Image

Le chercheur Richard Freund, en Espagne, et une vue d'artiste de l'Atlantide. DISCOVERY CHANNEL / NATGEOTV.COM
Des scientifiques pensent avoir trouvé des «traces» de la cité mythique...

Et si les vestiges de l'Atlantide ne se trouvaient pas au beau milieu de l'océan mais sous des terres marécageuses, dans le sud de l'Espagne? L'hypothèse, qui en décevra certains, est avancée par des scientifiques dans un documentaire qui sera diffusé mardi aux Etats-Unis.

Selon le professeur Richard Freund, des traces de la cité mythique décrite par Platon se trouveraient dans le parc de Doñana, au nord de Cadix, plus de 80 km à l'intérieur des terres. Selon son équipe, qui a utilisé un mélange d'images satellite et radar, une série de tsunamis aurait pu détruire la baie initiale et ravager la région (la programmation, après la catastrophe au Japon, n'est qu'un hasard de calendrier, ndr).

Reste que tout le monde n'est pas convaincu. Des chercheurs espagnols affirment que Richard Freund se base sur leurs observations et extrapole, jouant la carte du sensationnalisme. Des dizaines de lieux ont déjà été proposés par le passé, de la Crète au beau milieu de l'Atlantique, en passant par l'Antarctique.

D'autres historiens estiment que la description par Platon, 360 ans avant J.C., de cette citée idéale située «devant les Colonnes d'Hercules» (le détroit de Gibraltar, selon certains) et qui aurait été détruite 9.000 ans plus tôt, a purement été inventée par le philosophe. D'autres préfèrent croire que le savoir a été passé oralement de génération en génération, jusqu'à l'orateur Critias, comme Platon l'écrit. Dans tous les cas, le mythe n'est pas prêt de s'éteindre.