Bienvenue à Sott.net
lun., 27 mai 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte

Doberman

Du flair pour le danger : ce dont sont capables les chiens militaires russes

Le 21 juin marquait en Russie la Journée du cynophile. Cette fête était initialement dédiée aux spécialistes des brigades cynophiles du ministère de l'Intérieur, mais cette journée est aussi fêtée par les cynophiles de l'armée, des gardes-frontières et de la Garde nationale russe.
chien
© SPUTNIK . NINA ZOTINA
Les chiens utilisés dans les services de garde-frontière du FSB russe sont de véritables « soldats universels »
L'unique endroit où sont formés les chiens de garde pour l'armée russe est le 470e centre cynophile du ministère russe de la Défense à Dmitrov, dans la région de Moscou, écrit vendredi le site de la chaîne Zvezda. On y entraîne des bergers allemands, d'Europe de l'Est, du Caucase, d'Asie centrale et de Russie du Sud, des rottweilers et des chiens des Pyrénées. La fierté du 470e centre est le terrier noir russe et le chien de garde de Moscou, races créées à cet endroit à l'époque soviétique.

Mars

Une tempête de poussière épique sur Mars est si énorme qu'elle engloutit toute la planète

NASA's Curiosity on Mars
© NASA and JPL-Caltech
Un autoportrait pris par la mission Curiosité de la NASA le 15 juin 2018 montre le rover entouré d'un paysage sombre sous un ciel couvert de poussière.
Depuis plus de deux semaines, une tempête de sable géante se déchaîne à la surface de Mars, et les scientifiques de la NASA sont morts d'inquiétude pour le robot Curiosity, seul dans la tourmente. Surtout que la situation n'est pas près de s'arranger. Le 20 juin, l'Agence spatiale américaine a signalé que la tempête de particules de poussière est à présent si énorme qu'elle englobe toute la planète.

Mars, storm
© NASA
Curiosity est un dur à cuire, et le rover, qui passe son temps à examiner au peigne fin le grand cratère de Gale, devrait survivre à cette épisode climatique extrême grâce à sa batterie nucléaire qui fonctionne jour et nuit. Ce n'est pas le cas en revanche du rover Opportunity, alimenté à l'énergie solaire, qui a dû suspendre ses activités le temps que les choses se calment.

Commentaire: Est-ce qu'il y aurait un lien au niveau cosmique avec les changements terrestres ?


Cut

Un sérieux obstacle pour la technologie CRISPR : Deux études révèlent que les cellules éditées pourraient causer le cancer

CRISPR
L'édition des génomes des cellules avec CRISPR-Cas9 pourrait augmenter le risque que les cellules modifiées, destinées à traiter la maladie, déclenchera un cancer, deux études publiées lundi avertissent - un changement de jeu potentiel pour les entreprises développant des thérapies basées sur CRISPR.

Dans les études publiées dans la revue Nature Medicine, les scientifiques ont découvert que les cellules dont les génomes sont édités avec succès par CRISPR-Cas9 ont le potentiel de semer des tumeurs à l'intérieur d'un patient. Selon des chercheurs de l'Institut Karolinska de Suède et, séparément, de Novartis, cela pourrait faire de certaines cellules du CRISPR des bombes à retardement.

Le CRISPR a déjà esquivé deux balles potentiellement mortelles - une allégation de 2017 selon laquelle il cause un nombre élevé d'effets hors cible a été retirée en mars, et un rapport sur l'immunité humaine à Cas9 a été largement ignoré comme étant solvable. Mais les experts prennent au sérieux la découverte du risque de cancer.

Le PDG de CRISPR Therapeutics, Sam Kulkarni, a déclaré à STAT que les résultats sont "plausibles". Bien qu'ils ne s'appliquent probablement qu'à l'une des façons dont le CRISPR édite les génomes (en remplaçant l'ADN pathogène par des versions saines) et non à l'autre (en excisant simplement l'ADN), il a déclaré : "c'est quelque chose à laquelle nous devons prêter attention, surtout à mesure que le CRISPR s'étend à d'autres maladies. Nous devons faire le travail et nous assurer que les cellules éditées qui sont retournées aux patients ne deviennent pas cancéreuses."

