Bienvenue à Sott.net
jeu., 19 sept. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte

Saturn

Les anneaux de Saturne : nés de l'engloutissement d'un satellite ?

Image

Les anneaux de saturne, vus par la sonde Cassini, avec, au loin, le petit Janus (179 kilomètres de diamètre), à 2,1 millions de kilomètres de l'engin spatial. © Nasa/JPL/Space Science Institute
Saturne aurait un jour littéralement épluché un gros satellite, de la taille de Titan, le débarrassant de sa couverture de glace, laquelle se serait émiettée tout autour de la planète. Ainsi seraient nés les anneaux, tandis que le cœur rocheux du satellite aurait sombré dans la dense atmosphère de Saturne : c'est le scénario proposé par une astronome américaine.

Pour expliquer la formation des anneaux de Saturne, il faut trouver un scénario qui rende compte de leur composition principale : neuf dixièmes de glace d'eau et seulement quelques éléments rocheux. Ils n'ont donc pu se former en même temps que Saturne, car on y trouverait alors une proportion de roches bien plus forte, comme dans tous les corps de cette époque.

Quatre cents ans après leur découverte par Galilée, le 26 juillet 1610, aucune explication incontestable n'a encore été trouvée. Deux familles de scénarios sont en lice : la destruction d'un satellite par les forces de marée de Saturne et la collision entre deux ou plusieurs corps (des lunes par exemple).

Sherlock

La tête d'Henri IV est retrouvée et authentifiée

Image
En très bon état, la relique va être déposée à la basilique Saint-Denis.

Après plusieurs siècles depérégrinations rocambolesques, dont une vente à Drouot en 1913 (pour 3 francs) entre une paire de chaussettes et un vieux lampion, la tête du roi Henri IV avait été retrouvée en 2008 chez un retraité. Deux ans plus tard, elle a été authentifiée par des scientifiques, révèle une étude publiée ce mercredi par le British Medical Journal (BMJ).

Saturn

Des scientifiques estiment avoir découvert des preuves de l'existence d'autres univers

Image

Représentation de multi-univers par l'artiste Jonathan Price en couverture du livre « Who's Afraid of the Multiverse », de Jeffrey A. Zweerink DR
Mais tout le monde n'est pas d'accord avec leurs conclusions...

Quand un astronome se trouve à un dîner, il doit en général répondre à deux questions existentielles: qu'y avait-il avant le Big Bang; et dans quoi l'univers grandit-il? A en croire l'annonce faite par des scientifiques britanniques, lundi, il faudra peut-être poser cette dernière question au pluriel.

Stephen Feeney de l'University College London et ses collègues affirment en effet avoir découvert des preuves de l'existence d'autres univers - un concept en vogue, notamment dans la théorie des cordes. Plus précisément, ils expliquent que des anomalies détectées dans le rayonnement cosmique (considéré comme «l'écho» du Big Bang, survenu il y a un peu moins de 14 milliards d'années) seraient des sortes de «bleus» provoqués par la collision avec d'autres univers. Dans ce modèle, notre univers ne serait qu'une bulle parmi d'autres dans un vaste cosmos.

Sherlock

Le secret de la Joconde découvert

Image
Le secret de la toile mystérieuse de Léonard de Vinci pourrait avoir été percé. De minuscules chiffres et lettres ont été découverts dans les yeux de la Joconde.

Ce chef-d'oeuvre de Léonard de Vinci pose une multitude de questions depuis sa création. Aujourd'hui, encore ils sont des milliers à se rendre au Louvre pour tenter de découvrir ce que cache Mona Lisa.

Symboles cachés

Aujourd'hui, une nouvelle vient d'être annoncée concernant cette toile. Des membres du Comité italien pour le patrimoine culturel viennent d'indiquer que les lettres et des chiffres apparaissent dans les yeux de Mona Lisa. "A l'oeil nu, on ne peut pas percevoir ces symboles mais avec une loupe, ils sont indéniables", explique Silvano Vinceti, le président de la commission.

Dans l'oeil droit de la Joconde, les lettres L et V sont visibles. Une référence probable au peintre avec ses initiales. Dans l'oeil gauche, les symboles seraient cependant encore moins visibles. Il semble que les lettres C et E ou B, et le nombre 72 ou bien la lettre L et un 2 apparaissent," affirme Vinceti. "C'est très difficile à déchiffrer".

Question

Une mystérieuse épave de navire découverte dans le centre de Stockholm

Image
Les restes d'un navire datant des années 1600 ont été découverts devant le Grand Hôtel dans le centre de Stockholm en Suède.

Le navire a été construit avec une technologie presque totalement inconnue, annoncent les archéologues : les planches du navire ne sont pas clouées, mais "cousues" ensemble avec de la corde. La découverte a été faite par des ouvriers à proximité du palais royal et en face du Grand Hôtel de Stockholm au cours des travaux de rénovation d'un quai. "La découverte de l'épave est extrêmement intéressante compte tenu de l'endroit où elle a été faite. Il y avait un chantier naval à cet endroit jusqu'au début du 17ème siècle," explique Hans-Lennarth Ohlsson directeur du Musée de la marine.

Robot

Des robots médecins bientôt aux urgences ?

Les urgences bondées appartiendront peut-être un jour à un passé révolu : des ingénieurs américains développent des robots censés remplacer les médecins débordés, comme l'explique l'un d'eux à Futura-Sciences. Accueil, surveillance et même diagnostic feront gagner un temps précieux au personnel médical.

