covid 19 nettoyer
© Irina Shatilova, Adobe Stock
L’hygiène des mains est utile dans le foyer, mais la désinfection systématique des lieux publics serait inutile. ’hygiène des mains est utile dans le foyer, mais la désinfection systématique des lieux publics serait inutile.
Avez-vous acheté des dizaines de flacons de gel hydroalcoolique pour rien ? La contamination via les surfaces aurait en tous cas été largement exagérée, si l'on en croit les dernières conclusions du CDC (Centers for Disease Control and Prevention), l'agence fédérale américaine chargée des recommandations en matière de santé. « Nos récentes études montrent que le risque d'infection par le SARS-CoV-2 par contact avec une surface contaminée est faible et généralement inférieur à 1 sur 10 000 », explique l'agence.

Plusieurs études avaient pourtant affirmé que le virus était susceptible de survivre jusqu'à 28 jours sur certaines surfaces comme les écrans de téléphone ou les billets de banque. « Mais les conditions expérimentales [de ces études] ne reflètent pas nécessairement les conditions réelles, telles que la quantité initiale du virus et les facteurs pouvant éliminer ou dégrader le virus. Ils ne tiennent pas compte non plus des inefficacités dans le transfert du virus entre les surfaces et les mains », met en avant le CDC.

Si la désinfection des surfaces s'est avérée efficace pour prévenir la transmission secondaire du CoV-2 du SRAS entre une personne infectée et d'autres personnes au sein du foyer, il existe peu de preuves scientifiques pour l'utilisation systématique de désinfectants dans les milieux communautaires », comme les transports en commun, les magasins ou les restaurants, conclut le CDC. Même si une bonne hygiène des mains est indispensable, il serait peut-être temps d'arrêter de nous obliger à s'asperger de gel hydroalcoolique dès que l'on entre dans une boutique.