UFO

Selon un scientifique russe, les humains, pour survivre, pourraient avoir à tuer des extraterrestres

alien ship
© YouTube
Alexander Berezin, physicien théorique russe renommé a prédit de façon sensationnelle que les humains sont les vrais méchants dans l'Univers qui pourraient même détruire la vie extraterrestre pour étendre leur civilisation.

Le scientifique qui travaille à l'Université nationale russe de recherche en technologie électronique a récemment publié un article affirmant qu'il a trouvé une solution ultime au paradoxe de Fermi. Le paradoxe de Fermi pose cette question à un milliard de dollars : si l'univers est si vaste et en expansion constante, alors pourquoi les humains n'ont pas découvert la vie extraterrestre.

Alexander Berezin soutient que les humains n'ont pas trouvé d'extraterrestres simplement parce que les ET ou les extraterrestres n'ont pas la même intelligence que les humains et que c'est peut-être la raison de l'écart de communication entre ces deux entités. L'étude a toutefois été publiée dans les archives numériques d'ArXiv.

Commentaire: La coopération ou la destruction à propos des ressources. Qui décide ?


Nebula

Des nuages de diamants gravitent autour des jeunes étoiles

diamonds
© S. Dagnello, NRAO/AUI/NSF
Cela fait des années que les astronomes essaient de comprendre l'origine des émissions de micro-ondes anormales un peu partout dans la galaxie. Dans une étude publiée le 11 juin dans la revue scientifique Nature Astronomy, une équipe de chercheurs internationale a proposé un élément de réponse : ces émissions seraient produites par des nuages de diamants microscopiques entourant les étoiles nouvellement formées.

Des scientifiques ont détecté ces fameuses micro-ondes anormales il y a une vingtaine d'années. Ils ont d'abord suggéré que ces ondes provenaient de différentes régions de la Voie Lactée et que des particules bien spécifiques devaient en être responsables : des molécules organiques connues sous le nom d'hydrocarbures aromatiques polycycliques. D'après leur théorie, ces molécules étaient dispersées à travers l'espace et présentaient une signature infrarouge faible mais bien spécifique.

Eye 1

France : un réseau « intelligent » d'identification par vidéosurveillance pourrait bientôt être déployé

Et c'est annoncé comme une nécessité.

Marianne, France
La Chine a construit l'un des réseaux les plus importants de vidéosurveillance au monde, avec plus de 20 millions de caméras en fonction. Ce gigantesque système, dont l'existence a été mise en lumière le 23 septembre 2017 par la chaîne de télévision centrale CCTV dans son documentaire La Chine glorieuse, est baptisé « le réseau céleste chinois ».

Il s'agit d'un système de surveillance techniquement pointu. En effet, comme l'a détaillé le journal de Hong Kong Apple Daily, « Le système peut identifier en temps réel avec exactitude le type de voiture, l'habillement, le sexe et même l'âge d'un passant... Ces informations sur les passants s'affichent automatiquement à l'écran. Quand il s'agit d'un criminel recherché, l'alarme du système se déclenche en montrant les données le concernant sur l'écran ».

Des « avancées » qui n'ont pas manqué d'encourager certaines démocraties, à l'instar de la France. Le ministre de l'Intérieur français, Gérard Collomb ne s'est pas caché depuis quelques mois de vouloir moderniser la police et les services de renseignement français. Cette modernisation passait pour l'instant par le déploiement de tablettes, de caméras connectées, le tout lié au nouveau fichier TES de fichage biométrique de la quasi totalité de la population française.

Commentaire: Il y a peu de doute que cette technologie sera employée : Une IA pour identifier les gens à leur démarche dans les aéroports, lieu de travail etc...

Ils veulent une société de contrôle totale.


Eye 1

Une IA pour identifier les gens à leur démarche dans les aéroports, lieu de travail etc...

woman walking shadows
© Saeed Khan / AFP
Nos styles de marche individuels sont uniques. Suivant cet esprit, des informaticiens ont mis au point un nouveau système de reconnaissance des pas grâce à l'IA qui pourrait en théorie remplacer les scanners rétiniens et les empreintes digitales aux points de contrôle de sécurité, y compris les aéroports.

