Bienvenue à Sott.net
jeu., 21 mar. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte

Galaxy

Entretien avec Jean-Pierre Petit « Une Vie de Recherche Hors Norme »

Jean-Pierre Petit
© NuréaTV
Entretien du mardi 13 mars 2018 à 20h30 avec Jean-Pierre Petit.
« Une Vie de Recherche Hors Norme » avec Jean-Pierre Petit

Jean-Pierre Petit, 82 ans, est un scientifique français, physicien, astrophysicien et cosmologue.

Il a été directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique et astrophysicien à l'observatoire de Marseille. Il est entre autre un pionnier pour ce qui concerne les recherches sur la magnétohydrodynamique et la magnétoaérodynamique.

Jean-Pierre est également connu par le grand public pour ses ouvrages de vulgarisation scientifique, ainsi que son implication dans le domaine de l'ufologie abordée sous l'angle scientifique, en particulier sa participation à l'affaire Ummo dont il a été le premier vulgarisateur au travers de certains de ses livres.

Commentaire: Voir aussi :


Brain

Les bactéries ont une « mémoire » qu'elles transmettent aux futures générations

Bacteria
© iStock
Selon une équipe internationale de chercheurs, les bactéries ont une « mémoire » capable de transmettre les connaissances sensorielles d'une génération de cellules à l'autre, le tout sans système nerveux central ni neurones.

Tout comme le savoir est transmis de génération en génération, les bactéries ont elles aussi des « souvenirs » hérités de leurs « parents ». Et tout cela sans système nerveux central ni neurones. « C'est une énorme surprise pour nous », a déclaré Gerard Wong, principal auteur de l'étude. Cette découverte permettra de mieux comprendre les infections causées par les biofilms bactériens chez les personnes atteintes de fibrose kystique.

Eye 1

Contrôle de la population : En Chine un homme reconnu par reconnaissance faciale au milieu d'une foule de 50 000 personnes

Ce chinois recherché pour "crime économique" ne pensait pas pouvoir être repéré au milieu d'une telle foule. Les technologies de reconnaissance faciales, de plus en plus présentes en Chine, n'ont cependant eu aucun mal à l'identifier.

camera, big brother
© Flickr Mike_fleming
Il ne serait jamais allé à ce concert s'il avait pensé une seconde pouvoir se faire repérer. Perdu parmi les quelque 50 000 spectateurs venus assister au concert de Jacky Cheung, ce chinois identifié sous le nom Ao et recherché pour "crime économique" n'imaginait cependant pas courir le moindre risque. C'était sans compter les technologies de reconnaissance faciale déployées en Chine.

La police chinoise a en effet été à même de procéder à l'arrestation d'Ao lors du concert après que celui-ci a été identifié par les caméras de sécurité de la salle de spectacle. "Il était stupéfait et avait le visage très pâle lorsque nous l'avons attrapé", a indiqué l'officier Li Jin. Comme Ao l'a indiqué aux autorités, il ne pensait effectivement pas courir le moindre risque en se rendant à cet événement. C'est pourtant loin d'être la première fois que la reconnaissance faciale est utilisée en Chine.

Un taux d'exactitude très proche des 100 %

Commentaire: Ce système, si il est couplé à la technologie Gigapixel, est assez effrayant. Une démo ici ou ici.

Trump, Gigapixel
Il y a aussi la caméra ARGUS (2013) : 1,8 milliards de pixels pour vous espionner à l'aide d'un drone à 6 km d'altitude

Dans le passé, les gens comprenaient que l'esprit humain et l'expérience humaine collective influencent les phénomènes cosmiques et terrestres. Les archives historiques révèlent une forte corrélation entre les périodes d'oppression autoritaire et les désastres naturels ainsi que les catastrophes et d'origine cosmique. Voir : « Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique ».


HRC Red

Ils ont piraté les images affichées par les casques de réalité virtuelle

virtual reality
© Natural Cycles
Des chercheurs américains ont démontré qu'il est possible de prendre le contrôle d'un casque de réalité virtuelle à l'aide d'un malware et d'altérer les contenus que voit l'utilisateur.

