Bienvenue à Sott.net
jeu., 21 mar. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte


Bulb

Une étude affirme qu'on peut prédire l'avenir

Image
© Photo: Cerveau/Dierk Schaefer via Flickr License CC by
La science-fiction et le fantastique sont-ils en train de se rapprocher de la science? Un très sérieux psychologue affirme l'existence de phénomènes «psi», catégorie parapyschologique qui englobe notamment la téléphatie, la clairvoyance, la précognition ou la prémonition, et la psychokinèse, dans une étude à paraître dans le Journal of Personality and Social Psychology (et déjà disponible ici, au format PDF).

D'après les expériences du docteur Daryl J. Bem, nous avons des capacités de précognition, la possibilité de prévoir des évènements futurs. Il a dans son étude utilisé des instruments classiques des expériences psychologiques qui mesurent la perception et la mémoire, mais en les inversant. Un test classique est de montrer à des participants un mot positif ou négatif avant de leur présenter une photographie; ils doivent ensuite dire si cette photographie correspond au mot qu'on leur a présenté auparavant. (Par exemple, une photo d'un panier de fruits peut être associé au mot «savoureux» ou «amer», celle d'un pit-bull à l'air pas commode à «amical» ou «menaçant»)

Sun

La matière noire dénichée par Hubble

Image
Cette magnifique image est une composition. Au départ, il s'agit d'une image du Hubble Space Telescope de l'amas de galaxies Abell 1689. Un amas de plus de 1000 galaxies, où l'on trouve des millions de milliards d'étoiles. Il est situé à 2,2 milliards d'années lumière de nous dans la direction de la constellation de la Vierge. (cliquer sur l'image pour agrandir).

Puis, en examinant avec attention les images déformées des galaxies situées derrière cet amas - donc plus loin de nous, entre 7 et 12 milliards d'années lumière - des astrophysiciens ont calculé la masse totale et sa répartition de cet amas dont la partie centrale fait environ un million d'années lumière de diamètre (voir image ci dessous). Ces images déformées sont les formes très oblongues, voir en arc-de-cercle dont le centre serait le centre de l'image, donc de l'amas.

Cloud Lightning

Un trou noir âgé d'une trentaine d'années

Image
© AFP PHOTO - NASA
Cliché du trou noir âgé d'une trentaine d'années diffusé par la Nasa le 15 novembre 2010.

ESPACE - Cette découverte est une occasion unique d'assister au développement précoce de ce type d'objet...Un bébé trou noir.

C'est ce qu'ont découvert les instruments de l'observatoire spatial Chandra, a annoncé la Nasa lundi. Ce trou noir, situé dans la galaxie M100, c'est-à-dire à 50 millions d'années-lumière de la Terre, ne serait pas âgé de plus d'une trentaine d'années.

Selon les scientifiques, qui publient les résultats de ce cette découverte dans dans the New Astronomy journal, il s'agit d'une occasion unique d'assister au développement précoce de ce type d'objet. L'étude du nouveau trou noir permettra peut-être également, de mieux comprendre la fin et l'explosion des étoiles massives, un phénomène appelé supernova qui peut mener à la création de trous noirs ou d'étoiles à neutrons.

Star

Pluton et Eris au coude à coude

Image
© Spaceref
Il existe dans les régions externes des milliers, peut-être des millions, de petites planètes de glace. Les plus grandes d'entre elles, Pluton et Eris, sont scrutées attentivement par les astronomes...

Magnify

Pourquoi avoir la tête ailleurs nous rend malheureux

Traduit par NewsOfTomorrow.org

Image
© Photo : Bubbles
L’esprit vagabonde le plus lorsque nous nous reposons, travaillons ou utilisons nos ordinateurs.
Rêvasser, s'inquiéter de l'avenir ou ressasser le passé nous prennent presque la moitié de nos heures de veille, selon les découvertes de scientifiques.

Mais selon eux, loin de nous rendre heureux - ce vagabondage constant de l'esprit nous rend malheureux.

Les psychologues de l'Université de Harvard ont découvert que nous sommes les plus heureux quand nous "vivons l'instant" et que ne nous attardons pas sur notre position dans le monde.