Selon une nouvelle étude publiée dans Transactions on Pattern Analysis and Machine Intelligence, les réseaux neuronaux peuvent effectivement déceler des modèles révélateurs dans la démarche d'une personne qui pourraient être utilisés pour les reconnaître et les identifier avec une précision quasi parfaite. Ce nouveau système baptisé SfootBD est, peut-on lire, presque 380 fois plus précis que les méthodes précédentes. Il est également moins invasif que les autres systèmes de vérification biométrique comportementale tels que les scanners rétiniens ou les empreintes digitales.

Network

USA : la neutralité du Net est officiellement abolie

Les opérateurs de télécommunications vont-ils déjà passer à l'action ?

En principe, le 11 juin marque la fin de la neutralité du Net aux USA

Le lundi 11 juin 2018, la neutralité du Net prend officiellement fin aux États-Unis, résultat du vote de trois voix contre deux qui a lieu au sein de la Federal Communications Commission (FCC), en décembre 2017. Dirigé et contrôlé par les républicains, la FCC a décidé d'annuler les règles US interdisant aux fournisseurs de services Internet de bloquer, de ralentir l'accès ou de facturer davantage pour certains contenus.

La fin de ce principe fondateur d'Internet ouvre donc la voie à davantage de liberté pour les opérateurs de télécommunications. Ces derniers seront libres de traiter le trafic Internet comme ils le souhaitent, selon la source, la destination ou le contenu de l'information transmise sur le réseau, et donc libres de créer un Internet à deux voies ; des pratiques que l'administration Obama avait bannies avec les règles qu'elle a adoptées en février 2015.
network, neutrality, computer
Depuis la publication de l'ordonnance de la FCC dans le journal officiel du gouvernement fédéral américain, des initiatives ont été prises au Congrès et par les défenseurs des libertés numériques afin restaurer la neutralité du Net. C'est le cas par exemple d'une résolution CRA qui a été déposée, depuis le mois de février, par les sénateurs démocrates. Pour information, la Congressional Review Act (CRA) est une loi qui habilite le Congrès à réviser un nouveau règlement fédéral publié par un organisme gouvernemental et, par l'adoption d'une résolution commune, à annuler ce règlement. À la mi-mai, le Sénat américain a voté la résolution pour annuler la décision de la FCC, en attendant que la Chambre des représentants - où les républicains détiennent une plus grande majorité - fasse de même. Après, le vote serait encore soumis à un veto probable du président Donald Trump qui est favorable à la suppression des règles de neutralité du Net.

Wreath

Skype : une mort lente et douloureuse

Contrairement à plusieurs années de cela, le public est en train de délaisser Skype petit à petit. Et cela malgré son effort de modernisation en changeant l'apparence générale de sa plateforme récemment. En effet, le public s'intéresse de moins en moins au VoIP actuellement, au profit des solutions de messagerie instantanée.
Skype

Skype va finir par tomber dans l’oubli.
Skype est en train de s'éteindre à petit feu avec le VoIP. Aujourd'hui, les gens préfèrent discuter en ligne sur le Messenger de Facebook, sur l'application mobile Messages, sur WhatsApp, sur Slack ou encore sur Snapchat. On a désormais l'embarras du choix.

Laptop

Actualités concernant la sécurité informatique

Au niveau des menaces les plus courantes actuellement, ce sont toujours les attaques de botnets qui restent persistantes. Un tout récent rapport du Centre de Recherche sur les Menaces de CenturyLink, Inc. révèle avoir détecté, au cours de l'année 2017, 195 000 menaces/jour en moyenne touchant environ 104 millions de cibles uniques par le biais de botnets. La France fait partie des 5 pays européens au plus fort volume de trafic Internet malveillant.
cyber
© Inconnu
Les cibles touchées sont des serveurs, des ordinateurs, des appareils mobiles et tout appareil connecté à Internet. Le Centre recommande plus de vigilance aux entreprises, gouvernements et consommateurs face aux risques découlant de ce style d'attaques. Les botnets peuvent servir au spam, au hameçonnage pour voler des données sensibles, aux virus informatiques, aux attaques informatiques par déni de service (DDoS) ou aux BruteForcing (trouver des mots de passe d'utilisateurs).