Est-il possible de pirater un casque de réalité virtuelle et de modifier les repères visuels au point de pousser son utilisateur à aller se cogner dans les murs ou d'autres obstacles environnants ? La réponse est oui, du moins selon les conclusions d'une équipe de chercheurs de l'université de New Haven dans le Connecticut (États-Unis) qui ont testé les défenses des deux modèles les plus connus : l'Oculus Rift (Facebook) et le Vive d'HTC.

Ces deux casques de réalité virtuelle ont été infectés par un malware propagé sur l'ordinateur auquel ils étaient connectés via un courriel piégé. « Ils (les casques Oculus Rift et HTC Vive, NDRL) ont été conçus avec peu de considération pour la sécurité et se reposent complètement sur la sécurité du système d'exploitation et de l'utilisateur », estime l'un des chercheurs.

Commentaire: On peut aussi se demander si les attaques ne pourraient pas être plus subtiles et servir à envoyer des messages subliminaux non désirés au cerveau.


Beaker

ADN : une nouvelle forme découverte dans des cellules humaines

DNA gene
Pour la première fois, des chercheurs australiens affirment avoir identifié une structure particulière d'ADN appelée « i-motif » dans des cellules humaines. Cet ADN entortillé, qui avait déjà été observé in vitro, pourrait intervenir dans l'expression des gènes.

L'ADN, support de l'information génétique, se trouve dans le noyau de nos cellules. Il est composé d'une succession de nucléotides, représentés par les quatre lettres G, A, T et C. En 1953, Watson et Crick ont décrit la structure en double hélice de l'ADN. Mais, parfois, l'ADN peut prendre d'autres configurations : en triple hélice, cruciforme... En 2013, des chercheurs ont observé dans des cellules humaines une structure à quatre brins : de l'ADN G-quadruplexe.

Tout comme l'ADN G-quadruplexe, l'ADN en « i-motif » est une structure à quatre brins. Un i-motif se forme dans une région d'ADN riche en nucléotides C (cytosine) : si un brin est riche en C, il forme une boucle et des liaisons hydrogène associent deux cytosines entre elles, alors que normalement la cytosine s'associe à la guanine (G).

Galaxy

La mission Gaia a fourni la carte la plus détaillée de notre Galaxie

cosmos
Avec plus de 1,5 milliard d'étoiles cartographiées, les astronomes du monde entier disposent désormais d'une base de données d'une précision inégalée d'une grande partie de notre galaxie, la Voie lactée. Ce 25 avril, le deuxième catalogue des données de cette mission de l'Agence spatiale européenne vient d'être dévoilé. L'impact sur de multiples branches de l'astrophysique va être considérable, qu'il s'agisse de l'étude des petits corps du Système solaire, de la physique stellaire et galactique et même la cosmologie.

Comment localiser dans l'Univers les astres étudiés ? C'est un problème majeur pour les astrophysiciens. Autant leur position relative sur le plan du ciel (l'équivalent d'une carte en deux dimensions) peut être relativement bien déterminée, autant leur distance à la Terre est souvent très mal estimée, voire inconnue. C'est donc la troisième dimension de l'espace - la profondeur du ciel - qui est source de nombreuses incertitudes dans les recherches qui sont menées. Comment par exemple déterminer l'énergie émise par une étoile si nous ignorons sa distance ? Comme encore étudier notre galaxie si nous ne connaissons pas bien sa structure tridimensionnelle ? Certes des techniques indirectes d'astrométrie - c'est-à-dire de mesure de la position des astres - existent, mais elles restent imprécises et ne concernent qu'une faible proportion d'astres en comparaison à la centaine de milliards d'étoiles que contient notre Galaxie. A cet égard, l'astronome pouvait être comparé au géographe d'il y a quelques siècles, lorsque le profil des côtes était encore mal dessiné et que des continents entiers restaient inconnus.

Jet2

Un pilote de chasse est pour la première fois défait à chaque tentative par une IA dans des simulations de combats aériens

AI Interceptor
© YouTube/Outer Places
L'intelligence artificielle a battu les humains aux échecs, au Go, et même dans des jeux MOBA (Arène de bataille en ligne multijoueur) complexes comme DoTA (Defense of the Ancients), mais maintenant ils se dirigent vers de vrais jeux de guerre, en particulier des simulateurs de vol de combat contre de vrais pilotes de chasse. Et malheureusement pour nous, il semble que l'IA est dévastatrice.