Ils affirment que nos esprits sont ailleurs 46.9 pour cent du temps et que ce sont ces moments qui nous rendent les plus malheureux.

Nos vies sont plus agréables et satisfaisantes quand nous sommes entièrement concentrés sur ce que nous faisons - même plus que quand nous rêvons à des choses agréables.

Magnify

Néandertal, homme moderne : deux gros cerveaux, au développement très différent

Homo sapiens, durant les premiers moments de sa vie, développe un « câblage » neuronal qui lui confère ses grandes capacités cognitives. Un mode de développement que ne partage pas l'homme de Néandertal, vient de conclure l'équipe de Philipp Gunz, de l'Institut d'anthropologie évolutive Max Planck (Leipzig, Allemagne), au terme d'une étude comparative sur des crânes des deux types.
Image
© Credit: Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology
Les cerveaux des néandertaliens et des Homme modernes sont très similaire à la naissance :
en rouge, Néandertal et en bleu Sapiens.

Magnify

Agitation dans la bande équatoriale sud de Jupiter

Image
© © Christopher Go
Premier signe de la prochaine réapparition de la bande équatoriale sud de Jupiter, un spot brillant est apparu sur la SEB le 9 novembre.
Quelques mois après sa disparition, la bande équatoriale sud de Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, montre des signes annonciateurs de sa prochaine réapparition.

Si vous admirez Jupiter dans un télescope d'amateur, vous observez en temps normal deux bandes ocre qui ceinturent la planète parallèlement à l'équateur. Ces bandes équatoriales nord (NEB) et sud (SEB) sont des formations nuageuses assez stables dont la couleur serait produite par des composés complexes de phosphore et de soufre. Mais cette vision a changé il y a quelques mois. Comme nous l'annoncions en mai dernier, Jupiter, la gigantesque planète gazeuse dont la circulation nuageuse intrigue les scientifiques depuis 4 siècles, a perdu sa bande équatoriale sud.

Bizarro Earth

Est-ce que l'institution climatologique occidentale est corrompue ?

Traduction copyleft par Petrus Lombard pour Alterinfo

Image
L'Institut Science and Public Policy (SPPI) continue de poser un grave dilemme aux décideurs et au public. Il s'agit de savoir si l'on peut faire confiance aux jeux de données « corrigées » des températures extérieures et océaniques brutes qu'un personnel financé par le gouvernement continue de pondre.

Dans un nouveau document collectif, Is The Western Climate Establishment Corrupt? (Est-ce que l'institution climatologique occidentale est corrompue ?), Le Dr Dave Evans a réuni des preuves substantielles montrant que la corruption est devenue endémique au sein des unités climatologiques parrainées par le gouvernement.

Le Dr Evans constate que, « La création d'une autorité climatologique occidentale a permis l'accumulation d'erreurs énormes, d'erreurs de première importance et de préjugés manifestes - chaque facteur en lui même pouvant être difficile à identifier, mais la tendance est indéniable. » Evans demande : « Combien d'excuses faut-il ? »

Le Dr Evans poursuit, « Ces photos parlent d'elles-mêmes. La dégradation de la science climatique est devenue si flagrante, si manifeste, que même le profane ne peut lever la main en l'air et dire "Je ne savais pas". Vous n'avez pas besoin d'un doctorat pour savoir que c'est tricher de placer les thermomètres à proximité de sources de chaleur artificielle et d'appeler ça "réchauffement planétaire". »

Meteor

Gros plan sur la comète Hartley 2

Image
© NASA/AP
La comète Hartley 2 a été photographiée jeudi par la sonde de la Nasa Epoxi, qui s'est approchée d'elle à 700 kilomètres.

Magnify

Mystérieuses bulles géantes au coeur de la Voie lactée

Image
Ce que nous voyons, ce sont deux bulles émettant des rayons gamma s'étendant sur 25 000 années-lumière respectivement au sud et au nord du centre de la Voie lactée et nous ne comprenons pas totalement leur nature ni leur origine.

Le Pr Finkbeiner fut le premier à détecter ce phénomène, qui s'étend sur plus de la moitié du ciel visible, de la constellation de la Vierge à celle de la Grue.