La coopération de médecins urgentistes et d'ingénieurs en informatique de l'université Vanderbilt donnera peut-être naissance à un bébé original : un ensemble de robots capables d'aider efficacement les médecins à prendre en charge les patients arrivant en urgence dans les services.

Il est vrai que les urgences sont souvent surchargées, avec parfois des temps d'attente de plusieurs heures. Si les patients les plus en danger (gravement accidentés, en arrêt cardiaque) sont pris en charge immédiatement, les patients en souffrance mais dont la survie n'est pas directement menacée peuvent trouver le temps bien long avant qu'un médecin ne s'intéresse à leur cas. Des solutions pour améliorer le système (si le nombre de médecins n'augmente pas) sont donc toutes les bienvenues.

Sun

Un filament de plasma géant qui serpentait autour du Soleil est entré en éruption

La sonde STEREO-B stationnée sur l'horizon Est du Soleil a vu arriver ce filament magnétique la semaine dernière.

Cette structure massive qui devenait de plus en plus longue a plané silencieusement au-dessus de la surface stellaire pour montrer ensuite des signes d'instabilité qui ont mené à une éruption [le 6 décembre].

Sur cette photo du NASA Solar Dynamics Observatory on voit la portion visible du filament qui s'étend sur plus de 700 000 Km

Meteor

14 décembre 2010 : maximum de l'essaim météoritique des Géminides, dont l'origine reste un mystère

L'essaim d'étoiles filantes des Géminides (proche de la constellation des Gémeaux, d'où son nom), est actif du 7 au 17 décembre, c'est l'un des plus beaux essaims de l'année.

Les premières observations des Géminides ont été signalées par le Belge Adolphe Quetelet en décembre 1830. Suite à cette découverte, les astronomes se sont mis à la recherche de la comète à l'origine de cet essaim, comète à qui l'on doit les étoiles filantes. En effet, lorsque celle-ci passe à proximité du Soleil, elle laisse sur son passage une traînée de poussière composée de minuscules grains. Lorsque la Terre traverse cette traînée, les particules entrent dans l'atmosphère et s'enflamment. Après plus d'un siècle de recherche, rien n'a été trouvé et l'origine des Géminides reste un mystère.

Binoculars

Ciel de décembre : un beau spectacle en perspective

Image
Nous aurons l'honneur d'assister à un beau spectacle astronomique en décembre et ce n'est pas l'étoile de Bethléem!!

En effet, nous aurons plutôt l'honneur d'assister à une éclipse totale de la Lune, 15 heures après le solstice d'hiver en plus ! La dernière éclipse lunaire date d'octobre 2004 et la prochaine, à part celle-ci, sera le 15 avril 2014.

Penis Pump

Un gène responsable de l'infidélité et des coups d'un soir ?

Image
© Pasukaru76 via Flickr
Vous ne savez pas comment justifier votre infidélité? Pourquoi pas: «C'est pas moi, c'est mes gènes»?

D'après une nouvelle étude menée par les chercheurs de la State University of New York, le responsable de notre tendance à l'infidélité ou aux liaisons éphémères est un gène, lit-on sur Livescience.

Justin Garcia, qui a dirigé l'étude, a découvert qu'une poussée interne de dopamine pourrait expliquer pourquoi certaines personnes semblent incapables de rester fidèles, explique le Daily Mail. D'après lui,«tout dépendrait d'un système de plaisir et récompense, qui explique la libération de la dopamine. Dans les cas de sexe sans engagement, les risques sont élevés, les récompenses importantes, et la motivation variable - tous des éléments qui déclenchent une poussée de dopamine».

Commentaire:
Les résultats d'une étude coordonnée par le National Institute on Drug Abuse (NIDA/NIH), publiés dans la revue Nature Neuroscience, mettent en lumière le rôle de la dopamine dans le « circuit de récompense » du cerveau.La dopamine, libérée en quantité trop importante dans le cerveau, pourrait expliquer certains comportements psychopathes.

Les chercheurs de l'Université Vanderbilt ont en effet démontré, à partir de 2 méthodes d'imagerie cérébrale, qu'une majorité d'individus à trait de caractère fortement impulsif et antisocial, typique de la psychopathie, présentent également une hypersensibilité du circuit de récompense du cerveau.

[...] Dans ces 2 expériences, les individus qui obtiennent les meilleures notes sur une évaluation de personnalité à tendance « psychopathe » possèdent un système de réponse hypersensible à la dopamine. La libération de dopamine, plus importante chez ces individus active un circuit appelé le "circuit de la récompense". "La quantité de dopamine libérée est jusqu'à 4 fois plus élevée chez les personnes ayant des caractères de type psychopathe prononcés en comparaison d'individus présentant des scores plus faibles sur ces traits de personnalité », déclare Joshua Buckholtz, candidat au doctorat en neurosciences et auteur principal de l'étude.

L'image qui se dégage par TEP et IRMf suggère donc que des altérations dans la fonction du circuit de la récompense du cerveau peuvent en effet contribuer à un caractère psychopathe latent.

En raison de ces libérations exagérées de dopamine, les individus présentant un risque latent de psychopathie pourraient se focaliser de manière plus importante sur une chance d'obtenir une récompense et cela jusqu'à ce qu'ils obtiennent ce qu'ils veulent. Un comportement qui pourrait évoluer en trouble grave de la personnalité.
Excès de dopamine et psychopathie - Conseil-psy