Commentaire : La lettre qui suit a été rédigée à l'intention du président russe Vladimir Poutine par des citoyens du monde reconnaissants du rôle joué par Poutine et la Russie dans leur soutien au président syrien Bachar el-Assad et dans la lutte contre le terrorisme financé par les États-Unis.
Poutine s'avère être un dirigeant et un homme politique hors pair. Il en a fait plus que n'importe quel autre politicien sur la scène internationale, non seulement pour son propre pays, mais pour le monde en général, en s'opposant à l'arrogance et à l'avidité de l'Empire étasunien. La débauche de mensonges et les attaques à peine voilées contre Poutine sont hallucinantes et quasiment sans précédent. L'intervention de la Russie en Syrie n'a fait qu'attiser la haine des agresseurs. Mais aujourd'hui, leurs paroles sonnent encore plus creux qu'auparavant. La Russie semble avoir mis l'Occident en « échec et mat » ; désormais, tout ce que peuvent faire les dirigeants occidentaux, c'est pérorer tandis que leurs plans se désintégrent sous leurs yeux.

Nous encourageons tous nos lecteurs à prendre position pour ce qui est juste, et à signer cette lettre. C'est ce que nous avons fait !



Vladimir Poutine

Vladimir Poutine
Cher Président Poutine,

En tant que membres d'une communauté privilégiant l'observation objective de la réalité, nous aimerions vous faire part de notre reconnaissance et de notre soutien quant à la décision de la Fédération de Russie de fournir une aide humanitaire et militaire à la Syrie, à ses forces armées et à son dirigeant démocratiquement élu, le président Bachar el-Assad, dans leur lutte contre les terroristes internationaux soutenus par les États-Unis.

Le lancement de frappes aériennes contre les terroristes de l'État islamique en Syrie arrive à un moment critique (1), comme en 2013, lorsque la Russie joua un rôle crucial en empêchant une intervention militaire occidentale. En tant que voix de la raison et défenseur de la justice, vous avez les remerciements et le soutien des Syriens, des Russes et de toutes les personnes de conscience à travers le monde.

Depuis 2011, les dirigeants occidentaux sont déterminés à organiser la faillite de l'État Syrien. Ils sont allés jusqu'à financer, entraîner et fournir des armes aux mercenaires étrangers qui mènent une campagne brutale de terreur à l'encontre du peuple syrien et de son gouvernement légitime. (2) Ces forces terroristes et ces fanatiques religieux ne représentent pas la volonté du peuple syrien, dont la majorité soutient le président Assad. Comme vous l'avez déclaré dans votre discours à l'Assemblée générale des Nations Unies, c'est au peuple syrien, et uniquement au peuple syrien, de décider qui doit les diriger.

En 2013, lorsque l'Occident se préparait à lancer une campagne militaire contre la Syrie, la Russie est intervenue pour négocier une solution diplomatique, pacifique. Dans un monde équilibré, cela constituerait la réponse naturelle aux problèmes internationaux, et la Russie ne serait pas la seule à adopter cette approche. Malheureusement, l'Occident continue sa politique vouée à l'échec, qui consiste à promouvoir la violence, la coercition et l'interférence illégale dans les affaires des nations souveraines.

Tandis que l'Occident encourage la déstabilisation, la guerre et le chaos, la Russie s'engage fermement à maintenir le dialogue, la coopération, le droit et l'ordre internationaux. Votre réaction à la crise en Syrie le démontre parfaitement.

Comme vous, le président Assad fait montre d'intelligence, de courage et de bonne volonté. Et à l'instar de la plupart des personnages publics possédant ces qualités, il est constamment diffamé et calomnié par les gouvernements et les médias occidentaux. On peut citer comme exemple le massacre de Houla, en mai 2012, où 108 Syriens - dont 49 enfants - furent tués. Ces atrocités furent mises sur le dos de l'armée syrienne, mais il a plus tard été révélé que ce massacre avait été perpétré par des forces alignées sur l'Armée Syrienne Libre (ASL) soutenue par les États-Unis, et que les victimes étaient des partisans du gouvernement syrien. (3) Plus tard en 2012, on a pu voir l'ASL en train d'assassiner des civils et des soldats au repos qu'elle avait kidnappé. (4)

Voilà le groupe « d'opposition modérée » que soutiennent les représentants des gouvernements occidentaux dans leur agression illégale contre le président Assad. Désormais, ils accusent la Russie de cibler ces groupes via des frappes aériennes. Ces faits, parmi d'autres, montrent clairement que le gouvernement étatsunien et ses alliés ne font que prétendre combattre le terrorisme alors qu'en réalité, ils le créent et le soutiennent directement, dans la vaine tentative de garantir une hégémonie étatsunienne mondiale. Ils agissent sans le soutien des Nations Unies et des gouvernements légitimes des pays qu'ils agressent.

