lorsqu'il a répondu à la première question, il était évident, de son point de vue, que la rencontre s'était extrêmement bien déroulé. Et il n'est pas difficile de comprendre pourquoi.

Ayant créé une brèche parmi les alliés de l'OTAN par la négociation d'un marché de gaz majeur avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, Poutine pense qu'il est à présent capable d'enfoncer le clou aux faiseurs de politique va-t-en-guerre à Washington, Londres et Bruxelles du fait que des désaccords majeurs sur la politique envers la Russie existent également au sein de l'Union européenne. En d'autres mots, il voit la visite de Hollande comme une fissure importante dans l'édifice des actions punitives de l'UE contre la Russie.

Il est bon de signaler que des grognements de mécontentement à propos des sanctions étaient présents dans l'UE quasiment depuis le premier jour. Peu de temps après que les sanctions furent imposées comme réaction à l'implication russe supposée dans l'abattage du MH-17, pour lequel, à ce jour, il n'y a pas une once de preuve crédible, le Premier ministre slovaque Robert Fico avertissait que les sanctions contre la Russie « menaceraient » la croissance positive attendue des économies européennes.2

Ice Cube

Résumé SOTT - Novembre 2014 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Voici le onzième épisode de notre série mensuelle, la vidéo compile des images des « Signes des temps » de tout autour du monde au cours du mois de novembre 2014 - « des changements terrestres », des phénomènes météorologiques extrêmes et des bouleversements planétaires.

Image
© Sott.net

Blue Planet

Aperçu mondial : les comètes, le chaos et la société en déclin

Traduction : SOTT

© AFP Photo / ESA
Le module Philae de Rosetta (vue arrière)
Lancée en 2004, la mission de l'astronef Rosetta à la rencontre de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko vient juste de faire atterrir avec succès son module Philae à la surface de la comète. Après un problème de dernière minute qui a temporairement empêché le module de répondre aux signaux des contrôleurs de l'Agence spatiale européenne, Philae a repris contact. La mission étant un succès jusque-là, les chercheurs espèrent trouver les composantes de base de la vie, en testant la théorie selon laquelle les comètes disséminent des molécules porteuses de vie à travers le cosmos.

Cela ne devrait pas être une surprise pour les lecteurs de SOTT.net que, jusqu'ici, la glace ne se trouve nulle part sur la comète. En dépit de sa surface « étonnamment » sèche, cependant, elle produit une grande quantité d'eau. Comme tant de « comètes » auparavant, celle-là est comme toutes les autres : un gros morceau de caillou. Donc, d'un côté, un grand jour pour l'avancée scientifique ; d'un autre côté, encore un autre exemple de gens qui devraient être plus avisés d'être « totalement surpris » aux faits qui devraient avoir été totalement évidents. Les comètes ne sont pas des boules de neige sales !

Pirates

Poutine sur le combat contre l'extrémisme, les révolutions colorées

Image
© Presidential Press and Information Office
Poutine à l’assemblée du Conseil de sécurité, le 20 novembre.
Lors d'une assemblée élargie du Conseil de sécurité au Kremlin, le Président russe Vladimir Poutine a récemment parlé de contrer l'extrémisme dans la prochaine décennie. Comme d'habitude, il avait des choses intéressantes à dire. Voici quelques points forts, avec des commentaires.

Fireball 2

Une carte de la NASA minimise l'importance de l'augmentation abrupte d'impacts de météores au cours des 20 dernières années

Image
© NASA/JPL
Le programme de la NASA sur les objets géocroiseurs (NEO) a publié un diagramme il y a quelques jours, montrant 556 impacts répertoriés de fragments de comète/astéroïde sur la Terre au cours des 20 dernières années (voir ci-dessus). La NASA dit que c'est fondé sur des données rassemblées de 1994 à 2013 de petits astéroïdes impactant l'atmosphère terrestre pour créer des boules de feu, ajoutant que « les tailles des points jaunes (impacts diurnes) et des points bleus (impacts nocturnes) sont proportionnelles à l'énergie lumineuse irradiée des impacts mesurés en milliards de joules (GJ), et montrent la localisation des impacts d'objets d'environ 1 mètre à quasiment 20 mètres. »