Une nouvelle IA, appelée ALPHA, a affronté le colonel à la retraite de l'armée de l'air américaine Gene Lee et l'a abattu à chaque fois, malgré le fait qu'il ait « contrôlé ou a volé dans des milliers d'interceptions aériennes en tant que commandant de mission ou pilote » et a volé contre des adversaires simulés de l'IA pendant des années. Après plusieurs heures de tests, Lee n'a même pas eu un seul avion abattu.

Pour mettre les choses en perspective, si la vie était un film de science-fiction, le colonel Gene Lee est probablement le gars dans le monde que le Pentagone appellerait pour faire exploser un avion de combat contrôlé par l'IA. Au lieu de cela, ALPHA l'a battu à chaque fois.

Commentaire: Pensez-vous un seul instant qu'une lettre pourrait arrêter l'armée de récupérer une technologie si prometteuse et de la développer ?


Better Earth

Quel est le son le plus fort à avoir été recensé sur la planète ?

Volcano, Java, sea
© Capture vidéo Youtube
Le 27 août 1883, à 10 heures du matin heure locale, le volcan Krakatoa, situé entre les îles indonésiennes de Java et de Sumatra, est entré en éruption. Un cataclysme si violent qu'il se fit entendre à 5 000 km de distance. C'est le son plus fort que la planète a connu.

Rendez-vous compte : à environ 3 200 kilomètres du Krakatoa, les habitants de la Nouvelle-Guinée et de l'Australie occidentale ont rapporté avoir entendu « une série de bruits semblables à ceux de l'artillerie dans le sens nord-ouest », explique Aatish Bhatia à Nautilus. Et à plus de 4 800 kilomètres de l'île de Rodrigues, dans l'océan Indien, les habitants ont rapporté avoir entendu ce qui leur semblait être « le rugissement lointain d'un feu nourri ». Ce bruit, c'est celui d'une éruption volcanique record qui propulsa de la fumée à près de 80 kilomètres d'altitude. Des débris brûlants auraient été projetés de l'embouchure du volcan à des vitesses allant jusqu'à 2 575 kilomètres par heure, soit plus du double de la vitesse du son !

Ladybug

Un insecte « super-résistant » menace-t-il l'agriculture mondiale ? Une histoire d'horreur, bientôt

Cocktail explosif pour nos cultures ces bébêtes et bientôt, des pesticides encore plus puissants et destructeurs pour les combattre. Et tout le reste de bon, suivra ? Hier au soir, j'ai sorti ma petite chienne à 10H30, pas un bruit, silence total. Où sont passé les grillons, les grenouilles ? C'est le printemps pourtant et la soirée était très douce...
Insectes
© Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation
Les larves de ces papillons sont parasites d'une centaine de plantes et se nourrissent de leurs fruits.

Cell Phone

Android : des chercheurs dénoncent les mensonges sur les correctifs de sécurité

Android, umbrella, rain

Certains fabricants mentent sur les mises à jour de sécurité de leurs smartphones Android, selon les chercheurs de Security Research Labs.
Les chercheurs du Security Research Labs (SRL) ont découvert ce qu'ils appellent un " écart de patch", dans de nombreux cas, dans des smartphones Android de certains fabricants. Pire, ils indiquaient aux utilisateurs qu'ils avaient pourtant déployé tous les correctifs de sécurité jusqu'à une date précise, précise le site Wired.

Un problème de sécurité doublé d'un mensonge

Or, dans certain cas, il pouvait manquer jusqu'à une douzaine de patches correctifs sur cette période. De quoi laisser les terminaux mobiles concernés vulnérables à des techniques de piratage, tels que des malware.

SRL annonce avoir testé les micrologiciels de 1 200 smartphones Android, issus de plus d'une douzaine de fabricants. Les tests étaient menés pour découvrir la présence ou l'absence de chaque patch signé Android déployé en 2017.

«Nous constatons qu'il existe un décalage entre les revendications de correctifs et les correctifs installés sur un périphérique, ce qui est faible pour certains périphériques et assez important pour d'autres», explique Karsten Nohl, un chercheur renommé en sécurité et fondateur de SRL.

Des pratiques généralisées