Le deuxième secrétaire général des Nations Unies, Dag Hammarskjöld, que John F. Kennedy considérait comme le plus grand homme d'État de son époque, était pleinement conscient des problèmes auxquels étaient - et sont - confrontés non seulement les Nations Unies, mais le monde entier. En 1958, il écrivait :

« Le conflit qui oppose différentes approches de la liberté et de l'esprit humains, ou différentes visions de la dignité humaine et du droit des individus est continuel. Cette frontière existe en chacun de nous, elle divise nos compatriotes, ainsi que les peuples d'autres pays. Elle ne coïncide pas avec les frontières politiques ou géographiques. En dernière analyse, il s'agit de la lutte entre l'humain et le subhumain. Il serait dangereux de croire qu'un individu, une nation ou une idéologie pût être seul dans le vrai, pût détenir le monopole de la droiture, de la liberté et de la dignité humaine. » (5)

Nous sommes en danger. Le monopole de la droiture, de la liberté et de la dignité humaine dont se réclament les États-Unis a abouti à l'injustice, à l'oppression et à la souffrance à grande échelle. La mentalité occidentale affichée en Libye et en Syrie est véritablement subhumaine (6) - psychopathique (7) - et épouse les aspects les plus vils de la nature humaine. (8)

Naturellement, cet aspect subhumain est reflété dans les conséquences de la politique étatsunienne en Ukraine et en Syrie. En Ukraine, des néo-nazis sont membres du parlement ; ils forment des bataillons qui torturent et massacrent des hommes, des femmes et des enfants dans le Donbass, avec la bénédiction du gouvernement de Kiev. En Syrie, la politique occidentale de destruction et le soutien au terrorisme ont donné naissance à l'ÉI et à d'autres groupes terroristes, dont les méthodes sont officiellement condamnées, mais officieusement soutenues par les dirigeants occidentaux. (9) Ce n'est pas la vision que l'humanité rêve d'épouser. Ce n'est pas la vision dont nous rêvons.

Tant que les dirigeants du monde resteront soumis à la volonté de politiciens psychopathes, l'humanité ne pourra jamais bâtir un monde de paix. (10) Nous prions pour que davantage de gens suivent votre exemple, en opposant le langage de la vérité aux puissants, en agissant fermement selon leurs convictions et en refusant de se laisser contrôler par la peur et l'ignorance. Nous espérons qu'ainsi, nous pourrons tous jouer notre propre rôle dans la création d'un monde authentiquement multipolaire, libéré de l'influence destructrice des psychopathes et des fanatiques, et des structures politiques toxiques qu'ils ont créées et qui rendent toute paix impossible.

Sincèrement,


Notes :

(1) Russia establishes 'no fly' zone for NATO planes over Syria, moves to destroy "ISIS" - Pentagon freaks out (La Russie établit une zone d'exclusion aérienne pour les avions de l'OTAN survolant la Syrie, et s'engage à détruire l'« ÉI » - le Pentagone pète un câble)

(2) Documentaire Carnets de Syrie : qui a transformé un paradis en enfer ?

(3) Le massacre de Houla a été perpétré par l'Armée Syrienne Libre, selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung

(4) The Houla Massacre Revisited: "Official Truth" in the Dirty War on Syria (Retour sur le massacre de Houla : la « vérité officielle » sur la sale guerre menée contre la Syrie)

(5) "The Walls of Distrust", discours à l'université de Cambridge, 5 juin 1958

(6) De plus en plus voyou : les crimes de guerre de l'OTAN en Libye

(7) Comprendre la Ponérologie Politique - Andrew M. Lobaczewski

(8) Pathocratie mondiale, suiveurs autoritaristes et l'espoir du monde

(9) Document secret US : l'État islamique, « création » infernale du Pentagone

(10) Autoritarisme et psychopathie