Traduction MK-Polis


Image
© brisbanetimes.com.au
Mark Newton, à droite, avec Peter Truong avec leur fils devant leur maison à Cairns.
Un pédophile américain a été condamné à 40 ans de prison pour des abus sexuels ayant duré des années sur son garçon adoptif russe.

Son partenaire originaire de Nouvelle-Zélande aurait participé en enregistrant méticuleusement les abus sexuels.

Deux membres d'un réseau d'échange pédophile "boy lover", Mark J. Newton, 42 ans et son partenaire de longue date: Peter Truong, 36 ans, ont été inculpés en 2011 pour des soupçons d'agression sexuelle sur leur fils, né d'une mère russe en 2005.

Un juge américain d'Indianapolis a condamné Mark Newton à la peine maximale pour 'exploitation sexuelle d'un mineur ainsi que trafic et possession de pédo-pornographie'.

Newton est également tenu de payer 400.000 $ de compensation pour l'enfant.

Son partenaire Peter Truong est en attente de jugement en Nouvelle-Zélande.

"Que peut-on dire ? Que peut-on faire pour effacer l'horreur d'une telle situation ?" a déclaré la juge Barker lors de la sentence, rajoutant que ce couple mériterait une punition encore plus sévère.

"Personnellement.... Je pense que c'est probablement l'un des pires réseau pédophile, si ce n'est pas le pire dont j'ai jamais entendu parler" a déclaré Brian Bone du 'US Postal Inspection Service' aux journalistes présent à l'extérieur de la salle d'audience.

"Les orphelins russes ont toujours attiré les pervers étrangers en raison de leur accessibilité. Ces étrangers viennent et prennent les enfants en échange d'argent." déclare Pavel Astakhovl, le médiateur russe pour le droit des enfants, à RT.

La Russie a récemment adopté deux lois sur l'adoption d'enfants russes par des familles étrangères. En décembre 2012, la Russie a adopté la "Dima Yakovlev Law" qui interdit aux citoyens américains d'adopter des enfants russes. En juin 2013, la Douma a adopté un amendement qui interdit l'adoption d'enfants russes par des couples étrangers de même sexe.

"En interdisant l'adoption par des étrangers, nous mettons un barrière contre les canailles" a déclaré Astakhov, soulignant qu'il connaît d'autres cas similaires ou des étrangers ont adopté des enfants dans un but purement sexuel.

Astakhov a déclaré à RT que le processus de réhabilitation de l'enfant abusé, actuellement adopté par une autre famille américaine, va prendre un certain temps. Il a précisé que conformément à la législation russe, un enfant adopté reste citoyen russe jusqu'à sa majorité et sa vie sera suivie de près dans sa nouvelle famille.

Pour éviter un préjudice futur à l'enfant, il a été renommé par les enquêteurs "Adam" dans tous les documents officiels.

Astakhov souligne qu'il fait entièrement confiance aux spécialistes américains pour la réhabilitation de "Adam".

L'histoire d'Adam:

Selon les témoignages, à partir de 2002, le couple gay Newton/Truong a cherché une mère porteuse pour donner naissance à leur enfant. N'ayant pas réussi à en trouver une aux États-Unis, ou les deux travaillaient à l'époque comme experts en informatique, le couple a finalement trouvé une femme en Russie qui donna naissance à leur enfant pour une somme de 8000 $.

Mark Newton est considéré comme le père biologique de l'enfant.

L'enfant a été remis à Newton et Truong en 2005, à peine 5 jours après sa naissance.

Newton et Truong ont donné des interviews aux médias en tant que couple gay ayant adopté un enfant, en précisant que leur fils était né d'une mère porteuse russe qu'ils ont trouvé sur internet.

"Être père fut un honneur et un privilège m'ayant donné les 6 meilleures années de ma vie". déclare Newton dans un procès verbal avant sa condamnation.

À l'âge de 22 mois, "Adam" a été abusé sexuellement pour la première fois par ses "parents adoptifs". Il a ensuite été abusé de manière quotidienne. Les "parents" prenaient des photos et des vidéos des abus quasiment systématiquement.

Par la suite, ils ont rendu "Adam" disponible pour des viols par d'autres membres du réseau pédophile en Australie, en France, en Allemagne et aux États-Unis. Newton et Truong ont donc beaucoup voyagé. Les enquêteurs ont trouvé des preuves sur au moins 8 hommes dans ces pays ayant eu un contact avec "Adam" lorsqu'il était âgé de 2 à 6 ans.

Deux de ces pédophiles ont déjà été inculpés: Ce sont des citoyens américains, John R. Powell, 41 ans, avocat résidant en Floride et Jason Bettuo, un entraîneur de tennis du Michigan.

Il a été fait croire à Adam que ce qu'il vivait était normal. Il a également été formé pour répondre "correctement" si il était interrogé sur sa vie par un étranger, ce qui fait qu'au début les enquêteurs n'ont obtenu aucune information sur la double vie de ses "parents".

L'enquête s'étant poursuivie, il est apparu que Newton et Truong avaient des contacts avec d'autres enfants ayant été interrogés en Australie. Mais jusqu'à présent, les enquêteurs n'ont obtenu aucune information supplémentaire de leur part.

Newton et Truong ont attiré l'attention de la police en août 2011 après que 3 hommes aient été arrêtés aux USA, en Nouvelle-Zélande et en Allemagne pour possession de pédo-pornographie.

Dans ces trois cas, les enquêteurs ont découvert des photos de famille de Newton et Truong avec "Adam", il s'est avéré que le couple gay avait visité ces trois personnes arrêtées.
ils ont également trouvé la preuve que Truong et Newton communiquaient avec d'autres délinquants pédocriminels.

.....

Au début de leur interpellation, le couple a affirmé qu'il était prit pour cible en raison de son homosexualité.

L'inspecteur Jon Rouse, de la section anti-pédophile de Queensland a rejeté cet argument, affirmant que son unité cible quiconque porte atteinte aux enfants.

"Si vous nuisez à un enfant, je m'en fiche de votre sexe, nous prendrons des mesures. Notre intérêt est l'enfant et non pas votre préférence sexuelle", a déclaré l'inspecteur Rouse à Seven News.

L'inspecteur Rouse a révélé que son unité avait rencontré plusieurs cas d'abus sexuels sur enfants dans ce réseau de "boy lover" entre Brisbane et Sunshine Coast il y a quelques années.

Newton et Truong ont été arrêtés en février 2012, mais les enquêteurs ne disposaient toujours pas des preuves car les disques durs extraits des ordinateurs des suspects étaient encodés de manière sophistiqué.

Finalement, Truong a fini par donner aux enquêteurs le mot de passe pour les disques durs et c'est là que la police a trouvé un journal détaillé sur les années de maltraitance, ainsi que de l'information conduisant à l'identification de certains associés pédophiles.

Source

http://www.nydailynews.com/news/crime/2-convicted-adopted-son-porn-article-1.1385895

http://au.news.yahoo.com/a/-/newshome/17800543/qld-boys-horror-raised-by-global-pedophile-ring/